• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2007
Paris, le 14 janvier 2008

Alexandre Kowalski : un engouement s'est créé autour du Xmax

Alexandre Kowalski : un engouement s'est créé autour du Xmax

Avec 44 363 immatriculations, Yamaha affiche une baisse de 10,3% sur le marché français du motocycle. Alexandre Kowalski, directeur de la communication, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2007 de la marque nippone et nous dévoile ses objectifs pour 2008.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché du deux-roues en 2007 ?
Alexandre Kowalski, directeur communication et événements de Yamaha Motor France :
2007 s'inscrit de nouveau comme une année record pour le marché du deux-roues. Nous avions franchi la barre des 200 000 unités vendues en 2006, nous atteignons cette année 239 000 (exactement 238 959) immatriculations ! Ce qui constitue le record absolu des immatriculations et une progression du marché global de +4,19% par rapport à 2006. Et ce malgré les facteurs extérieurs (grèves, pétrole, low cost...). Le marché se porte bien. La majeure évolution porte sur le scooter 125cc qui progresse de +11,6%, suivi des grosses cylindrées avec +3,52% et un léger ralentissement pour les motos 125cc. Ces chiffres reflètent la bonne santé de la moto en France et les aspirations de nos clients à privilégier le deux-roues. Pratique et économique, il est synonyme de liberté et accessible tout en répondant aux aspirations citoyennes de nos usagers avec des normes Euro 3 respectées, et un bruit de plus en plus réduit.

Alexandre Kowalski - Interview Yamaha : Bilan 2007

M.-N.C. : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125 et en gros cubes ?
A. K. :
Progression de la gamme 125cc : Yamaha dispose d'une gamme scooter étoffée et complète. Les Cygnus et Majesty 125 sont des valeurs sûres, mais le grand succès est attribué au Xmax 125, notre modèle phare, best seller des ventes toutes cylindrées confondues. Celui-ci remporte une évolution de 30% de ses parts de marché sur le segment 125cc. Rappelons que le Xmax a fait une entrée fracassante sur le marché en 2006 : son design proche du Tmax, ses performances et sa fonctionnalité le propulsent immédiatement sur le devant de la scène.

Les grosses cylindrées : en ce qui concerne les plus de 125cc, l'année 2007 reflète une croissance de 5% par rapport à 2006, confirmant que le deux-roues se porte bien également en grosse cylindrée. Notons que cette évolution dépasse légèrement celle du marché qui s'élève à 3,52% pour les plus de 125 cc et 4,19% pour l'ensemble. Yamaha a consolidé sa position avec la Fazer 600, très bien placée dans la catégorie roadster 600, et se démarque comme le pilier des ventes "plus de 125" malgré une compétition importante sur ce segment de produits.

Au niveau des maxi scooters, notons également une progression importante du marché, c'est un réel fait de société. Nous assistons au développement du "commuting", une solution remarquable face à l'engorgement de nos grands centres urbains. Le Tmax confirme son avantage et continue de progresser de 5% par rapport à 2006. Celui-ci renforce sa position avec un profil plus léger, plus affiné et des performances augmentées. Le luxueux Majesty 400 se positionne clairement comme une alternative GT : large coffre, selle confort, élégance...

M.-N.C. : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : Xmax 125, YBR 125, FZ6 et Tmax (lire Essai Moto-Net.Com du 10 novembre 2006) ?
A. K. :
Dans le top 50 des ventes à fin décembre 2007, le Xmax est classé n°1 des immatriculations, suivi par la FZ6 4ème avec près de 5 600 immatriculations, et en 9ème place le Tmax avec 4 000 immatriculations, soit trois produits Yamaha dans le top 10 des immatriculations !

M.-N.C. : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et quelle en était la cause ?
A. K. :
Comme l'an passé, nous vivons une baisse régulière du segment tout-terrain, et de ce fait des WRF. Elles sont confrontées aux exigences des normes Euro pour lesquelles nous avons adapté davantage la technologie des modèles. Ceci explique l'augmentation du prix d'acquisition. C'est pourquoi nous proposons pour janvier 2008 une nouvelle WRF, la WRF-R, qui représente une alternative intéressante à la pratique du tout-terrain loisirs. Notons encore que sur la même base, une version supermotard sera également proposée.

M.-N.C. : D'après vous, vos nouveautés 2007 (YBR 250, FZ6 S2 et R1, lire Moto-Net.Com du 12 octobre 2006) ont-elles "rempli leur contrat" pour leur première année ?
A. K. :
Comme nous le disions, la Fazer 600 reste un des best sellers toutes marques confondues : 4ème au top 50. Elle a gagné en confort et en esthétisme, mais notons surtout que c'est la première moto 600cc à ABS. La YZF-R1 a été très bien accueillie même s'il est vrai que le marché du Supersport subit une légère érosion. L'YBR 250 est conforme à nos objectifs. Les volumes attendus sur la catégorie moto 250cc sont en adéquation avec ce marché qui se veut très spécifique.

Xmax 125 - Interview Yamaha : Bilan 2007

M.-N.C. : Quelle a été la bonne surprise 2007 ?
A. K. :
La progression du marché reste le fait marquant avec +4,19%, une année record ! En ce qui nous concerne, la première place du Xmax 125 au top 50 des ventes nous apporte une nouvelle fois satisfaction. Un engouement s'est créé autour de ce scooter et il se classe dès son lancement à la tête des ventes. Et puis, bien sûr, le Tmax qui ne cesse de progresser : le nouveau modèle très attendu est arrivé en concession en ce début d'année et la version ABS arrive en mars 2008.

M.-N.C. : Quelle a été la moins bonne ?
A. K. :
Comme vu précédemment, le segment off road reste délicat en 2007. L'évolution importante de nos produits en faveur des réductions sonores et de l'environnement mène à l'augmentation des prix des produits. De plus, il reste difficile de pratiquer le tout-terrain aussi librement qu'auparavant. C'est pourquoi les utilisateurs doivent continuer à se responsabiliser en étant plus respectueux de l'environnement et de l'espace à partager. Nous nous efforçons de communiquer à travers notre réseau et nos clients sur l'enjeu primordial que revêt le comportement de chacun et le respect envers les autres (bruit, accès au zones autorisées...).

M.-N.C. : Quel a été l'événement marquant de l'année 2007 dans le monde du deux-roues ?
A. K. :
Hormis la croissance du marché citée parmi les bonnes surprises de l'année 2007, la consolidation de la place du scooter dans le paysage du deux-roues en France et la forte propension d'utilisateurs scooter. Et puis nous avons eu de très belles victoires chez Yamaha Motor France en 2007 : victoire de la R1 au Bol d'Or avec le team GMT 94, une 6ème victoire d'Arnaud Demester au Touquet, un 3ème titre de champion du monde pour Yves Demaria en Moto cross, champion de France d'enduro avec Marc Germain, champion de France de Quad cross avec Romain Couprie... À ce sujet Jean-Claude Olivier, lors de la conférence de presse du mois de novembre 2007, réaffirmait la position de Yamaha dans la course. Nous espérons donc que les efforts seront aussi bénéfiques, voire plus !

M.-N.C. : Comment vos nouveautés 2008 (R6, Ténéré, YBR 125 Custom, YZF-R125 et Tmax, lire Moto-Net.Com du 10 novembre 2007) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
A. K. :
Rappelons tout d'abord que depuis 2000, la gamme a été amputée d'environ 15 modèles. 2007 a été l'année de lancement de la norme Euro 3 et des investissements industriels très importants ont été effectués pour rendre le deux-roues encore plus propre et toujours moins polluant. Nous justifions depuis 2007 et les normes Euro 3 une réduction de taux de CO de 13 g à 2 g, soit 6 fois moins qu'en 2000. La gamme 2008 est conforme à ces nouvelles normes.

Yamaha propose pour 2008 des nouveaux produits qui ont été très bien accueillis par le réseau et qui le seront, nous l'espérons, aussi par nos clients. Le Mondial du 2 Roues a été une très bonne vitrine pour sonder la perception du marché. Celle-ci s'est révélée très positive.

Très attendue par le marché, la nouvelle R6 adopte les conduits d'admission variable de la R1 (offrant plus de couple à bas et mi-régime et plus de puissance à haut régime). Elle gagne en couple, performance pure, agilité : c'est une véritable moto "compé-client".

La Ténéré est un retour à l'aventure, à l'évasion et aux grands espaces. Elle représente l'histoire de Yamaha à travers son parcours africain. Nous avons été sensibilisés par le marché pour proposer à nouveau ce type de machine : réservoir de 22 litres, suspensions à grand débattement, bras oscillant en aluminium, sabot de protection, une philosophie de voyage au long cours...

Inspirée des customs américains, la YBR 125 Custom vient consolider notre gamme moto 125. La YZF-R125 bénéficiera quant à elle des dernières technologies sportives, look supersport, mini R6, très bonne qualité de finition, coloris et design novateurs, performances au rendez-vous.

Et enfin le Tmax, très attendu : comme nous l'avons vu précédemment, il bénéficie d'une refonte complète avec un nouveau châssis en aluminium et une roue de 15 pouces à l'avant pour gagner d'avantage en stabilité.

M.-N.C. : En 2008, quels seront vos objectifs en termes de ventes mais aussi de réseau, d'image et de communication ?
A. K. :
Nous nous efforcerons d'accompagner l'évolution du marché grâce à nos nouveautés 2008 tout en mettant l'accent sur la qualité de contact et de proximité entre nos clients et nos concessionnaires. L'an passé, nous avions abordé la mise en place par des formations YTC (Yamaha Training Center) visant à privilégier l'accueil de nos clients dans nos concessions. En effet nous sommes conscients que, malgré l'importance de l'offre produits et du paramètre "prix" dans la prise de décision d'un client, il est indispensable de soigner l'accueil et l'écoute. Ainsi, nous fidélisons et montrons que la marque est, à tout moment, à leur service pour les satisfaire. Après une année, le niveau a progressé. Les managers ont pris conscience de l'importance de l'accueil client en concession, c'est une réelle école de vente.

Nous poursuivrons aussi notre effort d'aménagement des concessions, de manière à toujours conserver l'esprit de la marque, à renforcer l'accueil de nos clients et ainsi à répondre à leurs attentes.

Nous nous efforcerons également de coller au plus près de la réalité du marché en termes de prix/produit et toujours proposer le bon produit au bon moment et au bon prix.

FZ6 - Interview Yamaha : Bilan 2007

M.-N.C. : La part d'Internet a-t-elle augmenté dans votre activité en 2007 : site officiel, sites de concessionnaires, impact sur les ventes de véhicules neufs et d'occasions, visibilité, publicité ?
A. K. :
Nous sommes conscients du développement perpétuel du medium internet. Nous exploitons l'opportunité pour présenter nos produits et nos services ainsi que nos actualités. La fréquentation de notre site web est passée à 5 300 000 visiteurs pour l'année 2007 contre 4 800 000 en 2006 (pages actualités comprises), et 44 400 pages vues contre 42 800. Outre la communication régulière d'actualités sur le site, nous avons lancé une campagne de communication pour le Giggle en septembre 2007 qui nous a permis de mesurer l'impact de ce média que nous souhaitons privilégier à l'avenir. Nous avons depuis quelques années mis en place avec succès un service permettant à nos concessionnaires de présenter leurs véhicules d'occasion. Nous poursuivrons nos efforts en proposant encore plus d'interactivité pour nos clients : mises à jour quotidiennes, jeux en ligne, reportage, vidéos...

M.-N.C. : Quels seront vos grands rendez-vous 2008 : événements, compétitions, partenariats?
A. K. :
Nous avons présenté un très vaste programme compétition lors de la conférence de presse du mois de novembre 2007 et repartons pour un bon nombre de challenges.

Le Yamaha Off Road aura lieu les 26 et 27 avril 2008 à Châteauroux : cet événement 100% Yamaha est devenu un rendez-vous incontournable pour les propriétaires de motos tout-terrain ou quads Yamaha. Yamaha Motor France poursuit ses partenariats avec la FFM à travers les différents championnats mais aussi avec les écoles de pilotage de Philippe Monneret et de Dominique Sarron.

D'autre part, Yamaha continue à s'impliquer en compétition en soutenant le team GMT 94 lors des deux grands rendez-vous français d'endurance (24 Heures du Mans et Bol d'Or).

En tout-terrain, Yamaha Motor France sera présent à l'Enduropale du Touquet les 2 et 3 février 2008 où Arnaud Demeester tentera de remporter sa 7ème victoire avec Yamaha et par la même occasion le record de victoires de l'épreuve. Marc Germain, pilote Yamaha Motor France, prendra part au championnat de France et du monde d'enduro ainsi que des Grandes Classiques. David Fretigné, quant à lui, prendra part au Championnat de France d'enduro et à des classiques...

M.-N.C. : Voilà plus de 40 ans que Jean-Claude Olivier officie chez Yamaha France : s'arrêtera-t-il un jour ?
A. K. :
Jean-Claude Olivier est à l'origine de la marque Yamaha en France. Il reste à ce jour un "patron dans la course" de son entreprise.

M.-N.C. : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2007 ?
A. K. :
Yamaha repart en 2008 en tant que challenger. Chaque mois constitue une compétition, le championnat se terminant en fin d'année. Nous l'avons encore vécu en 2007. La position de leader est à reconquérir chaque nouvelle année... Nous repartons en challenger avec un esprit de leader.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Tous les prix et dates de dispo des nouvelles motos Kawasaki 2020

D'un coup d'oeil, tous les prix des nouveautés Kawasaki 2020 et leurs dates de disponibilité chez votre concessionnaire.
Pratique 1 commentaire
Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
Piaggio (Aprilia, Moto Guzzi, Vespa) : Le salon de Paris ne rentre pas dans l'agenda du groupe

Aprilia, Moto Guzzi et Piaggio/Vespa ont immatriculé respectivement 1740, 1431 et 6382 motocycles en France en 2019 (+50%, +66% et +1%), ainsi que 8855 MP3 (+2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le groupe italien dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 39 commentaires
Le nouvel airbag électronique Alpinestars Tech-Air 5 équivaut à 18 dorsales !

Alpinestars lance sa cinquième génération d'airbag autonome à déclenchement électronique, qui se présente sous la forme d'un gilet à glisser sous un blouson ou une veste de la marque. Particularités de ce Tech-Air 5 : son gonflage ultra-rapide, sa protection équivalente à 18 dorsales superposées (!) et son prix revu à la baisse. Explications.
Comment KTM se prépare à la norme moto Euro 5

KTM nous révèle les effets de la nouvelle norme Euro 5 sur les motos autrichiennes. Explications et interview MNC.
Pratique 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...