• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MONDIAL AUTO MOTO PARIS
Paris, le 4 octobre 2018

Autos et motos dans le même Salon de Paris : quel avantage pour les visiteurs ?

Autos et motos dans le même Salon de Paris : quel avantage pour les visiteurs ?

Emmanuel et son fils ont fait le déplacement à Paris depuis Merville, près de Lille (59), pour découvrir les nouvelles voitures exposées au Mondial de l'Auto. Le Journal moto du Net les a rencontrés sur le stand BMW (dans le hall 5 réservé aux voitures), où le fiston découvre le fonctionnement d'un moteur transversal sur la Nine T Racer !

Imprimer

"A la base nous sommes venus pour voir les nouvelles voitures, sans savoir qu'il y avait un hall moto. C'est une bonne surprise !", nous révèle cet ancien propriétaire de Z1000 qui est porté sur les motos sportives.

Devant notre étonnement, Emmanuel précise avoir "vu des pubs pour le Mondial de l'Auto à la télé et à la radio, mais rien concernant la moto". Surprenant ? Oui et non : il suffit de regarder les chaînes d'informations pour voir que la plupart des reportages sur l'ouverture du Mondial ne mentionnent à aucun moment la moto.  

Autos et motos dans le même Salon de Paris : quel avantage pour les visiteurs ?

Dans ces conditions, un motard qui ne lirait pas Moto-Net.Com - et visiblement il en existe, en tout cas dans le Nord ! - peut passer à côté de l'événement parisien. Ce constat - un rien amer - donne une piste à creuser par le promoteur lors des prochaines éditions, si ce format mixte est conservé.

Kawasaki met le paquet

Ravi donc de pouvoir découvrir des motos dans le hall 3 (réservé aux motos et scooters), Emmanuel trouve "immense et très beau" le stand Kawasaki, effectivement le plus vaste du salon avec ses 1400 m2. Rappelons que le constructeur japonais a par ailleurs soigné sa clientèle en dévoilant pas moins de quatre nouveautés 2019 à Paris, le même jour qu'à Cologne.

Notre sympathique visiteur "auto" a également apprécié le stand Indian et sa nouvelle FTR1200, ainsi que l'espace KTM tout en exprimant son "regret de ne pas voir les nouvelle Super Duke" (présentées à Cologne uniquement, NDLR). Il se montre aussi un brin critique envers Suzuki, dont il déplore le format réduit du stand (environ 400 m2) et la valorisation discutable de certains modèles.

"J'ai longtemps roulé en Suzuki donc j'apprécie et je connais cette marque, mais je ne comprends pas pourquoi la nouvelle GSX-R1000 est à ce point en retrait sur leur stand, alors qu'elle évolue pourtant cette année", regrette Emmanuel.

Chez Suzuki, la vedette est en effet la Katana, conçue sur la base de la GSX-S1000. Une nouveauté qui n'a pas spécialement emballé notre "visiteur témoin", ni son fils : tous deux sont sceptiques devant le physique particulier de cette moto aux accents du (dé ?) passé(s)... "De manière générale, je trouve que le rétro prend beaucoup d'ampleur chez tous les constructeurs moto. C'est clairement à la mode !", juge t-il sans vraiment souscrire à cette mouvance.

Autos et motos dans le même Salon de Paris : quel avantage pour les visiteurs ?

Le choix de BMW

Avant de le laisser repartir arpenter les travées du Parc des Expositions, MNC a demandé à ce visiteur lambda, venu au départ simplement "voir les voitures", ce qu'il pensait du choix de BMW de ne pas être présent au Mondial de la Moto mais uniquement au Mondial de l'Auto...

"C'est un peu dommage, d'autant qu'ils n'exposent que deux motos et un scooter électrique à côté de leurs voitures. Personnellement j'aurais bien aimé pouvoir détailler la S1000RR, car une sacrée moto !", regrette-t-il, avant de nous confier avoir des vues sur la spectaculaire Kawasaki H2 et son 4-cylindres compressé ! 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 26 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...