• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI LECTEUR
Gorges d'Ollioules, le 8 juin 2003

Séduisante, même en rôdage

Séduisante, même en rôdage

Si la 850 et la 900 portent le même nom, les changements opérés par Yamaha sont vraiment importants à tous les points de vue. Réglage des rétros, contact, démarreur, j'enclenche la 1ère et c'est parti.

Imprimer

Je traverse Toulon tranquillement, la moto est docile et très facile en tout cas plus que le 850 que j'avais essayé il y a presque 2 ans. Il faut dire qu'à l'époque je descendais d'un F650GS (mono de 175 kg à sec) alors qu'aujourd'hui je roule en Africa Twin... Sans compter le fait que si les deux motos portent le même nom, les changements opérés par Yamaha sont vraiment importants à tous les points de vue. A la sortie de Toulon je prends la rivière couverte pour rejoindre le Col du Corps de Garde.

Je suis bluffé par la facilité de cette moto. Elle reprend à 70 sans problème sur le 6ème rapport (à moins de 3 000 tr/mn) et se faufile dans la circulation sans souci. J'attaque la montée du col derrière un monospace dont je me débarrasse très facilement. La route est toujours aussi étroite, les épingles aussi serrées et je m'amuse follement, la TDM reprend fort sans être brutale et si ce n'était la limitation de régime à 6 000 tr/mn pour cause de rôdage je gage que je ne serais pas loin des perfs de la Multistrada et dans un confort tout autre.

Le freinage est excellent (merci à la R1). Quand une voiture surgit brutalement du "creux d'un esse" c'est sans souci que je balance la moto vers le rocher pour la frôler sans problème. La route hyper étroite et sinueuse jusqu'à Ste Anne d'Evenos est un régal. Même à régime "limité", les accélérations provoquent un bruit des plus sympathiques (surtout comparé à celui du Caponord) et ça pousse fort. Là je prends à gauche, monter au Castellet ne sert à rien si je ne peux pas tirer un peu sur les rapports, je la réessaierai pour ça.

Dans les Gorges d'Ollioules je me régale, cette bécane se met sur l'angle avec une facilité déconcertante, les voitures sont vites oubliées et la TDM est vraiment beaucoup plus joueuse que sa réputation d'utilitaire le laisse croire. A part dans les grands bouts droits "radarisés", je pense qu'elle peut en remontrer à bien des sportives. Sur l'autoroute je me cale à 5 000 tr/mn en 6ème à 146km/h. Pas de quoi se plaindre. Je la rends à Thomas non sans le remercier de sa confiance et lui dis que je repasserai d'ici une quinzaine de jours dès qu'on pourra la pousser un peu...

En résumé, si "ma" moto parfaite existait elle ressemblerait fichtrement à un TDM tant cette bécane semble capable de tout faire et de le faire bien, y compris quand on la pousse un peu. Reste à vérifier dès que le moteur sera exploitable en totalité que même dans les tours elle est au top mais je ne suis pas inquiet pour elle. Je doute de trouver mieux sur le marché aujourd'hui. Quoique... je n'ai pas essayé le V-Strom...

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Salut à tous. Je roule en 900 TDM depuis octobre 2006, moto achetée neuve à Montpellier au retour d'un séjour outre-mer de deux ans pour lequel j'avais été contraint de me séparer, la mort dans l'âme, de mon TDM 850 de 1991. Durant le séjour, un BMW F650 a fait la jointure. Au retour en métropole mon choix s'est porté sans l'ombre d'une hésitation sur le TDM après maints essais d'autres bécanes. Cette moto que Yamaha a, à mon avis, su faire super bien évoluer par rapport au 850, est un vrai régal sur tous revêtements. Pendant deux ans, j'ai pu lui tirer sur la couenne dans l'arrière-pays de Montpellier et sur les autoroutes qui en rayonnent. Elle est monté sur rail, colle bien au pavé, possède des ressources suffisantes pour se faire plaisir et, je le confirme, est super confortable avec la sellerie d'origine. Évidemment, ce n'est pas une fusée, mais elle n'est pas vendue comme telle. Aujourd'hui, je me suis définitivement retiré à Tahiti et j'ai mis mon TDM dans mes valises, même si ça m'a coûté la peau des fesses. Je craignais un peu que le changement de climat (châleur) et de paysage ne la pousse un peu dans ses derniers retranchements. Pas du tout ! Elle a franchi les 18000 kms dans une caisse en bois à bord d'un rafiot sans broncher. Après deux mois de mer, elle a démarré au quart de tour à la première sollication du démarreur (je n'avais même pas débranché la batterie !). Elle s'est tout de suite accomodée des itinéraires défoncés et ne chauffe pas plus malgré les 30 degrés de température quasi-permanente. Je l'utilise quotidiennement, délaissant sans scrupules ma bagnole, et je peux vous dire que dans les embouteillages et autres bouchons de Papeete, son pilotage est jouissif. Un vrai bonheur ! Tout ça pour dire que cette moto me comble sur tous les points, que je ne m'en lasse pas et que je ne suis pas prêt de m'en séparer. Bravo à Yamaha pour cette mouture 2006, même si je regrette beaucoup le sabot et la rusticité mécanique du modèle 1991. Bonne route à tous.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Nouvelle S1000RR 2023 : dans l’inspiration de la M1000RR et innovante

La BMW S1000RR 2023 évolue après sa révision complète de 2019 et profite des avancées de son aînée M1000RR : les ailettes, notamment, sont de sortie. Un peu plus puissante et toujours aussi légère, la Superbike BMW profite aussi d’assistances inédites contrôlant les glisses de l’arrière. Du jamais vu !
Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 2 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.
Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP 2022

Annulé ces deux dernières années, le Grand Prix moto de Thaïlande redémarre ce week-end sur le Chang International Circuit à Buriram avec un invité surprise sur la Suzuki : Danilo Petrucci ! Horaires et enjeux du GP de Thaïlande MotoGP, 17ème course du championnat du monde 2022 après laquelle il ne restera que trois épreuves pour savoir qui sera champion du monde MotoGP 2022... Attention au décalage horaire : demandez le programme en heure française !
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

PARCOURS

  • 75 km
  • Toulon - Gorges d'Ollioules

POINTS FORTS

  • Moteur à la fois doux et expressif suivant les besoins
  • Partie cycle saine et sans souci
  • Facilité de prise en mains déconcertante

POINTS FAIBLES

  • Tiges de rétro un peu trop courtes
  • Position un poil trop sur l'avant
  • Position trop sportive
  • Roue de 18 pouces à l'avant (19 serait mieux)
  • En savoir plus...