• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
EXCLUSIF
Paris, le 1er février 2007

La Belgique autorise le stationnement des motos sur les trottoirs

La Belgique autorise le stationnement des motos sur les trottoirs

Selon des informations recueillies par Moto-Net.Com, la Belgique vient de promulguer un arrêté royal en faveur des deux-roues motorisés autorisant notamment le stationnement sur les trottoirs à partir du 1er mars 2007. Un exemple à suivre en France !

Imprimer

Selon nos informations, un arrêté royal promulgué le 28 décembre 2006 par Albert II himself, roi des Belges de son état mais également motard, prévoit plusieurs aménagements législatifs en faveur des deux-roues motorisés.

Une (r)évolution considérable qui entrera en vigueur dès le 1er mars 2007 et qui prend à contre-pied la vision rétrograde des autorités françaises, de Nicolas Sarkozy à Bertrand Delanoë en passant par Jacques Chirac, Jean-Claude Gayssot, Rémy Heitz, Gilles de Robien, Dominique Perben et bien d'autres...

Le roi des Belges étant lui même motard - même s'il a abandonné la pratique il y a quelques années, suite à un accident qui lui avait valu une cheville cassée au guidon de sa Honda Pan European -, le gouvernement belge semble en effet avoir une idée sur les deux-roues plus fidèle à la réalité que celle des autorités françaises.

Exclusif : la Belgique autorise le stationnement des motos sur les trottoirs"La Belgique va encore plus loin pour aider le quotidien des motards", résume Valéry Mathieu interrogé par Moto-Net.Com : responsable des deux-roues motorisés au ministère régional des transports après avoir longtemps oeuvré au sein de l'association francophone de défense des motards (Fedemot), ce "Monsieur Moto" de Wallonie qui roule en Yamaha Bulldog se félicite que "les modifications du code de la route" qu'il a "négociées pendant trois ans avec les parlementaires fédéraux belges soient enfin prises en compte".

Travail d'équipe

"En fait, c'est le travail des associations de motocyclistes qui a permis d'obtenir ces modifications", précise M. Mathieu. "C'est dans ce cadre que j'ai pu oeuvrer pour obtenir les changements aujourd'hui traduits en arrêté royal. Cela nous a pris trois ans de négociations et de rencontres avec des parlementaires".

Il s'agit donc d'un véritable "travail d'équipe entre toutes les associations de motocyclistes comme la Fedemot ou le Motorcycle Action Group (MAG), regroupées au sein du Motorcycle Council".

Car comme en Espagne (lire notamment Moto-Net du 20 juin 2003) et contrairement à la France, la Belgique peut compter sur une véritable implication de tous les acteurs du monde moto pour légiférer dans le bon sens : le Motorcycle Council (MC) regroupe les associations de constructeurs, de concessionnaires, des usagers, des adeptes de la moto verte et des motos anciennes, etc.

"C'est le dialogue que ces associations entretiennent avec les autorités depuis maintenant trois ou quatre ans qui nous a permis d'obtenir ces avancées", résume Valéry Mathieu.

Stationnement autorisé sur les trottoirs

Le nouvel article 23.4 du code de la route belge (arrêté royal du 1er décembre 1975 portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l'usage de la voie publique) prévoit que "les motocyclettes peuvent être rangées hors de la chaussée et des zones de stationnement visées à l'article 75.2 de telle manière qu'elles ne gênent pas ou ne rendent pas dangereuse la circulation des autres usagers".

Ce qui signifie en clair que les deux-roues sont autorisés à se garer sur les trottoirs et les places piétonnes, à condition de laisser un passage libre d'au moins 1,50 m pour les piétons.

Une simple histoire de bon sens pourtant impossible à faire admettre au maire de Paris et à ses sinistres adjoints Verts, pas plus qu'à la préfecture de Police dépendant du non moins sinistre ministère de l'intérieur... Mais "les modifications du code sont plus importantes que la seule question du stationnement : il s'agit d'une véritable prise en compte de la moto comme un véhicule à part entière", estime Valéry Mathieu.

L'arrêté royal du 28 décembre 2006, qui entrera en vigueur en Belgique le 1er mars 2007, instaure en effet plusieurs changements bénéfiques aux utilisateurs de deux-roues.

Sur les chaussées divisées en plusieurs bandes de circulation, les motards belges n'étaient autorisés à circuler que sur le côté le plus à droite de leur voie. Cette obligation dangereuse est désormais oubliée et ils pourront utiliser toute la largeur de la voie sur laquelle ils circulent.

Les motards belges sont dorénavant autorisés à garer leur moto perpendiculairement au bord de la chaussée - ce qui n'était pas le cas avant - à condition que la moto ne dépasse pas le marquage des places de stationnement. Et lorsque le stationnement est payant, ils pourront se garer à plusieurs motos sur un emplacement voiture tout en ne payant qu'un ticket.

Un panneau signalant qu'un emplacement est réservé aux motos est créé, tandis que les interdictions de doubler (passage à niveau, carrefour à priorité à droite, sommet de côtes, virages, etc.) protégeront maintenant les motos. "Auparavant, nous pouvions être dépassés dans ces situations puisque l'interdiction n'était valable que pour le dépassement d'un véhicule attelé et d'un véhicule à plus de deux roues", précise M. Mathieu.

Les cyclomoteurs dans les pistes cyclables

En fonction de la vitesse maximale imposée sur une voie (plus de 50 km/h ou moins de 50 km/h), les cyclomoteurs belges ont soit le droit, soit l'obligation de circuler dans les pistes cyclables.

"Là où la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins, les conducteurs de cyclomoteurs à deux roues de classe B peuvent emprunter, dans les mêmes circonstances, la piste cyclable indiquée par le signal D7 ou par les marques routières telles que visées à l'article 74, à condition de ne pas mettre en danger les autres usagers qui s'y trouvent, prévoit le nouvel arrêté royal : "lorsqu'une vitesse supérieure est en vigueur, les conducteurs de cyclomoteurs à deux roues de classe B doivent emprunter, dans les mêmes circonstances, la piste cyclable indiquée par le signal D7 ou par les marques routières telles que visées à l'article 74, lorsqu'elle est présente et praticable".

"Dans les zones où la limitation de vitesse est supérieure à 50 km/h, la différence de vitesse entre le conducteur d'un cyclomoteur de classe B et les autres usagers de la route est en effet trop importante et il est indiqué, dans l'intérêt de la sécurité du cyclomotoriste de classe B, de l'obliger à utiliser la piste cyclable", note le ministre belge des transports, M. Landuyt, dans son rapport au roi.

Cette mesure ne concerne pas les motos, mais le même raisonnement plaiderait largement en faveur de la circulation des deux-roues dans les voies de bus parisiennes, pour peu que l'on tienne compte de leur fragilité inhérente...

Statu quo pour la remontée de files

Le nouvel arrêté royal ne mentionne pas la remontée des files, "mais nous préférons conserver le statu quo actuel", explique encore Valéry Mathieu à Moto-Net.Com.

"Certaines associations ont demandé la légalisation de cette pratique très répandue, mais personnellement, en tant que motard comme en tant que "M. Moto", je préfère le statu quo actuel", nous confie Valéry Mathieu : "lorsque les voitures sont à l'arrêt, l'interdiction de dépasser par la droite ne s'applique pas car la notion de "dépassement" ne concerne que les véhicules en mouvement. A l'inverse, lorsque les voitures sont en mouvement, non seulement les automobilistes se serrent volontiers pour nous laisser passer, mais la tolérance s'applique si bien que la remontée de files n'est en pratique jamais sanctionnée, sauf cas extrême".

Enfin en cas d'accident, la jurisprudence belge prévoit que l'on recherche la position du motard par rapport aux bandes blanches au moment du choc : un dépassement par la droite est interdit, tandis qu'un dépassement par la gauche est autorisé.

Nouvelle équivalence 125

L'arrêté royal remet également en vigueur l'équivalence 125, abandonnée en 2002 par la Belgique : l'accès des titulaires du permis B aux motos de 125 cc maximum et d'une puissance maximale de 15 ch sera donc de nouveau possible après deux ans de conduite. "Seul bémol : l'obligation de suivre une petite formation n'a pas été retenue", regrette Valéry Mathieu (contrairement à la France, lire Moto-Net du 3 janvier 2007).

"Si seulement cela pouvait faire évoluer un peu la situation en France", nous souhaite pour finir M. Mathieu : "je vais très souvent rouler sur les routes de votre côté de la frontière, mais j'avoue que les motards belges sont de plus en plus réticents face à la situation que vous vivez".

Les abonnés à la newsletter de Moto-Net.Com étant particulièrement nombreux tant à la mairie de Paris qu'au ministère de l'intérieur, cet article parviendra-t-il à se frayer un chemin jusqu'à la boîte aux lettres électroniques d'un décideur un peu moins obtus que les autres ? A suivre de près, surtout en pleine campagne électorale...

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
J'approuve cette vision motarde à 200% mais: - 1 - combien de nos hommes politiques se torc... les fesses avec la prise en compte des minorités électorales? - 2 - Combien de nos hommes ou femmes politiques pratiquent le deux roues, par obligation ou par plaisir? - 3 - Combien d'entres nos décideurs exécutifs n'ont pas de problème de circulation, de stationnement ou simplement de conduite, quand ils ont pratiquement tous voiture avec chauffeur et sont donc à mille lieu de se soucier de ces problèmes? - 4 - Enfin, quel décideur a ne serait-ce qu'une fois pris position sur la problématique des transports urbains autrement que par une volonté quasi dictatotriale de généraliser l'usage de nos sardinesques transports en commun? Que les candidats passent leur permis moto, vivent ça ne serait-ce qu'une fois - à l'instar du roi biker - et peut-être pourra t-on espérer une vraie prise en compte de ces questions. J'ai un gros gros doute. Mais encore bravo à l'ouverture d'esprit de nos amis belge!!! Pour nous, j'ai malheureusement peur que nous soyons toujours montré du doigt. Y compris quand je vois des automobiliste lire le journal dans leur caisse quand je remonte les files parisiennes... V à tous.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bravo M. le roi des Belges ! peut-être pourriez-vous expliquer à nos dirigeants comment vous faites ! et vous, nos dirigeants français motophobes, il serait temps que vous preniez exemple sur les pays européens qui nous entourent !
Bestof: 
1
Lectures: 
0
La Belgique est également un des rares (le seul ?) pays où TOUS les frais liés à la moto peuvent passer en frais réels lorsqu'on s'en sert pour aller travailler (c'est-à-dire amortissement de la moto, éventuels intérêts, équipement, essence, entretiens, réparations, assurances, taxes, etc, et ce dans la limite de la partie liée à l'utilisation professionnelle). M'sieur Breton, demandez donc conseil à M'sieur Reynders, votre homologue belge...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
superbe decision du roi belges!! peut etre devrions nous adopter la royauté nous aussi !! blague à part, vu l'implication des motards français dans les différentes manifestations destinées à defendre la pratique de notre passion, faut pas trop s'étonner d'être menés à la baguette, y a qu'à voir le nombre de commentaires à cette article et leurs longueurs !! motards français, réveillés vous !!
Bestof: 
1
Lectures: 
0
La Belgique, une fois de plus montre sa clairvoyance pour la bonne cohabitation auto/moto. L'exemple sera t il suivi ? J'espère que la FFMC arrivera a faire bouger les choses...

Pages

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP Portugal 2021 : une boîte qui coûte son troisième podium à Zarco ?

Johann Zarco a fait bondir ses fans de leur canapé quelques minutes trop tôt lors du GP du Portugal MotoGP 2021... Alors qu’il se battait pour monter sur un troisième podium - en trois courses cette année ! - le n°5 du team Ducati Pramac a hélas perdu l’avant... En confondant vitesse et précipitation ?
GP du Portugal 11 commentaires
GP du Portugal 2021 : Quartararo gagne la course et la tête du championnat

Auteur d’une pole un peu chanceuse, Fabio Quartararo a complètement et parfaitement géré ce Grand Prix du Portugal, remportant une seconde course d’affilée et un magnifique duel face à Alex Rins, par KO ! Très bien parti, Johann Zarco compte hélas parmi les nombreux pilotes à être tombé des montagnes russes de Portimao.
GP du Portugal 46 commentaires
GP Portugal 2021 : Quartararo maintient la M1 et son moral au top

Passé - un peu - à côté du Grand Prix d’ouverture 2021 au Qatar, Fabio Quartararo enchaîne deux succès sur deux circuits très différents : Losail et Portimao. Le bon 20 français du team Yamaha officiel prouve ainsi qu’avec sa nouvelle M1 et son nouveau mental, il peut gagner partout...
GP du Portugal 1 commentaire
Pas de contrôle technique moto en France en 2022, mais...

Un contrôle technique sur les motos et maxiscooters de plus de 125 cc à partir du 1er janvier 2022 ? Les motards - plus ou moins - en colère le rejettent en bloc. De toute manière, la France n’est pas prête : son Ministère des Transports propose d’autres contrôles à la place. Explications.
Sécurité routière 14 commentaires
Marché moto en mars 2021 : un an après, MNC fait le point avec la CSIAM

C’était écrit. Les ventes du marché français du motocycle ont explosé - doublé ! - le mois dernier, en comparaison du désastreux mois de mars 2020. En guise d’analyse, Moto-Net.Com a interrogé le nouveau représentant des constructeurs Vincent Thommeret, président de la branche moto de la CSIAM.
Le Grand Prix de France MotoGP 2021 sans public, nulle part

On savait le Grand Prix de France MotoGP maintenu du 14 au 16 mai 2021 sur le circuit Bugatti au Mans. On sait hélas maintenant qu’il se disputera très certainement à huis-clos, et sans ses originales fan zones (reportées pour 2022 toutefois). La déception est grande pour les fans de Quartararo et Zarco, de plus en plus nombreux !
GP de France 1 commentaire
Yamaha dévoile un moteur électrique de 470 ch et un drone hybride

Comment, vous n’étiez pas au courant ? Yamaha est un expert en motorisation électrique : pour vélos, pour scooters et motos (bientôt ?) et pour autos ! Son dernier engin conçu pour équiper des prototypes de hautes performances à quatre roues développe pas moins de 350 kW. La marque d'Iwata bosse aussi sur un drone hybride. Présentation et perspectives...
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...