• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#EMILIAROMAGNAGP COURSE
Paris, le 24 octobre 2021

Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 !

Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 !

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.

Imprimer

Le départ du Grand Prix d'Émilie Romagne - 16ème course MotoGP 2021 - est donné sous un franc soleil avec 18°C dans l'air, loin des conditions humides qui avaient marqué chaque séance d'essais. Une bonne nouvelle pour les 35 000 spectateurs autorisés à assister à cette deuxième course à Misano... et pour Fabio Quartararo, qui prend littéralement l'eau sur piste humide !

L'enjeu est d'importance pour l'actuel leader du championnat : ses 52 points d'avance sur son dauphin Francesco Bagnaia lui offrent une première "balle de match" vers le titre mondial. Fabio peut devenir le premier pilote français sacré en catégorie reine s'il ne concède pas plus de trois points à l'officiel Ducati ! 

Problème : "El Diablo" ne s'élance que depuis la 15ème place suite à des essais et qualifications aux "arrière-postes". Rappelons que Fabio Quartararo est le seul pilote MotoGP à avoir marqué des points sur chacune des 15 courses disputées, en plus d'en avoir remporté cinq sur sa Yamaha d'usine ! Une saison exemplaire pour le remplaçant de Valentino Rossi.

Dès lors, la stratégie est simple : Francesco Bagnaia doit terminer devant Quartararo pour retarder son sacre, en espérant qu'un maximum de pilotes s'intercalent entre eux pour lui donner de la marge. L'italien part raisonnablement confiant puisqu'il s'élance de la pole et s'était imposé ici même fin septembre lors du GP de San Marin...

Bagnaia prend les devants

Le n°63 ne rate pas le coche à l'extinction des feux et signe le holeshot sur sa Ducati officielle. Les pilotes s'élancent majoritairement avec l'option pneumatique médium à l'avant et à l'arrière, à l'exception notable de Bagnaia qui opte pour une combinaison dur-médium et de Marquez qui s'élance en médium-tendre.

Fort de son bon départ, Bagnaia cherche à prendre le large devant Jack Miller, alors que Marc Marquez joue des coudes pour rester au contact. "Pecco" creuse un écart d'une demi-seconde, sous la surveillance protectrice de Miller : "c'est une question de bon sens", assure l'australien au sujet de cette stratégie d'équipe, après qu'il a laissé passé son équipier à Austin (États-Unis).

Fabio Quartararo quant à lui limite sa prise de risques pour remonter de sa 15ème place : le français gagne deux positions au terme du premier tour, puis parvient à revenir dans le top 10. Bel hommage pour Valentino Rossi : son demi-frère Luca Marini- sous contrat avec sa structure Sky VR46 - court avec une Ducati complètement jaune et le message "Grazie Vale". Les tifosis, une larme à l'oeil, sont conquis !

Les choses se compliquent pour Bagnaia au bout de quelques tours, car Marquez pousse fort derrière Miller : l'australien fait son possible pour retenir l'officiel Honda... au point de partir à la faute dans le virage 15 ! "Pecco" se retrouve seul face au n°93, qui semble bien déterminé à lui contester la victoire à Misano !

Les deux hommes sont désormais roue dans roue alors que Joan Mir et Danilo Petrucci s'accrochent et partent au tapis : belle image de voir les deux adversaires se serrer la main, conscients du caractère involontaire de cet incident. Et pourtant "Petrux" pourrait s'énerver : le sympathique italien fête ses 31 ans ce dimanche et dispute probablement sa dernière course MotoGP en Italie... 

A 16 tours de l'arrivée, Fabio Quartararo est remonté à la 9ème place : le français se bat comme un lion... Non : comme un champion ! Le n°20 est suivi par son compatriote Johann Zarco, alors que Alex Rins les précède avec un quart de seconde d'avance. L'officiel Yamaha poursuit l'effort et remonte à la 7ème position à 12 tours de l'arrivée.

Quartararo, comme un champion

Les dix derniers tours débutent toujours à l'avantage de Francesco Bagnaia, qui possède 0,418 sec d'avance sur Marc Marquez et 5,631 sec (!) sur la deuxième Honda officielle de Pol Espargaro. Miguel Oliveira occupe la 4ème place devant... Fabio Quartararo ! Le français ne cesse de grappiller des positions, malgré la résistance farouche opposée par des pilotes comme Aleix Espargaro contre lequel le français déploie tout son talent !

Quelle remontée de la part de l'officiel Yamaha, qui est passé de la 15ème à la 5ème place en moins de 20 tours ! Puis la course devient folle : "Pecco" Bagnaia chute à quatre tours de l'arrivée dans le virage 15 ! L'italien tombe au freinage sans signe annonciateur, ni pression particulière administrée par Marquez : Bagnaia perd simplement l'avant... et toute chance d'être titré !

Fabio, revenu à la 3ème place, est désormais sûr et certain de coiffer la couronne mondiale malgré son retard de 8,4 sec sur Marquez et 9,4 sec sur Pol Espargaro : en l'état actuel des choses, le n°20 aurait 68 points d'avance sur Bagnaia, soit largement de quoi lui assurer le titre alors qu'il ne reste que deux courses à disputer ! 

Marquez vainqueur, Quartararo champion !

Le dernier tour valide le retour au premier plan de Marc Marquez, qui signe sa deuxième victoire consécutive. Loin d'être anecdotique puisqu'il s'agit de son premier succès une piste qui tourne "classiquement" à droite, le côté de son bras blessé : depuis son retour, le n°93 ne s'était imposé que sur des circuits "anti-horaire" (Sachsenring et Austin). Signe annonciateur du retour du "boss" ?

Le team Honda-Repsol appréciera en tout cas doublement cette course italienne puisque Marquez s'impose devant son coéquipier Pol Espargaro, jusqu'ici transparent sur la RCV officielle à l'exception de trop rares coups d'éclats. Certes le n°44 accuse 4,859 sec sur le n°93, mais la performance est là !

Les deux "HRC Boys" grimpent sur le podium devant... Enea Bastianini, qui ne s'est pas dégonflé pour chiper la troisième place à Fabio Quartararo dans le dernier tour ! Quel toupet, quand même, ce "Bestia" ! Blague à part, le n°23 signe mine de rien son deuxième podium sur la Ducati Avintia : Bastianini était déjà grimpé sur la troisième marche fin septembre lors du GP de San Marin sur le même circuit. Constant, le jeune italien !

"ELD1ABLO" fait monter le son 

La course se termine avec une autre satisfaction : celle de voir Johann Zarco de retour aux avant-postes, avec la 5ème place derrière son nouveau champion du monde de compatriote. Une très belle récompense pour le n°5, qui avoue être passé à côté de sa deuxième partie de saison après s'être fixé de grands - trop grands ? - objectifs suite à ses premières performances enthousiasmantes sur la Ducati.

Plus réjouissant encore : le pilote Ducati Pramac récupère une place au classement provisoire suite à la chute de Miller, qui occupait la 4ème place ! Johann Zarco remonte de la 5ème à la 4ème position alors qu'il ne reste que deux courses à disputer : de quoi consolider sa brillante place de premier pilote satellite devant une tripotée de motos d'usine !

Fabio Quartararo coupe devant lui la ligne d'arrivée dans un état second... Le français, informé sur son tableau de bord de la chute de Bagnaia, sait qu'il devient le premier pilote français sacré en MotoGP ! Quel talent... et quelle émotion !

Le n°20, en larmes, réalise son tour d'honneur avec un drapeau français avant de s'arrêter devant un écran où défile une rétrospective de sa carrière. Fabio exulte : le champion, c'est lui ! L'officiel Yamaha récupère ensuite un casque doré pour célébrer son titre, tandis qu'un DJ assure l'ambiance.

MNC, tout aussi ému, apprécie de voir Bagnaia venir le féliciter à son arrivée dans le parc fermé : attitude très sportive de la part du pilote Ducati, dont le cuir sali et abîmé porte encore les stigmates de son erreur dans la dernière ligne droite... Marc Marquez fait également honneur à son rang en rendant un bel hommage à Fabio.

"Félicitations à Fabio, au team Yamaha : Fabio a fait une superbe saison", analyse l'espagnol, alors que Jorge Lorenzo s'introduit à son tour près du podium pour féliciter son successeur : Fabio est le premier pilote Yamaha à coiffer la couronne depuis 2015 ! Tout un symbole que de voir le français et le majorquin s'étreindre devant la M1 officielle...

Le titre de Fabio, la retraite de Rossi...

Autre symbole fort de ce Grand Prix d'Émilie Romagne : le tour d'adieux réalisé par Valentino Rossi sur sa Yamaha SRT, au terme d'une course terminée à une honnête 10ème place. Le n°46, qui porte un casque spécifique pour remercier sa "marée jaune", salue longuement la foule pour sa dernière apparition à domicile en MotoGP...

Dans la foulée de la cérémonie du podium, l'italien de 42 ans reçoit une coupe en cristal frappée du n°46 alors que le public l'acclame comme s'il venait de remporter la course ! Rossi, dont les yeux bleus perçants brillent d'émotion, reçoit cette récompense devant sa compagne Francesca Novello qui va bientôt mettre au monde le premier enfant du "Doctor" (une petite fille, soit dit en passant !).

Merci "Valé" pour ses 26 saisons intenses et remarquables : plus qu'un grand champion, Valentino Rossi restera à jamais un grand monsieur de la moto. Le voir faire ses adieux devant son public le jour même du sacre de Fabio constitue, avouons-le, une source d'émotions incroyablement fortes. Bravo messieurs !

Résultats du Grand Prix MotoGP d'Émilie Romagne 2021

  1.  Marc MARQUEZ Honda 41'52.830
  2. Pol ESPARGARO Honda +4.859
  3. Enea BASTIANINI Ducati +12.013
  4. Fabio QUARTARARO Yamaha +12.775
  5. Johann ZARCO Ducati +16.458
  6. Alex RINS Suzuki +17.669
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia +18.468
  8. Maverick VIÑALES Aprilia +18.607
  9. Luca MARINI Ducati +25.417
  10. Valentino ROSSI Yamaha +27.735
  11. Brad BINDER KTM +27.879
  12. Michele PIRRO Ducati +28.137
  13. Andrea DOVIZIOSO Yamaha +41.413
  14. Franco MORBIDELLI Yamaha +42.830
  15. Takaaki NAKAGAMI Honda +1'22.462

Non classés 

  • Francesco BAGNAIA Ducati 5 Tours
  • Miguel OLIVEIRA KTM 5 Tours
  • Jorge MARTIN Ducati 15 Tours
  • Iker LECUONA KTM 17 Tours
  • Alex MARQUEZ Honda 18 Tours
  • Jack MILLER Ducati 24 Tours
  • Danilo PETRUCCI KTM 25 Tours
  • Joan MIR Suzuki 25 Tours

Classement provisoire MotoGP 2021

  1.  Fabio QUARTARARO Yamaha 267
  2. Francesco BAGNAIA Ducati 202
  3. Joan MIR Suzuki 175
  4. Johann ZARCO Ducati 152
  5. Jack MILLER Ducati 149
  6. Marc MARQUEZ Honda 142
  7. Brad BINDER KTM 136
  8. Aleix ESPARGARO Aprilia 113
  9. Maverick VIÑALES Aprilia 106
  10. Miguel OLIVEIRA KTM 92
  11. Alex RINS Suzuki 91
  12. Pol ESPARGARO Honda 90
  13. Enea BASTIANINI Ducati 87
  14. Jorge MARTIN Ducati 82
  15. Takaaki NAKAGAMI Honda 71
  16. Alex MARQUEZ Honda 54
  17. Franco MORBIDELLI Yamaha 42
  18. Iker LECUONA KTM 38
  19. Danilo PETRUCCI KTM 37
  20. Luca MARINI Ducati 37
  21. Valentino ROSSI Yamaha 35
  22. Stefan BRADL Honda 13
  23. Michele PIRRO Ducati 12
  24. Dani PEDROSA KTM 6
  25. Andrea DOVIZIOSO Yamaha 6
  26. Lorenzo SAVADORI Aprilia 4
  27. Tito RABAT Ducati 1

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 1 commentaire
Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...