• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP LOSAIL 2017 - ANALYSE
Paris, le 27 mars 2017

GP du Qatar MotoGP - Lorenzo : "Je veux rester positif"

GP du Qatar MotoGP - Lorenzo : "Je veux rester positif"

La première course de Jorge Lorenzo sur la Ducati au Qatar se termine par une lointaine onzième place, loin de ses ambitions et de celles de sa nouvelle équipe. Le transfuge Yamaha, déjà pas rassuré par les conditions climatiques changeantes, a subi les exigences de sa nouvelle moto en fin de course. Déclarations et analyse.

Imprimer

Jorge Lorenzo, Ducati (12ème en qualifs et 11ème en course) : "C'était une course vraiment compliquée sur tous les plans... J'ai pris un bon départ, mais j'ai élargi au premier tour et concédé de nombreuses places au classement. Cela a conditionné le reste de ma course. Ensuite je me suis senti mieux sur la moto et j’ai commencé à rouler dans le même rythme que les leaders".

"Malheureusement, en dernière partie de course, j'ai perdu peu à peu confiance en mes pneus et ma moto demandait un pilotage plus physique. J'ai donc ralenti mon rythme et je n'ai pas pu terminer dans le Top 10. Je veux rester positif, même si ma première course pour Ducati ne s'est pas terminée comme je l'avais souhaité. Il est vrai aussi que nous ne sommes qu'à nos débuts et que nous avons encore beaucoup de travail à accomplir".

L'analyse Moto-Net.Com : Onzième à 20,5 sec de son remplaçant chez Yamaha, Lorenzo cachait difficilement son désappointement à l'arrivée du Grand Prix du Qatar 2017, première course disputée au guidon de la Ducati après neuf saisons passées sur la M1… Car même si le majorquin avait pris soin d'éviter d'annoncer le moindre objectif, la possibilité de marquer l'histoire en s'imposant d'emblée lui trottait évidemment sous le casque.

A vrai dire, ce scénario n'avait rien de surréaliste dans la mesure où la tracé de Losail met en valeur les capacités d'accélération supérieures des Ducati, comme l'a rappelé Dovizioso en décrochant la deuxième place pour la troisième année consécutive sur la Desmosedici ! Lorenzo repart d'ailleurs du Qatar avec la meilleure vitesse de pointe en course (347,2 km/h), soit 10,5 km/h plus vite que son ancienne Yamaha pilotée par le vainqueur Maverick Viñales. Sachant que Viñales a eu tout le loisir de prendre l'aspiration de la Ducati de Dovizioso et ainsi grappiller quelques Km/h supplémentaires...

Pourtant, quand son nouveau coéquipier Dovizioso se battait pour la victoire et que Scott Redding se dirigeait vers une belle 7ème place sur une Ducati privée de 2016 (!), Lorenzo se dépêtrait lui dans la deuxième partie du classement après un début de course mal engagé… Il termine à plus de 20 sec de "DesmoDovi", pourtant considéré comme le pilote n°2 chez Ducati : pas sûr que cette hiérarchie inversée fasse plaisir aux Rouges de Bologne, qui débourseraient 12 millions d'euros pour s'offrir les services de Lorenzo !

C'est la troisième fois seulement que Lorenzo ne débute pas une saison sur le podium depuis son arrivée en MotoGP en 2008 : les deux fois précédentes remontent à 2014 quand il avait chuté alors qu'il menait la course et à 2015 avec une quatrième place. Pour autant, les jeux sont loin d'être faits : Viñales rappelait à juste titre que quand "Jorge est en confiance et qu'il trouve son rythme, il est difficile à battre". Toute la question est maintenant de savoir si "Jorgeuil" sera rapidement en mesure de réunir ces deux conditions...

En attendant, Valentino Rossi doit secrètement jubiler de constater que le passage de son ancien coéquipier chez Ducati débute encore moins bien que le sien : pour sa première course chez les Rouges au Qatar en 2011, le Docteur avait terminé à la 7ème place et surtout premier pilote Ducati sur une moto à l'époque unanimement reconnue comme extrêmement rétive !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Canal+ signe Rossi et Lorenzo pour présenter le MotoGP 2019 !

L'esprit Canal frappe fort en 2019 avec les droits sur le MotoGP pour les "trois à cinq prochaines années". La chaîne cryptée présentait ce matin, sur la splendide terrasse de Vivendi, son équipe de choc composée de Marina Lorenzo, Louis Rossi, Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Laurent Rigal et David Dumain. Au hasard, interview vidéo de la plus charismatique des six.
MotoGP 2019 9 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Interview Jules Danilo (PTR Honda) : Je veux me prouver que je peux encore être compétitif

La saison 2019 du World Supersport qui débute dans deux semaines comptera quatre pilotes français : le champion Mahias, le patron Cluzel, l'espoir Perolari... et le débutant Danilo ! Moto-Net.Com a contacté notre "deuxième" Jules (n°95) avant qu'il ne décolle pour l'Australie. Interview.
Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : en test, les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias, juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu, chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça. Et bien d'autres choses...
WSBK 2019 1 commentaire
Nouveauté Triumph : la future Daytona 765 grillée en plein test

Triumph arrive cette année en Grand Prix comme fournisseur unique de moteurs de la catégorie Moto2. Pour annoncer la grande nouvelle en 2017, la firme d'Hinkley avait fabriqué un prototype de Daytona 765... Or une version commerciale est en route ! Enfin, en développement...
Motos 2 commentaires
Consultant MotoGP, pilote MotoE et EWC : saison 2019 chargée pour Randy de Puniet !

Le français Randy de Puniet s'apprête à vivre une saison bien remplie : outre la moto électrique du team LCR en MotoE, l'ancien pilote de Grands Prix commentera le MotoGP sur Canal+... et restera finalement pilote en championnat du monde d'endurance EWC ! Chez qui ? Mystère... Interview vidéo.
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 4 commentaires
Essai Versys 1000 2019 : (r)évolutions pour le maxitrail GT Kawasaki

La Versys 1000 connaît une nouvelle évolution stylistique en 2019. Lancé en 2012 et remodelé en 2015, le trail - très - routier Kawasaki fait aussi sa révolution numérique, notamment avec son inédite version SE à suspensions électroniques. MNC l'a testée équipée de son pack Grand Tourer. Essai complet.
Trail 6 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Tests d'intersaison
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avr. : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juil. : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 sept. : GP de San-Marin
22 sept. : GP d'Aragón
6 oct. : GP de Thaïlande
20 oct. : GP du Japon
27 oct. : GP d'Australie
3 nov. : GP de Malaisie
17 nov. : GP de Valence

SAISON MOTOGP 2019  |  SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...