• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BURIRAM - CRUTCHLOW S'EXPLIQUE
Paris, le 9 octobre 2018

GP de Thaïlande - Crutchlow (7ème) : "Les prochains circuits me conviendront mieux"

GP de Thaïlande - Crutchlow (7ème) : Les prochains circuits me conviendront mieux

Cal Crutchlow s'est longtemps maintenu dans le Top 5 du GP de Thaïlande 2018 avant de glisser à la 7ème place faute d'adhérence à l'arrière. Le pilote Honda LCR conserve néanmoins la première place au classement des pilotes indépendants. Débriefing.

Imprimer

Cal Crutchlow, Honda LCR (5ème en qualifs et 7ème en course) : "C'était un grand spectacle aujourd'hui et une bonne sensation de se battre de nouveau aux avant-postes pendant quelques tours. Malheureusement, je n'ai pas été en mesure de suivre le rythme des gars devant".

"J'ai fait de mon mieux, mais après quinze tours j'ai ressenti une grosse baisse de performance du pneu arrière. Par conséquent, j'ai dû attaquer plus fort au freinage en maintenant une pression très élevée sur l'avant, mais j'avais du mal à bien gérer l'adhérence. Notre équipe a fait du bon travail pour me donner une moto compétitive ce week-end et c'était important pour le championnat de terminer la course. Quand Johann m'a dépassé, je me suis dit OK, tu termines pour marquer des points car tu ne peux pas attaquer".

"C'est l'un de mes pires résultats de la saison et je suis déçu de terminer à six secondes du vainqueur (6,520 secondes précisément, NDLR). Désormais, nous nous tournons vers les trois prochaines courses outre-mer, notamment le Grand Prix à domicile de Honda au Japon, sur des circuits qui je pense me conviendront mieux".

L'analyse Moto-Net.Com : Cal Crutchlow avait correctement démarré le Grand Prix de Thaïlande en se maintenant aux avant-postes lors des essais, puis en décrochant la cinquième place en qualifications. Le britannique, déjà très à l'aise à Buriram lors des tests en février, envisageait logiquement un bon résultat sur ce circuit favorable aux Honda.

Bien parti à l'extinction des feux, le n°35 s'est même brièvement porté jusqu'à la quatrième place avant de céder un peu de terrain sur les hommes de tête. Puis son rythme s'est soudainement effondré quand son pneu arrière a commencé à s'user, l'obligeant à tenter de compenser au freinage.

L'agressivité de son pilotage alliée aux conditions de chaleur et d'humidité (50°C au sol et 46% d'humidité) sont trop vite venus à bout de son Michelin, pourtant choisi en gomme dure comme tous les autres pilotes à l'exception d'Aleix Espargaro. 

Peut-être aussi que les réglages retenus par Cal Crutchlow étaient perfectibles, si l'on en juge par les performances des autres pilotes Honda : Marquez s'est imposé en tenant la dragée haute à Dovizioso jusque dans le dernier virage, tandis que Pedrosa a signé le 4ème meilleur temps dans le 18ème tour avant de perdre l'avant ! Cette chute de "Pedro" fait d'ailleurs gagner une position à Crutchlow...

Crutchlow veut (les évos de) la moto de Pedrosa

"Je ne peux rien faire plus avec mon package actuel", râle le pilote qui dispose d'un soutien officiel du HRC tout en étant chez Honda LCR. Le coéquipier de Nakagami regrette de ne pas avoir accès aux toutes dernières évolutions apportées aux RC213V d'usine, ce qui serait selon lui à l'origine du plafonnement de ses performances.

En coulisses, Crutchlow et le manager de LCR, Lucio Cecchinello, s'agacent que Honda continue à améliorer la moto de Pedrosa plutôt que celle du n°35 : un non sens selon eux dans la mesure où "Pedro" fait du surplace depuis l'annonce de sa retraite, alors que Crutchlow a décroché une victoire en Argentine et une troisième à San Marin (Italie).

Mais Pedrosa reste un pilote d'usine, quand Crutchlow ne profite que d'un statut semi-officiel : le premier développe la moto et pèse sur ses lignes directrices, ce qui n'est pas le cas du deuxième. Malgré tout l'intérêt que Honda lui porte, Crutchlow sera toujours moins bien servi que Marquez, Pedrosa... et Lorenzo, qui lui a été préféré pour l'an prochain !

D'autant que le natif de Coventry manque de régularité : certes, il a mené le championnat en début de saison suite à son coup d'éclat en Argentine, mais il a ensuite fait preuve d'inconsistance à des moments clés. Ses chutes à Austin (Etats-Unis), à Jerez (Espagne), au Sachsenring (Allemagne) puis à Aragon (Espagne) soulignent ses difficultés à se canaliser...

Cal Crutchlow, dont les réguliers coups de gueule lui valent autant de fans que de détracteurs, conserve néanmoins la 6ème place au provisoire et la première au "classement" des pilotes privés. Le n°35 devance Danilo Petrucci et Johann Zarco de respectivement 2 et 5 points, ce qui promet de belles bagarres entre les trois "indépendants" !

Et s'il parvient à revenir - et se maintenir - aux avant-postes, le pilote Honda LCR peut même caresser l'espoir de passer devant Jorge Lorenzo, cinquième avec seulement deux longueurs d'avance (130 contre 128 pour Crutchlow) suite à son forfait en Thaïlande...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Marché moto janvier 2019 : en hausse, encore et toujours

Les ventes de motos et scooters en France ont progressé de +7,3% en janvier 2019 par rapport à 2018. Les 125 cc ont particulièrement bien roulé (+9,9%), mais les gros cubes ne sont pas en reste (+6,3%) et représentent de plus gros volumes. Premier bilan 2019 pour les abonnés MNC Premium !
Canal+ signe Rossi et Lorenzo pour présenter le MotoGP 2019 !

L'esprit Canal frappe fort en 2019 avec les droits sur le MotoGP pour les "trois à cinq prochaines années". La chaîne cryptée présentait ce matin, sur la splendide terrasse de Vivendi, son équipe de choc composée de Marina Lorenzo, Louis Rossi, Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Laurent Rigal et David Dumain. Au hasard, interview vidéo de la plus charismatique des six.
MotoGP 2019 16 commentaires
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 5 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 5 commentaires
Nouveauté Triumph : la future Daytona 765 grillée en plein test

Triumph arrive cette année en Grand Prix comme fournisseur unique de moteurs de la catégorie Moto2. Pour annoncer la grande nouvelle en 2017, la firme d'Hinkley avait fabriqué un prototype de Daytona 765... Or une version commerciale est en route ! Enfin, en développement...
Motos 3 commentaires
Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : En test les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WorldSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça... et plein d'autres choses ! Interview.
WSBK 2019 3 commentaires
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 5 commentaires
Interview Jules Cluzel (GMT94) : On va passer une super saison 2019 tous ensemble !

A trois semaines du début du championnat du monde Supersport 2019 en Australie, le Journal moto du Net a interrogé l'un des prétendants au titre, le français Jules Cluzel. Pour MNC, le n°16 revient sur sa saison 2018 de folie, sa signature au GMT94, ses enthousiasmants tests hivernaux, sa R6 avec sélecteur à droite, ses objectifs, sa vision de la course, son jeune coéquipier Corentin Perolari, son team manager Christophe Guyot... Interview.

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Tests d'intersaison
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avr. : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juil. : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 sept. : GP de San-Marin
22 sept. : GP d'Aragón
6 oct. : GP de Thaïlande
20 oct. : GP du Japon
27 oct. : GP d'Australie
3 nov. : GP de Malaisie
17 nov. : GP de Valence

SAISON MOTOGP 2019  |  SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...