• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
JUSQU'ICI TOUT VA BIEN
Paris, le 29 juin 2022

Marc Marquez assure que motivation et passion sont "intactes"

Marc Marquez assure que motivation et passion sont intactes

Le pilote officiel Honda Marc Marquez communique sur l'avancée de sa convalescence après sa quatrième opération à l'humérus droit début juin. L'ancien patron du MotoGP se dit confiant et toujours motivé, malgré l'absence d'échéance concrète pour son retour sur sa RC213V…

Imprimer

Le calvaire de Marc Marquez prendra-t-il fin un jour ? La question se pose alors que le pilote espagnol de 29 ans est de nouveau hors course depuis que son entourage médical l'a convaincu de repasser sur le billard dans la foulée du Grand Prix d'Italie. Objectif de cette quatrième (!) intervention ? Replacer son humérus droit dans le bon axe…

Cette opération - "de la dernière chance", selon le n°93 - pratiquée aux États-Unis vise à lui rendre l'amplitude de mouvements et la force qui lui font défaut malgré les interventions précédentes. Rappelons que Marc Marquez était tombé lors de la manche d'ouverture de la saison 2020 à Jerez (Espagne) et que sa fracture mal rétablie puis infectée le fait toujours souffrir.

L'octuple champion du monde des Grands Prix donne de ses nouvelles sur le blog de Honda-Repsol, à la fois pour rassurer ses fans et pour réaffirmer son désir de reprendre le guidon mais cette fois "sans douleur sur la moto". Le catalan ne s'en cache pas : il veut pouvoir reprendre du plaisir au guidon pour envisager un retour, dont la date reste à ce jour indéterminée…

"Seuls mes proches étaient au courant de la situation"

"Cette idée de quatrième opération a commencé à être évoquée en septembre dernier", dévoile Marquez qui a cependant préféré reprendre la compétition en tentant de dissimuler la gêne et les limites imposées par le mauvais rétablissement de sa fracture. 

 

"J'ai voulu me convaincre que je pouvais le faire, mais dès le début de la saison j'ai réalisé que les limites étaient très grandes", regrette-t-il. "Mon désir était de boucler la saison puisque l'os n'était pas encore consolidé à 100% suite à la troisième opération, mais en m'adaptant à ces limites et en cachant l'inconfort : seuls mes proches étaient au courant de la situation", révèle le pilote Honda.

"Le moment décisif est venu autour du GP de France, lorsque tout a été préparé pour un scanner 3D (de son épaule, NDLR) : nous avons pris la décision d'organiser une nouvelle opération", explique Marc Marquez qui a été contacté par ses médecins pendant le Grand Prix d'Italie pour l'informer que l'opération était indispensable.

"Avant l'opération j'étais de très bonne humeur, mais dans les heures qui ont suivi je me sentais moins bien à cause de l'anesthésie et de la douleur", dévoile le coéquipier de Pol Espargaro. "J'ai passé un mauvais moment pendant deux ou trois jours, mais comme ce n'était pas la première fois que mon bras était opéré, je savais que la douleur était normale et qu'elle s'atténuerait plus tard".

"Je ne voyais pas continuer à piloter très longtemps comme ça"

"Maintenant je me sens très bien car il n'y a pas de douleur", se réjouit celui qui reste à ce jour, malgré son absence, le meilleur pilote Honda (13ème au provisoire après le GP des Pays-Bas). "Mon bras est toujours immobilisé et je fais des exercices légers de mobilité passive".

"Je me sens motivé car je me sens bien et j'ai hâte de commencer la récupération dès que les médecins me le diront, pour voir si mon bras fonctionne comme il se doit. Mon sentiment actuel est l'espoir", affirme le n°93 avant de révéler que la question de se retirer lui était venue à l'esprit si son état ne s'améliorait pas.

"Je ne me voyais pas continuer à piloter très longtemps de cette façon là, peut-être encore un an ou deux. Depuis l'intervention à Rochester (Minnesota, NDLR), l'espoir est là : l'espoir que je puisse de nouveau courir sans douleur et prendre du plaisir sur la moto".

Et quand pourra-t-on le revoir sur sa Honda ? "J'attends qu'une radiographie soit faite dans la sixième semaine après l'opération", répond sans se prononcer le pilote sous contrat avec Honda jusqu'en 2024. 

"En fonction de l'évolution du résultat de cette radio, nous pourrons définir la voie de la récupération. En attendant, j'en profite pour prendre quelques vacances car nous ne pouvons pas encore commencer la récupération à 100%".

Marquez toujours motivé... pour un retour en 2023 ?

Autrement dit : la phase active de la récupération de Marc Marquez n'a pas encore démarré, ce qui signifie au minimum plusieurs semaines - voire quelques mois - avant d'envisager de reprendre le guidon. Sa saison 2022 paraît bien compromise, comme redouté par MNC à l'annonce de sa quatrième opération…

"Parfois je réfléchis aux sources de la motivation et dans mon cas, elle me vient de la passion et de l'enthousiasme : ce sont les mêmes depuis plus de dix ans, ils sont intacts. Ce sont ces facteurs qui me poussent vers l'objectif, qui est de prendre du plaisir et de courir à un bon niveau, sans souffrir ni avoir mal".

Marc Marquez termine son billet de blog en se comparant à son compatriote tennisman Rafael Nadal, qui vient de s'adjuger son 14ème trophée à Roland-Garros malgré un syndrome de Müller-Weiss, une maladie dégénérative qui provoque des douleurs chroniques au pied.

"Même quand les gens pensaient que "Rafa" était fini, il est parvenu à surmonter la douleur et à gagner à nouveau", admire Marc Marquez. "Je comprends sa souffrance et je sais ce qu'il a enduré : c'est pourquoi il est une référence pour moi, car même s'il n'est pas au mieux de sa forme, il est capable de gagner des tournois comme Roland Garros".

"Je me souviens que lors d'une conférence de presse, il avait admis que la douleur avait changé son état d'esprit et je comprends parfaitement ce qu'il veut dire", conclut le n°93.

MNC observe néanmoins que si Marc Marquez souhaite par-dessus tout pouvoir repiloter sans souffrir, il semble cependant se préparer - et préparer ses fans - à l'idée de reprendre la compétition certes guéri mais, comme Nadal, "pas au mieux de sa forme"...

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...