• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Marseille, le 18 novembre 2021

Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !

Imprimer

Essai Z650RS page 1 - Kawasaki dans le Moto Staging

Une rétrovolution... C’est par ce "néo-rétro-logisme" que Kawasaki introduit son inédite Z650RS, petite sœur de la plébiscitée Z900RS lancée en 2018. Trois ans déjà en effet que la "Neuf-cents Rétro Sport" séduit les motards nostalgiques des lignes fluides des premières "Zed", à l’opposé du design torturé de la Z900.

Les lecteurs MNC - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se souviennent que pour créer leur néo-rétro, les Verts d’Akashi avaient profondément remanié leur best-seller en France (moteur, cadre, freinage, électronique, etc.). En ce sens, la Z900RS était plus révolutionnaire que la Z650RS...

La méthode suivie par Kawasaki pour créer sa Z650RS est très simple, donc très efficace ? Contrairement à l’authentique W800 ou à la spécifique Z900RS, le nouveau membre de la famille "vintage" reprend en grande partie et tel quel les éléments d’un modèle préexistant, la moderne Z650. Dans l’immobilier, aux USA comme en France, on appelle ça du "Home Staging".

Les motoristes n’ont rien eu à faire sur ce projet de "Moto Staging" et les ingénieurs châssis n’ont pas eu beaucoup de boulot. Les designers eux, ont eu pour mission d’adapter l’actuel "roadzter" de moyenne cylindrée au look de son homonyme des années soixante-dix. De 1977 très exactement, année où débarqua la "Baby Z1".

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

"Destinée aux jeunes pilotes et à ceux qui en sont aux premiers stades de leur carrière", établit Kawasaki, la Z650RS est accessible aux tout nouveaux motards et à ceux qui se contentent du permis A2 : le bicylindre de 648 cc, strictement identique à celui de la Z650 de 2020, développe 68 chevaux d'origine et peut facilement être bridé à 35 kW.

Pour rappel, la Z900 "Rétro Sport" n’est pas proposée en version A2, contrairement à la Z900 "tout court" qui est déclinée en version A2 et chasse ainsi sur les terres de sa frangine Z650 ! Au rayon néo-rétro de Kawa, la situation est plus claire : les débutants et les raisonnables ont leur "six-et-demi", les autres ont la "neuf-cents" de 111 ch !

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Pour Kawasaki, la Z650RS "devrait également plaire à ceux qui se souviennent avec émotion du lancement de l'emblématique Z650-B1 en 1977". Aucun souvenir donc au sein de la rédaction de Moto-Net.Com, dont les deux tiers n’était pas nés ni même programmés, et le troisième avait tout juste l’âge de raison...

"Rappelant aux anciens une multitude de souvenirs de la Z650-B1, la peinture est une reproduction fidèle de la version verte de la machine historique", décrit Kawasaki, "tandis que l'arrière en forme de "queue de canard" rend également hommage à la machine de 1977".

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Au dessus du moteur trône un réservoir à l’ancienne : une bidon acier en forme de goutte d’eau qui recueille 12 litres de carburant, soit trois de moins que le modèle originel. Heureusement, la consommation fort raisonnable du petit moulin homologué Euro5 permettra de parcourir plus de 200 kilomètres sans rouler à l’économie et sans que le témoin de réserve ne s’allume.

Pour info, l’ordinateur de bord de "notre" Z650RS indiquait une consommation moyenne de 4,3l/100km après une matinée à convoyer sur la corniche de Marseille et ses environs. La valeur est monté à 4,6 l/100km après quelques allers-retours plus nerveux devant les photographes et cadreurs vidéo, pour atteindre au final 4,8 l/100km après une après-midi distrayante passée dans de belles courbes et sur de jolis reliefs.

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Joliment surpiquée, la selle aussi se distingue grandement de selle celle de la Z650 : de forme allongée et quasiment plate, elle a demandé aux ingénieurs nippons de redessiner la boucle arrière toujours solidaire du reste du cadre. MNC note et regrette que la Z650RS ne ménage pas mieux le passager (arceau ou poignées en accessoire).

Une mini Z900RS pour A2, ou presque

Logé sous le fameux "Ducktail", un feu stop ovale adopte également les codes esthétiques d’antan, tout comme le phare surmonté des deux ogives qui abritent les compteurs analogiques inspirés des toutes premières Z... et directement hérités de la toute dernière Z900RS. Petit regret pour MNC : les clignos à LED sont tout mignons, mais pas tout ronds. Dommage, non ?

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Copie quasi-conforme de l’instrumentation de la Z900RS, celle de la Z650RS respire l’authenticité avec son tachymètre à gauche généreusement gradué jusqu’à 240 km/h (comme la Z1!) et son compte-tours plaçant la zone rouge à 10 000 tr/min. Seule la typographie se veut un peu plus moderne.

Moderne également et directement transplanté de la "neuf-cents", la lucarne à cristaux liquides intègre les mêmes informations : témoin de rapport engagé, niveau de carburant, température moteur, horloge, kilométrage total et deux partiels, consommation moyenne et autonomie restante. Seule absente : le mode KTRC puisque la Z650RS n’intègre pas d’antipatinage.

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

L’ensemble se dirige aisément au moyen de deux boutons situés sur le commodo gauche qui, comme le droit, aurait peut-être mérité des commandes au style un peu plus rétro, au risque d’être moins ergonomiques. Rien à redire en revanche au sujet des rétroviseurs ronds et efficaces, ou des leviers tous deux réglables en écartement.

Piquées à la Z900RS également, les jantes de la Z650RS sont à bâtons mais très fins et plats, évoquant ainsi les rayons des Z originelles. MNC regrette en revanche que les japonais n’ait pas dessiné sur la "six-et-demi" de fausses ailettes de refroidissement sur le haut moteur, ni davantage redessiné les carters bas, comme c’est le cas sur la "neuf-cents".

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Le Journal moto du Net trouve plus regrettable encore que l’échappement de la Z650RS reprenne le format et les lignes de celui de la Z650 "tout court". Seule référence dans le catalogue d’accessoires Kawasaki, le pot Akrapovic titane (avec catalyseur) ne donnera pas un look plus vintage au roadster... Bien au contraire.

"Cette ligne est environ 2 kg plus léger que celle d'origine et procure un son sportif", décrivent les japonais. Les futurs clients, amateurs de "lignes" plus conventionnelles et de sonorité feutrées, devront donc obligatoirement se tourner vers les accessoiristes. Dommage, quand on voit l’excellent travail - esthétique et acoustique - effectué sur la Z900RS.

 Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Comme la "Big" RS en revanche, la petite nouvelle arbore de très beaux badges "Kawasaki" sur son réservoir et "Z650RS" sur ses flancs. Tout en relief et finement texturés, ces marquages apportent une touche qualitative qui rendra vert de jalousie - forcément - les proprios de Z650 tout en plastique et affublées de stickers.

Les premiers modèles réceptionnés du Japon de Thaïlande pour cette présentation presse européenne sont particulièrement ravissants : le Vert "Émeraude" à discrètes paillettes est relevés de fins liserés dorés qui trouvent leur écho dans les jantes à la même teinte. Pour MNC, les 150 euros exigés en supplément du simple coloris Noir "Étincelle" semblent justifiés. Ils le sont un peu moins pour le biton Gris "Poussière lunaire" et Noir "Ébène" à jantes noires.

Que vaut la Z650RS dans les petites rues de Marseille et sur les grandes routes du prarc régional de la Sainte-Baume ? Et à combien s’affiche-t-elle dès à présent dans les concessions françaises Kawasaki ? Les réponses se trouvent dans le deuxième page de notre Essai MNC !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle : d'origine
  • Pneus : Dunlop Roadsport 2
  • Parcours : ville et petites routes
  • Roulage : 190 km
  • Conso moy : 4,8 l/100km (ordi)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS Z650RS

 
  • Lignes intemporelles (Vs Z650...)
  • Comportement routier et urbain
  • Une Zed RS pour permis A2, enfin !
 
 

 

POINTS FAIBLES Z650RS

 
  • Tarif aligné sur la concurrence
  • Pot identique à celui de la Z650
  • Vibrations à mi-régimes
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !