• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 3 avril 2012

Essai Harley-Davidson Softail Slim : le plus Dyna des Softail

Essai Harley-Davidson Softail Slim : le plus Dyna des Softail

C'est sous un soleil omniprésent et sur des routes tortueuses à souhait que nous avons consciencieusement raboté pour vous les platines de la nouvelle Harley-Davidson Softail Slim ! Un essai qui a d'ores et déjà fait bien des étincelles !

Imprimer

Softail ascendant Bobber

La nouvelle Harley-Davidson FLS Softail Slim incarne sans doute la plus "canaille" des machines de la gamme Softail : avec son look sobre et dépouillé à l'extrême, on la croirait même issue de l'accouplement crapuleux d'un Softail et d'une Dyna Fat Bob...

Son gros pneu avant, son guidon droit de type "Hollywood" et ses nombreuses pièces à la finition noir brillant lui confèrent une véritable agressivité. Et pour mieux coller à sa philosophie "brut de décoffrage", le cadre de type hardtail dissimule sa suspension horizontale sous la boîte de vitesses, ce qui renforce la ressemblance avec les premiers Bobber rigides d'après la Seconde guerre.

La Softail Slim annonce la couleur dès le départ : elle se destine à un plaisir essentiellement solitaire. D'origine on ne trouvera point de selle passager ni même de repose-pieds qui viendraient alourdir cette ligne si pure.

Il est toutefois possible de puiser dans le vaste catalogue d'accessoires Harley pour équiper sa Slim pour le duo. Mais à quoi bon ? Autant se tourner alors vers d'autres modèles qui feront ça très bien, voire nettement mieux !

Malgré ses airs de vieux briscard, le Softail Slim hérite de toutes les dernières avancées du constructeur américain : l'injection ESPFI, l'ABS habilement dissimulé dans le moyeu des roues ou encore le transpondeur H-D Smart qui dispense de manipuler la clé de contact et prévient des risques de vol. Un moindre mal, dans la mesure où il est strictement impossible de transporter le moindre antivol.

Son tableau de bord est assez complet, tandis qu'un bouton au commodo gauche permet de faire défiler les différentes fonctions (l'heure, deux trips, autonomie restante, régime moteur et rapport engagé) dans une petite fenêtre digitale.

Avec une hauteur de selle de 65 cm, les plus grands auront un peu l'impression d'être assis par terre, mais les plus petits seront parfaitement à leur aise. Et c'est tant mieux, car la Slim ("mince" en anglais) est loin d'être aussi légère que le suggère son patronyme, avec ses 318 kg en ordre de marche !

La position est assez naturelle grâce au guidon droit et à des platines repose-pieds pas exagérément placées en avant. On retrouve le double sélecteur de vitesses commun sur de nombreux Softail et sur toute la gamme Touring. Agréable et pratique, il incite à une conduite tranquille et permet de ne pas user ses santiags !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

300 km dont

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèles avec 1 100 km au compteur
  • Parcours : 300 km
  • Routes : 70 sur autoroutes, 200 sur petites routes très sinueuses et 30 dans les embouteillages de Marseille
  • Pneus : Dunlop D 402
  • Conso : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS HARLEY SOFTAIL SLIM

  • Look brut et dépouillé
  • Confort de suspension... pour une HD !
  • Twin 103 ci attachant même sans Stage 1

POINTS FAIBLES HARLEY SOFTAIL SLIM

  • Garde au sol vraiment limitée, même en mode cruising
  • Freinage léger
  • Prix !
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !