• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 19 juin 2015

Essai Z300 : le mini roadster Kawasaki, enfin !

Essai Z300 : le mini roadster Kawasaki, enfin !

Première marque sur les roadsters de moyenne et grosse cylindrée en France durant des années, Kawasaki était curieusement absente chez les plus petits. Il suffisait pourtant de dénuder la petite sportive Ninja 300. C'est chose faite avec la Z300. Essai !

Imprimer

Une petite moto basique mais valorisante

Valorisante, la Kawasaki Z300 l'est par ses airs de grosses cylindrées : elle bombe ses écopes de radiateur vers l'extérieur - prévoir l'achat de protège-carters ? - mais aussi vers le bas, jusqu'à rejoindre le sabot moteur qui n'est "pas en option mais livré de série, comme le saute-vent", nous rappelle l'attaché de presse en nous tendant les clés de "notre" moto.

En termes de finition, Moto-Net.Com formule les mêmes critiques négatives qu'au sujet de la sportive. On note surtout les soudures perfectibles du cadre et l'usure prématurée des platines de repose-pieds pilote (marquées en seulement 992 km, kilométrage de "notre" petit Zed au départ).

Certains caches en plastique, spécifiques à la Z300, sont trop bruts d'apparence mais ils permettent de camoufler une bonne quantité de câbles et durites. Dommage que le flanc droit ne dissimule pas entièrement le réservoir blanc du liquide de refroidissement. Cela fait un peu tâche, surtout sur notre modèle noir...

Identiques à celles de la Ninja, la hauteur de selle et la finesse de l'ensemble permettent à la majorité des motard(e)s de poser les deux talons au sol. Le poids de la Z300 est minime. Signe qui ne trompe pas : en levant prestement la moto de sa béquille latérale, on peut sentir l'essence valdinguer d'un bord du réservoir à l'autre.

Adaptée aux petit(e)s motard(e)s, la Z300 n'exclut pas pour autant les grand(e)s. Car contrairement à la Ninja 300, elle réserve un bon accueil au niveau des genoux. Les pieds en revanche doivent toujours aller chercher leur place assez haut et en arrière. Comme sur une sportive... étonnant, non ?!

Autre élément hérité de la Ninja 300, le tableau de bord subit un unique changement : le fond du compte-tours est noir sur la Ninja, blanc sur la Z300. La zone rouge débute au même endroit (13 000 tr/min) mais est teintée d'un orange pas très heureux sur la Zed. On remet un petit coup de Typp-Ex ?

Le régime moteur reste parfaitement lisible, comme la vitesse inscrite en gros dans la fenêtre digitale à côté des trips kilométriques (odomètre, A et B) et de l'heure, seule information affichée en trop petit. Les barres de la jauge à essence sont bien visibles... et s'effacent lentement !

Les débutants auraient sans doute aimé bénéficier d'un témoin de rapport engagé, plus utile que les rappels de clignotants : les clignos surplombent la tête de fourche, si bien que le pilote les voit directement scintiller ! Au niveau des commandes, rares seront les utilisateurs à se plaindre de l'écartement (non réglable) des leviers.

Au contraire, qu'ils soient petits ou grands, jeunes ou vieux, citadins ou ruraux, tous déploreront d'une même voix l'absence de béquille centrale... Le graissage de la chaîne s'annonce donc pète-bonbons... Seule solution offerte vendue (28 €) par Kawasaki : des diabolos de béquille d'atelier.

Côté pratique toujours mais sous la selle passager cette fois, il ne faut pas oublier d'ouvrir la petite trappe en plastique qui donne accès au véritable "coffre" dans lequel peut se glisser un U ! Des poignées de maintien se cachent également sous la coque arrière : le passager appréciera la petite attention.

Extrêmement proche de la mini sportive Ninja, le mimi roadster Z300 partage donc à l'arrêt la majorité de ses qualités et de ses défauts. Qu'en est-il sur route ? La réponse de Moto-Net.Com est à découvrir en page suivante !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • Parcours : 315 km
  • Routes : petites routes et ville
  • Pneus : IRC Road Winner
  • Conso : 4,7l/100km
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS Z300

  • Légèreté et agilité
  • Souplesse et rage du 300 cc
  • Allure de Z800

POINTS FAIBLES Z300

  • Tarif élevé
  • Selle et amortisseur durs
  • Train avant sur route bosselée
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !