• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP - ANALYSE
Paris, le 20 juillet 2020

Marc Marquez blessé : une opportunité à saisir pour le titre MotoGP !

Marc Marquez blessé : une opportunité à saisir pour le titre

Marc Marquez, invaincu au championnat MotoGP depuis 2016, s'est fracturé l'humérus droit dans sa grosse chute à quatre tours de l'arrivée du GP d'Espagne à Jerez et pourrait également manquer la prochaine course sur ce même circuit dimanche prochain... De quoi ouvrir d'alléchantes perspectives à ses rivaux : le malheur des uns ne fait-il pas le bonheur des autres ?! Décryptage.

 

Imprimer

C'était le scénario à éviter : une blessure au premier round de cette "drôle" de saison, alors que le Covid-19 réduit le championnat à treize courses (pour l'instant...) réparties sur seulement dix-huit semaines. Un format "marathon" inédit, très éprouvant physiquement et mentalement : faut-il attaquer d'emblée ou s'épargner pour éviter l'impair ?

Marc Marquez, fidèle à sa réputation, a tranché : gaz à fond pendant les essais et encore un peu plus en course ! Battu en qualifications par Quartararo et Viñales, le n°93 a bien tenté de donné le change en déclarant samedi soir "avoir abandonné la chasse à la pole car ma mission était accomplie avec une première ligne : il faut savoir saisir la limite car la saison ne fait que commencer et plein de courses vont s'enchaîner".

Des propos plein de sagesse... qu'il contredira dès le lendemain en partant une première fois à la faute dès le cinquième tour, sauvetage miraculeux terminé dans les graviers à la clé ! Piqué au vif à domicile, malgré l'absence de public pendant cette première course à huis clos, l'officiel Honda s'est ensuite livré à une spectaculaire remontée qui évoque celle du GP d'Argentine 2018.

Dans cette situation, toute l'étendue véritable du talent de Marc Marquez se révèle : sa supériorité en matière de vitesse est à couper le souffle en l'absence de filtre et de retenue. Mais aussi (sur)doué soit-il, Marquez se laisse encore parfois dépasser par les évènements : c'est au tapis que s'est terminée sa démonstration...

L'octuple champion du monde était sur le point d'attaquer Maverick Viñales pour le gain de la deuxième place à cinq tours de l'arrivée, quand sa Honda est partie dans un méchant high side à la sortie du virage 3. Marquez, de loin de le plus rapide en piste à ce moment, avait doublé pas moins de treize pilotes avant sa violente chute !

"La piste était très difficile"

"Selon moi, Marc avait le meilleur rythme de nous tous", confirme Fabio Quartararo, heureux vainqueur de cette incroyable ouverture de saison. "Mais les conditions ont radicalement changé entre les essais et la course : le grip était vraiment mauvais, difficile à comprendre. Maverick s'est fait surprendre à deux reprises, puis Marc : la chaleur et la gomme déposée par les Moto2 et Moto3 font que la piste était délicate".

 

"Je lui souhaite un prompt rétablissement et j'espère le revoir bientôt en piste", ajoute le futur pilote officiel Yamaha, qui signe sa première victoire en catégorie reine à 21 ans. Un succès net et sans bavure, enlevé avec 4,6 sec d'avance sur la M1 d'usine de Viñales et 5,946 sec sur la Ducati officielle de Dovizioso. 

Pas sûr toutefois de revoir Marc Marquez dimanche prochain sur ce même tracé pour le Grand Prix d'Andalousie : la tête d'affiche du HRC souffre d'une fracture de l'humérus droit, une blessure suffisamment grave pour l'éloigner des circuits. D'autant que cette zone est sa faiblesse : Marquez s'est justement fait opérer cet hiver de l'épaule droite pour résorber une luxation récurrente....

"Marc souffre d’une fracture complète de la diaphyse humérale, pas complètement déplacée, avec une paralysie possible du nerf radial, mais nous n’en sommes pas certains", commente le docteur Xavier Mir. "Son bras ayant été immobilisé, ils ont décidé de retourner à Barcelone pour qu’il puisse être correctement soigné".

"À ce stade, nous ne pouvons donc pas dire s’il pourra être présent le week-end prochain ou à Brno (le 9 août, NDLR) ou en Autriche (le 16 août, NDLR). À vrai dire, ce n’est pas le moment : nous en saurons plus d’ici quelques jours", faisait savoir dimanche soir Angel Charte, directeur médical du MotoGP.

"Parfois les choses ne se passent parfois pas comme prévu, mais le plus important est de se relever et d'avancer", commente l'intéressé avec philosophie sur les réseaux sociaux. "J'espère que vous avez apprécié cette remontée ! Maintenant je dois me faire opérer (mardi prochain, NDLR) afin de réduire la fracture de l'humérus. Je vous promets de revenir dès que possible et plus fort".

Marquez "out", Quartararo, Viñales et Dovizioso "in" ?!

Marc Marquez, favori à sa propre succession au titre MotoGP, risque fort de manquer la prochaine épreuve et pourrait par conséquent ne marquer aucun point en deux courses : du jamais vu depuis son arrivée parmi l'élite en 2013. Une catastrophe pour le n°93... mais une aubaine pour ses concurrents !

Soyons honnêtes : battre l'espagnol à la régulière est extrêmement difficile tant le binôme "Marquez-RCV" se montre implacable avec quatre titres consécutifs depuis 2016, auxquels s'ajoutent deux couronnes supplémentaires en 2013 et 2014. Seule la saison 2015 lui a échappé ! L'an passé, cette insolente réussite s'est traduite par 18 podiums dont 12 victoires en 19 courses.

A ce jour, trois pilotes sont en mesure de remettre en question cette suprématie : le triple vice champion du monde, Andrea Dovizioso, le pilote officiel Yamaha Maverick Viñales et Fabio Quartararo sur sa M1 privée. Et le jeune tricolore, plusieurs fois battu sur le fil par Marquez l'année dernière, pose une sérieuse option avec sa belle victoire d'hier : le voila libéré d'un poids !

"La situation de Marc ne change rien pour moi", assure pourtant "El Diablo". "La semaine prochaine je peux tomber à mon tour et ne marquer aucun point : tout le monde peut chuter ou rencontrer un problème technique. Et puis on connaît tous la mentalité de Marc : c'est un gagnant", prévient le n°20, en refusant de se laisser griser par le succès...

Marquez sous pression... 

Cette prudence est tout à l'honneur du pilote Petronas-SRT, dans la mesure où la vélocité de Fabio est en grande partie responsable de la chute du champion du monde. Car ne nous y trompons pas : c'est bien sous l'effet de la pression des Yamaha que Marc Marquez a commis deux erreurs d'appréciation à quinze tours d'intervalle ! 

"Marc était beaucoup plus rapide, mais il est tombé à deux reprises et, ça, c'est une erreur", analyse Andrea Dovizioso, qui connaît les réactions de son rival espagnol sur le bout des gants : en témoignent ses superbes victoires arrachées à Marquez dans le dernier virage ces trois dernières saisons !

"Je pense que sa situation change quelque chose", poursuit le pilote officiel Ducati, qui par ailleurs n'a toujours pas conclu d'accord avec son employeur... "Parce que Mac a perdu des points alors que le championnat est court et serré, mais surtout parce qu'il s'est blessé au point de manquer une course".

"Quand Marc est là, c'est différent"

"Ce "zéro" change beaucoup de choses", martèle "DesmoDovi", avant de poursuivre en assurant que Quartararo et Viñales "ont une chance de remporter le titre, tous les deux. Et quand Marc est là, c'est différent au championnat", conclut avec honnêteté celui qui est sans doute le mieux placé pour savoir à quel point l'espagnol est difficile à battre !

Rappelons par ailleurs que deux autres pilotes ont dû déclarer forfait ce week-end : Alex Rins, incertain pour la prochaine course suite sa fracture doublée d'une luxation de l'épaule, ainsi que Cal Crutchlow qui espère participer au Grand Prix d'Andalousie dimanche malgré sa fracture du scaphoïde contractée lors de sa chute au warm-up.... 

"Le Dr Mir va m'opérer au poignet à Barcelone mardi matin", annonce le n°35. "Je reviendrai sur le circuit, et j'espère en piste, vendredi", ambitionne le pilote LCR, qui va céder le guidon de sa RCV semi-officielle à Alex Marquez l'an prochain. Restez connectés !

Résultat MotoGP du Grand Prix d'Espagne 2020

 Quartararo vainqueur du GP d'Espagne MotoGP 2020 !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo de la Triumph Tiger 660 Sport 2022

MNC s'est rendu à Albufeiura (Portugal) pour tester la nouvelle Tiger 660 Sport sous le soleil d'Algarve : le point en vidéo sur les qualités et faiblesses de cette nouveauté 2022 Triumph, en complément de notre essai complet à lire sur le Journal moto du Net. Essai vidéo.
Essai Triumph Tiger 660 Sport : des atouts plein la Manche

Un semi-carénage avec bulle réglable, des suspensions rehaussées, une position redressée : et voilà la Triumph Trident 660 transformée en Tiger 660 Sport pour "Tracer" sa voie chez les roadsters routiers haut sur pattes ! Essai de cette nouveauté d'outre-Manche bourrée d'atouts… et de quelques limites.   
Essai Speed Triple 1200 RR : le maxiroadster Triumph en Road Racer

Les Anglais ne font jamais rien comme tout le monde et Triumph nous le prouve à nouveau : au lieu de créer une toute nouvelle Daytona 1000 cc potentiellement déclinée en maxiroadster maxisportif, la firme d’Hinckley se base sur son Speed Triple pour sortir une sportive de route au look café racer, la Speed Triple 1200 RR... Essai.
Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...