• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MUGELLO - COURSE MOTOGP
Paris, le 4 juin 2017

Compte rendu et résultats du Grand Prix d'Italie MotoGP 2017

Compte rendu et résultats du Grand Prix d'Italie MotoGP 2017

Andrea Dovizioso devient à 31 ans le premier pilote italien à remporter une course MotoGP au Mugello sur Ducati ! Fort de cette troisième victoire en catégorie reine, sa première sur le sec, "DesmoDovi" remonte à la 2ème place au classement provisoire derrière Viñales, deuxième du Grand Prix d'Italie 2017. Petrucci complète la fiesta Ducati avec la 3ème place devant Rossi. Compte rendu MNC et résultats.

Imprimer

Andrea Dovizioso pensait-il un jour monter sur la première marche du podium au Mugello et y être acclamé par cette foule d'Italiens toujours nombreux pendant les remises des prix ? Pour un pilote italien, vivre ce moment est déjà d'une intensité sans pareille...

Mais quand en plus cette consécration survient au guidon d'une moto transalpine, le plaisir éprouvé devient tout simplement indescriptible : comme sonné par la portée de son exploit face à l'armée de tiffosis, "Dovi" sourit humblement avec des étoiles dans les yeux tandis que les flashes crépitent…

Car c'est clairement un tour de force qu'a réalisé le natif de Forlimpopoli sur le tracé toscan, en remportant sa première course de la saison 2017 à domicile avec la GP17 : Dovizioso devient le premier pilote italien vainqueur au Mugello sur Ducati !

Le n°4 succède à Casey Stoner, seul autre pilote à avoir emmené la Desmosedici sur la plus haute marche du podium au Mugello. Ajoutez à cela le fait qu'Andrea Dovizioso disputait cette course diminué par une intoxication alimentaire qui l'avait contraint à limiter sa participation au warm-up, et vous obtenez un moment mémorable pour le coéquipier de Jorge Lorenzo !

"Je n'étais pas au mieux, je n'avais pas beaucoup d'énergie sur la ligne de départ", confie Dovizioso. "Mais Ducati nous a fournit une bonne moto et les fans m'ont poussé. C'est si bon !", se réjouit l'italien, dont il s'agit de sa première victoire sur le sec après ses deux précédents succès sur piste humide en Grande-Bretagne en 2009 et en Malaisie en 2016. Dovizioso devient par ailleurs le quatrième vainqueur cette saison, avec Viñales (victorieux au Qatar, en Argentine et au Mans), Marquez (Austin) et Pedrosa (Jerez).

Dovi sort sa plus belle plume pour écrire l'histoire de Ducati

Cette belle page de l'histoire Ducati en Grands Prix, Dovizioso a pris sa plus belle plume pour l'écrire : le transalpin s'est montré incisif dès le début de la course, calquant son allure sur celle des Yamaha de Rossi et de Viñales qui semblaient dominer leur sujet après s'être défait du surprenant Lorenzo, un court instant leader du GP d'Italie.

Mais le majorquin s'est rapidement essoufflé après avoir cédé le commandement aux Yamaha et termine finalement 8ème à 14,4 sec de son vainqueur de coéquipier. Le n°99 a même manqué de peu de se faire taxer par le pilote d'essais de la marque, Michele Pirro, dont la Ducati frôlait les 354 km/h dans la ligne droite !

Qualifié troisième derrière Viñales et Rossi, Dovizioso a fait mieux que se maintenir aux avant-postes : il s'est démené comme un diable pour emmener sa physique Ducati dans le sineux derrière les Yamaha, avant de profiter de son avantage de vitesse de pointe dans la longue ligne droite (+10 km/h sur la Yamaha de Viñales) pour débouler comme une torpille dans le monumental freinage de San Donato, où les MotoGP freinent pendant 5 longues secondes pour se ralentir à environ 85 km/h. 

Grâce à cette combinaison gagnante,  le n°4 - chaussé en pneus médium avant et arrière - est parvenu à prendre l'ascendant sur Viñales, puis à creuser un écart d'une seconde sur le prodige espagnol. Dovi s'impose avec 1,2 sec d'avance sur le leader du championnat, qui a pourtant forcé dans les derniers tours pour reprendre quelques dixièmes au n°4 avant de lâcher prise aux abords de l'arrivée.

"J'ai essayé de rattraper Dovi, mais il était trop fort aujourd'hui. Et puis après ma chute à haute vitesse en essais, j'avais un peu mal au bras", avoue Viñales, qui termine devant un pilote que personne n'attendait à pareille fête sur le sec au Mugello : l'italien Danilo Petrucci sur sa Ducati GP17 Pramac, une moto qu'il décrit comme un "laboratoire roulant" aux bénéfices des pilotes d'usine des Rouges !

Très consistant pendant toute la course, "Petrux" signe son deuxième podium en MotoGP après sa deuxième place en Grande-Bretagne en 2015. Le pilote satellite  est aussi le deuxième italien sur le podium avec une moto italienne : le public est comblé à domicile, alors qu'Andrea Migno puis Mattia Pasini ont déjà fait retentir l'hymne italien en Moto3 et Moto2 !

"Je n'y crois pas : j'aurais vendu ma maison pour faire un podium ici !", s'exclame Petrucci. "Derrière Dovi, je retenais ma respiration…", avoue le sympathique Italien, souvent très rapide sur le mouillé mais jamais aussi bien classé sur le sec. "A un moment, j'ai cru que je pouvais même gagner la course", assure le natif de Terni, qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin !

Course compliquée pour Honda

Quatrième à 3,685 sec du vainqueur, Valentino Rossi limite les dégâts sur un circuit où il n'était pas certain de pouvoir courir en arrivant jeudi à cause de ses douleurs consécutives à une chute en motocross. Pour autant, le nonuple champion du monde repart avec une certaine frustration, lui qui avait fait hurler de joie le public en dominant la troisième séance d'essais libres, puis en signant le holeshot à l'extinction des feux au départ !

En course cependant, le Docteur manquait d'un peu de vitesse pour résister à son coéquipier, puis à Dovizioso et Petrucci. Même si une 4ème place au Mugello ne peux être considérer comme satisfaisante pour un pilote qui s'y est imposé 7 fois de suite en MotoGP (de 2002 à 2008), les points marqués sont importants au championnat après sa chute au Mans. Le n°46 termine devant la Ducati Aspar d'Alvaro Bautista, excellent 5ème devant la Honda d'usine de Marc Marquez.

En délicatesse sur sa RCV toute la course, le tenant du titre n'a jamais été en mesure de jouer la gagne ce dimanche : il termine à 5,9 sec du vainqueur, visiblement à la peine sur une RCV pas à son aise au Mugello. La sanction est encore plus sévère pour son coéquipier, Dani Pedrosa, qui a fauché la Honda de Cal Crutchlow dans le dernier tour. Grosse colère du pilote LCR, qui s'est lui aussi battu dans le ventre mou du peloton, voire plus loin encore…

Onzième sur la grille, Johann Zarco termine 7ème à 13,205 sec, loin de sa superbe 2ème place au Mans. Le français aurait-il été trahi par son choix d'un pneu tendre à l'avant (dur à l'arrière), quand les Yamaha officielles sont parties en pneus dur à l'avant comme à l'arrière ? Son compatriote Loris Baz finit quant à lui à la 18ème position, littéralement lessivé après cette course disputée sur son mulet suite à une chute au wam-up avec sa première moto.

"Une course très compliqué", souffle Loris, visiblement marqué. "Ma deuxième marchait moins bien et physiquement je n'en pouvais plus : j'ai "explosé" au bout de quelques tours seulement en tentant de me battre", explique le haut-savoyard.

Le bilan au championnat MotoGP

Maverick Viñales réalise une excellente opération au championnat avec cette deuxième place derrière Andrea Dovizioso, qui ne constitue pas - pour l'instant ? - une menace directe au championnat. L'italien pointe cependant à la deuxième place du provisoire avec 26 points de retard sur le n°25 ! Valentino Rossi reste troisième mais son écart sur son voisin de box s'accroît à 30 pts... Suivent Marquez et Pedrosa, dont le retard sur Viñales passe à 37 points ex-eaquo.

A noter que le Docteur est le seul pilote de l'actuel Top 5 à ne pas avoir encore remporté de course cette saison. Johann Zarco pointe de son côté à la 6ème place du provisoire devant Jorge Lorenzo et… Danilo Petrucci, remonté au 8ème rang à 4 points de l'officiel Ducati grâce à sa deuxième place au Mugello. Voila qui ne va pas réconcilier Lorenzo et le boss du service course Ducati, qui a clairement exprimé son mécontentement envers le majorquin en expliquant attendre mieux d'un pilote de sa stature.

Sylvain Guintoli apparaît quant à lui à la 25ème du classement provisoire grâce à ces deux participations sur la Suzuki d'Alex Rins. Le drômois, résident en Grande-Bretagne, peut repartir d'Italie la tête haute : il précède au Mugello la Ducati de Loris Baz, l'Aprilia de Sam Lowes et la KTM de Bradley Smith, dernier à presque 51 sec du vainqueur. Pas mal du tout pour "Guinto", dont le remplacement ne devrait pas se prolonger la semaine prochaine à Barcelone (Espagne) à en juger par la convalescence rapide d'Alex Rins, qui s'amuse depuis le week-end dernier sur son Supermotard.

Résultats du GP d'Italie MotoGP 2017

  1. 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Ducati Team Ducati 41'32.126
  2. 25 Maverick VIÑALES SPA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +1.281
  3. 9 Danilo PETRUCCI ITA OCTO Pramac Racing Ducati +2.334
  4. 46 Valentino ROSSI ITA Movistar Yamaha MotoGP Yamaha +3.685
  5. 19 Alvaro BAUTISTA SPA Pull&Bear Aspar Team Ducati +5.802
  6. 93 Marc MARQUEZ SPA Repsol Honda Team Honda +5.885
  7. 5 Johann ZARCO FRA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha +13.205
  8. 99 Jorge LORENZO SPA Ducati Team Ducati +14.393
  9. 51 Michele PIRRO ITA Ducati Team Ducati +14.880
  10. 29 Andrea IANNONE ITA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki +15.502
  11. 53 Tito RABAT SPA EG 0,0 Marc VDS Honda +22.004
  12. 45 Scott REDDING GBR OCTO Pramac Racing Ducati +24.952
  13. 94 Jonas FOLGER GER Monster Yamaha Tech 3 Yamaha +28.160
  14. 8 Hector BARBERA SPA Reale Avintia Racing Ducati +30.676
  15. 43 Jack MILLER AUS EG 0,0 Marc VDS Honda +30.779
  16. 17 Karel ABRAHAM CZE Pull&Bear Aspar Team Ducati +42.306
  17. 50 Sylvain GUINTOLI FRA Team SUZUKI ECSTAR Suzuki +46.294
  18. 76 Loris BAZ FRA Reale Avintia Racing Ducati +50.731
  19. 22 Sam LOWES GBR Aprilia Racing Team Gresini Aprilia +50.740
  20. 38 Bradley SMITH GBR Red Bull KTM Factory Racing KTM +50.897

Non classés

  • 35 Cal CRUTCHLOW GBR LCR Honda Honda 173.1 (1 tour)
  • 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 173.1 (1 tour)
  • 41 Aleix ESPARGARO SPA Aprilia Racing Team Gresini Aprilia 168.7 (8 tours)
  • 44 Pol ESPARGARO SPA Red Bull KTM Factory Racing KTM 171.3 (10 tours)

Classement provisoire MotoGP 2017

  1. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (105 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (79 points)
  3. Valentino ROSSI Yamaha ITA (75 points)
  4. Marc MARQUEZ Honda SPA (68 points)
  5. Dani PEDROSA Honda SPA (68 points)
  6. Johann ZARCO Yamaha FRA (64 points)
  7. Jorge LORENZO Ducati SPA (46 points)
  8. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (42 points)
  9. Jonas FOLGER Yamaha GER (41 points)
  10. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (40 points)
  11. Scott REDDING Ducati GBR (30 points)
  12. Jack MILLER Honda AUS (30 points)
  13. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (25 points)
  14. Andrea IANNONE Suzuki ITA (21 points)
  15. Loris BAZ Ducati FRA (19 points)
  16. Tito RABAT Honda SPA (18 points)
  17. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (17 points)
  18. Hector BARBERA Ducati SPA (14 points)
  19. Karel ABRAHAM Ducati CZE (9 points)
  20. Michele PIRRO Ducati ITA (7 points)
  21. Alex RINS Suzuki SPA (7 points)
  22. Pol ESPARGARO KTM SPA (6 points)
  23. Bradley SMITH KTM GBR (6 points)
  24. Sam LOWES Aprilia GBR (2 points)
  25. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA (1 point)
  26. Takuya TSUDA Suzuki JPN

 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP d’Allemagne 2021 : Marquez, Oliveira, Quartararo et Zarco s’expliquent

La course de MotoGP 2021 au Sachsenring a fait trois heureux : Marc Marquez remporte sa 57ème victoire en catégorie reine après 581 jours de disette, Miguel Oliveira hisse sa KTM sur un troisième podium consécutif et Fabio Quartararo consolide son avance au championnat, 22 points devant notre compatriote Johann Zarco. Déclarations.
GP d'Allemagne 3 commentaires
Le contrôle technique moto en passe d'être adopté en 2023

Mauvaise nouvelle : la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC), supervisée par le ministère de la transition écologique, se prépare à officialiser le contrôle technique pour les motos et scooters sous pression de l'Europe. La Fédération française des motards en colère (FFMC) fustige la concrétisation d'une initiative inutile et coûteuse. Décryptage.
Pratique 7 commentaires
GP Allemagne : Marquez redevient Marc au Sachsenring

Marc Marquez renoue avec le succès pour la première fois depuis son retour de blessure sur "son" circuit fétiche du Sachsenring. L'officiel Honda poursuit sa série de victoires consécutives dans la Saxe avec ce 11ème succès de rang toutes catégories confondues, son 8ème en catégorie reine ! Oliveira et Quartararo complètent le podium. Compte rendu et résultats.
GP d'Allemagne 54 commentaires
Les motos d'avant juillet 2004 bannies des Zones à faibles émissions de Paris

Paris, première ville de France à introduire des Zones à faibles émissions (ZFE), poursuit son offensive contre les véhicules les moins récents jugés polluants : les motos et scooters mis en circulation avant le 1er juillet 2004 (Crit'Air 4), entre autres, ne peuvent plus circuler à l'intérieur du périmètre de l'A86 depuis le 1er juin 2021 ! Le point complet MNC.
Pratique 7 commentaires
Stationnement payant pour les motos et scooters non électriques à Paris en 2022

Paris met fin comme prévu à la gratuité du stationnement pour les deux-roues thermiques : à partir de janvier 2022, garer sa moto ou son scooter - sauf électriques - dans les rues de la capitale sera payant à hauteur de 50% des tarifs pratiqués pour les voitures. Cette démarche s'accompagne par ailleurs d'une hausse importante du prix du stationnement... Explications.
Pratique 1 commentaire
Essai vidéo du pneu moto Pirelli Diablo Rosso 4

Retrouvez notre essai vidéo du nouveau pneu Pirelli Diablo Rosso IV, en complément de notre test complet à lire sur MNC : présentation, qualités, défauts et toutes nos sensations en direct et en embarquée.
Essai Royal Enfield Meteor 350 : mini cruiser, maxi coup de coeur ?

La Meteor 350 arrive en ce moment dans les concessions Royal Enfield. Son impact sera-t-il aussi retentissant que le trail Himalayan 410 ou le Twin 650 ? L’importateur SIMA n’y croyait pas, avant de monter sur ce mini cruiser. Qu’en pense Moto-Net.Com au terme de son test éclair ? Réponse...
Custom 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto du Japon 3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 10 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 31 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence

Courses reportées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...