• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PAS ENCORE BRANCHÉ
Paris, le 30 mars 2018

Warhawk : la première moto Curtiss est une... Confederate !

Warhawk : la première moto Curtiss est une... Confederate !

Opération table rase : telle était l'ambition de Confederate l'été dernier en révélant son changement de nom et son intention de produire désormais des motos électriques. Six mois plus tard, la marque rebaptisée Curtiss lance sa première moto : la Warhawk, qui utilise un bon vieux twin S&S alimenté... au sans-plomb ! Explications.

Imprimer

"Il faut que tout change pour que rien ne change". Cette citation de l'écrivain sicilien Giuseppe Tomasi Di Lampedusa se prête assez bien à la situation de Confederate Motorcycles, constructeur américain réputé pour ses motos extrêmes aussi bien techniquement qu'esthétiquement...

L'été dernier, son président avait créé la surprise en prenant deux mesures radicales : d'une part l'abandon du nom "Confederate", qui évoque un passé peu glorieux de l'Amérique et des mouvements suprématismes blancs ("nous avons perdu de nombreuses ventes à cause de ce nom", reconnaissait Matt Chambers : "notre image de marque en a pâti, il est temps de l'arrêter"). Adieu donc "Confederate" et place à "Curtiss" !

Autre évolution, plus surprenante : l'abandon du thermique au profit de l'électrique en collaboration avec son compatriote Zero Motorcycle. Un changement d'orientation spectaculaire pour Confederate, dont la production s'articulait justement autour de gros V-twin S&S bien "tapés", comme sur la P51 Combat Fighter ci-dessus !

Cette reconversion électrique est censée prendre la forme d'une moto inédite appelée "Hercule", qui cracherait 175 ch et un ahurissant 393 Nm de couple (!!) via deux blocs "à piles" californiens. Mais le développement de ce colosse "électrifié" est encore en travaux (12, comme dans la mythologie grecque ?!) : à la place, Curtiss dévoile une moto à moteur... thermique proche, très proche des précédentes Confederate...

Curtiss reste branché sur son ancien secteur

Impossible en effet de ne pas dresser un parallèle entre cette "nouvelle" Warhawk dévoilée par Curtiss et la FA-13 Bomber lancée l'été dernier par Confederate pour marquer son baroud d'honneur. La ressemblance entre les deux motos est frappante, au point d'avoir plus vite fait le tour de leurs similitudes que de leurs différences !

Premier constat, esthétique : la Curtiss reprend à l'ancienne Confederate le même coup de crayon hors du commun, fort d'un train avant à parallélogrammes en alu et d'une énorme poutre centrale qui sert à la fois de cadre, de boîte à air et de réservoir d'essence. La structure du bras oscillant est identique, de même que les jantes BST en carbone et l'intimidant pneu arrière en 240. 

La finition de la Curtiss Warhawk est - comme sur la Confederate - du registre de l'exceptionnel, avec une profusion de matériaux nobles (aluminium de qualité aéronautique et carbone). Le tout assemblé à la main, sur commande, dans l'usine de Birmingham (Alabama, Etats-Unis). 

Seules différences visibles : l'assise monoplace de la Curtiss Warhawk est plus courte que celle de la Confederate et surplombe désormais deux courts silencieux (sous le moteur sur la FA-13 Bomber). L'habillage chromé de la Warhawk enveloppe aussi davantage le moteur... thermique !

Positionnement prix identique

Car non, la première moto Curtiss n'est absolument pas propulsée par un moulin électrique : le coeur qui l'anime est un "classique" bicylindre en V refroidi par air-huile de chez S&S, le même - oh, surprise ! - que celui de la Confederate FA-13 Bomber. Un "very big bloc" de 2163 cc (!), dont les énormes gamelles sont gavées d'essence pour sortir 150 ch et 215 Nm de couple ! 

Et comme d'habitude chez Curtiss / Confederate, le prix de la bête est toujours aussi démentiel : 105 000 dollars pour une diffusion limitée à 35 exemplaires. Décidément, tout change mais rien ne change chez le constructeur américain !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Valentino Rossi assure qu'il ne pensait pas continuer à courir à 40 ans...

Valentino Rossi fêtera ses 40 ans le 16 février 2019, dans un mois jour pour jour, juste après les premiers essais MotoGP à Sepang (Malaisie)... Un cap que le nonuple champion du monde ne pensait pas atteindre à ses débuts en Grands Prix moto en 1996 !
Pilotes et équipes 10 commentaires
Lionel Favre (Peugeot Motocycles) : "Encore un peu de patience pour le Metropolis électrique"...

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur France de Peugeot Motocycles établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, scooters électriques, salon de la moto... Interview de Lionel Favre.
Les concepts branchés de vélo et trottinette électriques Harley-Davidson

Harley-Davidson a profité du Consumer Electronics Show (CES) pour révéler le prix très élevé (33 900 € !) de sa moto électrique LiveWire. Mais ce n'est pas tout : le constructeur américain présentait également une trottinette et un dérivé de VTT électriques... 
R&D
Dakar moto 2019 : l'analyse MNC et les déclarations des pilotes

La 41ème édition du Dakar moto se referme sur la victoire de l'australien Toby Price, vainqueur héroïque devant ses coéquipiers du team officiel KTM, Matthias Walkner et Sam Sunderland. Retrouvez l'analyse Moto-Net.Com et les réactions des principaux pilotes du Dakar moto 2019.
Dakar 2019 3 commentaires
Hubert Auriol : "Mon roadbook ne va pas s'arrêter là !"

40 après son premier Dakar, Hubert Auriol dédicaçait hier soir son livre TDSPP au Brand Store BMW de l'avenue George V, avant de s'élancer pour un tour du monde en 80 jours... Vidéo.
Smart vidéo en direct de l'essai de la nouvelle Triumph Speed Twin

MNC teste actuellement la Speed Twin : première smart vidéo avec le son du moteur.
Roadster 1 commentaire
La CB650R au prix de 7999 € : le nouveau roadster Honda est-il bien placé ?

Fin du suspens chez Honda, qui dévoile le prix de sa nouveauté majeure pour 2019 : la CB650R débarquera fin janvier en concessions au prix de 7999 euros. Cette moto de reconquête - très stylée - se place pile entre les petits roadsters à 7000 € et les modèles de plus forte cylindrée à 9000 €... Explications et comparaisons.
Roadster 3 commentaires
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...