• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE MOTOGP SANS ROSSI
Paris, le 6 août 2021

Les réactions suite au départ en retraite de Valentino Rossi

Les réactions suite au départ en retraite de Valentino Rossi

Max Biaggi, Fabio Quartararo, Johann Zarco, Marc Marquez, Casey Stoner ou encore Giacomo Agostini saluent l'immense carrière de Valentino Rossi, qui a décidé à 42 ans d'arrêter la compétition moto fin 2021. Yamaha rend également hommage à "son" pilote vedette et à ses 56 victoires avec la M1 depuis 2004.

Imprimer

L'annonce de la retraite de Valentino Rossi au GP de Styrie - bien que prévisible et sensée - est à l'origine d'une avalanche de témoignages de respect envers le pilote le plus titré de l'ère moderne des Grands Prix. Ancien rivaux et adversaires actuels, notamment, expriment leur admiration devant ses 26 ans de carrière et ses 115 succès avec parfois une reconnaissance inattendue...

C'est le cas par exemple de Max Biaggi, qui exprime un soutien particulièrement sympathique voire touchant envers Rossi malgré leur rivalité passée sur et en dehors de la piste. Les deux compatriotes ont en effet échangé leur compte de remarques assassines et de manoeuvres agressives en piste de 2000 à 2005 en MotoGP. Sans parler de leur échanges "musclés" en coulisses !

Et pourtant l'Empereur Romain - retraité depuis 2017 - délivre des paroles apaisantes en appelant même son ancien meilleur ennemi à pourquoi pas se retrouver "autour d'un verre pour rigoler un peu" ! MNC est prêt à faire le service et même à payer la note pour assister à cet échange exceptionnel...

"Valentino et moi avons animé l'une des plus belles rivalités de la course moto, sans jamais prétendre être amis", se souvient Biaggi sur sa page Facebook. "Nous étions simplement deux rivaux qui luttaient pour atteindre le même objectif. Je suppose que c'est pourquoi il était naturellement impossible d'être ami".

Biaggi a la nostalgie de ces "escarmouches avec Vale" !

"Lorsque vous êtes un gagnant, vous n'acceptez pas d'arriver deuxième et quand ça arrive, vous préparez immédiatement la prochaine bataille. Aujourd'hui, je suis père, je fais de la moto pour m'amuser, je vois des jeunes courir dans mon équipe et quand je pense aux escarmouches entre moi et Vale, j'ai la nostalgie : je suis heureux d'avoir vécu ces moments avec cette intensité si profonde", analyse-t-il.

 

"Ce n'est jamais simple de s'arrêter : le changement est soudain après une carrière de 30 ans et c'est compliqué de ne plus retrouver cette adrénaline des week-ends de course. Mais tes nombreuses victoires rendront ta retraite moins amère", assure l'ancien champion italien.

"Je souhaite une bonne vie à mon grand adversaire et peut-être qu'un jour nous pourrons sourire ensemble dans le souvenir de ces moments", projette Max Biaggi avec, effectivement; une tendre nostalgie qu'on ne lui soupçonnait pas !

"Je comprends que pour ceux qui m'ont suivi toute ma vie, entendre ces mots peut être déstabilisant, mais croyez-moi : les points de vue changent tout au long de la vie", se justifie l'ancien n°3, qui a déjà tenu des propos apaisants envers Rossi depuis sa retraite sportive. 

"Il était déjà champion du monde avant ma naissance !"

L'actuel leader du championnat MotoGP, Fabio Quartararo, s'est quant à lui montré un peu triste à l'idée de voir son idole quitter le monde des Grands Prix : "C'est une légende du championnat, sa carrière est incroyable et il est encore mon idole : je n'ai pas de mots pour le décrire".

Le pilote Yamaha - qui remplace justement Rossi sur la M1 d'usine - admet avoir du mal à assimiler cette annonce : "C'est dur à croire car il était déjà champion du monde avant ma naissance", soupire le jeune niçois né en 1999, qui reconnait être"un peu triste en pensant qu'il ne roulera pas l'an prochain".

"Quelqu'un qui ne connaît rien à la moto connaît Valentino Rossi"

"Ce sera étrange sans lui, mais merci à Vale pour ce qu'il a donné", témoigne à son tour Johann Zarco qui estime que l'italien a carrément changé "la vision de la moto de 2000 à aujourd'hui"....

"Quand on parle de moto avec quelqu'un qui n'y connaît rien, il connaît Valentino Rossi : ça veut dire quelque chose", souligne le cannois avec finesse, avant de saluer la ténacité de l'italien : "on a pu le suivre à la télé, c'est devenu une idole puis on a pu rouler face à lui : peu de sportifs restent assez longtemps pour rendre possible ce rêve d'enfant".

Un beau compliment de la part du n°5, qui s'est pourtant exposé aux critiques du n°46 lors de manoeuvres en piste jugées trop agressives notamment au GP des Amériques 2017...

"Valentino est le Michael Jordan de la moto", résume adroitement le champion du monde en titre, Joan Mir : "Ce sera dur de trouver un autre Valentino Rossi dans l'histoire. Je me sens privilégié d'avoir couru face à lui pendant trois ans", estime le pilote Suzuki.

Marquez salue "une carrière de légende"

Marc Marquez relève pour sa part le palmarès en or massif de Rossi, avec lequel une forte tension règne pourtant depuis le "Clash de Sepang" 2015. Le pilote Honda se garde sans surprise de remuer ces souvenirs douloureux pour ne retenir que l'impact considérable de son rival sur la compétition moto.

 

"Valentino est une légende : ce qu'il a donné à la moto est énorme", commente le n°93 auprès de nos confrères de DAZN. "Il a attiré énormément de gens : c'est un géant qui s'en va, mais il restera lié au paddock avec son équipe en formant des talents italiens".

Le pilote catalan salue aussi très sportivement la longévité de sa carrière et la somme d'efforts déployés dans ce but : "Valentino a travaillé plus que quiconque pour que cela dure plus longtemps. Faire une année de plus aurait sans doute été positif pour le championnat, mais sa décision est respectable et méritée".

Stoner a "beaucoup appris" de Rossi

Autre témoignage positif envers le n°46 : celui du retraité Casey Stoner, qui décrit l'italien comme "l'un de mes plus grands adversaires" avant de se réjouir que ses propres succès "ont tous été validés par le fait d'avoir couru contre toi".

Sacrée marque de respect du double champion du monde MotoGP, habituellement peu porté sur les compliments ! Stoner, à ce jour encore le seul pilote titré avec Ducati, a pourtant connu des échanges assez "vifs" avec Rossi, notamment après le spectaculaire dépassement du n°46 dans le Corkscrew de Laguna Seca (États-unis) en 2008... 

Personne n'a par ailleurs oublié sa phrase assassine lâchée après que le "Docteur" l'a flanqué au tapis à Jerez en 2011, lors d'un dépassement trop optimiste sur le mouillé avec cette Ducati qui le tenait en défaut : "Ton ambition a dépassé ton talent", avait sèchement répondu Stoner quand Rossi était venu s'excuser ! 

"Nous nous sommes livrés de rudes batailles au fil des années, et j'ai beaucoup appris de toi", préfère se souvenir Casey Stoner. "J'espère que tu savoureras le prochain chapitre de ta vie car il reste beaucoup de choses à apprécier", conclu l'australien avec sympathie.

Agostini "content que Valentino arrête avant d'avoir battu mes records"

Giacomo Agostini se réjouit quant à lui que le compteur de son compatriote s'arrête - à ce jour - à 115 victoires toutes catégories confondues : son record de 122 succès tient toujours, 45 ans après que l'ancien champion italien a raccroché les gants (en 1976) ! 

Agostini, 79 ans, avoue ainsi auprès de nos confrères de la Gazzetta dello Sport être "content que Valentino s'arrête sans avoir battu mes records". Dans sa grande mansuétude, "Ago" estime quand même que Rossi "reste un immense champion même sans avoir battu mes records". Ouf !

"Les records sont faits pour être battus... mais cela ne me dérange pas de les conserver encore un peu", a-t-il ajouté, avant d'appeler le Docteur à se montrer courageux face à cette "petite mort" que représente la retraite pour bon nombre de sportifs de haut niveau...

"C'est difficile : j'en ai souffert moi aussi, j'ai pleuré pendant trois jours... Mais cela arrive à tout le monde et il faut se montrer courageux", prévient l'ancien pilote auréolé de victoires en MV Agusta et Yamaha.

Rossi, le pilote qui a remis Yamaha aux diapasons

Yamaha, justement, s'est bien entendu empressé de réagir à l'annonce de la retraite de son pilote vedette par la voix de Yoshihiro Hidaka, président et PDG de Yamaha Motor Co. Le dirigeant japonais ne pouvait pas manquer de rendre hommage au pilote qui a offert au constructeur le plus de victoires en Grands Prix (56 en 264 courses), après avoir été l'artisan du retour de Yamaha au premier plan en 2004 !

Rossi est par ailleurs à jour le pilote Yamaha le plus titré de tous les temps et compte aussi 46 (!) deuxième places et 40 troisième places sur une M1. Cette réussite s'est forgée tout au long des 16 années de collaboration entre l'italien et la marque d'Iwata, qui entend poursuivre cette relation en le nommant ambassadeur Yamaha...

"Tout d'abord, je voudrais saisir cette occasion pour exprimer ma gratitude à Valentino pour l'excellent partenariat que nous avons eu avec lui : il nous manquera profondément sur la piste, dans le paddock et dans les coulisses de Yamaha, mais nous respectons pleinement sa décision", commente Yoshihiro Hidaka.

"Les 16 années que nous aurons passées en tant que partenaires ont été remplies de batailles épiques sur piste et de victoires", décrit le PDG. "Chez Yamaha, nous nous efforçons toujours de donner à nos fans et clients le sentiment de Kando. D'une certaine manière, toute la carrière de Valentino chez Yamaha incarne cette quête de la satisfaction profonde et de l'excitation intense que nous éprouvons lorsque nous rencontrons quelque chose d'une valeur exceptionnelle".

"Nous sommes tous très heureux que Valentino ait décidé de rester un Pilote Yamaha jusqu'à la fin de sa carrière en MotoGP et au-delà. Nous le remercions pour ses efforts incroyables, ses compétences inégalées, sa passion et son optimisme sans faille. Nous sont fiers d'avoir fait partie de son histoire à succès unique. Nous chérirons à jamais les précieux souvenirs que nous avons créés ensemble et espérons continuer à les ajouter avec lui en tant qu'ambassadeur de la marque Yamaha".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Triumph Tiger 1200 2022 : le bilan de notre essai en smart-vidéo

La Tiger 1200 est morte, vive la Tiger 1200 ! Après 10 années de bons et "royaux" services, le maxitrail anglais est entièrement revu afin de mieux concurrencer la référence BMW R1250GS. Moto-Net.Com a pu découvrir cette importante nouveauté Triumph 2022 sur environ 150 km. Test.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Nouveaux coloris 2023 pour les Triumph Tiger 850 Sport, 900 GT et Rally

Après les roadsters et Rocket 3, c’est au tour des trails Triumph de moyennes cylindrées de dévoiler leurs nouveaux pelages 2023... disponibles dès juillet 2022 ! La Tiger 850 Sport reçoit un pêchu Orange "Baja", la Tiger 900 GT un profond Bleu "Caspian" et la Tiger 900 Rally un sobre Gris "Sandtstorm".
Le numéro 46 de Valentino Rossi retiré des Grands Prix moto

Le plus célèbre numéro de pilote de Grands Prix depuis un quart de siècle ne pourra plus être utilisé à l'avenir : le 46 indissociable de Valentino Rossi sera retiré du championnat du monde MotoGP lors d'une cérémonie prévue ce samedi avant les qualifications du Grand Prix d'Italie au Mugello.  Explications.
Interview Pierre-Yves Bian : le Frenchie qui épate les pilotes du Tourist Trophy 

Vainqueur de sa toute première et unique course Supersport sur l’Ile de Man au ManxGP 2019, Pierre-Yves Bian vient de gagner une manche de Supertwin à la North West 200 ! Moto-Net.Com s’est entretenu avec le champion international de course sur route 2021, avant son départ pour le Tourist Trophy 2022... Gaz Pyv !
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en avril 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en avril 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Avril 3 commentaires
Retour du contrôle technique moto : une péripétie juridique de plus, selon la FFMC

Interrogée par MNC sur le jugement du Conseil d'État en faveur du retour du contrôle technique, la Fédération des motards en colère se montre confiante et déterminée face à ce que son chargé de communication qualifie de nouvelle "péripétie juridique". Le point avec Didier Renoux.
Sécurité routière 11 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...