• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#EMILIAROMAGNAGP LES PILOTES S'EXPRIMENT
Paris, le 25 octobre 2021

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Émilie Romagne 2021

Les déclarations des pilotes après le GP d'Émilie Romagne

Retrouvez les déclarations et résultats après le mouvementé Grand Prix d'Émilie Romagne à Misano, où Fabio Quartararo est devenu champion du monde MotoGP 2021 grâce à sa 4ème place et la chute de son rival Pecco Bagnaia. 

Imprimer

Marc Marquez, Honda-HRC (7ème en qualifs et 1er en course) : "C'est une victoire encore plus importante qu'à Austin (circuit sur lequel il se sent mieux car de type anti-horaire comme au Sachsenriong, NDLR). Mon objectif était de monter sur le podium ici ou à Portimao, sur un circuit qui tourne à droite (côté de son bras blessé, NDLR). Et finalement nous avons gagné, ici à Misano, où d'habitude nous ne sommes pas forts !

"Quand Pecco a commencé à pousser à la fin, honnêtement, je me suis dit : "ah ok..." et j'ai perdu le contact, mais il a chuté. Il va bien heureusement et nous avons pu en tirer profit, car il avait l'avantage. Nous continuons à nous améliorer et c'est la meilleure façon de terminer la saison 2021 et de préparer 2022. Quand vous regardez l'écart par rapport à la première course ici, nous avons fait un pas".

"Mais cette journée n'est pas la mienne en réalité : un grand bravo à Fabio pour son titre, il a été incroyable cette année et il le mérite vraiment. Aujourd'hui, c'est son jour... mais j'ai hâte de me battre à nouveau avec lui l'année prochaine" !

Pol Espargaro, Honda-HRC (4ème en qualifications et 2ème en course) : "Une course et un résultat incroyables : je suis tellement heureux pour moi et pour l'équipe. Ils ont travaillé si dur cette année, en particulier le staff japonais qui a vécu une année difficile loin de chez eux, donc je leur dédié ce doublé. C'est un résultat d'équipe et montre le travail et les progrès que nous avons fait et que nous faisons".

"J'étais assez tendu pendant la course, surtout dans les derniers tours où beaucoup de choses se sont produites : Pecco est tombé, Miguel (Oliveira, NDLR) aussi, j'ai reçu un avertissement après avoir dépassé les limites de la piste... Cette année a été en montagne russe en matière de performances, mais ce résultat montre de quoi nous sommes capables. Félicitations également à Quartararo pour son titre : il a été la référence toute l'année et a réalisé une excellente saison".

Enea Bastianini, Ducati Avintia (16ème en qualifications et 3ème en course) : "Je ressens un sentiment bizarre, car je ne pensais vraiment pas obtenir le même résultat que lors du premier Grand Prix ici. Mais j’ai beaucoup attaqué en fin de course et mon rythme était par conséquent vraiment très bon. Après la chute de Pecco Bagnaia, je me suis retrouvé 4ème et j’ai vu que Fabio était prenable : j’ai décidé d’aller au-delà des limites, ce qui a mené sur ce dernier tour incroyable ! C’est vraiment génial de faire deux fois "P3" à Misano, mais ce podium est vraiment inattendu !"

Fabio Quartararo, Yamaha Factory (15ème en qualifs et 4ème en course) : "Désolé pour Bagnaia, mais c'était mon jour !"

Johann Zarco, Ducati Pramac (10ème en qualifs et 5ème en course) : "Je suis content de cette course. J'étais régulier, sans faire d'erreurs et mon rythme était bon. J'avais besoin de gagner des points pour reprendre confiance. Je dois maintenant essayer de terminer le championnat de la meilleure façon possible".

"En tout cas, je suis content pour Fabio : nous avons presque dix ans d'écart et c'est bien pour la France d'avoir un champion MotoGP. C'est la première chose que je lui ai dite lorsque je me suis arrêté à côté de lui après la course. Je profite de son bonheur et il faut qu'il en profite aussi car ce qu'il a fait est unique ! Il a réalisé une saison parfaite, alors respect".

"Si je me place d'un point de vue Ducati, mieux aurait valu que Bagnaia puisse repousser le titre. Mais Fabio a été plus constant que "Pecco". Et puis, même si ce n'est pas moi qui suis titré, vaut mieux que ce soit un pilote français que Marquez, par exemple, pour une neuvième ou dixième fois !".

Alex Rins, Suzuki Factory (13ème en qualifs et 6ème en course) : "Tout d'abord, félicitations à Fabio : il a fait une année incroyable et aujourd'hui, il remporte le titre. Bravo à lui. De mon côté, je me suis donné à 100%, mais j'avais du mal rattraper les gars devant avec les pneus neufs. Mais j'ai continué à me battre pour améliorer ma position et réalisé de bons dépassements. Je termine sixième, ce qui n'est pas trop mal surtout après avoir chuté ici à la première course ! J'espère toutefois faire mieux à Portimao".

Aleix Espargaro, Aprilia Gresini (11ème en qualifs, 7ème en course) : "Je suis assez content des points gagnés aujourd'hui, d'autant que mon rythme n'était pas vraiment exceptionnel. Malheureusement, je n'avais pas une bonne adhérence avec le pneu arrière et j'ai eu du mal tout au long de la course... Nous ne sommes pas loin des sept premiers au classement général et nous allons tout donner jusqu'à la dernière course". 

Maverick Viñales, Aprilia Gresini (19ème en qualifs, 8ème en course) : "Satisfait car, avant la course, nous avons fait un changement substantiel dans l'équilibre de la moto. C'était un pari, mais notre objectif est d'essayer de mieux connaître cette moto et ça a vraiment bien fonctionné".

"J'avais un bon rythme et la seule chose qui m'empêchait de me battre pour un résultat encore meilleur était le fait que je partais de loin. Je suis confiant après ce que nous avons démontré aujourd'hui. Petit à petit, l'ensemble "pilote-équipe-moto" se met en place et c'est fondamental".

Valentino Rossi, Yamaha SRT (23ème en qualifs et 10ème en course) : "Content d'avoir réalisé une course décente, alors que je partais du fond de la grille. J'avais un bon rythme et je me sentais bien avec la moto et les pneus. J'ai pu pousser, profiter de quelques combats pour gagner des positions et finalement terminer dans le top dix. C'est la meilleure façon de dire "ciao" à la foule car il y a eu une super ambiance aujourd'hui avec la piste pleine de fans".

 

"J'ai aussi pu profiter de bons moments après le drapeau. D'habitude, je n'aime pas les surprises mais voir toutes les célébrations organisées pour moi après le drapeau à damier a été très émouvant tout comme de voir "Grazie Vale" sur le circuit (et sur la Ducati de son demi-frère Luca Marini, repeinte en jaune vif pour l'occasion, NDLR). Fabio mérite par ailleurs vraiment le titre car il a toujours été très fort et n'a commis aucune erreur. Je lui adresse mes félicitations. Pecco en revanche aurait dû m'écouter et choisir le pneu médium, et non le dur !"

Francesco Bagnaia, Ducati Factory (1er en qualifs et chute en course) : "J'ai tout tenté :  félicitations Fabio" 

Joan Mir, Suzuki Factory (18ème en qualifs et chute en course) : "Un week-end difficile depuis le vendredi et ça a continué aujourd'hui... J'ai reçu une pénalité au départ parce que j'ai eu un moment de doute quant à savoir si j'avais enclenché l'assistant au départ ou non : j'ai un peu bougé en vérifiant, d'où cette pénalité".

"Puis j'ai commis une erreur alors que j'aurais dû mieux gérer la situation : toutes mes excuses auprès de l'équipe. Fabio a été de loin le meilleur cette saison, et bien que je sois triste de ne pas avoir pu défendre mon titre, je tiens à le féliciter ainsi que toute son équipe car ils ont été très impressionnants cette année".

La prochaine course de la saison MotoGP 2021, le Grand Prix d'Algarve, est prévu du 5 au 7 novembre au Portugal sur l'intense circuit de Portimao. Restez connectés !

Résultats du Grand Prix MotoGP d'Émilie Romagne 2021

  1.  Marc MARQUEZ Honda 41'52.830
  2. Pol ESPARGARO Honda +4.859
  3. Enea BASTIANINI Ducati +12.013
  4. Fabio QUARTARARO Yamaha +12.775
  5. Johann ZARCO Ducati +16.458
  6. Alex RINS Suzuki +17.669
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia +18.468
  8. Maverick VIÑALES Aprilia +18.607
  9. Luca MARINI Ducati +25.417
  10. Valentino ROSSI Yamaha +27.735
  11. Brad BINDER KTM +27.879
  12. Michele PIRRO Ducati +28.137
  13. Andrea DOVIZIOSO Yamaha +41.413
  14. Franco MORBIDELLI Yamaha +42.830
  15. Takaaki NAKAGAMI Honda +1'22.462

Non classés 

  • Francesco BAGNAIA Ducati 5 Tours
  • Miguel OLIVEIRA KTM 5 Tours
  • Jorge MARTIN Ducati 15 Tours
  • Iker LECUONA KTM 17 Tours
  • Alex MARQUEZ Honda 18 Tours
  • Jack MILLER Ducati 24 Tours
  • Danilo PETRUCCI KTM 25 Tours
  • Joan MIR Suzuki 25 Tours

Classement provisoire MotoGP 2021

  1.  Fabio QUARTARARO Yamaha 267
  2. Francesco BAGNAIA Ducati 202
  3. Joan MIR Suzuki 175
  4. Johann ZARCO Ducati 152
  5. Jack MILLER Ducati 149
  6. Marc MARQUEZ Honda 142
  7. Brad BINDER KTM 136
  8. Aleix ESPARGARO Aprilia 113
  9. Maverick VIÑALES Aprilia 106
  10. Miguel OLIVEIRA KTM 92
  11. Alex RINS Suzuki 91
  12. Pol ESPARGARO Honda 90
  13. Enea BASTIANINI Ducati 87
  14. Jorge MARTIN Ducati 82
  15. Takaaki NAKAGAMI Honda 71
  16. Alex MARQUEZ Honda 54
  17. Franco MORBIDELLI Yamaha 42
  18. Iker LECUONA KTM 38
  19. Danilo PETRUCCI KTM 37
  20. Luca MARINI Ducati 37
  21. Valentino ROSSI Yamaha 35
  22. Stefan BRADL Honda 13
  23. Michele PIRRO Ducati 12
  24. Dani PEDROSA KTM 6
  25. Andrea DOVIZIOSO Yamaha 6
  26. Lorenzo SAVADORI Aprilia 4
  27. Tito RABAT Ducati 1

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Finalement, en y réfléchissant bien, les trois petits points de la treizième place que Fabio a arraché malgré son problème de bras (alors qu'il caracolait en tête) sont ceux qui l'ont conduit à la victoire finale deux courses avant la fin ! Si on ajoute que sans son problème de nuisette heu pardon, de combinaison, il aurait pu être titré trois courses avant la fin. De plus il a su prendre cette séquence avec humour en se faisant prendre en photo après coup en caleçon, hilare sur sa moto, là où l'année dernière il se serait énervé ! Les mecs, on a du lourd là !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Routière 1 commentaire
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 4 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 3 commentaires
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 4 commentaires
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...