• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2007 - LAGUNA SECA
Paris, le 23 juillet 2007

Le Grand Prix des États-Unis tour par tour

Le Grand Prix des États-Unis tour par tour

Laguna Seca, États-Unis. Pour la troisième année, les pilotes de la catégorie reine se retrouvent en Californie sur le mythique circuit du Continental Circus grande époque, revu et corrigé pour atteindre les exigences en sécurité modernes. Tour par tour.

Imprimer

Avec son célèbre Corkscrew - le plus gros freinage du circuit - et la succession de courbes à gros coeur, le circuit de Laguna Seca attire nombre de passionnés. Mais la chaleur caniculaire qui y règne en ce moment pourrait bien ramollir les ardeurs !

D'autant que le circuit qui ne fait pas l’unanimité parmi les pilotes. Rossi en particulier n’aime pas le tracé américain, mais il lui faut marquer de gros points et devancer son plus grand rival, Casey Stoner, sur sa Ducati.

Colin Edwards et Valentino Rossi - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Nicky Hayden, en mal de résultats et sur une bonne lancée depuis les importantes modifications apportées à la Honda, sera comme tous les pilotes américains un client sérieux à la victoire, lui qui a remporté les deux premières éditions...

Point très particulier de Laguna Seca : le fameux Corkscrew ("tire-bouchon") est une chicane dont le premier pif est un gauche. Après une trajectoire très délicate à apprendre, il commence par un freinage sur des bosses très déstabilisantes, plonge en aveugle dans une descente très prononcée, le paf à droite revenant à plat pour commander un gauche qu‘on entame avec tout l’appui sur l’avant du fait de la compression à sa sortie !

Roger Lee Hayden dans Corkscrew - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Autre particularité, Laguna Seca n’est pour l’instant disputé que par la catégorie MotoGP, les 125 et 250 étant déjà en vacances...Ce circuit est difficile à apprendre, ce qui en théorie favorise les pilotes américains qui l’ont déjà pratiqué. Un circuit pour gros coeurs, pas très exigeant pour les machines, qui doivent disposer de moteurs souples et linéaires mais pas forcément très puissants, et de châssis permettant d’absorber les nombreuses bosses et déclivités du tracé.

Laguna Seca mérite aussi son nom en raison des conditions météo locales : la piste est à plus de 50° et le peu de grip complique la tâche des manufacturiers et des teams ! Enfin, les 3610 m du tracé californien comportent une courte ligne droite - pas tout à fait droite d’ailleurs - de 966 m, sept virages à gauche pour cinq à droite.

MotoGP

Vendredi matin, Casey Stoner annonce immédiatement la couleur en prenant le meilleur temps de la 1ère séance d’essais libres devant Melandri, Edwards, Hopkins, Rossi, Vermeulen, De Puniet, Hayden, Barros, Roger Lee Hayden, Pedrosa, Capirossi, Tamada, Checa, Nakano, Duhamel (qui remplace Elias chez Honda Gresini), West, Guintoli, Kurtis Roberts et Hofmann.

Dès le 5ème tour de Guintoli et Hofmann, le français se rate au freinage et fauche l’allemand qui se relève avec une fracture ouverte d’un métatarse et devra déclarer forfait, remplacé au pied levé par l’anglais Chaz Davies...

Chaz Davies et Shinya Nakano - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L’après-midi, Stoner enfonce le clou en dominant de nouveau la 2ème séance libre avec de nouveau Melandri très rapide derrière lui, puis Hopkins, Edwards, Pedrosa, Rossi, Vermeulen, Hayden, Capirossi, Tamada, Checa, De Puniet, West, Guintoli, Hayden, Barros, Roberts, Nakano, Duhamel et Davies.

Samedi matin, Stoner confirme son emprise sur la catégorie en devançant Vermeulen, Hopkins, Melandri, Hayden, Pedrosa, Edwards, Tamada, Rossi, Checa, R. L. Hayden, West, De Puniet, Capirossi, Guintoli, Nakano, Barros, Duhamel, Roberts et Davies. Fait de course : Rossi part à la faute et se blesse légèrement à l’épaule et à l’auriculaires gauches...

La séance qualificative voit Roberts, Hayden, Guintoli, Melandri, Pedrosa et Davies s’emparer tour à tour du meilleur temps, puis Stoner et Melandri se disputent la pole pendant quatre tours... Mais c'est l’australien qui reprend le meilleur temps.

Coup de théâtre : dans un tour rapide, Melandri arrive derrière Roberts qui coupe brusquement en pleine courbe sur la trajectoire, obligeant l'italien à sortir de la piste pour l’éviter et à sauter de sa moto dans le sable pour ne pas percuter les air fences qui bordent le circuit. Plus de peur que de mal, mais Super Marco perd le bénéfice d’une belle séance et doit passer 20 minutes hors de la piste pour se faire examiner la cheville, à cause d’une erreur de débutant de l’américain : rageant !

Nicky Hayden et Casey Stoner - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Sur la piste, Stoner améliore encore son temps deux tours de suite, puis Vermeulen lui ravit la pole et améliore son chrono dans le tour suivant. A son tour, Pedrosa se montre en haut de la feuille de temps et devient le premier à battre le record d’Hayden de 2006 ! En fin de séance, Stoner dégaine un nouveau meilleur temps qu’il améliore encore, battant de 0.4 s le record de la pole d’Hayden en 990 ! La grille est donc la suivante :

  • 1ère ligne : Stoner, Pedrosa et Vermeulen
  • 2ème ligne : Hayden, Rossi et Capirossi
  • 3ème ligne : Hopkins, Edwards et Nakano
  • 4ème ligne : Melandri, Tamada et West
  • 5ème ligne : De Puniet, Guintoli et Checa
  • 6ème ligne : R. L. Hayden, Barros et Roberts
  • 7ème ligne : Duhamel et Davies

Au warm up, pendant que Marco Melandri se fait soigner, Nicky Hayden prend le meilleur temps durant trois tours. C'est ensuite Capirossi le plus rapide, puis Stoner qui lors de son 5ème tour colle plus d’1 s à son coéquipier ! Guintoli, West et De Puniet débutent bien avec de très bons chronos tandis que Rossi prend son temps pour améliorer, restant au fond du tableau des chronos.

A son 6ème tour, Stoner approche sa pole record de 4/10èmes. Enfin, Rossi à son 9ème tour s’approche à 1 s de Stoner. Dans son 11ème tour, le jeune australien bat le chrono de sa pole avec 1’22.220 et Edwards remonte 5ème. Vermeulen et Hopkins tiennent le haut de la feuille derrière Stoner et devant Rossi et Edwards, les trois premiers étant les seuls à tourner sous la barre des 1’23’’.

Casey Stoner - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Et dans son 11ème tour, Stoner assassine la concurrence avec un temps de 1’21.975, record absolu de Laguna Seca qui le maintient en tête de ce warm up jusqu’à sa fin, non sans aligner régulièrement des temps en 1’22. Derrière l’australien, Vermeulen et Hopkins sont à 4/10èmes, Rossi à 7 et Pedrosa est le dernier dans la même seconde que Stoner, à 0.8 s. Capirossi est à 1 s, Edwards à 1.1 s, Hayden à 1.3 s, Barros à 1.4 s, De Puniet à 1.5 s, R. L. Hayden à 1.7 s, West et Davies à 1.9 s, Guintoli à 2 s, Checa à 2.1 s, Roberts à 2.3 s, Tamada à 2.4 s, Nakano à 2.5 s et Duhamel à 3.8 s. Dans le dernier virage lent de son dernier tour, Nicky Hayden chute mais sans gravité.

Départ. Pedrosa prend le meilleur départ devant Stoner à l’intérieur et Hayden à l’extérieur, qui tente de passer devant l'australien mais s’écarte. Hayden Voit Hopkins qui était dans sa roue venir à son intérieur au moment où il revient vers la corde : c’est le choc entre les deux compatriotes ! Hopkins chute, Hayden se rétablit presque par miracle et revient en milieu de peloton. Hopkins relève sa moto mais doit repasser au stand pour réparer son levier gauche et repartir avec plus d’un tour de retard !

Départ - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pendant ce temps, Stoner a déjà débordé Pedrosa dès le 2ème virage sous les yeux de Vermeulen, Edwards, Capirossi et Rossi, quelques longueurs devant Melandri, Nakano, De Puniet, Tamada, Checa, West et R. L. Hayden. Edwards et Capirossi sont à la lutte : l’italien tente un extérieur mais doit céder et Rossi en profite pour lui chiper la 5ème place. En tête, Stoner et Pedrosa ont quelques longueurs d’avance sur Vermeulen, lui-même quelques-unes de plus devant Edwards, Rossi et Capirossi.

1er passage dans Corkscrew - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l’entrée du corkscrew, Rossi passe 4ème devant Edwards tandis que Melandri passe 6ème devant Capirossi au freinage du dernier gauche avant la ligne droite.

Au 1er tour, Stoner mène devant Pedrosa et Vermeulen. Plus loin, Rossi devance très légèrement Edwards, Melandri, Capirossi, Nakano, De Puniet, Tamada, Checa passé devant R. L. Hayden et West. Vermeulen fait l’effort et revient peu à peu sur les deux leaders. De Puniet passe 8ème devant Nakano. Stoner prend peu à peu de l’avance sur Pedrosa sur qui revient Vermeulen.

Loris Capirossi, Randy de Puniet, Makoto Tamada, Shinya Nakano et Carlos Checa - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 2ème passage, Stoner auteur du meilleur tour a 0.3 s d’avance sur Pedrosa, 0.8 s sur Vermeulen, déjà 1.8 s sur Rossi, 2.6 s sur Edwards et Melandri, 3.7 s sur Capirossi et 7.1 s sur De Puniet passé 7ème devant Tamada. Stoner s’envole en tête avec à mi circuit 1.2 s d’avance sur Pedrosa, Vermeulen dans ses échappements. Rossi ne peut suivre le rythme des leaders. Vermeulen attaque et passe Pedrosa au freinage du dernier gauche.

Valentino Rossi, Colin Edwards et Marco Melandri - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 3ème tour, Stoner auteur d’un nouveau meilleur tour a 0.8 s d’avance sur Vermeulen et Pedrosa qui tente de s’accrocher, 2.7 s sur Rossi, 3.4 s sur Edwards talonné par Melandri et 5.4 s sur De Puniet et Capirossi. Suivent Tamada, Nakano, Checa, R. L. Hayden, West et Barros. Vermeulen lâche Pedrosa et Melandri passe 5ème devant Edwards. Capirossi rentre à son stand : abandon sur casse mécanique !

Au 4ème passage, Stoner qui améliore encore a 1 s pleine d’avance sur Vermeulen, 1.4 s sur Pedrosa et 3.4 s sur Rossi sur qui revient Melandri qui a lâché Edwards. Suivent De Puniet, Tamada, Nakano, Checa, R. L. Hayden et West. Hayden est 16ème.

Chris Vermeulen et Dani Pedrosa - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 5ème tour, Stoner maintient son avance sur Vermeulen tandis que Pedrosa lâche prise petit à petit. Quant à Rossi, il est à présent sous la menace directe de Melandri...

Au 6ème passage, Stoner réalise un nouveau meilleur tour. Vermeulen qui tient bon est à 1.1 s, Pedrosa à 2.9 s, Rossi et Melandri à 5.1 s, Edwards à 6.8 s, De Puniet, Tamada et Nakano à 9.9 s. Melandri montre sa roue à Rossi mais ne trouve pas encore l’ouverture sur le super freineur qu’est son compatriote... Kurtis Roberts, après un tout droit au freinage du Corkscrew, abandonne, victime d’un problème de frein.

Marco Melandri - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 7ème tour, Stoner mène devant Vermeulen qui a roulé quelques millièmes plus vite que le leader. Derrière Pedrosa 3ème, Rossi toujours sous la menace de Melandri grignote dixième après dixième sur le petit espagnol. Edwards 6ème perd régulièrement du terrain sur De Puniet, Tamada et Nakano.

Randy de Puniet, Makoto Tamada et Shinya Nakano - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 8ème passage, Stoner a perdu un gros dixième sur Vermeulen, Pedrosa stabilise sa marge sur Rossi toujours sous la pression de Melandri et Edwards se fait remonter par De Puniet et Tamada.

Au 9ème tour, Stoner stabilise son avance sur Vermeulen. Pedrosa s’accroche, puis Rossi peine de plus en plus à contenir Melandri. A mi circuit, Melandri qui a bien préparé son attaque déborde enfin Rossi au freinage du long gauche !

Dani Pedrosa - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 10ème passage, Stoner qui a de nouveau accéléré reprend un peu d’avance sur Vermeulen. Pedrosa a perdu 0.4 s de son avance sur Melandri qui lâche peu à peu Rossi. Edwards a repris un peu de marge sur De Puniet et Tamada toujours roue dans roue, puis West suivi de peu par R. L. Hayden fond sur Nakano.

Au 11ème tour, Stoner qui a de nouveau accéléré égale son meilleur tour et a 1.5 s d’avance sur Vermeulen. Pedrosa n’a plus que 1.5 s d’avance sur Melandri et 0.5 s devant Rossi. Statu quo entre Edwards, De Puniet et Tamada qui n’ont rien repris au texan.

Casey Stoner - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Stoner améliore son meilleur tour et distance de plus en plus Vermeulen. Melandri revient 1.1 s derrière Pedrosa et lâche Rossi à 1 s. Edwards perd de nouveau de son avance sur De Puniet et Tamada. Miguel Duhamel, le remplaçant d’Elias, est lui aussi contraint à l’abandon sur casse mécanique.

Miguel Duhamel - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 13ème tour, Stoner a plus de 2 s d’avance sur Vermeulen. Pedrosa n’a plus que 0.9 s d’avance sur Melandri qui est 1.2 s devant Rossi. Edwards a encore perdu 0.2 s d’avance sur De Puniet qui tient tête à Tamada. Guintoli se bat pour la 13ème place avec Checa.

Au 14ème passage, Stoner creuse l'écart devant Vermeulen tandis que Pedrosa a Melandri sur ses talons. Derrière Rossi, Edwards perd peu à peu du terrain sur De Puniet, Tamada, Nakano, West et R. L. Hayden. Davies rentre à son tour au stand mais repart derrière Hopkins.

Chris Vermeulen - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 15ème tour, derrière Stoner puis Vermeulen, Pedrosa parvient à tenir devant Melandri visiblement plus à l’aise. Rossi ne peut même pas en profiter pour revenir et derrière lui, Edwards a encore perdu 0.5 s sur De Puniet ! Melandri trouve l’ouverture pour déborder Pedrosa dans le changement d’angle de la dernière chicane avant le gauche d’arrivée.

Shinya Nakano, Anthony West, Roger Lee Hayden et Alex Barros - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 16ème passage, Stoner auteur d’un nouveau meilleur tour porte son avance sur Vermeulen à 3.3 s ! Melandri et Pedrosa sont à 13.6 s, Rossi à 15.6 s, Edwards à 20.9 s, de Puniet à 22.4 s et Tamada qui a lâché prise à 23.3 s. Nakano est à présent talonné par West et R. L. Hayden tandis que Guintoli est repassé 13ème devant Checa. West passe 9ème devant Nakano.

Marco Melandri et Dani Pedrosa - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 17ème tour, Stoner a légèrement ralenti. Vermeulen tient, Melandri distance Pedrosa, Rossi revient sur l’espagnol et Edwards n’a plus que 1.3 s d’avance sur De Puniet.

Au 18ème passage, Stoner a repris son rythme précédent et porte son avance à plus de 4 s sur Vermeulen. Melandri distance toujours Pedrosa sur qui revient Rossi. Edwards a encore 1.1 s d’avance sur De Puniet sur qui revient de nouveau Tamada. Hayden est 15ème dans un rythme inférieur de 5 s à celui de Stoner !

Colin Edwards, Randy de Puniet, Makoto Tamada et Anthony West - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 19ème tour, Stoner vole toujours en tête. Vermeulen suit et Melandri distance toujours Pedrosa qui n’a plus que 0.8 s d’avance sur Rossi. Derrière, Edwards voit De Puniet revenir à 0.7 s, Tamada 0.7 s plus loin et West 0.7 s encore plus loin qui roule plus vite que ces deux derniers pilotes ! Rossi passe 4ème au freinage du dernier gauche devant Pedrosa.

Valentino Rossi et Dani Pedrosa - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 20ème passage, derrière Stoner, Vermeulen et Melandri, Rossi distance peu à peu Pedrosa, puis Edwards voit De Puniet 0.5 s derrière lui et Tamada encore plus rapide 0.4 s derrière le français. West a lâché Nakano sur qui est revenu R. L. Hayden.

Roger Lee Hayden et Alex Barros - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 21ème tour, Stoner enfonce le clou : il est toujours le seul pilote à tourner sous la barre des 1’23 ! Vermeulen, 2ème plus rapide en piste, est à l’abri d’un retour, tandis que Melandri contient Rossi à 1.4 s. Pedrosa est distancé à plus d’1 s. De Puniet et Tamada sont dans la roue d’Edwards. Derrière West, R. L. Hayden est passé 10ème devant Nakano.

Valentino Rossi - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 22ème passage, derrière Stoner puis Vermeulen, Melandri et Rossi se neutralisent, Pedrosa perd du terrain et Edwards résiste à De Puniet, Tamada et West revenu.

Marco Melandri - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 23ème tour, Stoner qui caracole en tête voit Hayden en perdition se retourner pour lui laisser le passage : tout un symbole ! Vermeulen assure, Melandri a perdu 0.2 s sur Rossi, Pedrosa se contente de sa 5ème place et Edwards résiste à une meute composée de De Puniet, Tamada et West. R. L. Hayden en profite pour réduire quelque peu son retard en distançant Nakano. Randy De Puniet réussit à passer Edwards pour la 6ème place pendant que Nicky Hayden rentre au stand pour abandonner.

Chris Vermeulen - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 24ème passage, Stoner a 7.8 s d’avance sur Vermeulen, 21.3 s sur Melandri, 22.6 s sur Rossi, 26.5 s sur Pedrosa, 33.3 s sur de Puniet, Edwards, Tamada et West, 36 s sur R. L. Hayden, 37.7 s sur Barros qui a doublé Nakano à 39.1 s, 47.6 s sur Guintoli et 54.1 s sur Checa. Tamada trouve à son tour l’ouverture sur Edwards à l’entrée de la ligne droite qui précède Corkscrew. West passe lui aussi le texan au freinage du dernier gauche !

Anthony West - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 25ème tour, derrière Stoner puis Vermeulen, Melandri a 1.5 s d’avance sur Rossi. Derrière Pedrosa, De Puniet voit Tamada revenir sur lui, suivi de West qui lâche peu à peu Edwards sur qui reviennent R. L. Hayden et Barros.

Au 26ème passage, Stoner et Vermeulen assurent, Melandri gère Rossi, Pedrosa se contente de sa 5ème place, puis De Puniet doit résister à Tamada et West pour conserver sa 6ème place. R. L. Hayden est 0.4 s derrière Edwards.

Carlos Checa - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 27ème tour, les positions sont inchangées mais Edwards est à présent sous la menace directe de R. L. Hayden et Barros !

Au 28ème passage, toujours pas de changement. En troisième position, Melandri conserve toujours son avance sur Rossi malgré un meilleur tour personnel du Docteur. R. L. Hayden puis Barros passent successivement Edwards ! West, lui, revient sur les talons de Tamada qui a perdu le contact avec De Puniet. West passe 7ème devant Tamada au freinage du dernier gauche et Barros passe 10ème devant Edwards.

Au 29ème tour, Stoner mène toujours devant Vermeulen, Melandri, Rossi, Pedrosa, De Puniet, West, Tamada, R. L. Hayden, Barros, Edwards, Nakano, Guintoli et Checa. Barros talonne R. L. Hayden qui fait tout pour lui résister.

Au 30ème passage, les positions sont inchangées avec West qui contient Tamada et R. L. Hayden qui contient Barros.

Marco Melandri et Valentino Rossi - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l’entame du dernier tour, Stoner assure, Vermeulen aussi, Melandri est à l’abri de Rossi, Pedrosa est tout seul, De Puniet le plus rapide en piste après Stoner assure sa 6ème position et Tamada est à l’abri de Barros qui a finalement pris la 10ème place à R. L. Hayden.

Casey Stoner - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Stoner emporte donc en total dominateur sa sixième victoire de la saison en la ponctuant d’un superbe wheeling sur toute la ligne droite d’arrivée ! Vermeulen termine brillant 2ème et Melandri courageux 3ème complète le podium. Rossi échoue à la 4ème place devant Pedrosa 5ème, De Puniet 6ème - qui égale son meilleur résultat -, West 7ème, Tamada 8ème, Barros 9ème, Roger Lee Hayden 10ème, Edwards 11ème, Nakano 12ème, Guintoli 13ème, Checa 14ème et Hopkins 15ème à deux tours.

Au championnat, Stoner prend le large avec 221 points, soit une confortable avance de 44 points sur Rossi 177... Suit Pedrosa avec 155 points devant Vermeulen et Melandri à égalité (113), Hopkins (104), Edwards (93), Capirossi (77), Barros (76), Hayden (73), Hofmann (60), De Puniet (50), Elias (49) et Tamada (31).

Podium - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Côté marques, Ducati mène largement avec 233 points devant Yamaha 197, Honda 190, Suzuki 151, Kawasaki 74 et KR211V 12.

Le team Ducati mène également largement avec 298 points devant Fiat Yamaha 271, Repsol Honda 228, Rizla Suzuki 217, Honda Gresini 168, Pramac D’Antin 136, Kawasaki 88, Tech 3 52, Honda LCR et Konica Minolta Honda 29 et Team Roberts 12.

Rendez-vous à Brno le 19 août !

Ils s'expliquent...

Casey Stoner (1er) :
Ce doit être mon meilleur week-end de course. Nous avons connu un bon week-end au Sachsenring la semaine dernière mais ça ne l'avais simplement pas fait en course. Aujourd'hui tout était parfait, les pneus, la moto, tout a très bien marché tout au long du week-end. Nous avons réussi à être les plus rapides dans chaque session et nous avons concrétisé tout ce dur labeur en course. Nous avons également brisé la longue série de poleman non vainqueur en course : la dernière personne a le faire était sur Ducati et la nouvelle l'est aussi. Je suis ébloui par cette course. Ce matin au warm-up nous étions capables d'aligner des 1' 22 et même des 1' 21 à mi-distance donc nous étions assez confiants. Au début de la course, j'ai tapé dans les 1' 22, je voulais voir à quel point les autres étaient rapides. Je gagnais environ une demie seconde sur Dani, puis Chris l'a passé et il a commencé à me prendre en chasse. Je me suis rendu compte qu'il était un peu plus rapide donc j'ai décidé d'augmenter mon rythme et j'ai lentement mais sûrement creusé un écart. Chris était très rapide mais j'ai senti que mon pneu arrière était un peu mieux, donc j'ai continué à attaquer. Je ne m'attendais pas à ce qu'il ait un gros groupe devant, je savais que nous étions au point et qu'il fallait simplement suivre le plan, sans faire preuve de malchance, et tout a fonctionné.

Casey Stoner - Grand Prix Moto des États-Unis 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Chris Vermeulen (2ème) :
Je suis littéralement enchanté d'être sur le podium ici à Laguna ! L'année dernière nous avions beaucoup de rythme aussi mais ça ne l'avais pas fait en course. Suzuki est passé outre et nous n'avons connu un week-end sans souci. Les pneus Bridgestone ont bien marché et seuls Casey et moi avons eu la possibilité d'enchainer des chronos en début de course. Malheureusement je n'ai pas pu m'accrocher à lui toute la course mais je suis très heureux de ma 2ème place. Maintenant il faut aller de l'avant et obtenir de nouveaux podiums.

Marco Melandri (3ème) :
C'était une course fabuleuse pour moi : c'est incroyable d'être sur le podium. Je ne pouvais même pas piloter ce matin sans injection pour calmer ma douleur et je dois vivement remercier toute la Clinique Mobile : Docteur Costa, le thérapeute Francesco Chionne and Docteur Monica. Ils mon donné un excellent traitement avant la course pour ne pas souffrir en pilotant. Au début j'ai simplement essayé de conserver ma cadence et je le trouvais plutôt bon. Je n'étais pas très confortable au début mais au final mon rythme était ok. Cinq ou six tours avant la fin j'ai commencé à ressentir une petite douleur dans ma cheville ce qui m'a empêché de rétrograder correctement mais ça a été une superbe course et une excellente émotion de me retrouver sur le podium. Je tiens à remercier tout mon team, tous mes gars et tous mes sponsors : ils travaillent tellement bien.

Valentino Rossi (4ème) :
Cette journée a été considérablement décevante car les différences en terme de pneumatiques ont fait que nos adversaires semblaient être dans une autre course. Mon équipe et moi-même avons travaillé très dur, surtout après la chute d'hier et nous avons fait le maximum dans nos conditions. Mais sans grip c'était impossible de se battre avec les leaders. J'ai fait la meilleure course que j'ai pu et j'étais très content de doubler Pedrosa mais je n'ai pas pu rejoindre Melandri : nous n'avions tout simplement pas le même rythme ou grip aujourd'hui. Je suis très triste pour la semaine dernière au Sachsenring car les Michelin étaient très forts et nous avons loupé la possibilité de marquer de gros points là-bas. C'est aujourd'hui qu'on s'en rend vraiment compte ! Il semble que les pneus ont le facteur décisif cette saison et c'est dommage pour les fans et le spectacle. Nous n'abandon pas, il reste sept courses et nous savons que Michelin vont travailler aussi dur que possible pour améliorer la situation pour la seconde partie de la saison mais Stoner est très fort et ce sera difficile. Enfin, nous avons des vacances maintenant et nous serons de retour à Brno pour nous battre autant que possible jusqu'au bout.

Randy de Puniet (6ème) :
Je suis très content. Tout n'a pas été facile, il fallait trouver les bons réglages et se mettre dans le rythme. Ce matin, j'ai essayé de nouveaux réglages de suspension lors du warm-up et le comportement du train avant était bien meilleur pour la course. C'est un bon résultat, surtout que je partais de la treizième place de la grille. J'ai pris un bon départ et le premier tour s'est bien passé, je n'ai pas perdu de temps derrière Nakano et Edwards, puis j'ai fait ma course derrière des pilotes assez rapides. J'ai vu sur mon panneau qu'Anthony était derrière moi, c'est un super résultat pour Kawasaki et je suis très content d'avoir fait une bonne course avant la trêve estivale.

Makoto Tamada (8ème) :
Je suis très heureux car j’ai réussi aujourd’hui ma meilleure course de la saison, dans son déroulement comme en résultat. Ma Yamaha était parfaitement réglée et mes pneus se sont montrés très constants pendant les 32 tours, notamment à l’arrière. J’ai pu ainsi tourner dans des chronos très réguliers et me battre jusqu’à la fin. Je tiens vraiment à remercier Yamaha, Dunlop et toute l’équipe car ils ont fait du super travail pendant tout le week-end.

Sylvain Guintoli (13ème) :
Je suis déçu car j’avais bien commencé le week-end en progressant régulièrement. Mais depuis la séance qualificative, j’ai adopté un faux rythme dont je ne suis pas arrivé à me défaire. En plus, j’ai complètement raté mon départ et j’ai failli m’accrocher avec Kurtis Roberts dans le premier virage à gauche. Puis j’ai fait une grosse faute en remontant sur le groupe de Makoto et j’ai tiré tout droit. Dès que je voulais forcer l’allure, je commettais des erreurs. C’est un week-end décevant.

Nicky Hayden (Abandon) :
C'est tellement dommage d'obtenir ce résultat pour mon GP national, pour moi, l'équipe et les fans. C'est vraiment une saison difficile mais les choses se passent ainsi : encore un incident au premier virage. Je ne veux pas m'étendre sur le sujet car ça ne changera rien donc je laisse cet incident tel quel. Mes freins sont devenus de plus en plus mous et l'ajusteur était cassé ce qui fait que je n'ai rien pu faire. J'ai continué de courir au cas où un drapeau rouge serait agité mais lorsqu'on m'a mis un tour, je suis rentré aux stands car je n'allais pas gêner les leaders avec des freins qui ne fonctionnaient plus.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je n'ai pas vu la course malheureusement, et le compte-rendu est bienvenu pour voir un peu tout ce qui s'est passé... C'est aussi la mi-saison et on peut vraiment faire un premier bilan. Tout d'abord, on entend moins Bug à propos de Randy... normal, rien à dire sur sa prestation : 13e au départ, pas de bavure, une 6e place à l'arrivée, conforme pour moi à son rang. Si il continue sur ce rythme il rentre Top 10 et peut objectivement cibler une place entre Top 5 et Top 8. Ce ne serait pas mal étant donné la manque de compétitivité de la Kawa sur les 3-4 premières courses de la saison, les chutes de RdP pour compenser ou par erreur pure, et les blessures. Quoiqu'en dise les déclinologues. Belle perf de West également, objectivement, car Laguna est un circuit très spécial et difficile pour un pilote qui ne le connaît pas. Pour une première course à Laguna, sa place est excellente. Encore une fois, il a quand même la chance d'arriver au bon moment chez Kawa, quand la machine est enfin compétitive. Rossi : pour moi il est toujours bon. Le meilleur? Il a 2 adversaires de taille aujourd'hui : Stoner et Pedrosa. Stoner qui maîtrise son sujet et la pression (et celle exercée par Rossi sur certaines courses était énorme!) et Stoner bénéficie aussi du meilleur package moto / pneus. Je pense que Ducati avait une avance en début de saison et qu'ils ont su l'utiliser pour encore progresser pendant que Yamaha, Kawa, et Honda sont condamnés à suivre et à subir. Pedrosa m'impressione, car si la Honda s'est améliorés, elle n'était ni au niveau de la Suzuki, ni de la Yamaha en début de saison, et bien sûr encore moins au niveau de la Ducat'. Les pneus? Sur certaines courses, Bridge a été meilleur en performances pures, sur d'autres c'était Michelin. Michelin a peut-être plus mal géré certaines courses (je veux parler des choix tactiques et non de la qualité même des pneus). Il y a peut-être un avantage à Bridgestone, mais il n'est pas forcément énorme. Ceux qui se plaignent de ça doivent se rappeller que Bridgestone s'est battu des années pour arriver à être compétitif, comme Dunlop le fait actuellement. C'est la règle de la compétition, tout simplement! Stoner a fini hors du podium plusieurs fois (se faisant même dépasser une fois par Barros), il a bien dû l'accepter! Le meilleur pilote à la fin de la saison est celui qui a su remporter la maximum de victoires, mais aussi celui qui a su être régulier et qui a su limiter les dégâts malgré une moto moins bien réglée ou malgré des mauvais choix de pneus. Rossi et Pedrosa ont été dans cette situation plus d'une fois. A ce titre, une 4e place à Laguna Seca est aussi respectable qu'une première place le jour ou tout va bien. Elle est sans doute même plus dure à obtenir... Rossi c'est pas enterré, car il s'est magnifiquement battu depuis le début de la saison, même quand il se prenait un vent monumental en ligne droite à Losail ou en Chine! Reste que si Stoner continue sur cette lancée, je vois mal ce qui pourrait l'arrêter! Yamaha n'a plus rien à perdre, et on verra si ils sont capables de sortir un moteur plus performant. Qui que ce soit, le champion du monde aura de la gueule cette année. Le break à venir va peut-être permettre à des pilotes comme Rossi de se ressources, ou le contraire. Et lycée de versailles pur Stoner. Les japs peuvent combler une partie de leur retard, ce qui pourra le rendre moins serein sur certaines courses et l'amener à faire des erreurs. Bref, le retard de Rossi n'est pas irratrapable, et donc j'attends avec impatience la reprise!!!

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda X-Adv Vs Yamaha Tmax : moto, scooter ou les deux ?

Un esprit scooter dans un corps de moto. Ou inversement ? Avec d'un côté le Honda X-Adv 750 et de l'autre le Yamaha Tmax 530, les motards à la recherche d'un deux-roues pratique et au look sportif ont le choix. Moto-Net.Com les oppose rien que pour vous dans un essai comparatif : duel !
Tous les Duels 20 commentaires
Essai Quadro Qooder 2018 : la 4ème dimension !

Le Quadro Qooder - anciennement Quadro4 - possède quatre-roues et un guidon, mais ce n'est pas un quad. Il s'incline en courbes et se conduit avec le permis B (voiture), mais ce n'est pas vraiment un scooter... Amélioré pour 2018, ce drôle d'engin mélange les genres au profit de sensations étonnantes ! Essai.
Scooter 4 commentaires
Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le marché moto continue de progresser en octobre 2018

Le dixième mois de l'année 2018 s'est montré aussi positif que le précédent pour le marché français : 13 025 motocycles ont été immatriculés en France en octobre, soit une nouvelle hausse de +13,3% par rapport à mois d'octobre 2017 déjà loin d'être mauvais. MNC dresse le bilan complet.
Bilans mensuels 3 commentaires
Suzuki vise la victoire à Valence

Avec quatre podiums sur les cinq dernières courses (et huit au total cette année), les pilotes officiels Suzuki en MotoGP arrivent à Valence le couteau entre les dents : Alex Rins espère décrocher sa première victoire, tandis qu'Andrea Iannone rêve de sortir par la grande porte avant sa saison chez Aprilia... Explications.
19/19 - GP de Valence 3 commentaires
Lorenzo aimerait quitter Ducati après une belle course

Avant de rejoindre Marc Marquez au HRC l'an prochain, Jorge Lorenzo aimerait conclure son aventure Ducati avec une belle course ce week-end au GP de Valence. Explications.
19/19 - GP de Valence 6 commentaires
La FFMC ne participera pas officiellement aux blocages du 17 novembre avec les Gilets jaunes

La Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appellera pas officiellement à se joindre aux actions de blocages initiées par le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre contre la hausse du prix de l'essence. Explications.
Lobbying 66 commentaires
Les actions locales de la FFMC le 17 novembre avec les Gilets jaunes

Alors que la Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appelle pas officiellement à se joindre aux actions des Gilets jaunes le 17 novembre, plusieurs antennes locales organisent ou participent aux blocages contre l'augmentation des carburants. Explications.
Lobbying 12 commentaires
Viñales veut la troisième place de Rossi au classement général MotoGP 2018...

L'ambiance sera particulièrement tendue ce week-end dans le box Yamaha du GP de Valence MotoGP : Valentino Rossi n'a plus que deux petits points d'avance sur Maverick Viñales suite à sa chute en Malaisie et les deux pilotes sont remontés comme des pendules... Explications.
19/19 - GP de Valence 7 commentaires
Stoner et Ducati, cette fois c'est vraiment fini

Le feu couvait depuis cet été mais c'est désormais officiel : Casey Stoner ne sera plus pilote essayeur chez Ducati l'année prochaine. Explications.
MotoGP 2019 7 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.

  • En savoir plus...