• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARQUEZ
Paris, le 15 mars 2017

Marc Marquez s'estime mieux préparé que l'an passé

Marc Marquez s'estime mieux préparé que l'an passé

Dans une interview réalisée par son team, Marc Marquez dresse un bilan plutôt positif de son intersaison et s'estime bien préparé pour défendre sa couronne sur sa Honda officielle en 2017. Info ou intox ?

Imprimer

Les essais hivernaux en vue de la saison MotoGP 2017 ont mis en évidence plusieurs facteurs : la nette supériorité au chrono de Viñales sur la M1 officielle, les difficultés rencontrées par Rossi avec l'avant de sa Yamaha, la progression chaotique de Lorenzo sur la Ducati, les progrès à réaliser pour KTM, l'apprentissage très rapide des débutants Folger et Zarco chez Tech3, la vélocité intéressante d'Aleix Espargaro sur l'Aprilia... et la préparation difficile de Marc Marquez sur la nouvelle Honda. 

Ainsi, si le pilote HRC s'est montré en mesure de talonner la fusée Viñales en Australie, les derniers essais de l'intersaison au Qatar lui ont posé nettement plus de problèmes : Marquez termine à la dixième position à 0,660 sec du leader, qui se trouve être le même Viñales. L'officiel Yamaha réalise par ailleurs l'incroyable performance de s'offrir le meilleurs temps de chaque séance d'essais hivernale depuis son passage de Suzuki à Yamaha. Du jamais vu en MotoGP 4-temps !

Outre cette dixième position peu en accord avec son statut de champion du monde, Marc Marquez est surtout tombé à cinq reprises à Losail avec sa RCV, ce qui tend à démontrer une certaine fébrilité et un développement à poursuivre. Le n°93 écarte cette éventualité dans l'interview ci-dessous aux accents très positifs... car réalisée par son team !

Car au regard de son intersaison, Marquez ne semble pas aussi serein avec sa RCV profondément chamboulée pour 2017 : le V4 Honda adopte désormais un calage d'allumage irrégulier de type "Big Bang" pour améliorer l'exploitation de sa puissance, tandis qu'un nouveau carénage - reconnaissable à sa teinte noire - a été introduit au Qatar pour compenser l'abandon des ailerons. Comme chaque hiver, le HRC a multiplié les solutions technologiques à faire tester et valider par son chef de file (jusqu'à trois motos différentes dans le box à Valence !), au risque de semer la confusion dans son esprit.

Officiellement, Marquez assure avoir défini une "bonne base pour tous les circuits", tout en répétant en coulisses que l'électronique de sa moto doit progresser pour améliorer son accélération. Deux domaines dont il se plaignait chaque week-end l'an passé... tout en se dirigeant vers son troisième titre MotoGP ! De là à en conclure que l'espagnol multiplie les signaux contradictoires pour semer le doute sur son réel potentiel, il n'y a qu'un pas que MNC est bien tenté de franchir ! Pas sûr toutefois que la stratégie fonctionne de nouveau face à des rivaux désormais plus méfiants quant à la valeur des indications du tenant du titre...

"Je suis très motivé pour me battre pour le titre"

Le championnat du monde reprend dans quelques jours, comment le vois-tu ?

"Nous commençons mieux en comparaison à la saison dernière, mais cela ne signifie pas que l'issue sera meilleure. Ce qui est certain, c’est que nous sommes bien préparés. Physiquement, je suis à 100% (malgré son épaule récemment déboîtée pendant des essais privésà Jerez, NDLR) et mentalement, je suis également très motivé, comme toujours, pour essayer de me battre pour le titre".

Quel bilan tires-tu de la pré-saison ?

"Sur le plan technique, j’en veux toujours plus. Rien n’est jamais parfait et nous voulons toujours mieux. En comparaison au début de la pré-saison, je pense que nous avons atteint un niveau optimal pour nous battre pour le podium dès les premières courses".

Y a-t-il une différence entre la moto dont tu disposais à Valence et celle qui s'alignera sur la grille de départ le 26 mars ?

"Elle a beaucoup changé sur de nombreux aspects. Tout d'abord, nous avons beaucoup travaillé sur l'électronique, car le moteur est différent cette année et nous avons dû adapter beaucoup d'éléments (le V4 passe d'un calage à 180° dit "Screamer" à un calage asynchrone, NDLR). Nous avons également travaillé dur pour disposer d'une bonne base pour tous les circuits, car pendant un week-end de course, nous ne disposons pas de beaucoup de temps pour tout évaluer".

Te sens-tu prêt à te battre pour la victoire dès la course d'ouverture ?

"Nous allons voir. Nous avons tout le week-end pour compléter notre préparation, mais nous commençons sur l'un des circuits les plus difficiles et qui est peut-être le moins favorable aux caractéristiques de notre moto. Cependant, nous ne devons rien exclure et nous allons commencer avec le plein de motivation et l'ambition de voir si nous pouvons nous battre pour la victoire dès le début".

Il y a eu neuf vainqueurs différents la saison dernière. Quelles sont tes attentes cette saison ?

"Je ne pense pas qu'il y aura neuf vainqueurs différents, mais il y aura plusieurs pilotes avec des chances de gagner. Peut-être pas neuf, mais il y en a quatre ou cinq qui sont aux avant-postes. Cela dépendra aussi de la météo, parce que l'année dernière, la pluie a beaucoup aidé sur certaines courses. Sous certaines conditions, quelques pilotes pourraient prendre plus de risques. Cette année, tout est plus stable : l'électronique, les pneus...".

Quels seront tes principaux adversaires ?

"Plus ou moins les mêmes que chaque saison. Rossi, Viñales et Pedrosa, qui a fait une bonne pré-saison (Pedro a finit 3ème à Losail, NDLR). Au sujet de Lorenzo (4ème à Losail, NDLR), nous verrons parce qu'il peut faire de bonnes courses, et l'inconnue est de savoir s'il est en mesure de se battre pour le podium tous les dimanches. Cela indiquera aussi s'il peut se porter comme candidat au titre".

Tu entames ta cinquième saison en MotoGP et de jeunes pilotes font leur arrivée. Te sens-tu comme un vétéran de la catégorie désormais ?

"Cela passe très vite, mais je ne me considère pas comme un vétéran, car il y a des pilotes qui ont le double ou le triple de mon expérience - comme c’est le cas pour Valentino (Rossi a 38 ans et Marquez 24, NDLR). Il est vrai que j'ai une année d'expérience supplémentaire, et nous allons essayer de la mettre à profit. Chaque saison est différente : vous faites face à de nouvelles situations et devez vous adapter au mieux".

Quel Marc Márquez verrons-nous cette saison ?

"Comme je le dis toujours, cela dépendra du contexte. Si je suis prêt, je me donnerai à cent pour cent. Dans le cas contraire, nous allons essayer d'appréhender les choses aussi bien que possible. L'une des leçons que j'ai apprises en 2015 et que j'ai appliquées en 2016 est la régularité, bien qu'il faille parfois prendre davantage de risques".

Best-of vidéo des essais de Marquez et Pedrosa au Qatar

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !
Essai 125 Duke : grosse mise à jour pour la petite KTM

Au début des années 10 (2010...), KTM avait redynamisé le secteur des motos 125 cc en lâchant la très "fraiche" 125 Duke. En 2017, la marque autrichienne revoit son best-seller avec l'intention de redéfinir les standards de la catégorie. Attention les enfants - et concurrents -, ça va secouer !
Essai Aprilia Tuono V4 1100 Factory 2017 : Euro4, et alors ?!

Bon gré mal gré, certaines motos sacrifient un peu de performances ou de caractère mécanique sur l’autel des normes Euro4 en vigueur depuis début 2017. D’autres s’en accommodent au contraire sans dommage, comme cette turbulente et sophistiquée Aprilia Tuono V4 1100 Factory. Test... bien arrosé !
Essai Yamaha YZF-R6 2017 : non, le Supersport n'est pas mort

Yamaha est le seul grand constructeur moto à maintenir sa sportive de 600 cc dans son catalogue en 2017. La R6 perd plusieurs chevaux dans l'opération - merci Euro4 - mais gagne beaucoup par ailleurs : look de M1, équipement de R1... Moto-Net.Com a testé le tout sur le circuit d'Almeria !
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

GP des Amériques - MotoGP : la chute de Viñales profite à Marquez et Rossi

Valentino Rossi, 38 ans, succède à son coéquipier Maverick Viñales, 22 ans, aux commandes du classement provisoire du championnat du monde MotoGP au terme du troisième Grand Prix de la saison 2017 à Austin. Certes, Marc Marquez impressionne avec sa cinquième victoire de rang au GP de Amériques, mais la performance de l'italien force le respect ! Compte rendu.
BMW HP4 Race : 750 exemplaires dans le monde !

BMW vient de confirmer le lancement de la nouvelle HP4 Race découverte cet automne au salon de Milan : cette "moto de course pur sang" particulièrement exclusive sera construite "en édition limitée à 750 exemplaires", précise le constructeur qui a confié sa "fabrication manufacturée à une petite équipe hautement spécialisée" pour garantir "une qualité du plus haut niveau". Présentation.
Yamaha rappelle les MT-09, Tracer 900 et XSR900

Yamaha lance une campagne de rappel sur les MT-09, Tracer 900 et XSR900, soit plus de 16 000 motos en France, pour le remplacement des supports inférieurs de guidon. Liste des modèles concernés.
Entretien, vérifications : comment préparer sa moto pour les beaux jours

Sortez les motos des garages : les beaux jours sont de retour ! Mais avant d'aller taquiner le bitume et enquiller les virages, quelques vérifications et opérations d'entretien sur votre deux-roues s'imposent. Tous les conseils et les astuces MNC dans notre Guide pratique spécial révision de printemps.
La Husqvarna Svartpilen 401 dans la roue de la KTM 390 Duke

Le scrambler Husqvarna est en route ! Un an après la Vitpilen 401 et quelques jours après le lancement officiel de la KTM 390 Duke dont elle reprend aussi bon nombre de pièces mécaniques, la Svartpilen 401 est à son tour "victime" des vilains paparazzis...
GP des Amériques - Moto2 : Franco Morbidelli égale le triplé de Kato 

Incroyable Franco Morbidelli : le romain signe à 22 ans sa troisième victoire de rang à Austin, après celles du Qatar et d'Argentine, alors même que le pilote Marc VDS n'était jusque-là jamais monté sur la plus haute marche du podium ! L'italien s'impose avec plusieurs secondes d'avance sur Tom Lüthi et Takaaki Nakagami. Compte rendu.
GP des Amériques - Moto3 : Romano Fenati double la mise à Austin

Romano Fenati réalise un double exploit à Austin : l'italien est parvenu à désarçonner Aron Canet, grand favori du Grand Prix Moto3 des Amériques, et scelle en même temps son retour aux avant-postes après son éviction du team de Valentino Rossi ! Compte rendu.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.