• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP - TERMAS DE RIO HONDO (2 SUR 18)
Paris, le 4 avril 2016

Déclarations et analyse du GP d'Argentine MotoGP 2016

Déclarations et analyse du GP d'Argentine MotoGP 2016

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations des principaux pilotes de la catégorie reine et l'analyse de leurs succès (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix moto d'Argentine 2016 à Termas de Rio Hondo.

Imprimer

Déclarations et classements du GP d'Argentine

Une fois n'est pas coutume : au lendemain de ce week-end particulier, donnons en priorité la parole aux responsables de Michelin avant de découvrir les déclarations des pilotes.

Nicolas Goubert, directeur adjoint, directeur technique et responsable du programme MotoGP chez Michelin : "Je tiens tout d'abord à remercier la Dorna, l'IRTA et tous les teams pour leur compréhension et leur soutien sur ces quelques jours très éprouvants pour nous. La décision que nous avons prise avec la direction de course d'autoriser un pneu "joker" était la bonne pour la sécurité des pilotes, de même que les changements dans le timing du week-end avec une séance d'essais supplémentaire pour prendre la mesure de ce pneu. Malheureusement, la météo s'en est mêlée et nous avons dû revoir nos plans. Comme toujours, la sécurité des pilotes prime et nous voulions tout faire pour que la course se passe sans incident. Elle s'est déroulée sans le moindre problème et fut passionnante".

Piero Taramasso, responsable de la compétition moto chez Michelin : "Ce fut un week-end très difficile pour nous, mais ça fait partie du processus d'apprentissage. Il faut retenir toutes les informations et les points positifs de ce qui s'est finalement avéré être une bonne course et continuer à avancer. On part maintenant pour Austin, qui est également un circuit entièrement nouveau, mais on est prêt pour le boulot et on fera tout notre possible pour assurer la sécurité et la compétitivité de tous".

Marc Marquez (1er en qualifs et 1er en course) : "Je suis très content de cette victoire car on a énormément bossé pendant l'intersaison, au Qatar et ici. Honda travaille très bien et je me sens soutenu. On va dans la même direction, c'est le plus important. C'est une victoire particulière, pas seulement parce que c'est la première de l'année mais aussi parce qu'on a très bien géré la situation avec le team et après ce qui s'était passé en Australie dans des conditions similaires (en 2013, une incroyable boulette sur le moment du retour au stand avait entraîné sa disqualification pure et simple, NDLR) c'était très important pour nous de réussir".

"Je savais que la première partie de la course serait difficile car c'était toujours humide par endroits, et avec la première moto je ne me sentais pas aussi bien qu'avec la deuxième, y compris pendant les essais".

" Je savais aussi que la deuxième partie serait décisive. J'ai attaqué à 100% pendant les cinq premiers tours après le changement de moto, j'ai creusé l'écart et je l'ai maintenu".

Valentino Rossi (2ème en qualifs et 2ème en course) : "J'étais très content de disputer la deuxième partie de la course, car j'avais pu me livrer à une belle bagarre avec Marquez pendant la première partie. J'étais fort et on avait commencé à se doubler, mais avec la deuxième moto j'ai eu de gros problèmes avec le pneu arrière, je n'avais aucun feeling et je n'arrivais pas à freiner correctement. Je me suis retrouvé dans la même situation qu'après la pluie avec des conditions très difficiles, comme vendredi quand je devais me battre avec la moto, donc ces 20 points sont très importants et je suis très content pour moi, pour Yamaha et pour toute l'équipe car c'est le premier podium de la saison, c'est un bon résultat".

"J'ai attaqué à l'extrême limite. Iannone m'a dépassé de façon un peu trop agressive. Son action au point de freinage était un peu trop forte et c'était impossible de passer, donc j'ai élargi et il m'a doublé. Je me suis dit en mon for intérieur "et maintenant qu'est ce qui se passe ?!" J'ai tenté une contre attaque, mais je n'avais pas assez de grip ni assez de vitesse pour tenter quoi que ce soit. Je suis donc resté derrière lui et j'ai vu qu'il tentait d'améliorer sa position en faisant l'intérieur à Dovizioso, mais malheureusement il n'a pas pu ralentir et il a éliminé Dovi. Donc j'ai eu beaucoup de chance de terminer deuxième".

Dani Pedrosa (4ème en qualifs et 3ème en course) : "J'ai pris un bon départ mais quelqu'un, je ne sais pas qui, a coupé le premier virage, j'ai dû redresser ma moto et élargir pour l'éviter. Si j'avais gardé ma trajectoire, c'est sûr que je serais tombé donc j'ai évité et je me suis retrouvé au milieu du peloton. C'était très dur car leurs trajectoires étaient assez dingues, et naturellement j'ai perdu beaucoup de terrain. Mais de toute façon je n'avais pas un bon rythme et c'est décevant, mais j'ai essayé de garder le cap pendant toute la course".

"Finalement, c'était peut-être le plus gros jour de chance de ma carrière car de nombreux pilotes devant moi ont chuté et j'ai pu faire troisième. L'an dernier je n'étais même pas là, donc c'est positif d'être sur le podium cette fois. Quoi qu'il en soit il faut regarder l'avenir et continuer à travailler dur pour améliorer la moto et être plus rapide"

Jorge Lorenzo (3ème en qualifs et abandon) : "C'est un week-end à oublier. On a eu des problèmes pendant les essais et finalement on a réussi à se placer en première ligne et à prendre un bon départ, mais dans ces conditions et avec des zones humides dans certains virages, je n'étais pas à l'aise".

"Je pense que c'est de ma faute. En tant que pilote je ne me sentais pas capable de rester dans le groupe de tête et je les ai vus prendre énormément de risques. J'ai fait une erreur dans le premier virage, qui était le plus compliqué avec le plus de traces d'humidité. Je suis parti un peu trop large, j'ai perdu l'avant et je n'ai pas pu continuer. C'est la course, parfois tu gagnes et parfois tu perds. Il fat l'accepter et penser positif, juste oublier cette course et regarder l'avenir".

Eugene Laverty (17ème en qualifs... et 4ème en course !) : "Ce dernier tour était vraiment spécial ! Je crois que je l'ai commencé en huitième position et je termine quatrième. C'était une course incroyable, en deux parties car il était clair qu'on devait changer de moto. La piste s'est améliorée un peu sur la seconde partie de la course, mais j'ai réalisé que je devais faires mes temps sur les entrées de virages car je n'avais pas de grip à l'arrière par rapport aux autres pilotes. J'ai donc chargé l'avant et j'ai pu garder un bon rythme. Après l'intersaison qu'on a eue, je ne peux pas demander plus que ces 13 points dès la seconde course de l'année. L'an dernier, j'avais pris 9 points sur toute la saison, donc 13 d'un coup est une bonne récompense pour moi et pour l'équipe, qui a gardé confiance en moi et m'a laisser progresser à mon rythme pendant les essais. On n'était plus dans le coup et ça m'a demandé du temps pour reprendre confiance en moi mais je sens qu'on est revenu là où on doit être et je veux remercier toute l'équipe pour leurs efforts"

Stefan Bradl (16ème en qualifs et 7ème en course) : "C'est un résultat fantastique pour Aprilia, pour le team et pour moi. La première course avec la RS-GP 2016 n'avait pas été particulièrement heureuse, mais aujourd'hui on s'est racheté. Dans ces circonstances difficiles, on a fait un excellent travail. Même la stratégie de s'arrêter tout de suite pour changer de moto a prouvé que c'était la bonne. On a gagné quelques places pendant l'arrêt au stand et j'ai pu être tout de suite rapide avec la deuxième moto. Dans tous les cas, ce n'était pas facile de rester sur ses roues. Il y avait des traces d'humidité partout. J'ai failli tomber plusieurs fois donc j'ai décidé de ralentir pour ne pas chuter. D'autre part, le pneu arrière sur ma deuxième moto ne me donnait pas le même feeling, donc je ne pouvais pas attaquer davantage. Félicitations à Aprilia et les gars de mon équipe. C'était vraiment une course incroyable".

Alvaro Bautista (20ème en qualifs et 10ème en course) : "C'était une journée très longue et difficile, avec plusieurs changements de planning au cours de la matinée, puis la décision de faire un arrêt obligatoire. Dans la première partie de la course je me sentais vraiment bien. J'ai pris un bon départ et et je me battais pour la dixième place. Dans le tour où j'étais supposé faire l'arrêt au stand, au premier virage j'ai failli percuter un autre pilote et je n'ai pas pu éviter la chute. La moto tournait encore, donc je suis reparti aussitôt. Puis dans la voie des stands, j'ai freiné en passant de l'asphalte au ciment humide et je n'ai rien pu faire pour éviter de percuter le mécanicien qui attendait de prendre ma moto. J'ai vérifié rapidement comment il allait et je suis reparti en selle. A ce moment là, je me focalise sur le fait de terminer la course et la piste était vraiment dangereuse. C'est dommage car avant ma chute je me battais avec Laverty, donc j'aurais pu prétendre à la quatrième place. Disons simplement que tout bien considéré, c'est un autre résultat positif pour moi et pour Aprilia".

Andrea Dovizioso (5ème en qualifs et 13ème en course) : "Je suis très déçu car on avait fait une super course bien que le week-end ait été difficile pour tout le monde. Les qualifs s'étaient bien passées et en course j'étais aux avant-postes et je pense que c'était une bonne stratégie. J'ai même changé de moto au bon moment, en restant en piste un tour de plus et en gagnant quelques secondes".

"Dans les derniers tours on était un peu en difficulté, mais on a réussi à rattraper Valentino. J'ai essayé de fermer toutes les portes pendant le dernier tour. Mais dans l'avant-dernier virage il s'est produit ce que tout le monde a vu et j'ai raté une deuxième place assurée. Si on regarde les aspects positifs, on était rapides ici aussi et si j'avais pu finir la course, on serait deuxième au championnat à seulement un point de Marquez"...

Andrea Iannone (6ème en qualifs et abandon) : "Bien que je n'aie pas pris un bon départ, je faisais une bonne course. Bien sûr j'aurais pu être plus rapide au début, mais après le changement de moto je suis reparti à un meilleur rythme que les pilotes devant moi et j'ai ruéssi à passer Rossi deux ou trois fois, jusqu'à ce qu'Andrea nous redouble dans le dernier tour. Quand je suis arrivé dans l'avant-dernier virage, j'ai perdu l'avant et j'ai entraîné Dovizioso dans ma chute. Malheureusement c'est comme ça que ça s'est passé et je suis vraiment désolé pour mon équipe, pour Andrea et pour tout le monde chez Ducati car c'est clair qu'un podium aujourd'hui avec les deux pilotes officiels aurait été un résultat exceptionnel"...

Maverick Viñales (7ème en qualifs et abandon) : "Je suis à la fois très triste et très heureux... Bien sûr je suis déçu par le résultat final, mais je dois être très, très fier de ce qu'on a fait. Pendant toute la course j'ai pu me battre aux avant-postes et je sentais que j'avais le rythme pour doubler jusqu'à la deuxième place. Après un mauvais warm-up, la course se déroulait plutôt bien et c'est dommage que je n'ai pas pu concrétiser. Malheureusement je suis passé sur une trace d'humidité, en élargissant un tout petit peu la trajectoire idéale, et j'en ai payé le prix fort. C'est dur d'accepter la chute quand on se sent aussi bien et capable d'aller sur le podium, mais en même temps c'est la preuve qu'on a fait d'énormes progrès et qu'on peut désormais se battre devant. Mon objectif est de continuer à être réaliste (top 6), mais ce week-end prouve qu'on peut espérer des coups d'éclat. Je saisirai bien sûr toutes les opportunités qui se présenteront à moi. On a de plus en plus d'expérience et ça finira par payer à court terme. Je suis sûr qu'Austin sera une bonne occasion de se battre devant".

Loris Baz (13ème en qualifs et abandon) : "J'ai réalisé un très bon début de course en étant très rapidement dans le rythme. Je n'avais pas un très bon feeling sur le pneu avant en raison de la température légèrement moins élevée par rapport à samedi, mais lorsque Dani Pedrosa m'a doublé, j'ai été en mesure d'améliorer mon rythme. À ce moment de la course, j'étais 7ème. C'était inutile prendre trop de risques. La piste était encore mouillée par endroit et il était vraiment facile de partir à la faute. Au changement de moto, j'ai souffert d'un problème technique à l'arrière. J'ai bouclé plusieurs tours, mais c'était difficile de piloter sans danger. C'est avec regret que j'ai pris la décision d'abandonner peu de temps après. Je suis vraiment déçu, car il y avait vraiment la possibilité de faire un Top 5. Mon équipe et moi allons prendre le temps d'analyser cette course, car malgré tout c'était un très bon week-end. Après une première journée délicate, l'équipe a accompli un excellent travail et le feeling est bon aujourd'hui. Dès demain je me concentrerai pour être au mieux pour le prochain Grand Prix à Austin"

Scott Redding (14ème en qualifs et abandon) : "C'était une bonne course, même si au départ j'ai fait une erreur qui m'a éloigné du groupe de tête. Ensuite ça s'est bien passé, même le changement de moto a été rapide. Je me sentais bien, je me suis dit que je pouvais passer Pedrosa et je l'ai fait. Puis j'ai perdu de la puissance à quelques tours de la fin. Dommage... Peut-être que si je n'avais pas commis cette erreur au début j'aurais pu rester avec les gars devant, mais je dois dire que les sensations étaient vraiment bonnes. Au Qatar on avait bataillé dur mais ici ça s'est mieux passé, surtout en termes de puissance. Je dois aussi admettre que j'ai eu des problèmes en qualifications et c'est un des points que je veux améliorer aux Etats-Unis".

Résultats du Grand Prix MotoGP d'Argentine 2016

  1. 93 Marc MARQUEZ Honda 34'13.628
  2. 46 Valentino ROSSI Yamaha +7.679
  3. 26 Dani PEDROSA Honda +28.100
  4. 50 Eugene LAVERTY Ducati +36.542
  5. 8 Hector BARBERA Ducati +36.711
  6. 44 Pol ESPARGARO Yamaha +37.245
  7. 6 Stefan BRADL Aprilia +41.353
  8. 38 Bradley SMITH Yamaha +50.709
  9. 53 Tito RABAT Honda +50.983
  10. 19 Alvaro BAUTISTA Aprilia +1'01.388
  11. 41 Aleix ESPARGARO Suzuki +1'08.868
  12. 51 Michele PIRRO Ducati +1'18.987
  13. 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati +1'33.419

Non classés

  • 29 Andrea IANNONE Ducati 1 Tour
  • 35 Cal CRUTCHLOW Honda 1 Tour
  • 25 Maverick VIÑALES Suzuki 3 Tours
  • 45 Scott REDDING Ducati 5 Tours
  • 76 Loris BAZ Ducati 8 Tours
  • 99 Jorge LORENZO Yamaha 15 Tours
  • 43 Jack MILLER Honda 17 Tours
  • 68 Yonny HERNANDEZ Ducati 18 Tours

Classement provisoire du championnat MotoGP 2016

  1. Marc MARQUEZ Honda 41 points
  2. Valentino ROSSI Yamaha 33 points
  3. Dani PEDROSA Honda 27 points
  4. Jorge LORENZO Yamaha 25 points
  5. Andrea DOVIZIOSO Ducati 23 points
  6. Pol ESPARGARO Yamaha 19 points
  7. Hector BARBERA Ducati 18 points
  8. Eugene LAVERTY Ducati 17 points
  9. Bradley SMITH Yamaha 16 points
  10. Maverick VIÑALES Suzuki 10 points
  11. Aleix ESPARGARO Suzuki 10 points
  12. Alvaro BAUTISTA Aprilia 9 points
  13. Stefan BRADL Aprilia 9 points
  14. Tito RABAT Honda 8 points
  15. Scott REDDING Ducati 6 points
  16. Michele PIRRO Ducati 4 points
  17. Jack MILLER Honda 2 points
  18. Andrea IANNONE
  19. Cal CRUTCHLOW
  20. Loris BAZ
  21. Yonny HERNANDEZ

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !