• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MISANO - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 10 septembre 2018

GP de San Marin - Rossi (7ème) : "Je ne comprends pas"...

GP de San Marin - Rossi (7ème) : Je ne comprends pas...

Yamaha essuie une cuisante défaite à Misano, où ses pilotes ont de nouveau manqué d'adhérence en course après des essais pourtant prometteurs... Après avoir refusé la main tendue par Marquez, la star locale Valentino Rossi doit se contenter d'une lointaine 7ème place sans saveur au GP de San Marin 2018. Débriefing.

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Movistar (7ème en qualifs et 7ème en course) : "C'est vraiment dommage, car la journée d'hier était plutôt bonne. Honnêtement, je m'attendais à être assez compétitif et à faire une bonne course devant mon public. Malheureusement, dès ce matin je manquais de vitesse : c'est comme si je manquais de grip".

"J'ai beaucoup souffert et j'étais vraiment plus lent par rapport à hier, bien que la moto, les pneus et les réglages aient été exactement les mêmes. Nous allons maintenant essayer d'analyser tout cela : c'est un problème qui arrive parfois chez Yamaha et nous devons comprendre pourquoi".

L'analyse Moto-Net.Com : Transparente. Le terme n'est pas trop fort pour décrire la prestation des M1 au GP de San Marin 2018 : Maverick Viñales, premier pilote Yamaha à l'arrivée (5ème), s'est fait dominer toute la course par Rins, tandis que Rossi et son casque "Back to Misano" terminent au 7ème rang à 19,786 sec du vainqueur...

Une désillusion totale pour le team officiel du blason d'Iwata, qui bénéficiait pourtant d'un avantage non négligeable : Rossi et Viñales - ainsi que les pilotes d'usine Ducati - ont participé mi-août à des tests privés sur le tracé de Misano, ce qui leur a permis de définir une bonne base de travail.   

Quant à Johann Zarco, c'est à la 10ème place - à quelque 27,559 sec ! - qu'il termine cette 13ème manche de la saison, après avoir commis une petite erreur dans les premiers tours. "Je ne sais pas quoi faire", admettait hier soir le français, qui dit manquer de grip malgré toutes ses tentatives pour enrayer le phénomène.

Le week-end s'annonçait pourtant prometteur pour Yamaha : troisième en qualifications, Maverick Viñales renouait avec la première ligne pour la première fois depuis le GP d'Italie au Mugello. Et si Valentino Rossi ne s'est lui qualifié qu'en 7ème position, son chrono n'était qu'à 0,078 sec de celui de son coéquipier (!) et à seulement 0,112 sec de Jack Miller, deuxième sur la grille derrière Lorenzo.

Confiants, Mack et le Docteur s'attendaient à jouer aux avant-postes et à lutter pour le podium, à défaut de décrocher la victoire sur laquelle Ducati avait mis une sérieuse option. Las, comme trop souvent, le comportement de la M1 a évolué dans le mauvais sens entre samedi et dimanche malgré des réglages similaires.

Impuissants, les pilotes Yamaha n'ont pas pu tenir le rythme : le tour le plus rapide de Valentino Rossi était en 1'33.631, à 0,953 sec du meilleur temps en course réalisé par Dovizioso. "Je ne comprends pas : je tournais 6 à 7 dixièmes plus vite hier avec des pneus usés", peste la star transalpine, qui évoque l'élévation de la température comme une cause possible de leurs soucis.

Une raison moyennement convaincante dans la mesure où le mercure n'a grimpé que de deux degrés entre les qualifications samedi (25°C dans l'air et 39°C sur la piste) et la course dimanche (27°C dans l'air et 41°C sur la piste). Certes, la moindre variation impacte les performances en MotoGP, mais pas à ce point : imaginez le désastre avec 10°C d'écart ! 

D'autant que les conditions sont les mêmes pour tout le monde. Or, comme le constate amèrement Rossi : "les Ducati et Honda ont conservé le même rythme d'un jour sur l'autre, alors que pour Maverick et moi - mais aussi Johann - tout a été plus compliqué dimanche".

A domicile, Rossi perd une place au championnat...

Pour le nonuple champion du monde, la déception est particulièrement vive dans la mesure où Misano est le circuit sur lequel il a limé ses premiers sliders... Ses fans, massés en nombre dans des tribunes d'un jaune éclatant, attendaient impatiemment le coup d'éclat dont ils avaient été privés l'an dernier suite au forfait de Rossi, jambe brisée pendant l'entraînement !

Autant dire que la déception était palpable à l'arrivée du GP de San Marin 2018, quand le héros local est passé sous le drapeau à damiers à la 7ème position sans jamais avoir été en mesure de jouer devant. Même la victoire de Dovizioso - pilote italien sur une moto italienne - n'a pas suffi à consoler certains tifosis ! 

Il faut dire que le n°46 enregistre à domicile sa plus mauvaise performance de la saison 2018, en faisant bien entendu abstraction du GP d'Argentine qu'il a terminé 19ème après avoir été poussé au tapis par Marquez. Cette contre-performance lui coûte en outre la deuxième place au provisoire, récupérée par Dovizioso.

Quant à son coéquipier Viñales, sa 5ème place n'est pas non plus de nature à le satisfaire : "comme toujours, nous avons un moins bon feeling le dimanche", enrage le n°25 qui termine dans le sillage de son ancienne moto.  

Pour Yamaha, la situation passe de préoccupante à inquiétante avec déjà 22 courses sans victoire. Le blason d'Iwata n'avait pas connu de disette aussi longue depuis 2003, avant que le recrutement de Valentino Rossi, justement, ne fasse passer la M1 de l'ombre à la lumière. 

15 ans plus tard, la magie n'opère plus : Rossi lui-même semble tâtonner dans l'obscurité, sans parvenir à identifier précisément la source des problèmes. Ajoutez à cela les doutes qui semblent ronger Viñales et désormais Zarco... et vous obtenez un constructeur en pleine déroute. 

Le retour de Jonas Folgas comme pilote d'essais modifiera-t-il la donne ? Valentino Rossi, qui a insisté auprès de Yamaha pour obtenir un "team test" en Europe, ne dissimule pas son impatience d'avoir un oeil neuf sur la M1 : "je crois que c'était important pour Yamaha de s'adjuger les services de Jonas, car il peut piloter la moto comme Maverick et moi", estime le n°46.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.
Essai Katana 2019 : nouvelle coupe pour le maxiroadster Suzuki

Suzuki tente en 2019 un audacieux pari sur le segment des roadsters en lançant une nouvelle Katana. Une moto basée sur la mésestimée GSX-S1000, à l'appellation culte mais au look contesté. Moto-Net.Com a pu l'essayer au Japon et à deux mois de sa sortie en France. Banzai !
Roadster 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Aprilia Tuono Factory 2019 : smart-vidéo en direct de notre essai

En complément de notre essai complet de la nouvelle Tuono V4 1100 Factory à suivre sur Moto-Net.Com, voici comment régler les inédites suspensions électroniques Öhlins sans sortir d'outils ! MNC fait aussi rugir le moteur de 175 ch... Mamma mia !
Roadster 2 commentaires
Comment regarder les 24H Motos 2019 à la télé ce week-end

Comment suivre les 24H Motos à la télé ce week-end ? Le Journal moto du Net fait le point sur les retransmissions en direct de la deuxième manche du championnat du monde d'endurance moto EWC.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
GP des Amériques - Zarco (13ème) "J'ai essayé de prendre ce que je pouvais"

L'apprentissage de la KTM RC16 se poursuit difficilement pour Johann Zarco, 13ème du GP des Amériques après être parti 19ème. Même s'il signe son meilleur résultat de la saison, la course est d'autant plus décevante pour le français que son coéquipier Pol Espargaro se classe 8ème, juste derrière le débutant Fabio Quartararo… Débriefing.
Analyses 12 commentaires
GP des Amériques - Rossi (2ème) : "Rins était plus fort, tout simplement"

Quelle fin de course de la part de Valentino Rossi au Grand Prix des Amériques 2019 ! Le nonuple champion du monde est passé tout près de sa première victoire depuis juin 2017, mais un obstacle s'est dressé devant lui à quatre tours de l'arrivée : Alex Rins sur sa Suzuki !
Nouvelle gamme de vêtements moto KTM

KTM lance sa nouvelle collection de vêtements moto 2019 dans le catalogue PowerWear Street : veste, bottes, baskets, casque, gants.... Demandez le programme !
Vêtements 2 commentaires
Compte rendu et résultats du GP des Amériques MotoGP 2019 (Rins vainqueur)

Alex Rins remporte à 23 ans sa première victoire en MotoGP sur le Circuit Of The Americas (COTA), où le "roi" Marc Marquez est littéralement tombé de son trône. Le barcelonais est allé chercher ce premier succès au GP des Amériques 2019 face à Valentino Rossi, qui a tout donné - en vain - sur sa Yamaha pour contrer la Suzuki ! Résumé et classements.
Course 48 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...