• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI LECTEUR
Paris, le 12 juillet 2001

Attentat à la pudeur

Attentat à la pudeur

Avec l’arrivée de la 600 Hornet, de la 1000 XLV Varadero et tout récemment de la 1100 X11, Honda semble avoir pris le parti de développer des motos plus hargneuses.

Imprimer

Les purs et durs reprochent volontiers à Honda la platitude de ses moteurs : VFR 750/800, Pan European, 900 CBR... aucune de ces motos n’a fait salle comble question moulin. Avec l’arrivée de la 600 Hornet, de la 1000 XLV Varadero et tout récemment de la 1100 X11, le constructeur semble avoir pris acte de ces critiques et développe aujourd’hui des motos plus hargneuses. C’est en tout cas l’impression que laisse la X11 à l’issue d’un essai mené tambour battant dans le Morvan, région dans laquelle ni les motards ni les motos ne peuvent dissimuler longtemps leurs défaillances...

Attentat à la pudeur
D’un point de vue esthétique, la X11 aurait du mal à s’insérer dans un catalogue d’art déco. Il s’agit tout simplement d’une 1100 CBR dans une version dénudée, genre attentat à la pudeur ou sortie d’école maternelle. Installé à son guidon, la première question que l’on se pose est la suivante : pourquoi les ingénieurs ont-ils installé les repose-pieds aussi haut ? Question pour le moins naïve, à laquelle les virages du Morvan donneront rapidement une réponse sans équivoque : ça prend de l'angle !

Roadster oblige, les premiers défauts du genre se manifestent entre Joigny et Avallon. La pression du vent devient insupportable à partir de 140 km/h et les courants d'air s'infiltrent sournoisement au niveau du ventre. La plage d’utilisation de la X11 est à l’image de son habillage : printemps/été.

L'inconciliable demeure inconciliable
Les premières courbes révèlent un comportement très sain dans une partie cycle rigide. Malgré la monte de moyen aloi (Michelin Macadam), la moto adopte des trajectoires ciselées avec un équilibre parfait. Bien entendu, ce premier constat m’incite à vérifier si le constructeur est parvenu à concilier partie cycle sportive et confort de suspension. La D950 bosselée qui relie Mailly la Ville à Voutenay sur Cure me démontre que l’inconciliable demeure inconciliable. Les suspensions sont sèches, la selle dure, l’expérience éprouvante. Entre Avallon et Lormes, le caractère sportif de la X11 s’affiche avec davantage d’intensité. Les changements d’angle s’effectuent sans la moindre difficulté aussi bien avec le corps qu’avec le guidon. La machine est facile et il est même possible, une fois sur les carres, de resserrer ou d’élargir sa trajectoire par une simple pression au guidon.

Côté freinage, le DUAL-CBS accomplit des merveilles en ce sens que l’utilisation du frein arrière en plein virage ralentit la moto sans la désunir. Admirable. Attention cependant : le freinage est très puissant et le système de couplage n’interdit pas d’inopportuns blocages de la roue arrière en cas de freinage d’urgence. Sur revêtement mouillé, la sanction sera immédiate et sans appel.

Onctuosité, couple et puissance
Et le moteur dans tout ça ? Il se résume en trois mots : onctuosité, couple et puissance. La boîte 5 autorise des reprises dès 2000 tours et permet d’évoluer dans le sinueux sans jamais rétrograder. En contrepartie, le régime moteur affiche tout de même 5000 tours à 130 km/h. Moins démonstratif que le bicylindre de la Varadero, le 4 en ligne de la X11 mettra sur un pied d’égalité lors des dépassements Joe Tuning dans sa GTI et André Lapertot sur son tracteur.

Au chapitre de la consommation, il ne faut pas attendre un miracle de l’injection. Avec plus de 7 litres aux 100 en conduite normale sur ce genre de machine qui incite de toute façon à l’attaque, la X11 est une compagne plutôt prodigue.

Oubliez le confort
Le confort est le principal point noir de la X11. Honda a opté pour un caractère résolument "roadster sportif" au détriment du confort. Les jambes sont repliées du fait de repose-pieds fixés très haut, les bras sont tendus, le dos et le fondement sont malmenés. Ajoutez à cela la pression du vent, les courants d’air et vous obtenez un cocktail particulièrement imbuvable. Sans compter que pour les garçons, le côté tape-couilles du réservoir est assez problématique.

En ville, la maniabilité est correcte mais les manoeuvres lentes ne s’effectuent pas aussi facilement que sur une 600 en raison d'un poids supérieur. Idem lorsqu’il faut reculer avec les deux pieds.

S'il ne fallait retenir qu'une chose : la X11 est une moto de caractère à dominante sportive. Sain et ludique en toutes circonstances, ce roadster est propulsé par un moteur onctueux, mais demeure néanmoins fatigant et inconfortable...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.
Essai Katana 2019 : nouvelle coupe pour le maxiroadster Suzuki

Suzuki tente en 2019 un audacieux pari sur le segment des roadsters en lançant une nouvelle Katana. Une moto basée sur la mésestimée GSX-S1000, à l'appellation culte mais au look contesté. Moto-Net.Com a pu l'essayer au Japon et à deux mois de sa sortie en France. Banzai !
Roadster 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Aprilia Tuono Factory 2019 : smart-vidéo en direct de notre essai

En complément de notre essai complet de la nouvelle Tuono V4 1100 Factory à suivre sur Moto-Net.Com, voici comment régler les inédites suspensions électroniques Öhlins sans sortir d'outils ! MNC fait aussi rugir le moteur de 175 ch... Mamma mia !
Roadster 2 commentaires
Comment regarder les 24H Motos 2019 à la télé ce week-end

Comment suivre les 24H Motos à la télé ce week-end ? Le Journal moto du Net fait le point sur les retransmissions en direct de la deuxième manche du championnat du monde d'endurance moto EWC.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
GP des Amériques - Zarco (13ème) "J'ai essayé de prendre ce que je pouvais"

L'apprentissage de la KTM RC16 se poursuit difficilement pour Johann Zarco, 13ème du GP des Amériques après être parti 19ème. Même s'il signe son meilleur résultat de la saison, la course est d'autant plus décevante pour le français que son coéquipier Pol Espargaro se classe 8ème, juste derrière le débutant Fabio Quartararo… Débriefing.
Analyses 11 commentaires
GP des Amériques - Rossi (2ème) : "Rins était plus fort, tout simplement"

Quelle fin de course de la part de Valentino Rossi au Grand Prix des Amériques 2019 ! Le nonuple champion du monde est passé tout près de sa première victoire depuis juin 2017, mais un obstacle s'est dressé devant lui à quatre tours de l'arrivée : Alex Rins sur sa Suzuki !
Nouvelle gamme de vêtements moto KTM

KTM lance sa nouvelle collection de vêtements moto 2019 dans le catalogue PowerWear Street : veste, bottes, baskets, casque, gants.... Demandez le programme !
Vêtements 2 commentaires
Compte rendu et résultats du GP des Amériques MotoGP 2019 (Rins vainqueur)

Alex Rins remporte à 23 ans sa première victoire en MotoGP sur le Circuit Of The Americas (COTA), où le "roi" Marc Marquez est littéralement tombé de son trône. Le barcelonais est allé chercher ce premier succès au GP des Amériques 2019 face à Valentino Rossi, qui a tout donné - en vain - sur sa Yamaha pour contrer la Suzuki ! Résumé et classements.
Course 48 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

PARCOURS

  • 400 km
  • Auxerre/Joigny par la N6
    Joigny/Auxerre via Aillant par les D955 et D89
  • Auxerre/Vincelles via Coulanges la Vineuse par les N151 et D85
  • Vincelles/Voutenay-sur-Cure via Bazarne et Mailly la Ville par les N6, D100, D39 et D950
  • Voutenay-sur-Cure/Lormes via Avallon par les N6 et D944
  • Lormes/Château-Chinon via Corbigny et Vauclaix par les D170, D977bis et D944
  • Château-Chinon/Corbigny via le lac des Settons par les D37, D977bis et D944
  • Corbigny/Auxerre via Clamecy par les D985 et N151

POINTS FORTS

  • Moteur de caractère
  • Partie cycle sportive
  • Facilité de prise en main

POINTS FAIBLES

  • Inconfortable
  • Consommation
  • Prix

  • En savoir plus...