• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BURIRAM - COURSE
Paris, le 7 octobre 2018

Compte rendu et résultats du GP de Thaïlande 2018 (Marquez vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP de Thaïlande 2018 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez arrache dans le dernier virage du GP de Thaïlande sa septième victoire de la saison MotoGP 2018 au terme d'une lutte intense avec Andrea Dovizioso. Les Yamaha retrouvent des couleurs à Buriram : Viñales grimpe sur le podium avec Rossi et Zarco à ses trousses !

Imprimer

 "C'était très difficile de doubler Dovi, même en retardant toujours plus mes freinages", confie Marc Marquez en descendant de sa moto après le GP de Thaïlande. "Je suis content d'y être parvenu car les Ducati m'avaient à chaque fois battu lors des précédents duels dans les derniers tours !

 L'officiel Honda ne cache pas sa satisfaction d'avoir pu offrir à Dovizioso une variante de leurs duels précédents : cette fois, Marquez avait anticipé l'ultime virage pour mieux le négocier que son rival. "Dovi", auteur d'un freinage trop retardé, s'est vu contraint d'écarter et de voir le n°93 piquer à l'intérieur pour se diriger vers la victoire. En clair, Marquez a inversé les rôles !

Le pilote HRC - physiquement éprouvé par la chaleur étouffante - décroche sa 42ème victoire en catégorie reine, sa 68ème en Grands Prix, et augmente son avance au provisoire de 72 à 77 points. "Franchement, je ne pensais plus au championnat mais juste à tout tenter pour doubler Dovi", rigole Marquez avec honnêté !

"Nous avons fait un travail incroyable, car nous avons joué la victoire sur un circuit où nous avions eu du mal en février : je suis donc très satisfait", se console de son côté Dovizioso, qui a mené la majeure partie de la course avant d'être attaqué par Marquez à cinq tours de l'arrivée. "Nous étions tous à la limite sur ces derniers tours", avoue également "DesmoDovi". 

Les deux hommes forts du championnat se sont de nouveau livrés à quelques fantastiques passe d'armes, Marquez dépassant au freinage et Dovizioso répliquant à l'accélération, sous les yeux des pilotes Yamaha... 

Le retour des Yamaha M1 ?

Car il s'agit de l'information la plus intéressante du week-end : les M1 sont parvenues à jouer la gagne sur un circuit pourtant perçu comme défavorable. Valentino Rossi, qui a testé un nouveau carénage avant de revenir à l'ancienne configuration, est tout d'abord passé à un cheveu de la pole position, battu sur le fil par Marquez pour seulement 0,011 sec !

Le pilote transalpin s'avoue le premier surpris par cette compétitivité sur un circuit où Yamaha avait souffert lors des tests de découvertes en février : l'italien y voit une bonne adéquation entre la moto et le pneu arrière différent apporté par Michelin pour s'adapter aux conditions caniculaires de la Thaïlande.

En course, le n°46 a pleinement exploité ce retour en forme partagé par son coéquipier Viñales et la M1 privée de Johann Zarco. Le Docteur, parti dans le sillage de Marquez à l'extinction des feux, s'est porté aux commandes de cette nouvelle épreuve asiatique devant un public venu en masse (plus de 100 000 spectateurs annoncés).

Valentino Rossi est parvenu à imposer un rythme solide et constant pendant plusieurs tours, avant de commettre une petite faute dont ont profité Dovizioso et Marquez pour lui passer devant. La performance doit être appréciée à sa juste valeur : Rossi n'avait jusqu'ici passé que treize tours en position de leader depuis le début de la saison !

Suite à son erreur, la cadence de Rossi a légèrement diminué tandis que celle de son coéquipier Viñales a au contraire augmenté. Le jeune espagnol, qui explique avoir trouvé une meilleure répartition des masses ce week-end, est progressivement monté en puissance pendant la course pour finalement talonner Marquez et Dovizioso.

Viñales très proche des leaders

"Mack", moins à l'aise avec le réservoir plein et les pneus neufs, n'était cependant pas en mesure de se mêler à la "traditionnelle" lutte finale qui a opposé le pilote Honda et son rival Ducati dans les derniers tours. Il manquait un peu de vitesse au n°25, peut-être aussi en raison d'une gestion de la consommation d'essence ?

A quelques tours de l'arrivée, Viñales a effectivement reçu un message sur son tableau de bord pour lui indiquer de changer de cartographie d'injection. Généralement, cette suggestion venue du box intervient suite au constat que les limites du carburant ou des pneus commencent à être frôlées...

La problématique de la consommation était très présente à Buriram, au même titre que la rapide dégradation des pneus. Ces contraintes sont d'ailleurs à l'origine d'une première partie de course assez sage et avec des écarts très faibles du premier au dixième pilote : chacun gérait son capital carburant et pneumatique.

Viñales, contraint ou non à gérer, s'est en tout état de cause livré à une superbe deuxième partie de course pour grimper sur le podium à 0,270 sec du vainqueur. Il s'agit du premier podium signé par Yamaha depuis… le GP d'Allemagne cet été. Il était temps !

"Je suis content car nous avons été très forts en fin de course", souligne le coéquipier de Rossi. "Nous avons bien travaillés et la moto s'est comportée comme elle devrait se comporter chaque week-end. Je peux également progresser dans certains domaines", affirme-t-il, ravi de balayer de cette manière la débâcle du GP d'Aragon.

Cette résurrection de Yamaha est validée par Valentino Rossi et Johann Zarco, qui terminent aux quatrième et cinquième positions à respectivement 1,564 sec et 2,747 sec du leader. Le pilote Tech3 renoue avec un Top 5 auquel il n'avait plus goûté depuis sa chute au GP de France au Mans, au printemps dernier !

Le pilote français - premier pilote privé à l'arrivée - s'est battu comme un lion pour doubler la Suzuki d'Alex Rins dans le tout dernier tour ! Une très belle course du n°5, qui avait pourtant commis une erreur à la mi-course qui lui a coûté deux places. De quoi retrouver de la motivation après des semaines de doute.

Le point au championnat

Marc Marquez accroît son avance au provisoire avec sa 7ème victoire de la saison : l'officiel Honda possède désormais 77 pts d'avance sur Andrea Dovizioso, alors qu'il ne reste que quatre courses à disputer. Autrement dit, le tenant du titre sera en mesure la couronne mondial dès la prochaine épreuve, prévue dans 15 jours au Japon.

Grâce à sa solide performance thaïlandaise, Valentino Rossi conforte de son côté sa troisième place au championnat à 99 points du leader et 22 unités de Dovizioso. Le n°46 profite également du forfait de Jorge Lorenzo, secoué par un nouveau high side pendant les essais, qui rétrograde d'une place au classement aux profits de Viñales.

Les deux coéquipiers Yamaha se retrouvent séparés par 26 points, ce qui laisse augurer d'une intéressante lutte "fratricide" sur cette fin de saison. Surtout si la M1 confirme son retour en grâce lors des prochaines courses !

Cal Crutchlow, sixième au provisoire, conserve la place de premier pilote indépendant devant Danilo Petrucci et Johann Zarco, qui revient au contact grâce à sa cinquième place : le britannique, l'italien et le français se tiennent en seulement cinq points avec 128 unités pour Crutchlow, 126 pour "Petrux" et 123 pour Johann !

Dani Pedrosa, victime d'une chute en Thaïlande alors qu'il revenait fort sur le groupe de tête, n'apparaît qu'à la 11ème place au provisoire avec 87 points. L'officiel Honda accuse déjà plusieurs longueurs de retard sur les Suzuki de Iannone et Rins qui le précèdent au classement. Difficile dernière saison pour le futur retraité des Grands Prix... 

Résultats du GP de Thaïlande MotoGP 2018

  1. 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team (Honda) 39'55.722
  2. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team (Ducati) +0.115
  3. 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP (Yamaha) +0.270
  4. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP (Yamaha) +1.564
  5. 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 (Yamaha) +2.747
  6. 42 Alex RINS SPA Team SUZUKI ECSTAR (Suzuki) +3.023
  7. 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda CASTROL (Honda) +6.520
  8. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Angel Nieto Team (Ducati) +6.691
  9. 9 Danilo PETRUCCI ITA Alma Pramac Racing (Ducati) +9.944
  10. 43 Jack MILLER AUS Alma Pramac Racing (Ducati) +11.077
  11. 29 Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR (Suzuki) +15.488
  12. 55 Hafizh SYAHRIN MAL Monster Yamaha Tech 3 (Yamaha) +17.691
  13. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini (Aprilia) +21.413
  14. 21 Franco MORBIDELLI ITA EG 0,0 Marc VDS (Honda) +22.802
  15. 38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing (KTM) +23.628
  16. 45 Scott REDDING GBR Aprilia Racing Team Gresini (Aprilia) +23.804
  17. 17 Karel ABRAHAM CZE Angel Nieto Team (Ducati) +32.507
  18. 10 Xavier SIMEON BEL Reale Avintia Racing (Ducati) +37.216
  19. 81 Jordi TORRES SPA Reale Avintia Racing (Ducati) +39.204
  20. 12 Thomas LUTHI SWI EG 0,0 Marc VDS (Honda) +39.421
  21. 44 Pol ESPARGARO SPA Red Bull KTM Factory Racing (KTM) +53.388
  22. 30 Takaaki NAKAGAMI JPN LCR Honda IDEMITSU (Honda) 2 tours

Classement provisoire du championnat du monde MotoGP

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA (271 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (194 points)
  3. Valentino ROSSI Yamaha ITA (172 points)
  4. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (146 points)
  5. Jorge LORENZO Ducati SPA (130 points)
  6. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (128 points)
  7. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (126 points)
  8. Johann ZARCO Yamaha FRA (123 points)
  9. Andrea IANNONE Suzuki ITA (113 points)
  10. Alex RINS Suzuki SPA (102 points)
  11. Dani PEDROSA Honda SPA (87 points)
  12. Jack MILLER Ducati AUS (74 points)
  13. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (72 points)
  14. Tito RABAT Ducati SPA (35 points)
  15. Franco MORBIDELLI Honda ITA (33 points)
  16. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (32 points)
  17. Pol ESPARGARO KTM SPA (32 points)
  18. Hafizh SYAHRIN Yamaha MAL (28 points)
  19. Bradley SMITH KTM GBR (19 points)
  20. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN (18 points)
  21. Scott REDDING Aprilia GBR (12 points)
  22. Mika KALLIO KTM FIN (6 points)
  23. Karel ABRAHAM Ducati CZE (5 points)
  24. Michele PIRRO Ducati ITA (1 point)
  25. Thomas LUTHI Honda SWI
  26. Stefan BRADL Honda GER
  27. Xavier SIMEON Ducati BEL
  28. Jordi TORRES Ducati SPA
  29. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA
  30. Christophe PONSSON Ducati FRA

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 6 commentaires
Essai MP3 300 HPE : le scooter trois-roues compact de Piaggio

Piaggio remplace son Yourban 300 en 2019 : plus cossu que son prédécesseur et plus compact que les MP3 350 et 500 lancés l'an dernier mais toujours accessible aux permis B (auto), le nouveau MP3 300 HPE cible les scootéristes urbains. Moto-Net.Com l'a rapidement testé... Essai.
Essai Ténéré 700 : Yamaha décroche la dune

Et si la catégorie des trails revenait à l'essentiel après s'être progressivement enlisée dans un confort bourgeois ? Et si la simplicité et l'esprit d'aventure reprenaient le pas sur la puissance et la sophistication des onéreux maxi-trails ? Yamaha y croit fermement en lançant sur cette piste sa nouvelle Ténéré 700 ! Essai complet sur les magnifiques chemins et les routes escapées de Tortosa (Espagne).
Trail 13 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les 80 km/h de retour devant le Conseil d'Etat

Le Conseil d'Etat examinera de nouveau, ce vendredi 28 juin 2019, plusieurs requêtes visant les 80 km/h : élus, associations et même un simple particulier demandent l'annulation du décret ou son aménagement, comme le rétablissement d'un différentiel de 10 km/h avec les camions. Explications.
Radars 1 commentaire
Interview de Jules Cluzel (GMT94) : le point à la mi-saison en World Supersport 2019

Le français Jules Cluzel, troisième au classement provisoire du championnat du monde Supersport au cap de la mi-saison, est celui qui résiste le mieux aux performances de Randy Krummenacher et Federico Caricasulo. Comment vit-il cette bataille en haut du classement ? Comment s’est-il intégré au GMT94 ? Quels sont ses objectifs pour la suite ? Et bien d'autres questions... Interview.
Jean-Michel Bayle précise son rôle auprès de Johann Zarco pour l'aider sur la KTM

L'ancien pilote français Jean-Michel Bayle dresse un premier bilan après trois courses MotoGP aux côtés de Johann Zarco dans le team officiel KTM. "JMB" met toute son expertise et sa rigueur au service du talentueux double champion du monde Moto2 pour l'aider à s'épanouir sur la RC16. Paroles de champion.
MotoGP 2019 1 commentaire
Déclarations World Supersport 2019 à Misano : podium et grand sourire pour Mahias

La septième épreuve du WorldSSP 2019 s'est disputée ce week-end à Misano, en Italie. Afin de compléter notre compte rendu en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les réactions des principaux pilotes Supersport à l'issue de la course italienne. Do you speak french ?
Déclarations WSBK 2019 à Misano : l'équipe Kawasaki des 8H de Suzuka sur le podium !

Quel est le bilan des trois courses du World Superbike disputées ce week-end sur le circuit de Misano en Italie ? Moto-Net.Com fait les comptes et traduit les déclarations des pilotes qui ont brillé - ou pas - durant ce septième rendez-vous 2019. Do you speak french ?
Italie - Misano 1 commentaire
Prototype Ducati Streetfighter V4 à Pikes Peak : la vidéo

Vous avez admiré la semaine dernière les photos du prototype Ducati Streetfighter V4 à Pikes Peak ? Voici aujourd'hui la vidéo de ce méchant roadster aux mains de Carlin Dunne, en pleine préparation de la célèbre course américaine.
Roadster 1 commentaire
Une petite Harley-Davidson fabriquée en Chine avec Qianjiang

Harley-Davidson s'associe avec le constructeur chinois Qianjiang (groupe Geely) pour lancer sur le marché asiatique une inédite moto de 338 cc à un prix "abordable". Cette délocalisation entre dans l'ambitieux plan de développement et de relance de la Motor Company. Explications.
Business 6 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...