• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CONFEDERATE SE MET AU VERT
Paris, le 30 août 2017

Confederate devient Curtiss Motorcyles et s'oriente vers les motos électriques

Confederate devient Curtiss Motorcyles et s'oriente vers les motos électriques

Le président de Confederate vient d'annoncer que ses singulières motos allaient troquer leur gros V-Twin contre des moteurs électriques fournis par son nouveau partenaire Zero Motorcycles. Cette radicale mutation s'accompagne d'un changement de nom : Curtiss !

Imprimer

Dans une interview récemment accordée au Los Angeles Times, le président de Confederate Motorcycles a déclaré que ses hallucinantes motos en aluminium, aussi originales qu'onéreuses, ne seraient plus propulsées par des V-Twin S&S, ni même par des moteurs à combustion interne...

La P51 Combat Fighter sera donc l'une des dernières de la lignée. Des 61 modèles mis en vente il y a près de deux ans, un seul "Black" reste disponible sur le site officiel de la marque. Rappelons que selon sa fiche technique, cette moto dispose d'un bicylindre en V à 56° qui cube 2163 cc (2,2 litres), développe 145 mustangs (147 ch) et 160 ft-lb (217 Nm).

Une dernière "thermique" pour la route

Lors du concours d'élégance de Pebble Beach qui s'est tenu il y a 15 jours près de Monterey (Californie, USA), le big boss présentait sa toute dernière super-production : la FA-13 Bomber, plus balaise encore que le "chasseur" P51 puisque le "bombardier" crache 150 chevaux et 224 Nm !

Comme d'habitude avec Confederate, cette moto spectaculaire jouit d'un look incroyable, matérialisé par un train avant à parallélogrammes et une énorme poutre centrale servant d'épine dorsale au cadre, de boîte à air et de réservoir d'essence.

Motos made in USA : Confederate rend les gaz, Curtiss met les watts

Comme toujours également, cette muscle-bike fait payer très cher son exceptionnelle finition et son caractère très limité (13 exemplaires seulement seront construits) : l'ultime Confederate s'échange contre un chèque de plus de 130 000 € ! Joli baroud d'honneur, non ?!

En termes de performances pures - mais pas de prix ? -, "on ne peut pas aller plus loin que ça", estime Matt Chambers : "nous avons atteint un plafond, voilà tout". Un constat qui renvoie aussi aux besoins de capitaux exprimés en 2015... Mais attention, si Confederate rend les gaz, le chef de l'atelier de Birmingham (Alabama, USA) ne rend certainement pas les armes !

 

Stay tuned as more will be revealed soon.. #curtiss #curtissmotorco #glennhcurtiss #orginalhellrider

Une publication partagée par Curtiss Motors (@officialcurtissmotors) le 8 Août 2017 à 10h25 PDT

Un accord aurait effectivement été trouvé avec Zero Motorcycles afin de produire d'inédits "power-cruisers" dont les double moteurs électriques leur assureraient une puissance de 175 chevaux et 393 Nm. Pour le petit constructeur de motos fièrement américaines - comme l'étaient les Buell... -, le ciel "redevient" la limite !

À en croire notre confrère du grand quotidien californien qui a pu voir les premières esquisses du futur modèle du futur nommé "Hercules", le style resterait résolument Confederate. Mais la motorisation n'aura plus rien à voir... Et le nom de la marque ne sera plus le même non plus !

#NoConfederate #CurtissIsBack

Cet été, une impressionnante vague de hastags #NoConfederate a innondé les réseaux sociaux. Sauf que cette campagne n'avait pas pour but de bannir les motos de Mister Chambers, mais d'interrompre le projet de la chaîne HBO : une nouvelle série TV imaginée par les créateurs de la déjà culte Game of Thrones...

Baptisée Confederate, cette série télévisée doit mettre en scène une Amérique du Nord où les Etats confédéres du Sud auraient obtenu leur indépendance, et dans lesquels l'esclavage serait toujours légal ! Tout un programme donc, dont la polémique née fin juillet a été alimentée par les événements de Charlottesville et le décès d'une contre-manifestante...

Motos made in USA : Confederate rend les gaz, Curtiss met les watts

Selon Matt Chambers néanmoins, la dénomination de sa marque de motos le freine depuis ses débuts : "je pense que nous avons perdu de nombreuses ventes à cause de ce nom", témoigne le président, "notre image de marque en a pâti et il est temps de l'arrêter".

Dans l'esprit de certains motards, le nom Confederate peut aussi être associé à des mouvements suprématismes blancs, aspect peu propice au business. Surtout depuis l'arrivée de Donald Trump au poste de président des États-Unis, tant le tumultueux dirigeant de la première puissance mondiale multiplie les propos et les intentions polémiques à ce sujet !

Motos made in USA : Confederate rend les gaz, Curtiss met les watts

Les futures motos, qui sortiront peut-être directement de l'usine Zero Motorcycles de Scotts Valley (Califonrie, USA "of course"), porteront donc le nom de... Curtiss ! Un ambitieux patronyme puisqu'il fait référence à Glen Curtiss, un pionnier américain de l'aviation qui avait débuté ses activités de pilote ingénieur dans le vélo avant d'instaurer d'impressionnants records de vitesse.

En 1907, Curtiss aurait ainsi atteint la - vertigineuse - vitesse de 219,45 km/h au guidon de sa moto à moteur - d'avion ! - V8 de 4,4 litres de cylindrée pour 40 chevaux. Non homologué, ce record alors absolu (air-terre-mer) n'a été officiellement battu à moto que 23 ans plus tard, par le britannique Joseph S. Wright sur une OEC-Temple-JAP... Curtiss est donc de retour... Indian et Munro n'ont qu'à bien se tenir !

.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, cadeaux, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Pourquoi Tech3 quitte Yamaha à partir de 2019

Séduite par une offre concurrente, l'équipe française Tech3 a décidé de ne plus courir sous les couleurs Yamaha à partir de 2019. Le constructeur prend acte et réfléchit à la possibilité de conserver un team satellite. Retour sur ce divorce annoncé avant même la reprise de la saison 2018, dans trois semaines au Qatar...
MotoGP 2018 3 commentaires
Smart vidéo en direct de notre essai Speed Triple 2018 : moteur et bonus "track"

En direct d'Almeria (Espagne), premier contact avec la nouvelle Speed Triple dans cette vidéo réalisée au téléphone, en attendant notre essai complet !
WSBK Australie : comment voir le Superbike ce week-end ?

Eh oui, c'est déjà l'heure de la reprise en WSBK ! La 31ème saison du championnat du monde Superbike - la 14ème sur Moto-Net.Com ! - s'ouvre officiellement ce vendredi 23 février afin de profiter de l'été en Australie ! Comment regarder les courses ce week-end à Phillip Island ? MNC vous accompagne.
WSBK 2018 1 commentaire
Moins d'un million de motos immatriculées en Europe en 2017

Avec 913 723 motos immatriculées en Europe en 2017, le marché européen du motocycle (50 cc et plus) a régressé de -9,5%. Côté cyclomoteurs en revanche, la tendance s'inverse avec 399 426 immatriculations. Bilan statistique avec l'Association des constructeurs de motos en Europe (ACEM), le lobby des constructeurs auprès de la Commission européenne à Bruxelles.
Business 6 commentaires
La mortalité routière est au plus bas en janvier 2018

Les chiffres communiqués par la Direction de la sécurité routière (DSR) font état d'un mois de janvier 2018 favorable avec "20 tués de moins en métropole (235) et 7 tués de moins en outre-mer (16)", ce qui en fait vraisemblablement le meilleur des mois de janvier en matière de sécurité routière ! Et les 80 km/h alors ?
Bilans statistiques 8 commentaires
Interview Loris Baz : "Bosser pour revenir jouer avec Rea, Davies et Sykes"

La 31ème saison de World Superbike débute ce week-end à Phillip Island (Australie). La France, absente du championnat l'an passé, vise de nouvelles médailles grâce au - grand ? - retour de notre - grand ! - Loris Baz. Moto-Net.Com s'est entretenu avec le nouveau pilote BMW Althea. Interview.
WSBK 2018 2 commentaires
L'ACO se penche sur le rôle des femmes dans les sports mécaniques

Dans le cadre du "Tour de France de l’Égalité" lancé par le gouvernement, l'Automobile Club de l'Ouest organise un débat sur le rôle des femmes dans les sports mécaniques avec Pierre Fillon, président de l'ACO, et Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.
Société 8 commentaires
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.