• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREPAS WHEELS AND WAVES
Paris, le 19 juin 2017

Festival de préparations motos aux Wheels and Waves 2017

PREPAS WHEELS AND WAVES

Plusieurs constructeurs ont profité des Wheels and Waves, festival tendance qui mélange à Biarritz le monde de la glisse (skate et surf) et celui de la moto, pour dévoiler d’inédites préparations plus ou moins poussées. Tour d'horizon de ces prépas officielles Ducati, Harley-Davidson, Honda, Royal Enfield et Yamaha.

Imprimer

La sixième édition des Wheels and Waves, qui a débuté mercredi à Biarritz (64) et s’est achevée hier, a de nouveau été l’occasion de contempler des motos préparées par leur constructeur à partir de modèles de série. Le but ? Faire de l’oeil à la dizaine de milliers de visiteurs qui se pressent à la Cité de l'Océan dont le profil mixte - entre culture moto et celle de la glisse - propre à ce festival ouvre de nouveaux horizons pour les marques.

Ducati dévoile deux Scrambler à Biarritz

Parmi elles, Ducati et son très à la mode Scrambler, bien sûr ! Le constructeur de Bologne a présenté pas moins de deux nouvelles versions aux Wheels and Waves : l’inédit Scrambler Mach 2.0 et la dernière livrée du Scrambler Full Throttle, modèle le plus sportif de la gamme italienne qui étrenne un un garde-boue et un réservoir redessinés, avec motif à damiers jaune. 

Ces deux nouveautés ont débarqué de Bologne à bord d’un van à leurs couleurs, accompagné d’un autre camion chargé de diffuser la Radio Ducati Scrambler (si, si !). Des véhicules évidemment de marque Volkswagen, propriétaire de Ducati par l'intermédiaire de sa marque Audi. Du moins jusqu’à présent puisque VW réfléchirait à revendre Ducati - encore une fois - pour éponger une partie de ses pertes générées par le scandale des logiciels truqués sur ses voitures diesel, le "Diesel Gate".

En attendant, les Scrambler Ducati ont fait tourner les têtes à la Cité de l’Océan, surtout le Mach 2.0 qui est une "vraie" nouveauté. Sur une base standard, Ducati lui a greffé un guidon à section variable, une selle matelassée ainsi qu’un échappement et des couvre-culasses spécifiques. Le préparateur californien Roland Sands s’est chargé des coloris et des graphismes, très années 70. Une transformation - pas trop poussée - qui adresse un clin d’oeil historique à la Ducati Mach 1 de 1965.  

Harley-Davidson lâche ses Loups dans le désert

Ambiance tout-terrain dans le stand Harley-Davidson aux Wheels and Waves, avec trois préparations inédites sur base de Roadster 1200 qui n’ont rien de prototypes de salon, au contraire : ces trois “Desert Wolves” (Loups du Désert) - conçues dans l’atelier du préparateur espagnol El Solitario - ont traversé les dunes du Sahara pour venir s'exposer dans une énorme cage d’acier.

L’épopée vécue en autonomie par ces trois motos - chaque pilote transportait sa tente dans la bagagerie Kriega - fera prochainement l’objet d’un film documentaire, qui retracera notamment les détails de leur préparation qu’on imagine assez balaise, tant l’association "custom" et "désert" ne coule franchement pas de source !

Parmi les éléments connus de leur évolution, citons les amortisseurs Öhlins chipés à la gamme quad tout-terrain du manufacturier suédois, les repose-mains en carbone Bark Busters et les roues à rayons de 19 pouces de chez le renommé Kineo. Ces jantes sont montées avec des pneus crantés Dunlop, tandis qu’un système de frein renforcé ISR et un échappement spécifique SC Projects complètent cette métamorphose, qui sort - littéralement - des sentiers battus !

Honda surfe abondamment sur la vague prépa !

Honda n’était pas venu faire du tourisme à Biarritz : avec six motos transformées dans son stand, le constructeur japonais montre sa considération pour les Wheels and Waves et l'image que ce festival véhicule (un côté fun et détendu dans un esprit "hipster-branchouille") ! Trois de ces motos, les plus originales car conçues à partir de véritables anciennes, sont l’oeuvre de concessionnaires français, à l’image de cette CX500 revisitée à la mode Flat Track par Kick Moto (74). 

Son petit plus ? Sa déco HRC associée au numéro de course de Nicky Hayden (#69), l’ancien champion du monde MotoGP 2006 récemment décédé des suites d’un accident de vélo. Sa disparition tragique continue de bouleverser beaucoup de monde, d’où l’émotion dégagée par cette "prépa" avalisée par la filiale européenne Honda, chez qui le Kentucky Kid avait passé la quasi totalité de sa carrière.

Autres belles réalisations à contempler : une CB500 de 1977 revisitée à la sauce café-racer par Honda 3C de Bayonne (64) en collaboration avec Ben Rameix, responsable du design du premier fabricant français de planches de surf. Une intéressante illustration des possibles passerelles qu’il est possible de tendre entre moto et sport de glisse, en parfaite harmonie avec le leitmotiv des Wheels and Waves !

La troisième moto qu’il ne fallait pas rater chez Honda était une préparation sur base de l’exceptionnelle CBX et son 6-cylindres en ligne, sérieusement musclée par le concessionnaire parisien Boulmich Moto (92) et le club Bad Seeds. Habillage minimaliste, échappement 6-en-1, caches latéraux et plaque phare faits "maison", nouvelle boucle arrière et combinés Öhlins font partie des nombreuses modifications apportées.

Aux côtés de ces trois motos anciennes très stylées trônaient trois autres préparations construites sur la base de motos de la gamme Honda actuelle : une version Scrambler du nouveau custom Rebel 500 et deux CB1100. La première "Cébé" est le concept CB1100TR aux accents Flat Track déjà aperçu au salon de Milan, alors que la deuxième est une CB1100 EX modifiée par le préparateur milanais South Garage, entre café-racer et bobber.

Surf Racer et Gentleman Brat : c’est Royal (Enfield) !

Royal Enfield s’est aussi distingué aux Wheels and Waves avec deux préparations sur base de sa très élégante Continental GT de 535 cc et son nouveau trail de 400 cc, l’Himalayan. La première, la Surf Racer, dévoile un enveloppant semi-carénage qui tranche visuellement avec sa coque ultra-courte dont émerge le silencieux. Très classe !

La Gentleman Brat joue de son côté la carte de l’originalité et du dépouillement avec son look de roadster minimaliste, particulièrement compact du fait de sa partie arrière quasi inexistante ! Le silencieux relevé épice cette prépa montée sur de gros pneus de 16 pouces à pavés et flancs blancs. Impossible, en la découvrant, de l'associer immédiatement à la vénérable marque indienne d'origine britannique !

Yamaha expose ses Yard Built

Enfin, les préparations Yamaha trônaient aussi en bonne place aux Wheels and Waves, avec pas moins de huit motos exposées pour rappeler aux visiteurs que le blason d’Iwata est très actif sur le segment de la transformation et de la personnalisation moto. Yamaha possède en effet son propre programme de préparation moto, le projet Yard Built, dans le cadre duquel le constructeur s’associe avec des ateliers renommés pour transformer ses motos de série.

Objectif ? Faire la promotion de sa gamme d’une part, mais aussi donner de l’inspiration aux futurs acquéreurs de ces motos préparées. L’idée est de leur suggérer des pistes à suivre en fonction de leurs goûts, de manière assez simple puisque toutes les motos Yard Built doivent respecter des consignes claires : pas de découpe du cadre et un recours maximal à des pièces commercialisables, donc homologuées.

Sans surprise, ce sont huit motos issues de ce projet Yard Built que Yamaha exposait aux Wheels and Waves, dont l’étonnante XSR700 "Hanko" et son revêtement en bois créée par le français George Woodman (ci-dessous). Parmi les motos exposées, citons aussi la SCR950 "Milady" ci-dessus, réalisée par le concessionnaire Liberty Yam. 

Terminons ce tour d’horizon en précisant que BMW et Triumph, très actifs sur le segment néo-rétro, exposaient aussi des motos préparées, comme la jolie R nineT Urban G/S  édition spéciale “Lac Rose” du constructeur allemand et une splendide Type 2 de 1954, comme sortie de sa chaîne d’assemblage à Munich (ci-dessous) !

Son rival britannique mettait pour sa part en avant ses célèbres Bonnie à travers des préparations, de la Street Twin à la T120 en passant par l’enthousiasmante Thruxton, tandis que Indian, sponsor de cette sixième édition des Wheels and Waves, était aussi de la partie.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...