• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MUGELLO 2018 - LORENZO S'EXPLIQUE
Paris, le 4 juin 2018

GP d'Italie 2018 - Lorenzo (1er) : "Cette victoire ne change rien, je serai sur une autre moto l'an prochain"

Jorge Lorenzo devient le sixième pilote à s'imposer au guidon d'une MotoGP Ducati après un Grand Prix d'Italie 2018 rondement mené devant Dovizioso et Rossi. Un succès en forme de pied de nez à ses détracteurs et à la marque Rouge, que le majorquin est décidé à quitter. Débriefing.

Commentaires

Faut arrêter avec l'égo de Lolo ! Ils sont tous pareils de ce côté là ! Tous interchangeables , tous légos ! ça devient un toc cette affaire , on s'en tape de son caractère ou alors on critique tous les autres prétentieux ! J'ai les noms !
Eh, GPMAN, dire "quel magnifique pilotage", c'est être langue de vipère ? Comme beaucoup de pilotes, il y a le mec sur piste de le mec au micro. Lorenzo fait partie de ceux qui disent "je" quand il gagne et "nous" quand il perd, je persiste. Ca ne le rend pas sympathique, mais comme ce n'est pas ce qu'on lui demande, après tout, il peut bien rester aussi désagréable qu'il le veut, ça ne m'empêchera pas d'admirer son indéniable talent... sur piste ! Et d'ici qu'il gagne sur trois marques, il deviendra une légende... toujours sur piste ! Pour le reste, c'est son ego qui est devenu légendaire LOL (pas LOLO, hein, juste LOL)...
Ah, GPMAN, le retour ! Super !
Les anti Lorenzo toujours des langues de vipère. Lorenzo ne dit rien d'autre que la moto avec le nouveau réservoir le fatigué et que le nouveau lui permet de se sentir mieux il reconnaît son manque de condition physique allez plutôt voir les déclarations de Rossi et vinales qui charge Yamaha en terme de remise en cause on a connu mieux que ces deux là
Comme d'habitude, quand il gagne, Lorenzo dit "je" et quand il échoue, il dit "nous". Il gagne le Mugello donc c'est parce que Ducati l'a enfin écouté pour le réservoir et que sa méthode est bonne. Quel dommage qu'il soit si désagréable, parce que sur la piste, quel magnifique pilotage ! Après, s'il obtient une Yamaha, il aura l'avantage d'être espagnol donc un "aspirateur" à budgets, pas comme un certain Zarco... D'ici à ce que son nom (et son indéniable talent) suffise pour que Yamaha confie une moto plus aboutie au team satellite où il serait, il y a un pas... franchissable !
Toujours pareil et depuis longtemps, si tous les paramètres sont bons il est devant et presque imbattable, c'est cela, un imbécile dés qu'il descend et un super pilote dessus, mais il va loin dans ses déclarations, quand il dit " je ne suis pas un pilote je suis un champion " ca prouve que son égo n'est pas guerri, on verra la fin de cette saison sur Ducati et saison prochaine sur Yam puisque à priori c'est le plus plausible, si c'est vrai il sera c'est sur dans le top5 il connaît trop bien cette machine qui lui va comme un gant, mais quel matériel il aura ????
La méthode Lorenzo : départ canon et à fond tout devant jusqu'au drapeau, suivant un rythme de métronome. Impressionnant.
En tous cas quoi qu'on dise ..............lui il l'a fait !!!! bon même si il me les pètes sévère ............Bravo a lui !!! On verra bien dans 15js !! V
je suis pret a le croire mais pour ca il a intérêt d'etre dans le top 3 . Avec tout ce qu'il viens de dire il s'est mis la pression tout seul . En fait il faut quil soit devant son coéquipier jusqu'au bout . Vaux mieux pour lui que ca roule . Autrement ducati vas le cassé .

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

 

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net