• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 11 septembre 2012

WSBK Allemagne : les Aprilia contre-attaquent

WSBK Allemagne : les Aprilia contre-attaquent

Triplé en première manche, doublé en seconde : les RSV4 n'ont laissé que des miettes à leurs concurrentes dimanche dernier au Nürburgring ! Biaggi et Aprilia en profitent pour reprendre les commandes de leurs championnats respectifs...

Imprimer

Triplé en première manche, doublé en seconde : les RSV4 n'ont laissé que des miettes à leurs concurrentes dimanche dernier au Nürburgring ! Biaggi et Aprilia en profitent pour reprendre les commandes de leurs championnats respectifs...

Première course Superbike

Comme à son habitude, Tom Sykes prend un très bon départ. Carlos Checa est dans le coup également mais son bicylindre l'oblige trop vite à céder des places à ses adversaires munis de 4-cylindres... Contraint de forcer dans les virages, l'Espagnol chute au freinage du bout de ligne droite en tout début de course.

Au sein du peloton, Davide Giugliano prend donc le relais de son coéquipier au n°7 et tente de suivre le rythme des 4-pattes. Jonathan Rea et sa Fireblade lui facilitent un peu la tâche en rejoignant le bac à graviers dès la 3ème boucle.

Quelques instants après avoir effectué un superbe dépassement sur Leon Haslam, le rookie italien et sa Ducati n°34 se retrouvent eux-aussi par terre, dans le 4ème tour. Sykes mène alors la course devant Biaggi et Melandri : les trois hommes forts de 2012 sont au rendez-vous...

À quelques longueurs du trio infernal, Davies et Laverty se bagarrent âprement la quatrième place aux commandes de leurs RSV4. Un peu plus loin, notre rookie français, Loris Baz, dispute à Leon Haslam sa sixième place. Premier pilote Ducati, Sylvain Guintoli bataille avec notre autre compatriote Maxime Berger, ainsi que Zanetti et Camier.

Dans le 6ème tour, Marco Melandri part à la faute et laisse Biaggi seul avec Sykes ! Le pilote BMW se relève imdemne et sa moto n'a pas l'air d'avoir trop souffert : furieux, le "futur ex-leader" du championnat tentera de se rattraper en seconde manche...

Averti de l'abandon de son ennemi n°33, l'Empereur Romain décide de battre le fer tant qu'il est chaud : il attaque Sykes au premier freinage du 8ème tour mais élargit et se fait repasser par le Ninja anglais... Ce dernier est prévenu : Biaggi ne fera pas de quartier.

Alors que Tom parvient à dominer Max, derrière, Loris Baz trouve une ouverture sur Leon Haslam et s'empare de la cinquième place dans le 10ème tour. La première BMW se trouve donc derrière trois Aprilia et deux Kawasaki. La lutte au championnat des constructeurs est elle aussi particulièrement intense !

À neuf tours de la fin, Max Biaggi prend les commandes de la course. Laverty et Davies ont cessé de se chamailler : ils se trouvent alors à deux secondes de Sykes mais l'écart réduit à vue d'oeil. Biaggi lui, s'envole vers la victoire qui lui permettrait de reprendre la tête du championnat, 6,5 points devant le pauvre Melandri.

Guintoli, toujours premier représentant des Rouges de Bologne, occupe la sixième place derrière son - notre ! - compatriote Baz mais devant Haslam et Camier. Reparti après sa chute, Carlos Checa circule à la 14ème place devant Lanzi et McCormick.

Deux tours plus tard, Sykes est éjecté du podium par Laverty et Davies : le Nord-Irlandais et le Gallois sont un bon ton au-dessus de l'Anglais. L'Italien au célébrissime n°3 - Biaggi, who else ? - demeure intouchable et porte son avance à 5 secondes dans le 18ème tour !

La fin de course est animée par Camier qui double Haslam puis Guintoli et fond sur Baz placé en 5ème position. Prévenu du retour canon de Leon et sa Suzuki n°2, Bazooka riposte et trouve malheureusement les limites de sa ZX-10R... Le n°76 chute sur l'angle et offre à "Kamir" un nouveau Top 5.

Max Biaggi peut se contenter d'enrouler dans ses deux derniers tours, tandis que Chaz Davies donne tout ce qu'il a pour doubler Eugene Laverty, en vain. La seconde Aprilia officielle est hors d'atteinte : la n°19 privée se contente allègrement de la troisième marche du podium !

Course Supersport

Auteur de la pole position et d'un très bon départ, Jules Cluzel se retrouve dans la roue de la Kenan Sofuoglu dès le premier virage. Le n°16 est suivi de près par la Honda n°23 de Broc Parkes, la n°11 de Sam Lowes, la n°14 de Gabor Talmacsi et la Kawa' n°99 de Fabien Foret.

Alors que Jules taquine férocement Kenan, Fabien dépasse Gabor dans le 3ème tour puis Broc dans le 7ème... On pense alors que le champion mondial de Supersport 2002 est en mesure de disputer la victoire aux deux hommes forts du championnat, mais c'est compter sans la combativité de Lowes !

Le jeune anglais tombe malheureusement dans le 15ème tour et laisse Foret seul en troisième place, trop loin des deux cadors Cluzel et Sofuoglu. Contrairement à l'épreuve de Moscou, le Turc n'arrive pas à se débarrasser de son encombrant adversaire...

Il faut donc attendre le dernier tour pour voir Kenan Sofuoglu célébrer d'une magistrale roue arrière sur la ligne d'arrivée sa quatrième victoire cette saison. Jules Cluzel termine deuxième à une demi-seconde du leader confirmé du championnat, et six secondes devant Fabien Foret, troisième de la course comme du championnat.

Seconde course Superbike

Eugene Laverty part devant Tom Sykes, Max Biaggi, Marco Melandri, Chaz Davies, Jonathan Rea, Davide Giugliano, Loris Baz, etc. Dans l'ultime chicane du 1er tour, Sykes s'empare du commandement. Surpris par cette attaque, Laverty trace tout droit dans les graviers...

Mais le plus surprenant - renversant ! - est sans doute la chute de Max Biaggi alors logé dans la roue des deux leaders ! Marco Melandri hérite ainsi de la deuxième place quelques hectomètres avant de boucler le premier tour, et bénéficie ainsi d'une occasion en or massif d'effacer sa bourde de la première manche...

Juste derrière la BMW n°33, l'Aprilia n°19 de Chaz Davies monte à nouveau sur le podium... Mais il reste 19 tours à parcourir et les Honda n°65, Ducati n°34, Kawasaki n°76, Aprilia n°58 qui la suivent sont loin d'avoir dit leur dernier mot !

Marco, qui contrairement à Max en première manche a vu son grand rival chuter sous ses yeux, prend son temps et reste dans le sillage de Tom sept tours durant. C'est au tout début de la 8ème boucle que le Hérisson de Ravenne écrase son levier droit avec maestria et dépasse Sykes sur les freins.

Le pilote officiel BMW ne lâche en rien la pression sur ses adversaires, pas plus que sur sa machine et ses pneumatiques : il s'éloigne peu à peu de Tom et Chaz. Ce dernier effectue un freinage plus beau et plus impressionnant encore que celui de Marco le tour précédant et pique au pilote Kawa' sa deuxième position.

Trois secondes derrière Davies et Sykes, trois autres Britanniques assurent également le show : Rea et Laverty se battent pour le gain de la 4ème place tandis que Camier se fraye un chemin au sein du peloton vers une nouvelle cinquième place !

C'est dans le 8ème tour que Melandri commet sa seconde erreur ce week-end : alors qu'il tente de s'isoler en tête, le vice-champion du monde de Superbike 2011 perd l'avant et ne peut repartir. Ses espoirs de conserver la tête du classement provisoire sont anéantis : à deux épreuves de la fin de saison, tout est à reconstruire !

Davies est projeté en tête de cette seconde manche allemande, devant ses camarades Sykes, Rea, Laverty et Camier ! Carlos Checa est sixième juste devant un sixième pilote british, Leon Haslam. Giugliano roule seul en huitième place, une seconde et demie devant Baz et Guintoli.

Alors que Laverty et Rea croisent le fer - ou l'aluminium plutôt ? -, Haslam est victime de la même chute que Biaggi en première manche : il perd l'adhérence dans le "pif" bosselé de la chicane de fin de parcours. Le n°91 se relève douloureusement avec l'aide des commissaires.

Pendant ce temps, Max Biaggi et son Aprilia au flanc gauche tout juste râpé poursuivent leur remontée du fin fond du classement : 22ème et dernier à l'issue du premier tour, le Pirate transalpin profite de quelques chutes - et de sa vitesse bien sûr ! - pour remonter au sein du Top 15 peu après la mi-course.

Un autre pilote se fait remarquer, aux avant-postes cette fois : Leon Camier hisse sa Gex sur le podium en doublant Johnny Rea puis "Youdjin" Laverty dans les 11ème et 12ème tours ! Le team Crescent Suzuki et son préparateur moteur Yoshimura voient leurs efforts d'une année enfin récompensés.

Tom Sykes à l'inverse subit une nouvelle dégringolade en fin de course. En moins de deux tours, le troisième et dernier homme à jouer le titre 2012 passe de la 2ème à la 5ème position... Si son ennemi n°33 est hors course, le n°3 grignote deux points supplémentaires : après avoir doublé Aoyama, Max Biaggi dépose notre Max Berger dans la ligne droite...

Alors que Chaz Davies flirte avec les quatre secondes d'avance, Leon Camier et Eugene Laverty s'interdisent tout retour sur le leader en s'engageant dans une superbe lutte : il ne reste que quatre tours à parcourir et les deux amis dans la vie ne se font aucun cadeau sur la piste !

Jonathan Rea connait une fin de course plus calme, contrairement à Sykes qui subit la pression de Carlos Checa ! Le champion du monde en titre cravache sa Ducati et ne quitte pas l'aspi de la Kawasaki officielle. Difficile néanmoins pour le Catalan de déclencher une attaque sans risquer une nouvelle chute. Du coup, "El Toro" guette la moindre erreur.

Mais aucun des cinq pilotes placés devant lui ne fautent dans les derniers tours. Chaz Davies remporte ainsi sa première victoire en World Superbike ! Le champion du monde en titre de Supersport devance cette fois Eugene Laverty sur Aprilia officielle, qui grimpe une seconde fois de la journée sur la deuxième marche du podium.

En l'absence de Biaggi - et de Melandri... -, c'est Leon Camier qui complète le Top 3 aux commandes de sa GSX-R1000 et devance deux autre sujets de sa Majesté Elizabeth II : Jonathan Rea sur CBR1000RR et Tom Sykes sur ZX-10R.

Les deux Ducati Althea terminent en 6ème et 7ème positions tandis que Loris Baz devance sur le fil la première S1000RR - celle de Badovini - et les deux Ducati du team Pata. Max Biaggi décroche les trois points de la 13ème place et conforte ainsi légèrement son retour sur le trône du WSBK.

.

.

.

Les derniers essais MNC

Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !
Essai XSR700 Xtribute : le P'tit LU de Yamaha

Comme le célèbre Petit Beurre de LU, la XSR700 XTribute est craquante et savoureuse sous son apparence classique. Cette nouvelle moto Yamaha, supposée rendre hommage à la XT500, est également Lu-dique à piloter et Lu-crative pour le constructeur. Essai MNC.
Roadster 6 commentaires
Essai MP3 300 HPE : le scooter trois-roues compact de Piaggio

Piaggio remplace son Yourban 300 en 2019 : plus cossu que son prédécesseur et plus compact que les MP3 350 et 500 lancés l'an dernier mais toujours accessible aux permis B (auto), le nouveau MP3 300 HPE cible les scootéristes urbains. Moto-Net.Com l'a rapidement testé... Essai.
Essai Ténéré 700 : Yamaha décroche la dune

Et si la catégorie des trails revenait à l'essentiel après s'être progressivement enlisée dans un confort bourgeois ? Et si la simplicité et l'esprit d'aventure reprenaient le pas sur la puissance et la sophistication des onéreux maxi-trails ? Yamaha y croit fermement en lançant sur cette piste sa nouvelle Ténéré 700 ! Essai complet sur les magnifiques chemins et les routes escapées de Tortosa (Espagne).
Trail 13 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM reprend du désert avec sa nouvelle 790 Adventure R Rally

KTM triple la mise avec sa 790 Adventure R Rally, nouvelle déclinaison encore plus affûtée de son trail de 94 chevaux. Cette version fortement typée tout-terrain sera produite en série limitée à 500 exemplaires. Présentation.
Prototype Ducati Streetfighter V4 à Pikes Peak : la vidéo

Vous avez admiré la semaine dernière les photos du prototype Ducati Streetfighter V4 à Pikes Peak ? Voici aujourd'hui la vidéo de ce méchant roadster aux mains de Carlin Dunne, en pleine préparation de la célèbre course américaine.
Randy de Puniet en manque de confiance sur sa moto électrique

Victime de deux chutes en trois jours de tests, le français engagé en championnat du monde MotoE pour le team LCR n'a pas terminé la simulation de course hier à Valence, mais reste confiant pour la première épreuve en Allemagne dans 15 jours. Explications.
MotoE 1 commentaire
Un haut-fonctionnaire chargé de la sécurité routière dans tous les ministères

Conformément à la décision du premier ministre, un haut-fonctionnaire chargé des questions de sécurité routière va être nommé dans chaque ministère. Explications.
Sécurité routière 3 commentaires
Pedrosa de retour parmi l'élite mondiale au test MotoGP de Barcelone

Pour la première fois depuis son départ en retraite, Dani Pedrosa s'est confronté à ses anciens rivaux. Pilote de développement de la RC16, l'ancien officiel Honda va-t-il permettre à Johann Zarco et Pol Espargaro de mener la KTM sur le podium ? Débrief.
GP de Catalogne 5 commentaires
Le HRC doit-il arrêter de concentrer ses efforts sur Marquez ?

Pendant la journée d'essais officiels MotoGP hier à Barcelone, le HRC a fait tester trois motos différentes à Marc Marquez, seul pilote à maîtriser - mais avec quel brio ! - la Honda RCV officielle. Que faut-il en conclure ? Débrief.
GP de Catalogne 8 commentaires
Les horaires du championnat du monde WorldSBK, WorldSSP et WorldSSP300 à Misano (Italie) ce week-end

La septième épreuve du Mondial Superbike et Supersport 2019 a lieu ce week-end sur le circuit Marco Simoncelli de Misano, en Italie. Comment regarder les courses en attendant les comptes rendus et les analyses de Moto-Net.Com ? Demandez le programme.

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...