• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE - MISANO
Paris, le 9 septembre 2018

Compte rendu et résultats du GP de San Marin 2018 (Dovizioso vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP de San Marin 2018 (Dovizioso vainqueur)

Un pilote italien sur une moto italienne vainqueur à Misano : Andrea Dovizioso régale les tifosis au GP de San Marin 2018 sur sa Ducati devant les Honda de Marquez et Crutchlow ! Une belle consolation pour le public, un rien frustré de voir la star locale Valentino Rossi finir à une lointaine 7ème place.

Imprimer

Ducati arrivait en favori sur le circuit de Misano, fort de ses deux victoires consécutives sur les deux dernières courses disputées : Dovizioso en République tchèque, puis Lorenzo en Autriche. Le majorquin bénéficiait de la plus grosse "cote" après sa pole record, qu'il n'a pas manqué de transformer en holeshot au départ de la course.

Mais "Dovi", qualifié 4ème, n'a pas tardé à revenir sur son coéquipier pour lui subtiliser la première place et imprimer son rythme. Pendant que l'italien s'échappait devant son public, Lorenzo bataillait âprement avec Marc Marquez qui avait pris le parti de coller aux Ducati qu'il jugeait favorites pour la gagne.

"Mon objectif était de terminer deuxième : j'étais prêt à suivre les Ducati grâce aux tests réalisés ici-même", relate Marquez qui s'est battu comme un beau diable dans les cinq derniers tours avec son futur coéquipier au HRC. Cette bataille très intense a joué en faveur de "Dovi", nez dans la bulle et avec le champ libre vers la victoire.

Puis, à deux tours de l'arrivée, Lorenzo en demande trop à l'avant de sa Ducati et termine dans les graviers : Marquez n'en attendait pas tant pour récupérer la deuxième place qu'il convoitait ! Le tenant du titre termine à 2,8 sec d'Andrea Dovizioso, vainqueur pour la première fois à Misano.

"Je ne me considérais pas nécessairement comme favori, mais je savais que je pouvais être rapide", commente Dovizioso qui fait renouer Ducati avec la victoire à Misano pour la première fois depuis Stoner en 2007 ! La marque Rouge a le vent en poupe actuellement avec ses trois victoires de rang : il faut remonter à 2008 pour retrouver la trace d'un pareil "triplé" Ducati.

"Jorge était menaçant car très rapide, de même que Marc", poursuit "Dovi", qui a su remettre un coup de collier en fin de course quand Lorenzo a tenté d'accélérer. "Je suis très heureux d'être parvenu à l'emporter à domicile sur un circuit où je ne m'étais jamais imposé !"

Andrea Dovizioso, pénalisé au classement par ses trois résultats blancs, inscrit son troisième succès de la saison après le Qatar et la République tchèque. Le n°4 fait grimper son compteur à onze victoires en MotoGP et égalise le score de Lorenzo : les deux coéquipiers se sont chacun illustrés à trois reprises cette année, soulignant la compétitivité de la Desmosedici.

Yamaha transparent à San Marin...

La chute de Lorenzo profite également à Cal Crutchlow, deuxième pilote Honda sur le podium de San Marin. Le britannique, auteur d'une course en solitaire à une petite dizaine de secondes de la tête, savoure le champagne pour la première fois depuis sa victoire en début de saison en Argentine, sur les terres de son team LCR pour ne rien gâcher ! 

Alex Rins, 4ème à 14,687 sec, s'est livré à une course solide sur la Suzuki en imprimant une cadence suffisamment rapide pour se tenir hors de portée de Maverick Viñales, en manque de vitesse sur la M1 officielle. Rins termine également loin devant son coéquipier Andrea Iannone, seulement 8ème devant son public à plus de 20 sec du vainqueur.

Dani Pedrosa, anonyme 11ème sur la grille, est en partie parvenu à redresser la barre pour remonter jusqu'à la 6ème position en course. Le catalan - fortement pressenti pour devenir pilote d'essais chez KTM en 2019 - précède le "héros local" : Valentino Rossi, dont le village de Tavullia est situé à 13 km du circuit de Misano.

Le Docteur finit 7ème devant ses hordes de fans, à la même position que sur la grille de départ... Cette stagnation s'est cruellement illustrée pendant les 27 tours : jamais le n°46 n'est parvenu à se transcender comme il le fait souvent le dimanche, en parvenant à compenser des faiblesses par sa hargne en course. 

Doublé par Rins puis Pedrosa, le Docteur avec sa décoration de casque "Back to Misano" termine à 19,086 sec du vainqueur. Rendez-vous manqué pour le n°46, contraint au forfait l'an passé à Misano suite à sa double fracture contractée à l'entraînement en enduro. La pilule est d'autant plus dure à avaler que le team Factory Yamaha avait réalisé des tests à Misano, comme Honda. 

Les désillusions du clan Yamaha s'étendent aussi à Johann Zarco, 10ème à l'arrivée à... 27,559 sec de Dovizioso. Une véritable claque pour le français - 9ème sur la grille -, qui caressait toujours l'espoir d'intégrer le Top 5. Mais depuis sa chute au GP de France, le futur pilote KTM n'a pas fait mieux que 7ème en course : loin de ses ambitions initiales de décrocher des podiums, voire la victoire.

Tech3 ne trouvera pas de consolation avec son deuxième pilote, Hafizh Syarhin, complètement transparent pendant tout le week-end. Le jeune débutant malais finit à une lointaine 19ème place à 55 sec, malgré le savon passé par son boss Hervé Poncharal après ses qualifications décevantes.

Le bilan au championnat du monde 2018

Mission accomplie pour Marc Marquez, qui poursuit sa moisson de - gros - points en atteignant son objectif de la deuxième place à San Marin. L'opération du tenant du titre est d'autant plus réussie que le vainqueur, Andrea Dovizioso, n'est pas encore une menace : même si Dovi remonte à la deuxième place grâce à sa victoire, il accuse 67 points de retard sur le n°93.

Valentino Rossi recule d'une position au classement suite à cette déconvenue à Misano. Mais en réalité, le mal est plus profond pour le Docteur et Yamaha : impossible de briguer le titre et les places d'honneur avec une moto en mal de succès depuis plus d'un an ! "Valentino recommencera à gagner quand la Yamaha le permettra", estime Luca Cadalora, coach "de piste" du nonuple champion du monde.

Jorge Lorenzo passe de la troisième à la quatrième place au provisoire à cause de son résultat blanc à San Marin : le majorquin se retrouve à six petites longueurs de Viñales, 5ème devant Crutchlow. Septième, Johann Zarco profite de la pénalité d'une seconde infligée à Petrucci à Misano pour lui repasser devant au championnat.

Du côté des débutants, Franco Morbidelli - futur pilote du nouveau team Yamaha Petronas-SIC aux côtés de Quartararo - prend les rênes du classement des "Rookies" avec la 16ème position. L'italo-brésilien profite du coup de mou de Syarhin, jusqu'ici dominateur parmi les pilotes qui disputent leur première saison en catégorie reine. 

A noter enfin la 15ème place de Michele Pirro, wild card pour Ducati, et la chute de Stefan Bradl qui bénéficiait d'une nouvelle invitation sur une Honda. Pol Espargaro, de retour de blessure, a dû jeter l'éponge à dix tours de l'arrivée alors que Miller - qualifié deuxième - finit 18ème après avoir chuté dès les premiers tours.

Xavier Simeon est lui aussi parti à la faute sur la Ducati Avinitia GP17 de Tito Rabat dont il a récupéré le guidon en l'absence de l'espagnol, lourdement blessé à la jambe à Silverstone. Le remplaçant de Rabat, Christophe Ponsson, finit sa première course MotoGP à presque deux minutes du vainqueur. Sans surprise, le jeune français a dû s'écarter pour laisser passer les leaders qui lui ont collé un tour.

Résultats et classement du GP de San Marin MotoGP 2018

  1. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati (42'05.426)
  2. 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda (+2.822)
  3. 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda CASTROL Honda (+7.269)
  4. 42 Alex RINS SPA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki (+14.687)
  5. 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha (+16.016)
  6. 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda (+17.408)
  7. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha (+19.086)
  8. 29 Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki (+21.804)
  9. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Angel Nieto Team Ducati (+23.919)
  10. 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha (+27.559)
  11. 9 Danilo PETRUCCI ITA Alma Pramac Racing Ducati (+30.698)
  12. 21 Franco MORBIDELLI ITA EG 0,0 Marc VDS Honda (+32.941)
  13. 30 Takaaki NAKAGAMI JPN LCR Honda IDEMITSU Honda (+33.461)
  14. 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia (+35.686)
  15. 51 Michele PIRRO ITA Ducati Team Ducati (+35.812)
  16. 38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing KTM (+46.500)
  17. 99 Jorge LORENZO SPA Ducati Team Ducati (+46.614)
  18. 43 Jack MILLER AUS Alma Pramac Racing Ducati (+50.593)
  19. 55 Hafizh SYAHRIN MAL Monster Yamaha Tech 3 Yamaha (+55.168)
  20. 17 Karel ABRAHAM CZE Angel Nieto Team Ducati (+1'02.255)
  21. 45 Scott REDDING GBR Aprilia Racing Team Gresini Aprilia (+1'09.475)
  22. 12 Thomas LUTHI SWI EG 0,0 Marc VDS Honda (+1'12.608)
  23. 23 Christophe PONSSON FRA Reale Avintia Racing Ducati (+1 tour)

Classement MotoGP 2018 après le GP de San Marin

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA (221 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (154 points)
  3. Valentino ROSSI Yamaha ITA (151 points)
  4. Jorge LORENZO Ducati SPA (130 points)
  5. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (124 points)
  6. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (119 points)
  7. Johann ZARCO Yamaha FRA (110 points)
  8. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (110 points)
  9. Andrea IANNONE Suzuki ITA (92 points)
  10. Alex RINS Suzuki SPA (79 points)
  11. Dani PEDROSA Honda SPA (76 points)
  12. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (64 points)
  13. Jack MILLER Ducati AUS (61 points)
  14. Tito RABAT Ducati SPA (35 points)
  15. Pol ESPARGARO KTM SPA (32 points)
  16. Franco MORBIDELLI Honda ITA (26 points)
  17. Hafizh SYAHRIN Yamaha MAL (24 points)
  18. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (19 points)
  19. Bradley SMITH KTM GBR (15 points)
  20. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN (14 points)
  21. Scott REDDING Aprilia GBR (12 points)
  22. Mika KALLIO KTM FIN (6 points)
  23. Karel ABRAHAM Ducati CZE (4 points)
  24. Michele PIRRO Ducati ITA (1 point)
  25. Thomas LUTHI Honda SWI
  26. Stefan BRADL Honda GER
  27. Xavier SIMEON Ducati BEL
  28. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA
  29. Christophe PONSSON Ducati FRA

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...