• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2007 - BRNO
Paris, le 20 août 2007

Le Grand Prix de République tchèque tour par tour

Le Grand Prix de République tchèque tour par tour

Brno, République tchèque. L'autodrome très technique qui marque la reprise de la saison MotoGP 2007 s'annonce comme la première étape d'une difficile - impossible ? - reconquête du championnat pour Rossi. Les pneus seront-ils à la hauteur ? Tour par tour.

Imprimer

Brno accueille les pilotes du championnat du monde MotoGP depuis 1930 : d'abord sur un circuit routier qui passait le long des maisons, avant que le circuit proprement dit ne soit construit en 1987.

Revu pour plus de sécurité en 1996, il reste un tracé très technique avec ses virages bosselés ou en dévers. De plus, le revêtement est assez ancien et offre peu de grip. Le pneu avant y est très important... On n'y utilise que 5 vitesses en MotoGP et les virages étant plutôt rapides, la première ne sert que pour le départ !

La vitesse moyenne y est élevée, bien que les pilotes restent très longtemps en appui sur l'angle. D'une longueur totale de 5 403 m, le circuit de Brno offre une ligne droite de seulement 636 m, huit virages à droite et six à gauche, ainsi qu'une très bonne visibilité pour les 141 632 spectateurs attirés par le hongrois Talmacsi et le tchèque Pesek.

Grand Prix Moto de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

En MotoGP, on le surnommait jadis le jardin de Max Biaggi, pilote technique s'il en était ! Rossi, quant à lui, alterne premières et deuxièmes places... L'an dernier, c'était la 2ème. Alors, la série va-t-elle continuer, ou ce diable de Stoner peut-il l'interrompre ? Réponse dans le tour par tour de Moto-Net.Com !

125

Vendredi matin, c'est Talmacsi qui déclenche les hostilités en s'emparant du meilleur chrono devant Gadea, Pesek, Pasini, Espargaro, Ranseder, Cortese, Faubel, Krummenacher, Corsi, Rabat et Koyama. Masbou fait le 19ème temps, Di Meglio le 20ème.

L'après-midi, Pesek à domicile prend les devants avec la pole provisoire, moins d'un dixième devant Talmacsi. Suivent Pasini, Faubel, Cortese, Koyama, Gadea, Krummenacher, Espargaro, Corsi, Ranseder et Nieto. Masbou est 15ème, Di Meglio 18ème.

Samedi matin, Talmacsi reprend les commandes et devance Pasini, Gadea, Cortese, Espargaro, Pesek, Corsi, Krummenacher, Faubel, Ranseder, Rabat et Nieto. Masbou est 22ème, Di Meglio 23ème.

L'après-midi, Talmacsi qui a dominé tous les essais s'empare logiquement de la pole, 0.5 s devant Koyama qui complète la première ligne. Au 2ème rang, Pesek, Krummenacher, Gadea et Cortese sont entre 1.3 s et 1.7 s. Nieto, Espargaro, Ranseder et Corsi forment la 3ème ligne entre 1.8 s et 2 s de la pole. Le 4ème rang voit Smith, Tamburini, Masbou et Olive entre 2 s et 2.7 s du hongrois. Di Meglio est 19ème à 2.8 s.

Au warm up, Talmacsi confirme ses bonnes dispositions et devance Gadea, Pasini, Faubel, Corsi, Pesek, Espargaro, Krummenacher, Ranseder, Koyama, Di Meglio et Olive. Masbou fait le 20ème chrono.

Départ. Gabor Talmacsi profite pleinement de sa pole et vire en tête devant Pasini, Gadea, Faubel, Koyama, Corsi, Espargaro, Nieto et Ranseder. Masbou est 14ème, Di Meglio 18ème. Gadea et Faubel passent Pasini dans le premier enchaînement, puis Faubel passe 2ème devant Gadea. Talmacsi, Faubel, Gadea et Pasini prennent quelques longueurs d'avance sur Koyama et le reste de la troupe. Corsi et Espargaro passent Koyama tandis que Ranseder double Nieto.. Pesek mal parti remonte, survolté, et double les pilotes devant lui jusqu'à revenir 9ème devant Nieto à mi-circuit ! Pasini reprend la 3ème place à Gadea au freinage du long droit au bas de la descente, puis Koyama repasse 6ème devant Espargaro et Pesek 8ème devant Ranseder.

Gadea, Talmacsi, Faubel et Pasini - Grand Prix Moto 125cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 1er tour, Talmacsi a 0.3 s d'avance sur Faubel et Pasini, 1.1 s sur Gadea et déjà presque 2 s sur Corsi, Koyama, Espargaro, Pesek, Nieto, Ranseder, Krummenacher, Iannone, De Rosa, Cortese et Masbou. Di Meglio est 18ème. Pesek revient 5ème en bout de ligne droite. Pasini distance légèrement Faubel et passe en tête devant Talmacsi au freinage de la chicane.

Au 2ème passage, Pasini auteur du meilleur temps, Talmacsi et Faubel ont 1.5 s d'avance sur Gadea, et 2.1 s sur Pesek qui distance peu à peu Koyama, Espargaro, Corsi, Ranseder, Nieto, Krummenacher et Iannone. Masbou et Di Meglio sont respectivement 17ème et 18ème. Faubel distancé par Pasini et Talmacsi suite à des coupures moteur est rejoint par Gadea, lui-même pourchassé par Pesek qui a lâché ses poursuivants. Gadea passe 3ème devant Faubel au freinage du long droit au bas de la descente. Di Meglio passe 17ème devant Masbou.

Au 3ème tour, Pasini et Talmacsi ont 1.6 s d'avance sur Gadea, Faubel et Pesek auteur du meilleur tour, 0.8 s devant Koyama, Espargaro, Ranseder, Corsi et Nieto. En bout de ligne droite, Pesek passe 4ème devant Faubel. Talmacsi passe en tête à l'entrée de la chicane et Pesek passe 3ème devant Gadea au même endroit. Pesek prend quelques longueurs d'avance sur Gadea et Faubel, tandis que Koyama fait l'effort pour revenir sur les deux espagnols du team Aspar.

Au 4ème passage, Talmacsi a 0.4 s d'avance sur Pasini, 1.9 s sur Pesek, 2.2 s sur Gadea et 2.7 s sur Faubel, Koyama, Ranseder, Espargaro, Nieto et Corsi. Masbou est 18ème, Di Meglio 19ème.

Au 5ème tour, Talmacsi et Pasini mènent. Gadea a repassé Pesek. Suivent Faubel, Ranseder, Koyama, Espargaro, Nieto et Corsi, puis Olive et Muresan.

Au 6ème passage, Talmacsi et Pasini mènent, puis le duo Gadea et Pesek revient à 1.3 s. Faubel fait l'effort en emmenant Ranseder derrière lui. Koyama, Espargaro et Nieto un peu plus loin ont distancé Corsi. Pasini repasse en tête devant Talmacsi à l'entrée de la chicane.

Au 7ème tour, derrière Pasini et Talmacsi, Gadea et Pesek sont revenus à moins d'1 s, puis Faubel et Ranseder reviennent eux aussi avec Koyama, Espargaro, Nieto à quelques longueurs. Corsi est derrière eux.

Talmacsi, Pasini, Gadea, Pesek et Koyama - Grand Prix Moto 125cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 8ème passage, Pasini et Talmacsi conservent 0.8 s d'avance sur Gadea et Pesek, 1.6 s sur Faubel et Ranseder, 2.7 s sur Koyama qui a lâché Espargaro et Nieto à 2.4 s, puis Corsi à 4.8 s du leader. Masbou repasse 18ème devant De Rosa, Di Meglio est 22ème.

Au 9ème tour, Pasini et Talmacsi maintiennent leur avance sur Gadea et Pesek et c'est Faubel qui revient sur ce duo. Ranseder, Koyama et Nieto ne sont pas loin, puis Espargaro est distancé, 1 s devant Corsi. Muresan chute et abandonne.

Gadea, Pesek, Faubel et Koyama - Grand Prix Moto 125cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 10ème passage, Pasini et Talmacsi perdent peu à peu leur avance sur le trio Gadea, Pesek et Faubel. Koyama est à 2.4 s, Ranseder à 3.1 s, Nieto à 3.6 s, Espargaro à 5.2 s, Corsi à 5.7 s et Krummenacher et Cortese à 12.3 s. Masbou est 17ème à 18.6 s du leader et Di Meglio 21ème à 22 s. A mi-circuit, Pasini et Talmacsi sont rejoints par Gadea, Pesek et Faubel !

Au 11ème tour, Pasini, Talmacsi, Gadea, Pesek et Faubel regroupés ont 2.2 s sur Koyama qui remonte petit à petit, puis Nieto, Ranseder, Espargaro et Corsi. A l'entrée du long gauche, Talmacsi s'infiltre sous la roue de Pasini pour reprendre la tête. Masbou passe 16ème devant Olive. Nieto chute et abandonne. Pasini repasse en tête devant Talmacsi à l'entrée du long gauche au bas de la descente. Gadea passe 2ème devant Talmacsi à l'entrée de la chicane.

Au 12ème passage, Pasini, Gadea, Talmacsi, Pesek et Faubel ont 1.8 s d'avance sur Koyama qui revient toujours, 1.5 s devant Ranseder débarrassé de Nieto, lui-même 2.9 s devant Corsi et Espargaro. Masbou est 13ème, Di Meglio 17ème. Talmacsi passe 2ème devant Pasini à l'entrée de la chicane. Pasini repasse 2ème devant Talmacsi à l'entrée du dernier enchaînement et Faubel passe 4ème devant Pesek.

Randy Krummenacher - Grand Prix Moto 125cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 13ème tour, Talmacsi, Pasini, Gadea, Faubel et Pesek mènent, puis Koyama a décroché à 2.7 s. Ranseder est à 5.2 s, Corsi à 7.4 s, Espargaro à 8.9 s, Krummenacher à 15 s et Cortese à 15.8 s. Masbou est 15ème, Di Meglio 17ème. En bout de ligne droite, Pasini et Gadea passent Talmacsi. A l'entrée de la chicane, Faubel passe 3ème devant Talmacsi. Faubel attaque et passe en force Gadea à l'intérieur juste à l'entrée de la chicane. Pasini a profité de la bagarre derrière lui pour prendre quelques longueurs d'avance. Gadea reprend la 2ème place à Faubel au changement d'angle qui commande la ligne droite.

Au 14ème passage, Pasini a 0.6 s d'avance sur Gadea, Faubel, Talmacsi et Pesek. Suivent Koyama, puis Ranseder et Corsi. Talmacsi repasse 3ème devant Faubel.

Au 15ème tour, Pasini est presque rejoint par Gadea, puis Talmacsi, Faubel et Pesek. Ensuite, Koyama, Ranseder, Corsi, Espargaro, Krummenacher et Cortese tiennent leurs positions. Faubel repasse 3ème devant Talmacsi à l'entrée de la chicane. Talmacsi repasse dans le changement d'angle de l'enchaînement suivant.

Au 16ème passage, Pasini, Gadea, Talmacsi, Faubel et Pesek ont 3.2 s de marge sur Koyama, puis Corsi et Ranseder se disputent la 7ème place. Gadea chute dans le long droit et doit abandonner ! Talmacsi qui a dû écarter pour l'éviter voit passer Faubel et Pesek ! Pasini a profité de l'incident pour prendre de nouveau quelques longueurs de marge.

Au 17ème tour, Pasini a trois quarts de seconde d'avance sur Faubel, Pesek et Talmacsi. Koyama, Corsi, Ranseder, Espargaro, Krummenacher, Cortese, Rabat, Olive et Masbou suivent dans cet ordre. En bout de ligne droite, Pesek fait les freins à Faubel et repasse 2ème.sous les clameurs du public ! Mais à l'entrée de la chicane, Faubel et Talmacsi passent le pilote tchèque ! Pasini sort large au-delà du vibreur, se récupère mais perd d'un coup son avance sur Faubel, Talmacsi et Pesek ! Faubel passe en tête devant Pasini à l'entrée du long droit au bas de la descente.

Faubel, Talmacsi, Pasini et Pesek - Grand Prix Moto 125cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l'entame du dernier tour, Faubel, Pasini, Talmacsi et Pesek sont roue dans roue. Pesek tente de se déporter au bénéfice de l'aspiration, sans succès. En bout de ligne droite, c'est Talmacsi qui repasse 2ème devant Pasini. Derrière Faubel, à l'entrée de la chicane, Talmacsi, Pasini et Pesek se présentent de front au freinage ! C'est Talmacsi qui retarde le plus son entrée et reste deuxième devant Pasini et Pesek. Faubel doit retarder tous ses freinages pour empêcher Talmacsi de s'infiltrer à l'intérieur à la première occasion. Pasini et Pesek sont eux aussi à l'affût : les quatre pilotes sont roue dans roue ! Au changement d'angle, Talmacsi passe en tête devant Faubel dans un trou de souris : superbe ! A l'entrée du droit en bas de la descente, Faubel à l'intérieur repasse en tête, force Talmacsi à s'écarter légèrement de la corde et Pasini à son tour profite d'un très étroit espace entre la corde et le hongrois pour passer 2ème ! Mais au changement d'angle de la chicane en montée, c'est au tour de Pesek de se jeter sous la roue de Talmacsi pour passer 3ème ! Dans le dernier enchaînement, chacun rivalise d'audace pour retarder son entrée, mais les positions restent les mêmes jusqu'à la ligne !

Faubel emporte donc la victoire devant Pasini et Pesek, tandis que Talmacsi échoue finalement au pied du podium. Koyama termine 5ème, Espargaro 6ème, Corsi 7ème, Ranseder 8ème, Krummenacher 9ème, Cortese 10ème, Rabat 11ème, Olive 12ème, Smith 13ème, Masbou 14ème et Bianco 15ème. Di Meglio termine 20ème.

1er Hector Faubel, 2ème Mattia Pasini, 3ème Lucas Pesek - Grand Prix Moto 125cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au championnat, Faubel fait une excellente affaire en reprenant la tête à Talmacsi (179 points contre 169). Pesek et Koyama sont ex-aequo à 129 points devant Corsi 119 et Gadea 105. Pasini remonte avec 86 points puis Smith 74, Olive et Espargaro 72, Cortese 59, Ranseder 57 et Krummenacher 48.

Côté marques, Aprilia mène avec 265 points devant Derbi 137 qui passe KTM 132 et Honda 92. Or Honda a déjà prévenu qu'il n'y aurait pas de développement 125 de leur part pour 2008... Ce qui laisse augurer de nouvelles difficultés pour l'Equipe de France, partenaire de la marque...

250

Vendredi matin, Lorenzo ne laisse à personne le soin de marquer la reprise de la saison 2007 en s'emparant du meilleur temps devant Dovizioso, Barbera, Kallio, De Angelis, Debon, Simon, S. Aoyama, H. Aoyama, Bautista, Takahashi et Heidolf. Jules Cluzel fait le 23ème temps.

L'après-midi, la première séance qualificative, interrompue par une grosse averse, voit Debon - qui reviendra en 2008 à la place de Lorenzo embauché par Yamaha - prendre la pole provisoire devant Dovizioso, Lorenzo, Kallio, Barbera, Bautista, Simoncelli, Simon, H. Aoyama, Takahashi, Espargaro et Sekiguchi. Jules Cluzel fait le 21ème temps.

Samedi matin, c'est Barbera qui se montre le plus rapide et devance De Angelis, Bautista, Lorenzo, H. Aoyama, Dovizioso, Kallio, Luthi, Debon, Simon, Takahashi et Simoncelli. Cluzel fait le 24ème temps.

La 2ème séance qualificative voit Lorenzo s'emparer de la pole, sa 7ème de la saison, 0.6 s plus vite que Debon et Dovizioso, et 0.7 s devant De Angelis qui complète la première ligne. Barbera, Takahashi, Simon et S. Aoyama forment le 2ème rang entre 1.2 s et 1.5 s de la pole. La 3ème ligne voit Kallio, H. Aoyama, Bautista et Luthi entre 1.5 s et 2 s de Lorenzo. Espargaro, Simoncelli, Sekiguchi et Locatelli forment le 4ème rang entre 2.4 s et 2.6 s de la pole. Cluzel se qualifie 22ème, à 4.6 s de Lorenzo.

Au warm up, Simoncelli fait une erreur à l'entrée de la ligne droite et sort au-delà du vibreur. Il perd le contrôle et chute dans un nuage de poussière, sa moto revenant sur la piste. Sekiguchi ne peut voir la moto et la percute violemment : il devra être évacué par hélicoptère, inconscient pendant de longues minutes avec des traumatismes pulmonaires et à l'abdomen... C'est finalement Dovizioso qui fait le meilleur chrono de la séance devant H. Aoyama, Barbera, Bautista, Luthi, Kallio, S. Aoyama, Espargaro, Lorenzo, De Angelis, Debon, Takahashi, Simon, Sekiguchi et Simoncelli. Cluzel fait le 23ème temps.

Départ. Lorenzo s'élance en tête devant Dovizioso, De Angelis, H. Aoyama, Kallio, Barbera, Luthi, Bautista et Takahashi. Lorenzo et Dovizioso calé dans sa roue prennent rapidement quelques longueurs sur De Angelis qui fait le forcing et a un peu de marge sur H. Aoyama, Kallio, Barbera, Luthi, Bautista, Takahashi, Simoncelli, Simon, Debon qui a fait un départ catastrophique, S. Aoyama et Locatelli. Quatre places plus loin, Cluzel en grosse attaque manque partir en high side, se récupère mais perd le bénéfice d'un excellent départ qui l'avait placé 15ème. Kallio passe 4ème devant son coéquipier H. Aoyama d'un superbe intérieur dans le long droit qui précède la remontée.

Au 1er tour, Lorenzo et Dovizioso ont une bonne avance sur De Angelis, lui-même quelques longueurs devant Kallio qui lâche immédiatement H. Aoyama, Barbera, Luthi, Bautista, Takahashi, Simon, Simoncelli, Debon, S. Aoyama, Locatelli et Abraham. Cluzel est 18ème. Kallio revient dans la roue de De Angelis et Barbera passe 5ème devant H. Aoyama. Debon passe 11ème devant Simoncelli et Lai 18ème devant Cluzel.

Au 2ème passage, Lorenzo et Dovizioso ont quelques longueurs d'avance sur De Angelis et Kallio. Barbera, auteur du meilleur tour, revient et lâche H. Aoyama, puis Luthi emmène Simon, Takahashi, Debon, Simoncelli, S. Aoyama, Locatelli et Espargaro. Barbera revient au contact de Kallio. Bautista passe 6ème devant H. Aoyama. De Angelis revient sur Lorenzo et Dovizioso et ramène derrière lui Kallio et Barbera, le plus rapide en piste. Simoncelli chute et doit abandonner. Heidolf passe 19ème devant Cluzel.

Hiroshi Aoyama - Grand Prix Moto 250cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 3ème tour, Lorenzo et Dovizioso mènent tandis que De Angelis fait le forcing sans recoller tout à fait et que Kallio et Barbera s'accrochent. Suivent Bautista et H. Aoyama, puis plus loin Luthi, Simon, Takahashi, Debon et S. Aoyama. Barbera passe 4ème devant Kallio. Le finlandais repasse 4ème dans le double droit au bas de la descente. Takahashi chute et abandonne. De Angelis fait la jonction avec les deux leaders en fin de tour.

Au 4ème passage, derrière Lorenzo et Dovizioso, De Angelis peine à conserver le contact. Suivent Kallio et Barbera, puis Bautista qui revient et a lâché H. Aoyama. A l'entrée du long gauche qui fait chicane, Barbera repasse Kallio mais s'écarte et le finlandais reprend facilement sa 4ème place. Baldolini passe 20ème devant Cluzel.

Au 5ème tour, Lorenzo, Dovizioso, De Angelis, Kallio et Barbera mènent. Bautista tente de revenir, puis H. Aoyama emmène Luthi puis Simon, Debon, S. Aoyama, Locatelli, Espargaro, Abraham, Vazquez et Lai. Cluzel est revenu 20ème devant Baldolini. Kallio passe 3ème devant De Angelis d'un superbe freinage à l'entrée de la chicane. Barbera légèrement distancé par les deux hommes voit Bautista revenir dans sa roue.

Au 6ème passage, Lorenzo et Dovizioso ont de nouveau quelques longueurs d'avance sur Kallio (auteur du meilleur tour) et De Angelis. Suivent Barbera et Bautista, puis H. Aoyama seul 7ème.

Au 7ème tour, Lorenzo et Dovizioso mènent. Kallio revient et ramène de nouveau De Angelis tandis que Barbera a légèrement distancé Bautista à la faveur d'une chaleur de ce dernier à l'accélération. Derrière arrive H. Aoyama et plus loin Debon emmène Luthi, Simon, S. Aoyama et Locatelli. Kallio refait à nouveau la jonction avec les deux leaders. De est Angelis presque au contact lui aussi.

Au 8ème passage, Lorenzo, Dovizioso, Kallio, De Angelis, puis Barbera et Bautista mènent. H. Aoyama est 2.6 s derrière l'espagnol, puis Debon et Luthi 2.2 s derrière le japonais.

Au 9ème tour, Lorenzo et Dovizioso ont repris un peu d'air sur Kallio et De Angelis qui ont distancé de plus d'une seconde Barbera et Bautista.

Au 10ème passage, Lorenzo et Dovizio mènent. Kallio et De Angelis tentent de rester au contact tandis que Barbera et Bautista perdent du terrain. H. Aoyama est seul 7ème, suivi plus loin par Luthi, Simon, S. Aoyama et Locatelli. De Angelis passe 3ème devant Kallio à l'entrée du long gauche de la chicane.

Alex de Angelis et Mika Kallio - Grand Prix Moto 250cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 11ème tour, Lorenzo qui a accéléré et fait le meilleur tour n'a plus que Dovizioso au contact. De Angelis et Kallio s'accrochent, puis Barbera a de nouveau lâché Bautista qui force et se fait de nombreuses chaleurs. Debon perd l'avant dans le droit en bout de ligne droite et doit abandonner après une grosse chute, heureusement sans conséquences pour le pilote.

Bautista, Barbera, Aoyama et Debon - Grand Prix Moto 250cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Lorenzo a pris 0.6 s d'avance sur Dovizioso qui a 2 s de marge sur De Angelis et Kallio, loin devant Barbera qui a lâché Bautista. Puis H. Aoyama est seul 7ème, Luthi seul 8ème, et enfin Simon, S. Aoyama et Locatelli. Dovizioso fait l'effort et revient de nouveau dans la roue de Lorenzo.

Au 13ème tour, Lorenzo et Dovizioso mènent. De Angelis et Kallio suivent à 3.4 s, Barbera 5ème voit Bautista revenir de nouveau, puis H. Aoyama et Luthi.

 Alex de Angelis, Mika Kallio et Hector Barbera - Grand Prix Moto 250cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 14ème passage, Lorenzo et Dovizioso ont 4.4 s d'avance sur De Angelis et Kallio. Barbera est à 7.2 s du leader, Bautista à 8.1 s, H. Aoyama à 10.4 s, Luthi à 11.8 s, Simon et S. Aoyama à 22 s, Locatelli à 24.1 s, Espargaro à 47 s. Dans le gauche qui entame la chicane, Dovizioso fait une grosse glisse de l'arrière à l'accélération et perd le contact avec Lorenzo.

Au 15ème tour, Lorenzo auteur d'un nouveau record de la piste a 0.5 s d'avance sur Dovizioso. De Angelis contient toujours Kallio. Derrière eux, Barbera voit revenir Bautista de nouveau dans sa roue. H. Aoyama est toujours 7ème mais derrière lui, Simon et S. Aoyama ont tous deux passé Luthi à la faveur d'une erreur du pilote suisse. En bout de ligne droite, S. Aoyama prend la 8ème place à son coéquipier. Lorenzo porte son avance sur Dovizioso privé de l'aspiration à 1 s pleine. Bautista attaque et passe Barbera au changement d'angle du dernier enchaînement avant la ligne droite. Kallio attaque et passe 3ème devant De Angelis au freinage du droit en bas de la descente.

Au 16ème passage, Lorenzo seul leader augmente encore son avance, 2.4 s sur Dovizioso, puis 6.4 s plus loin Kallio tient bon devant De Angelis, comme 2.6 s derrière eux Bautista avec Barbera. Karel Abraham, le jeune pilote tchèque de 17 ans, passe 12ème devant Heidolf.

Au 17ème tour, derrière Lorenzo puis Dovizioso, Kallio tient toujours bon devant De Angelis. Derrière eux, Barbera repasse 5ème devant Bautista au freinage en bout de ligne droite, mais s'écarte encore une fois et doit laisser repasser son compatriote. Pendant ce temps, H. Aoyama profite de leur bagarre pour se rapprocher sérieusement ! Dans le long gauche, Kallio qui a failli perdre l'avant au freinage ne parvient pas à prendre la corde : De Angelis tente de s'infiltrer, mais Kallio revient sur la trajectoire ! Les deux hommes se touchent et De Angelis, qui était très fort sur l'angle, chute alors que Kallio parvient à conserver l'équilibre. De Angelis repart en 11ème position...

Mika Kallio - Grand Prix Moto 250cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 18ème passage, Lorenzo a 4.5 s d'avance sur Dovizioso, 10 s sur Kallio, 13.6 s sur Bautista, Barbera et H. Aoyama revenu au contact, 20.2 s sur Luthi, 33.8 s sur S. Aoyama, Simon et Locatelli et 51.9 s sur De Angelis. Barbera repasse 4ème devant Bautista et Simon repasse 8ème devant S. Aoyama.

A l'entame du dernier tour, Lorenzo assure, tout comme Dovizioso et Kallio, puis Barbera, Bautista et H. Aoyama sont en bagarre pour la 4ème place, loin devant Luthi, Simon et S. Aoyama.

Jorge Lorenzo - Grand Prix Moto 250cc de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Lorenzo emporte donc sa 15ème victoire en 250, égalant le score de Pedrosa et de Sito Pons. Dovizioso et Kallio complètent le podium, puis Barbera termine 4ème, Bautista 5ème, H. Aoyama 6ème, Luthi 7ème, Simon 8ème, S. Aoyama 9ème, Locatelli 10ème, De Angelis 11ème, Lai 12ème, Espargaro 13ème, Abraham 14ème et Vazquez 15ème. Cluzel termine 18ème.

Au championnat, Lorenzo creuse l'écart avec 216 points, soit 30 points d'avance sur Dovizioso 186 et 40 sur De Angelis 176. Suivent Bautista 127, Barbera 103, Kallio 94, H. Aoyama 88, Luthi 72, S. Aoyama 62, Simoncelli 57, Takahashi 49, Lai 42 et Locatelli 33. Côté marques, Aprilia mène avec 256 points devant Honda 186, KTM 118 et Gilera 66.

MotoGP

Vendredi matin, Stoner reprend immédiatement les affaires en main avec le meilleur temps devant Hopkins, Capirossi, Rossi, Edwards, Pedrosa, Hayden, Vermeulen, De Puniet, Elias, Checa, Guintoli, Barros et West. Melandri est seulement 15ème, souffrant d'une hernie cervicale consécutive, comme sa fracture de l'astragale décelée tardivement, à sa chute de Laguna Seca.

Marco Melandri - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'après-midi, Melandri préfère ne pas rouler pour s'économiser, mais ne reviendra malheureusement plus sur la piste... Grosse et bonne surprise : c'est Guintoli qui réalise le meilleur temps sur la Yamaha Tech 3 et devance l'inévitable Stoner, très à l'aise et qui roule très régulièrement dans des tours rapides. Suivent Hopkins, Capirossi, De Puniet, Rossi, Pedrosa, Hayden, Vermeulen, Barros, Checa et Edwards.

Sylvain Guintoli - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Samedi matin, c'est encore Stoner qui est le plus rapide : il devance Hopkins, De Puniet, Edwards, Capirossi, Vermeulen, Guintoli, Pedrosa, Hayden, Tamada, Barros et Rossi, seulement 12ème chrono !

L'après-midi, l'unique séance qualificative voit Stoner prendre logiquement la pole, 0.2 s devant Hayden et Pedrosa, de retour en force avec les Honda officielles à qui la trêve a visiblement apporté de bonnes évolutions ! Hopkins - qui a chuté dans son dernier tour alors qu'il était en avance sur la pole - De Puniet et Rossi forment le 2ème rang entre 0.6 s et 0.7 s de la pole. Capirossi, Vermeulen et Edwards, en 3ème ligne, sont entre 0.7 s et 0.8 s de Stoner. Le 4ème rang voit Guintoli, dernier pilote dans la seconde de la pole à 0.8 s de l'australien, Nakano à 1 s et Checa à 1.2 s. Barros, Elias et Tamada partent de la 5ème ligne, entre 1.3 s et 1.5 s de la pole, puis West, Roberts et Silva - le remplaçant d'Hofmann blessé à Laguna Seca - au 6ème et dernier rang, entre 2.5 s et 2.8 s de Stoner. Un résultat décevant pour West en particulier, qu'on voyait très en verve et progressant vite depuis son arrivée sur la Kawasaki...

Valentino Rossi - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au warm up, le redoutable Stoner confirme sa domination actuelle en prenant le meilleur chrono devant Hopkins, Edwards, De Puniet, Vermeulen, Hayden, Rossi, Barros, Pedrosa, Capirossi, Checa, Elias, Guintoli, West, Nakano, Tamada, Silva et Roberts.

Départ. Casey Stoner prend immédiatement l'avantage et devance Pedrosa, Hopkins surgi de la 2ème ligne, Hayden, Capirossi, De Puniet, Rossi, Vermeulen, Edwards, Nakano et Barros qui se fait une petite chaleur dès les premiers virages. Hopkins attaque et passe Pedrosa, puis Vermeulen passe Rossi qui le repasse au changement d'angle. Stoner prend rapidement quelques longueurs d'avance sur Hopkins qui lui aussi distance Pedrosa. Rossi passe 6ème devant De Puniet.

Dès le premier tour, Stoner mène de quelques longueurs devant Hopkins, puis Pedrosa et Hayden et à quelques longueurs Rossi, De Puniet et Edwards qui a doublé Vermeulen sous les yeux d'Elias.

De Puniet, Edwards, Vermeulen, Elias et Checa - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 2ème passage, Stoner a une bonne demi seconde d'avance sur Hopkins légèrement rattrapé par Pedrosa, Hayden et Capirossi. Rossi a Randy de Puniet calé dans sa roue devant Edwards, Vermeulen, Elias, Checa, Nakano et Guintoli. Edwards chute et repart pour rejoindre les stands et abandonner, ce qui fait un trou entre le duo Rossi De Puniet d'un côté et Vermeulen, Elias, Checa, Nakano et Guintoli de l'autre. Hayden passe 3ème devant son coéquipier Pedrosa au changement d'angle. Hopkins fait l'effort et distance Hayden et Pedrosa pour tenter de revenir sur Stoner. Hayden lui aussi prend quelques longueurs d'avance sur Pedrosa et Capirossi.

Hopkins, Hayden, Pedrosa, Capirossi et Rossi - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 3ème tour, Stoner a trois quarts de seconde d'avance sur Hopkins auteur du meilleur tour et détaché d'Hayden, puis Pedrosa et Capirossi maintiennent quelques longueurs d'avance sur Rossi et De Puniet, qui ont eux-mêmes une marge sur Vermeulen. Suivent Elias, Checa et Guintoli qui distance Nakano. Capirossi passe 4ème devant Pedrosa au freinage du gauche de la chicane.

Nakano, West, Barros, Tamada, Roberts et Silva - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 4ème passage, Stoner auteur du meilleur tour maintient son avance sur Hopkins à quelques millièmes près. Hayden est à plus d'une seconde. Suivent Capirossi et Pedrosa, Rossi et De Puniet, Vermeulen qui fait l'effort pour revenir et lâche Checa, Elias et Guintoli. Guintoli double Elias pour la 10ème place. West est remonté à la 12ème position. Rossi produit son effort, lâche légèrement De Puniet et revient sur Capirossi et Pedrosa.

Nicky Hayden - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 5ème tour, Stoner mène devant Hopkins, Hayden perd du terrain, puis Capirossi et Pedrosa voient revenir Rossi tandis que De Puniet s'accroche. Vermeulen remonte et Checa voit revenir Guintoli qui distance Elias. Dans le double droit, Pedrosa repasse 4ème devant Capirossi d'un superbe intérieur. Rossi en profite pour revenir dans la roue de la Ducati n°65.

Carlos Checa, Sylvain Guintoli et Toni Elias - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 6ème passage, Stoner mène avec plus d'une seconde d'avance sur Hopkins. Hayden s'accroche, puis Pedrosa lâche petit à petit Capirossi sur qui bute Rossi. De Puniet en profite pour revenir, tout comme Vermeulen. Checa résiste à Guintoli qui devance Elias. Barros double Nakano pour la 12ème place.

Chris Vermeulen, Carlos Checa et Sylvain Guintoli - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 7ème tour, Stoner a 1.1 s d'avance sur Hopkins qui se maintient. Hayden suit, Pedrosa tente de revenir et lâche Capirossi qui bouchonne Rossi, et De Puniet et Vermeulen sont revenus.

Capirossi, Rossi, De Puniet et Vermeulen - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 8ème passage, Stoner et Hopkins, les seuls à rouler sous la barre des 1'59, creusent l'écart sur Hayden à 4.4 s du leader. Pedrosa est à 6.2 s, Capirossi et Rossi à 7.7 s, De Puniet et Vermeulen à 8.5 s, Checa et Guintoli à 13.6 s, Elias à 14.7 s, West qui a doublé Barros à 15.3 s et Nakano à 17.2 s. Au bas de la descente, Capirossi se retourne et semble faire signe à Rossi... qui passe aussitôt !

Randy de Puniet et Chris Vermeulen - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 9ème tour, Stoner et Hopkins creusent encore leur avance tandis que Hayden et Pedrosa font ce qu'ils peuvent pour limiter la casse. Suivent Rossi, Capirossi, De Puniet et Vermeulen, et plus loin Checa, Guintoli, Elias et Barros regroupés, avec West à quelques longueurs qui revient. Barros passe 11ème devant Elias à l'entrée de la chicane et Vermeulen 7ème devant De Puniet. Rossi dans son effort lâche le trio Capirossi Vermeulen De Puniet.

Sylvain Guintoli - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 10ème passage, Stoner qui colle une seconde par tour à tout le monde - sauf à Hopkins - est de plus en plus largement leader. Hayden et Pedrosa roulent seuls sur leurs positions, puis Rossi quelques longueurs devant Capirossi, Vermeulen et De Puniet.

Casey Stoner et John Hopkins - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 11ème tour, Stoner a maintenant 1.7 s d'avance sur Hopkins, 7.1 s sur Hayden, 9.3 s sur Pedrosa, 12.5 s sur Rossi, 13.1 s sur Capirossi, Vermeulen et De Puniet, 21.5 s sur Guintoli, Checa et Barros et 22.5 s sur Elias et West revenu dans la roue de l'espagnol. Vermeulen attaque et passe 6ème devant Capirossi à l'entrée de la chicane. Barros passe 10ème devant Checa. Vermeulen revient aussitôt dans la roue de Rossi.

Alex Barros et Carlos Checa - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Toni Elias et Anthony West - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Stoner, Hopkins, Hayden puis Pedrosa sont loin devant Rossi qui peine à contenir Vermeulen, Capirossi et De Puniet juste derrière eux. Barros passe Guintoli qui le repasse aussitôt !

Valentino Rossi et Chris Vermeulen - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 13ème tour, Stoner, Hopkins, Hayden et Pedrosa devancent toujours Rossi qui voit de plus en plus souvent la roue de Vermeulen... Sur leurs talons, Capirossi a légèrement lâché De Puniet. Dans le changement d'angle, Vermeulen qui s'était bien placé passe 5ème devant Rossi d'un maître coup d'accélérateur suivi d'une superbe entrée dans le droit qui suit !

 Chris Vermeulen, Valentino Rossi et Loris Capirossi - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 14ème passage, Stoner a 3 s d'avance sur Hopkins qui est 6 s devant Hayden. Pedrosa suit à 2.4 s de son coéquipier avec 4.5 s de marge sur Vermeulen, Rossi et Capirossi. De Puniet suit à quelques longueurs derrière ce trio. Plus loin, Barros distance peu à peu Guintoli rattrapé par Elias qui a doublé Checa avec West revenu dans sa roue. Checa repasse Elias et West à son tour double Elias.

 Vermeulen, Rossi, Capirossi et De Puniet - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 15ème tour, Stoner gère son avance, Hopkins également, et Hayden tient sa marge sur Pedrosa. Derrière Vermeulen, Capirossi profite de son accélération pour passer Rossi dans la ligne droite. De Puniet en profite pour revenir dans la roue du n°46.

Valentino Rossi et Randy de Puniet - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 16ème passage, Stoner a toujours 3.5 s d'avance sur Hopkins. Hayden tient Pedrosa à bonne distance, puis Vermeulen et Capirossi lâchent Rossi talonné par De Puniet. Derrière eux suivent Barros, Checa qui a doublé Guintoli et West qui a doublé Elias.

Sylvain Guintoli, Carlos Checa et Anthony West - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 17ème tour, Stoner mène et Hopkins assure, tout comme Hayden. Pedrosa tente encore de revenir, puis viennent Vermeulen et Capirossi et Rossi et De Puniet. West passe 11ème devant Guintoli à présent sous la menace d'Elias.

Au 18ème passage, Stoner a 4.7 s d'avance sur Hopkins. Hayden est 6.8 s derrière la Suzuki et 2.3 s devant son coéquipier Pedrosa. Vermeulen et Capirossi sont 3.9 s plus loin, 2.4 s devant Rossi et De Puniet. 9 s plus loin, Barros a 2.5 s de marge sur Checa, lui-même 1.1 s devant West qui lâche petit à petit Guintoli sur qui revient Elias.

Dani Pedrosa - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 19ème tour, les positions sont inchangées en tête jusqu'à Rossi qui parvient à reprendre un peu de marge sur De Puniet. Elias passe 12ème devant Guintoli.

Casey Stoner - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 20ème passage, Stoner gère en restant le plus rapide en piste tandis que Hopkins assure, à l'image de Hayden et Pedrosa. Vermeulen continue de faire l'effort pour maintenir Capirossi derrière lui, tout comme Rossi qui distance peu à peu De Puniet puis Barros, Checa, West, Elias et Guintoli.

A l'entame du dernier tour, Stoner, Hopkins, Hayden, Pedrosa, Vermeulen, Capirossi, Rossi, De Puniet, Barros assurent. Elias résiste très difficilement à West, quelques longueurs devant Guintoli.

1er Casey Stoner et 2ème John Hopkins - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au championnat, Stoner creuse donc le trou avec 246 points, soit 60 d'avance sur Rossi 186. Suivent Pedrosa 168, Hopkins revenu à égalité avec Vermeulen 124, Melandri qui reste à 113, Edwards à 93, Hayden qui revient avec 89 et passe Capirossi 87, les deux devant Barros 83, puis Hofmann 60, De Puniet 58 et Elias 54.

Côté marques, Ducati avec 258 points mène devant Honda et Yamaha à égalité avec 206, Suzuki 171, Kawasaki 82 et KR211V 13. Le team Ducati officiel mène avec 333 points devant Fiat Yamaha 279, Repsol Honda 257, Rizla Suzuki 248, Honda Gresini 173, Pramac D'Antin 143, Kawasaki 100, Tech 3 55, Honda LCR 35, Konica Minolta Honda 31 et Team Roberts 13.

3ème Nicky Hayden - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Rendez-vous dans deux semaines pour le GP de San Marin à Misano, sur le territoire de Rossi... Suspense : le Docteur sera-t-il survolté par ses supporters chez lui, avec si possible un peu d'aide de Yamaha et Michelin ? Ou l'infernal trio Stoner Ducati Bridgestone va-t-il lui infliger un camouflet définitif en le battant chez lui ? Réponse dans le prochain tour par tour !

Ils s'expliquent...

Casey Stoner (1er) : "si tu te concentres sur chaque course l'une après l'autre, ça rend les choses un peu plus faciles"
Le week-end s'est plutôt bien passé pour nous, on s'est un peu battu vendredi pour trouver les bons réglages mais au moment des qualifs tout fonctionnait parfaitement bien. La moto, l'équipe et les pneus ont eu un comportement irréprochable lors des dernières courses et c'est sympa de conclure avec une nouvelle victoire. C'était une belle course. On avait fait la distance de la course ce matin avec les pneus ce matin donc on savait qu'ils termineraient bien. J'ai pris un super départ, j'ai mis 6 dixièmes à John (Hopkins, NDLR) puis le trou s'est creusé à une seconde, puis à 1,2 seconde, puis est revenu à une seconde, et ainsi de suite. J'avais l'impression d'être très près de mes limites mais il était toujours lancé à ma poursuite ! J'étais surpris et un peu inquiet qu'il puisse me rattraper, mais j'ai gardé le rythme et j'ai commencé à prendre un petit avantage. J'ai dû garder mon niveau de concentration et essayer de tirer parti de cet avantage. Je prends toujours le départ pour gagner des courses, c'est pour ça qu'on est là, on est tous là en train de se battre pour le moindre point. Je savais que j'avais la meilleure moto et les meilleurs pneus aujourd'hui par rapport à tous les autres, donc je devais m'en servir. C'est comme ça que je le vois : si tu te concentres sur chaque course l'une après l'autre, ça rend les choses un peu plus faciles. Nous avons beaucoup de pneus et quelques nouveautés à tester ici demain. J'ai hâte, car même si nous avons déjà un super ensemble, ce serait génial de pouvoir l'améliorer. Ces tests serviront aussi à la moto de l'an prochain, avec laquelle j'espère qu'on sera encore meilleurs.

Casey Stoner - Grand Prix MotoGP de République Tchèque 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

John Hopkins (2ème) : "je savais que Casey serait premier et je ne voulais pas le laisser partir !"
Je peux dire que je suis très, très satisfait du résultat d'aujourd'hui et du week-end en général. J'ai fait un bon départ et j'ai doublé rapidement Dani et Nicky pour prendre la deuxième place. Mon objectif était d'être deuxième avant le troisième virage, car je savais que Casey serait premier et je ne voulais pas le laisser partir ! J'ai essayé de garder le contact avec lui, mais il avait un rythme incroyable et je devais piloter aux limites de l'avant et de l'arrière - qui avec Bridgestone sont plutôt difficiles à atteindre ! J'ai vraiment essayé de le rattraper mais après quelques tours j'ai décidé de rendre un peu la main pour conserver cette deuxième place. La moto et les pneus ont super bien marché aujourd'hui et je remercie mon équipe pour leur boulot fantastique, ainsi que Bridgestone pour avoir réalisé des pneus aussi géniaux ! Félicitations également à Chris pour sa belle course. On est très proches au classement maintenant et cette émulation va profiter à l'ensemble du team pour la fin de la saison. Je voudrais aussi souhaiter le meilleur à Taro Sekiguchi après son terrible accident pendant la course des 250. Tout le team s'associe à moi pour espérer qu'il va bien et lui souhaiter un prompt rétablissement avec un retour rapide à la compétition.

Nicky Hayden (3ème) : "j'aimerais dédier ce podium à Cédric Laprael"
Eh bien je suis plutôt satisfait par ce podium et j'ai le sentiment d'avoir fait un assez bon boulot ce week-end. Hier après-midi on a fait un changement assez important sur la fourche avant et j'ai bien aimé le résultat. Quand j'ai pris la troisième position dans le deuxième tour de la course, j'ai pensé : "maintenant tu dois aller chercher sa roue arrière" et pendant trois virages, les choses s'annonçaient bien. Mais dès qu'on est arrivé dans la ligne droite, j'ai regardé devant moi et j'ai réalisé que ça ne se passerait que dans mes rêves ! Donc j'ai simplement maintenu mon rythme et j'ai vraiment l'impression d'avoir tiré le meilleur de la moto, de moi-même et des pneus. Je ne pense pas m'être économisé aujourd'hui ! Donc je remercie mon équipe pour leur super boulot. J'espère qu'on va garder la forme et devenir un peu plus fort à partir de maintenant ! J'aimerais aussi dédier ce podium à Cédric Laprael, qui s'occupe des pièces dans le team Repsol Honda et qui est absent ce week-end suite à un accident de parachute cet été. Rétablis-toi vite, Cédric ! L'équipe va maintenant rester quelques jours pour essayer de nouvelles pièces envoyées par Honda et beaucoup pneus Michelin, pour qu'on puisse essayer de rattraper les gars de devant ("so we can to try and bridge the gap to these front guys", explique-t-il en anglais avec une allusion on ne peut plus claire aux pneus Bridgestone !)

Dani Pedrosa (4ème) : "je suis frustré car on n'a pas fait les améliorations que j'espérais"
Terminer quatrième est ce qu'on pouvait faire de mieux aujourd'hui. J'ai au moins pu réduire un peu l'écart qui me sépare du deuxième au championnat, ce qui est positif. Mais je suis quand même encore frustré après cette course car je n'ai pas eu l'impression de pouvoir utiliser tout le potentiel de la moto et des pneus. Dans les tout premiers tours je n'arrivais pas à faire monter suffisamment le pneu arrière en température, ce qui signifie que je ne pouvais pas maintenir ma position et je me suis fait dépasser par quelques pilotes. Après quatre ou cinq tours, j'ai senti que le pneu arrière était plus chaud mais à ce moment là les leaders étaient déjà loin, et Nicky aussi. J'ai fait le maximum pendant toute la course, mais mes temps au tour ne s'amélioraient pas et mon rythme ralentissait considérablement. Je suis frustré car on n'a pas fait les améliorations que j'espérais. On doit maintenant travailler dur pendant les deux jours d'essais. Evidemment, la bagarre pour le titre est très difficile, mais je ne vais pas abandonner cette saison. Nous devons essayer de conserver notre troisième place au championnat et en même temps essayer de prendre la deuxième place.

Valentino Rossi (7ème) : "Nous sommes dans une très mauvaise passe..."
On s'attendait à une course difficile aujourd'hui car après deux jours d'essais, on savait que notre potentiel ici n'était pas énorme. Mais ce fut quand même pire que ce qu'on pensait ! J'ai tenté de maintenir mon rythme, mais après seulement sept ou huit tours les pneus ont commencé à beaucoup glisser sur le côté droit et à partir de ce moment, je ne pouvais plus accélérer. Tout au long du week-end, on a tout fait pour essayer de trouver plus de traction. On a changé les réglages je ne sais combien de fois pour essayer de trouver un moyen de faire fonctionner le pneu, mais malheureusement pendant la course on n'avait plus de grip. Et avec les réglages qu'on a dû utiliser, on a dû sacrifier la vitesse de passage dans certains virages et ça nous a ralenti. C'était très difficile aujourd'hui. J'étais capable de tourner en 1'59 au début, mais après quelques tours les pneus se sont nettement dégradés et j'ai dû me contenter d'atteindre la fin de la course. J'ai eu du mal avec Capirossi au départ, à certains endroits j'étais plus rapide que lui mais je n'arrivais pas à le doubler car il me distançait dans les lignes droites. J'ai enfin réussi à la passer mais il est resté avec moi et je ne pouvais pas le larguer. J'ai donné tout ce que j'avais. A ce moment là, je n'étais pas hyper rapide mais pas non plus trop lent, mais juste après mon pneu est mort. Alors Vermeulen est arrivé, puis Loris est revenu... Je suis triste car je n'ai même pas pu essayer de me battre avec eux aujourd'hui. Jusqu'à la fin j'ai dû rouler à la limite pour rester devant De Puniet et par chance j'y suis arrivé, mais nous étions très loin d'une bonne performance. J'ai même essayé de changer mon style de pilotage pour me sortir de cette situation, mais ça n'allait pas. Nous avons des essais maintenant mais en réalité notre situation est assez mauvaise et nous devons régler plusieurs problèmes. Nous essaierons de tirer profit de ces deux prochaines journées de travail pour essayer d'aboutir à quelque chose de différent pour les quelques courses à venir. Il faut attendre de voir ce qu'on va trouver, mais c'est clair que ce sera très difficile. Nous sommes dans une très mauvaise passe... Il nous reste six courses et nous devons travailler autant que possible pour essayer de trouver un moyen de faire de bons résultats.

Randy de Puniet (8ème) : "j'ai encore eu des problèmes de grip qui rendaient un peu risquée toute manoeuvre de dépassement"
J'ai pris un bien meilleur départ que d'habitude, mais ne pas m'être qualifié sur la première ligne hier, comme je l'avais espéré, fut un peu handicapant. On a essayé un pneu de course plus dur hier qui ne convenait pas, mais j'ai encore eu des problèmes de grip avec celui que j'avais aujourd'hui. Ca rendait un peu risquée toute manoeuvre de dépassement. J'ai quand même essayé de donner le maximum et j'ai attendu que Rossi fasse une erreur - ce qu'il n'a pas fait - mais je me suis bien battu et j'ai terminé 8ème, ce qui n'est pas un mauvais résultat. Globalement j'ai passé un bon week-end et j'ai hâte d'effectuer les deux journées de test demain, car je crois qu'on peut améliorer un peu les choses et être prêt pour la prochaine course.

Sylvain Guintoli (13ème) : "ce fut un très beau week-end, où nous avons roulé vite et sans complexe"
Globalement, ce fut un week-end important. J’ai pu me faire remarquer aux essais en réalisant le meilleur temps absolu vendredi et en me plaçant très honorablement sur la grille de départ le lendemain. Comme tout le monde a pu le voir, de ce point de vue, les Dunlop ont énormément progressé. En course, j’ai bouclé mes premiers tours de façon énergique car je me sentais vraiment à l’aise, et j’ai commencé à remonter en doublant tour à tour West, Barros, Nakano, Elias et Checa. Mais vers le milieu de l’épreuve, j’ai commencé à manquer d’adhérence sur le flanc gauche du pneu arrière : je patinais malgré le système de contrôle de traction, donc je perdais pas mal de temps en sortie de virage. J’ai essayé de m’accrocher, mais j’ai dû me rendre à l’évidence et j’ai même ralenti un peu dans les deux derniers tours, n’ayant aucune menace directe derrière moi. Mais encore une fois, globalement ce fut un très beau week-end, où nous avons roulé vite et sans complexe, confirmant la progression de notre matériel. »

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Dire que le championnat est plié n'est pas enterrer Rossi... mais force est de constater qu'avec 60 points de retard, il faudrait vraiment une grosse surprise du genre gorsse blessure de Stoner pour que celui-ci ne soit pas titré (ce que personne ne souhaite, du moins j'espére!). ça n'enlève rien au talent de Rossi dont je reste fan. Qu'est-ce qui ne vas pas sur la Yamaha? difficile à dire : un peu les pneus, un peu le moteur, peut-être un peu le châssis? En tout cas, visiblement le châssis 2007 de la Yamaha est moins loupé que celui du début 2006! Mais la vrai différence avec les précédentes saisons, c'est que justement la Yamaha n'a pas de points forts par rapport à la concurrence, et que la compétition ne se résume pas à un Duel Honda / Yamaha ncomme les années précédentes. Rossi doit non seulement composer avec la Ducati de Stoner, mais aussi , avec Honda et Suzuki, voire avec Kawasaki. Reste que la différence de vitesse n'est pas le seul problème, il y a aussi l'accélération et là les Ducat' dépotent quand même sauvagement, elles ont certainement le moteurle plus plei (et Brno est un circuit d'accélération). Quand à ceux qui pensent que Rossi n'a pas bouchonné Randy, je ne me prononcerait pas car je n'ai pas vu la course, mais je rappellerai juste que Rossi s'est cassé la figure il n'y a pas longtemps en essayant de doubler Randy...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Salut... Tous ces commentaires vous font oublier une chose... Une marque européenne à relévé le défi voilà 5 ans....Certains on rigolé d'autres, se sont moqué... Mais voilà Ducati petite marque, devant BMW et d'autres en Europe, est en passe de devenir champion du monde pilote ET constructeurs..... Et beaucoup n'arrivent pas à l'admettre.... Stoner d'accord est surement un futur bon... Les pneus aussi.... Mais la moto est bien la meilleure et cela risque de faire grincer les dents de nos japonais, habitués à truster les victoires et les titres de puis plus de 30 ans... Ensuite, vous faites la fine bouche, vous avz les 20 meilleurs pilotes au monde qui se défoncent pour finir, chacuns au niveau de leur moto et marque de pneus.... Il y a 25 ans on avait le résultat d'un grans prix en lisant l'équipe le lundi, quand il publiait...! A présent c'est en direct et vous faites la fine bouche devant l'écran....!! Trop gâtes ces jeunes Rob
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Ben oui , quand la moto n'avance pas, que le chassis est retord et qu'il faut en plus composer avec des pneux pas aussi bons que les autres celui que beaucoup considèrent comme le meilleur pilote de tous les temps et ben il fait comme les copains , il n'avance plus ...... quoique ,pourles pneux je tempérerait un soupçon ,ils ne sont mauvais que si le chassis est mauvais , la caractéristique d'un chassis retord est d'user prématurement les pneux , c'est pas nouveau , donc si les michelins sont très mauvais sur les yam , ils semblent par contre plutot correct avec les honda , comme Rossi n'est pas malgré ses résultats en baisse devenu soudainement mauvais ,force est tout de même de constater que la yam est en dessous des autres , pas tant en moteur que cela , car les autres saisons , la yam rendait déja de la vitesse de pointe aux Ducati et Honda , ce qui n'empèchait pas Rossi d'être devant . Non ,cette année, Yam a considérablement merdé dans son chassis , mais comme Rossi , est assez diplomate , il ne l'expose pas à tous les vents , Du temps de Max ( que j'adore pourtant ) à mon humble avis , il l'aurait déja fait savoir autour de lui . Deux mentalités différentes , et peut être aussi ( peut être seulement ,une histoire de contrat interdisant de critiquer la moto ?????, chez ducati cela existe , pas de raison que les japs ne l'imposent pas , ce qui leur a dans le passé permit de virer des pilotes (Koscinski Biaggi , Read , oui c'est vieux , mais déja et même Hailwood chez Honda n'avait pas le droit de dire du mal de la moto , quoique pour Mike , même avec un chameau entre les mains , il gagnait ) Quant à ceux qui voudraient un seul manufacturier ,je propose d'aller plus loin , pourquoi pas une seule marque par an , disons Honda en 2008 , yamaha en 2009 , Ducati en 2010 etc etc ..... ainsi chaque marque serait assurée d'être à son tour championne , remarquez cela existe , cela s'appelle les coupes Aprilia , Kawasaki etc etc... Le championnat du monde permet aux différents constructeurs et accessoiristes de se mesurer , si un seul manufacturier est imposé , vous n'aurez plus guère de choix pour vos motos de tout les jours , Quand Michelin avait les meilleurs pneux avec la honda qui était la meilleure moto du plateau et Rossi dessus, personne ne trouvait a redire , du moins c'est ce que je me souviens de ce qui était écrit sur ce même forum.Espérons que cela ne se produise jamais .Et pourquoi,pas des arrets aux stand pour ravitailler pendant qu'on y est , cela a été introduit en F1 pour des raisons de spectacle, car les pilotes ne se doublaient plus , or maintenant les courses se gagnent dans les stands , en endurance c'est logique , en vitesse faut qu'on m'explique , quand j'entends que le vainqueur c'est arreté trois fois en 1h30!!!!!! en endurance , c'est toutes les heures!!!!!!Je comprends plus très bien . Pour en finir , cette année le package Stoner Ducati pneux , est le meilleur , mais les autres sont pas si loin non plus , ce qui peut nous faire espérer de belles passes l'an prochain , car quatre cosntructeurs sur 6 engagés ont gagné cette année , en F1 , il ne sont que 2 à se partager le gateau , c'est quand même bien différent , gardons nous donc de vouloir imiter la F1
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je reconnais qu’il est difficile de conserver son objectivité lorsqu’on s’enflamme pour un pilote plus qu’un autre mais il y a des excès dans lesquels il ne faut pas tomber au risque de passer pour un trouduc c’est pourquoi moi aussi ça me gonfle les gens qui enterrent Rossi, l’année dernière Rossi était vice-champion et pour le moment il est 2ème au classement général, c'est ça être enterré? quand on a pas forcément la bonne bécane et assurément pas les meilleurs pneus...moi je dit plutot quel talent Rossi !. Quant à Stoner ; réduire sa réussite au simple fait qu'il a des bridg, alors pourquoi capirex ( que j'adore et qui a fini quand meme 3ème l'année dernière avec 3 victoires à son actif ) n'est pas 1er ? eh ben oui tout n'est pas si simple et avoir la bonne marque de pneu est une chose, encore faut il faire le bon choix de gomme ( on a vu stoner se planter dans son choix justement au GP d’Allemagne ou d’ailleurs Capi avait fait un choix de gomme différent ) et avoir le style de pilotage adapté à la moto ( ou inversement ). en tout cas au classement général derrière Stoner c'est pourtant bien 2 pilotes en Michelin, pas si mauvais les pneus !! enfin sous estimer Stoner c’est desservir le talent de ROSSI, ce que je veux dire c’est que quand on voit le package talent/moto/pneu de stoner, la 2ème place de ROSSI n’en a que plus d’éclats. Quant à Rdp, dire qu’il a été bouchonné par ROSSI c’est de la gentille provoc, mais objectivement je ne pense pas qu’il était en mesure de dépasser ROSSI, et pas par faute de talent, mais je l’ai vu plusieurs fois avoir des « alertes » d’adhérence de son pneu arrière ( il a quand meme fait un bel intérieur à capirex ), ce qu’il a lui même confirmé après course. Il a fait le choix de rester sur ses 2 roues et de ne pas donner du grain à moudre au anti-rdp qui auraient tot fait de le critiquer « courageusement »…( c’est tellement plus facile, ou plus lache, de cracher sur un homme à terre et de parallèlement s’enorgueillir de supporter le meilleur pilote du moment ). Tous les pilotes du plateau méritent un minimum d’estime…qu’on les aime ou non. Bravo à Arsouille qui résume précisément les courses sans perdre les éléments clefs.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Stoner a été très grand encore une fois ! C'est assurément un excellent pilote. De là à s'emballer, à le qualifier de légende et à pousser Rossi à la retraite, il y a un pas que je vous invite à ne pas franchir ! Tant mieux si un pilote donne du fil à retordre à Rossi, de plus à la régulière, c'est bein pour le spectacle. Et Rossi qui se bat pour reconquérir son titre offre toujours du grand spectacle...sauf en ce moment ! Selon moi, Ducati est le constructeur qui a su le mieux gérer le passage à la 800 cc et qui a pris les meilleures options dans la définition du cahier des charges de sa machine (notamment la puissance que Honda et Yam ont négligé !). Bridgestone utilise le mieux la nouvelle règlementation pneus tandis que Michelin tatonne et ne semble pas, pour l'instant, être capable d'abandonner ses vieilles pratiques (plus de pneu de dernière minute !). Ce bon package cette année offre à Stoner, dont on ne peut que louer les mérites, une machine performante qui lui permet de viser le titre. A son actif : il roule proprement, vite et il ne chute plus. Cette année est une année de transition. Sans aucun doute Michelin et les grands constructeurs japonias que sont Yam et Honda vont redresser la barre et ne feront pas deux années de suite les mêmes erreurs. Ajoutons à cela les top pilotes qui vont arriver de la 250 et du Superbike : cela augure une saison 2008 palpitante. Pour revenir à ce GP, lui, ne fut pas enthousiasmant. Le train train, le chenillard, peu de dépassements, le second incapable de chercher le premier, le troisième incapable de chercher le second, le quatrième...etc...Et si certains ici se satisfont de regarder tourner Stoner, même s'il fut parfait, alors il est temps que les grandes chaines retransmettent les essais inter-saison !!! Moi, personnellement, ce qui me plaît dans une course c'est la baston, les dépassements, la lutte quoi ! Voir tourner des motos l'une derrière l'autre pendant 35 tours ne m'nechante pas vraiment. Pour finir sur Rossi, il n'a rien perdu de son talent, simplement son package n'est pas très bon en ce moment et il sait bien qu'il va faloir bosser pour remonter sur Stoner ou tenir Pedrosa en respect. De plus piloter avec 112 millions d'euros de dette sur le siège arrière n'est pas une chose facile ! Ceci dit, s'il baisssait les bras comme certains le voudrait au moindre problème nous n'aurions pas eu la magnifique saison dernière où le suspense a été haletant grace à Rossi et nous n'aurions pas eu ce début de saison où il a été un des rares à offrir un peu de baston sur piste. Pour cela, il reste le plus grand et il sera de nouveau champion du monde...mais peut-être pas cette saison. Forza 46 !!!!

Pages

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 14 commentaires
Retour sur le GP du Portugal : les explications des pilotes MotoGP

Les pilotes s'expliquent après le dernier Grand Prix de la saison MotoGP 2020 sur le circuit de Portimao, au Portugal.
GP du Portugal 1 commentaire
GP du Portugal : Oliveira survole la finale à Portimao (compte rendu et classements)

Le pilote portugais Miguel Oliveira offre un superbe cadeau de départ à son équipe Tech3 : une victoire nette et sans bavure sur sa RC16, sa deuxième avec le team varois après son succès au GP de Styrie ! Le futur pilote officiel KTM s'impose devant Jack Miller et Franco Morbidelli. Compte-rendu, analyses des moments forts et classements définitifs.
GP du Portugal 30 commentaires
SuperSport 950 et Panigale V4 SP dans l'épisode III des nouveautés Ducati 2021

Fidèle au rendez-vous, Ducati a diffusé hier soir le troisième épisode de sa série Web sur ses nouveautés 2021. Le pitch ? Les italiens revoient l'esthétique et l'électronique de la SuperSport 950 et lancent une nouvelle Panigale V4 SP (Euro5 comme les autres désormais). Magneto Sergio !
Covid-19 : les assureurs auto et moto encore épinglés par UFC-Que Choisir 

L'association de l'Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir dénonce "l'enfumage" des assureurs auto et moto, qui prévoiraient comme chaque année d'augmenter leurs tarifs malgré le trop-perçu estimé à 2,2 milliards d'euros lors du premier confinement imposé par le coronavirus ! Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 6 commentaires
Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA 

Jaloux du succès de Royal Enfield (propriété du groupe indien Eicher) et nullement refroidi par les récentes difficultés de Norton (racheté par TVS, du coup), Mahindra va relancer "sa" marque anglaise BSA : des motos thermiques et électriques "Made in UK" sont prévues dès l'an prochain. Explications.
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

Nouvelles dates

GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
GP de France moto 11 octobre : GP de France
GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

Courses annulées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Italie  GP d'Italie
GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande  GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
GP moto du Japon  GP du Japon
GP moto d'Australie  GP d'Australie
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...