• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW PIAGGIO
Paris, le 26 janvier 2017

Interview Valentina Barletta (Piaggio, Vespa, Gilera) : le MP3 confirme sa place de leader

Interview Valentina Barletta (Piaggio, Vespa, Gilera) : le MP3 confirme sa place de leader

Avec 7916 immatriculations, Piaggio affiche une hausse de +22,7% sur le marché français. Valentina Barletta, responsable marketing de Piaggio Group France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs 2017. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Valentina Barletta (responsable marketing Piaggio Group France) : Il est vrai que cette norme engendre une légère réduction de notre portefeuille de produits. Néanmoins, nous prenons cette nouvelle norme davantage comme un investissement plutôt qu’une contrainte. En effet, nous avons toujours eu à cœur de proposer une offre de deux-roues en phase avec les attentes et besoins des motocyclistes, notamment via un réel contenu technologique et sécuritaire.  On peut ainsi citer le Piaggio Medley 125 qui était déjà en phase avec Euro 4 dès son lancement. En ce sens, cette norme ne fait que confirmer notre ligne directrice. Dans un second temps, en prônant une offre plus sécuritaire et plus respectueuse de l’environnement,  cette norme est l’occasion de rappeler une fois de plus que le deux-roues s’inscrit comme une réelle solution de mobilité en phase avec les attentes des autorités et comme une réponse aux problématiques de circulation urbaine. Ainsi, nous restons confiants quant au dynamisme du marché du deux-roues qui fait preuve chaque année d’un réel attrait pour les nouveautés.

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
V. B. : A l’instar de Paris, beaucoup de villes sont en pleine mutation afin de repenser l’espace urbain dans une dynamique environnementale et de fluidification de la circulation. Comme évoqué précédemment, la capacité des constructeurs à réagir efficacement aux nouvelles normes permet de réaffirmer, une fois de plus, la légitimité des deux-roues motorisés comme solution de mobilité urbaine. D’une manière plus globale, changer les mentalités passera inévitablement par un travail de fond avec les différentes institutions afin de défendre les intérêts des motocyclistes. Dans cette optique, le groupe Piaggio est membre de la CSIAM afin de soutenir les actions visant à redorer l’image de notre profession et de la population motocycliste.

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
V. B. : Des événements majeurs du monde du deux-roues tels que le Salon de la moto de Paris permettent d’aller à la rencontre du public et de dialoguer autour des nouveautés. Pour cette raison, organisateurs et constructeurs travaillent sur le positionnement de ce salon afin de trouver la solution la plus adéquate et proposer une réelle expérience innovante aux visiteurs. Parmi les différentes pistes, une intégration de la moto au sein de Salon de l’auto est à l’étude.

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
V. B. : Malgré un contexte socio-économique difficile le marché renoue avec la croissance, porté notamment par le dynamisme du segment motos. Malgré l’impact positif de la gestion des Euros 3 en fin d’année, le marché scooter reste quant à lui plus en retrait. Même si cette croissance reste moindre que chez certains de nos voisins, ces chiffres sont prometteurs et démontrent une fois de plus l’importance du marché français sur l’échiquier européen.

MNC : Quel bilan dressez-vous pour vos marques en 125, gros cubes et trois-roues ?
V. B. : L’année 2016 fut très positive et marquée par une actualité dense autour de nos marques. Tout d’abord, le Piaggio MP3 a dignement fêté ses 10 ans en s’inscrivant pour la 6ème année consécutive comme le scooter le plus vendu en France en 2016, sur la catégorie supérieure à 50 cc. Malgré un recul de nos ventes, le MP3 confirme sa place de leader sur le segment 3 roues avec notre produit phare, le MP3 500, qui continue de séduire une clientèle à la recherche de sécurité et de confort de conduite.

Toujours sur la marque Piaggio, le segment 125 cc a été marqué par l’arrivée du Liberty Iget et du Medley qui nous ont permis de gagner des parts de marché sur ce segment clé. Ces deux véhicules affichent une bonne dynamique et séduisent de plus en plus grâce à un mix contenu technologique/confort/prix très compétitif. Quant à Vespa, la marque clôture également l’année en hausse, preuve que le repositionnement entrepris porte ses fruits. Cette marque iconique a joui d’une forte actualité en 2016 avec le lancement d’une série spéciale pour ses 70 ans qui a connu un fort succès, mais également de la tenue de Vespa World Days à Saint-Tropez.  Ainsi au global, Piaggio Group reste leader sur le marché global du scooter en France en 2016.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année?
V. B. : Comme évoqué précédemment, nous sommes satisfaits des performances du Piaggio MP3 qui reste  un modèle de référence, tandis que l’arrivée de nouveautés 125 cc nous permet d’afficher une bonne dynamique sur le segment. Malgré la compétitivité du marché, les modèles 50 cc ont été à la hauteur de nos attentes et clôturent l’année avec une hausse de 9,7%. On notera également la surperformance de la gamme Vespa GTS avec notamment sa version 300 cc qui progresse de 14% et qui constitue selon nous une réelle alternative aux GT classiques. Ces résultats sont importants pour nous puisqu’ils démontrent la cohérence et la force du portefeuille de produits du groupe Piaggio. Ces indicateurs sont d’autant plus importants pour notre réseau qui chaque année nous accorde sa confiance et s’investit dans nos marques.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
V. B. : Notre gamme Gilera supérieure à 50 cc est restée plus en retrait, ce qui se traduit par une baisse des volumes. Cela s’explique principalement par le cycle de vie de ses modèles.

MNC : Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
V. B. : Les nouveautés 2016 passaient essentiellement par le lancement de notre nouvelle motorisation Iget Start&Stop à travers deux modèles, le Liberty et le Medley. Ces deux modèles étaient définitivement un de nos grands rendez-vous et les objectifs ont été remplis. Nous avons une réelle volonté de consolider nos performances sur cette gamme et notre travail ira dans ce sens sur 2017.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
V. B. : Même si ce n’était pas une surprise, les Vespa World Days organisés par le Vespa Club France qui se sont déroulés à Saint-Tropez furent un bel événement. Des vespa-clubs du monde entier, des milliers de vespistes passionnés, des expositions avec notamment l’exposition ACMA et la présence du musée Piaggio Group...  tous les ingrédients étaient réunis pour garantir une édition française réussie.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
V. B. : 2016 fut une année plutôt calme en termes de nouveautés. Dans ce sens, la dernière édition d’EICMA s’annonçait décisive, notamment du fait de passage à Euro 4. Que ce soit sur nos marques ou celles de la concurrence, certains modèles ont retenu notre attention. De quoi présager une année 2017 très compétitive !

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
V. B. : Chez Piaggio, nous parlons davantage d’orientations stratégiques. Ainsi celles de 2017 se résument en un mot : le service. Dans cette optique, il s’agira tout d’abord de faciliter le quotidien de nos utilisateurs à travers des offres claires et transparentes, et des outils permettant de valoriser une réelle expérience client. Côté réseau, le travail passera par une optimisation interne afin de fluidifier les échanges avec nos concessionnaires et de favoriser la formation SAV.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
V. B. : Encore une fois, cette nouvelle année s’annonce chargée. Dans un premier temps, Vespa revient avec une nouvelle gamme de scooters. Ce nouveau millésime se traduit par une nouvelle motorisation Iget Start& Stop répondant à la norme Euro 4, mais également par de nombreux coloris inédits : vert, jaune, corail, bleu pastel et bien d’autres... de quoi égayer la Vespa Parade de septembre ! Une Vespa GTV série spéciale est également prévue sur la seconde partie du premier semestre.

Plus proche dans le temps, la Vespa 946 RED Edition, déjà visible chez quelques concessionnaires sélectionnés, sera déployée dans l’ensemble du réseau. Sur chaque vente de ce véhicule, 150 $ (USD) seront consacrés à soutenir les activités du Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Le groupe Piaggio a toujours été sensible aux problèmes liés à la protection de la santé des enfants. Après la récente création de Vespa For Children, cette édition RED en est une nouvelle preuve. Côté Piaggio, de nouvelles offres devraient venir compléter le package MP3. Nous devrions vous communiquer plus de détails très prochainement...

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
V. B. : De notre côté, le Père Noël avait un peu d’avance avec la présentation de la Vespa Elettrica lors de L’EICMA ! Le groupe Piaggio, dont la tradition des moteurs électriques remonte aux années 70 et qui a lancé le premier scooter hybride, investit ainsi dans une nouvelle solution de mobilité. Il semblait naturel de relever le défi sous l'aile de la marque Vespa.
Vespa a changé la vie de générations entières partout dans le monde, apportant toujours la réponse la plus avancée à leur désir de mobilité, en sachant habilement l’interpréter et évoluer tout en restant fidèle à ses valeurs. Avec plus de 18 millions de modèles vendus, dont plus de 1,5 million au cours de la seule dernière décennie, un tel succès mondial a transformé la marque en une icône de l'élégance et de la technologie. Aujourd’hui, le projet Vespa Electrique confirme l'engagement du groupe Piaggio non seulement pour la mobilité des personnes, mais aussi pour le désir de changer la manière dont les gens évoluent.

.

Les derniers essais MNC

Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !
Essai 125 Duke : grosse mise à jour pour la petite KTM

Au début des années 10 (2010...), KTM avait redynamisé le secteur des motos 125 cc en lâchant la très "fraiche" 125 Duke. En 2017, la marque autrichienne revoit son best-seller avec l'intention de redéfinir les standards de la catégorie. Attention les enfants - et concurrents -, ça va secouer !
Essai Aprilia Tuono V4 1100 Factory 2017 : Euro4, et alors ?!

Bon gré mal gré, certaines motos sacrifient un peu de performances ou de caractère mécanique sur l’autel des normes Euro4 en vigueur depuis début 2017. D’autres s’en accommodent au contraire sans dommage, comme cette turbulente et sophistiquée Aprilia Tuono V4 1100 Factory. Test... bien arrosé !
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

RIP The Kid : Nicky Hayden s'est éteint...

Le pilote américain Nicholas Patrick Hayden, dit Nicky Hayden, vient de s'éteindre à l'âge de 35 ans des suites d'un terrible accident de vélo... Retour sur la carrière du Kentucky Kid, un homme apprécié de tous, tant pour ses talents de pilote que pour ses qualités humaines.
GP de France MotoGP - Rossi : "Une erreur qui me coûte la victoire et la tête du championnat"

Valentino Rossi peut nourrir des regrets après sa chute dans le dernier tour du Grand Prix de France 2017, lui qui avait exécuté une remontée flamboyante et tenait la dragée haute à son rapide coéquipier, Maverick Viñales. Hélas pour l'italien, c'est son voisin de box espagnol qui a eu le dernier mot au Mans… Déclarations et analyse MNC.
GP de France MotoGP - Marquez : "Mon but était la 4ème ou la 5ème place"

Un Grand Prix de France à oublier d'urgence pour Marc Marquez : parti à la faute à 11 tours avant l'arrivée, le champion du monde en titre rétrograde à la quatrième place au championnat provisoire ! A l'inverse, son coéquipier Dani Pedrosa tire les marrons du feu avec un podium qui lui permet de remonter à la deuxième place du classement ! Déclarations et analyse MNC.
GP de France MotoGP - Zarco : "Je savais que quelque chose pouvait se passer" 

Il l'a fait ! Johann Zarco est monté sur son premier podium en MotoGP devant son public au Mans, hissant sa Yamaha privée Tech3 derrière la M1 d'usine du vainqueur Viñales et devant la Honda officielle de Pedrosa ! Un exploit retentissant réalisé durant un Grand Prix de France 2017 particulièrement palpitant. Forzarco ! Déclarations et analyse MNC.
L'umbrella girl la plus sexy du GP de France 2017

Pour compléter notre Dossier GP de France 2017 MotoGP, Moto2 et Moto3 avec les essais, les faits de courses, les déclarations et les analyses, la rédaction de Moto-Net.Com a choisi l'umbrella girl la plus sexy du week-end...
Compte rendu et résultats du Grand Prix de France MotoGP

Maverick Viñales fait coup double au Mans en enlevant la victoire depuis la pole position et en reprenant la tête du classement provisoire MotoGP à Valentino Rossi, qui a chuté dans le dernier tour sous la pression de son coéquiper. L'autre grand gagnant de ce GP de France 2017 est Johann Zarco, superbe deuxième sur sa Yamaha privée devant la Honda officielle de Dani Pedrosa ! Compte rendu et résultats.
GP de France MotoGP - Viñales : "Un moment que la course ne s'était pas jouée sur le fil"

La plus belle course du début de saison MotoGP 2017 s'est déroulée dimanche au Mans (72), sous un brillant soleil et devant 104 000 spectateurs. Et c'est Maverick Viñales qui l'a remportée sur sa Yamaha officielle, après avoir bataillé avec le héros local Johann Zarco puis poussé à la faute la star italienne, Valentino Rossi… Déclarations et analyse MNC.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.