• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE TIGRE DANS LE RETRO
Paris, le 14 décembre 2017

Rétrospective moto : les Triumph Tiger de 1936 à 2018

Rétrospective moto : les Triumph Tiger de 1936 à 2018

L'arrivée des nouvelles Tiger 800 et 1200 sérieusement améliorées pour 2018 incite à se replonger dans la longue histoire des motos de type trail chez Triumph. Retour sur une saga débutée dans les années 30 avec cette rétrospective MNC.

Imprimer

Tiger 70, 80 et 90 (1936)

Saviez-vous que la toute première Triumph Tiger était une moto à moteur monocylindre de 70, 80 et 90cc lancée en... 1936 ? Que cette vieille "tigresse" ci-dessous (!) remporta trois médailles d'or aux International Six Days Trial (ISDT) - l'ancêtre des ISDE - avant d'être militarisée sous le nom "3HW" pendant la Seconde Guerre mondiale ? Non ? Pour être honnête, MNC l'ignorait aussi !

C'est au détour d'un slide rapidement affiché par Triumph pendant la présentation du modèle 2018 de la Tiger 1200 que le Journal Moto du Net est tombé sur cette information digne d'intérêt pour tous les amateurs d'histoire moto. Surtout les fans de la production d'Hinckley, toujours avides de connaissances sur leur marque favorite !

Et si cet historique mérite de s'y attarder, c'est d'abord pour sa durée record : avec 81 ans au compteur, la lignée "Tiger" est la plus longue de l'histoire de la marque, loin devant la Bonneville dont les débuts ne remontent "qu'à" 1959. De quoi revendiquer "l'histoire d'aventure la plus riche et ancienne que toute autre marque", souligne Triumph.

Vantards, les anglais ? Pas tant que ça : imaginez un peu que la toute première BMW GS - la R80G/S - n'est arrivée qu'en 1980, soit presque 45 ans plus tard ! Si le Tigre anglais se casse aujourd'hui les crocs sur la R1200GS - comme toutes ses rivales, du reste -, il peut en revanche fièrement bomber le torse grâce à ce statut de pionnier !

Tiger T100 (1939)

Découverte en 1939, la Tiger T100 est une très jolie moto dont l'allure tout-terrain est davantage marquée que sa devancière. Propulsée par un bicylindre de 498cc refroidi par air, elle démarre au kick et reçoit des soufflets sur sa fourche. 

La longue et épaisse selle plate respire le confort, tandis qu'une béquille centrale prend place de série. Aujourd'hui, la T100 serait probablement considérée comme une "néo-rétro-Scramblo-vintage" et se vendrait certainement très bien auprès des amateurs de style classique !

Tiger T110 (1954)

Retour à des lignes moins "TT" sur la Tiger T110 de 1954, dont le bicylindre parallèle de 649cc refroidi par air l'emmène jusqu'à 110 mph (environ 177 km/h), vitesse plutôt flatteuse pour l'époque.

Cette version avec laquelle Triumph continue à participer aux ISDT évoluera pour offrir plus de polyvalence au fil des années, jusqu'à la Tiger Cub T20c de 1957 que le constructeur considère comme son premier modèle aussi à l'aise sur route qu'en tout-terrain.

Tiger Trail (1981)

Le Tigre d'Hinckley se fait plus discret pendant les années 60 et ne subit qu'une seule mise jour la décennie suivante sous la forme de la Tiger 100 en 1973. Triumph revient aux affaires en 1981 avec la Tiger Trail pour s'engouffrer dans la nouvelle tendance à la mode : les motos inspirées du Rallye-raid et du célèbre Paris-Dakar.

La marque anglaise ne s'en cache pas : sa Tiger Trail se place en concurrence frontale avec la BMW R80G/S dévoilée l'année précédente. Les début d'un long duel entre le Tigre anglais et la "Géhesse" allemande, toujours en vigueur 36 ans plus tard ! Cette Tiger s'illustra aux mains de Tony Beaumont lors du Rallye des Pyrénées.

Tiger 900 et 955i (1993)

John Bloor préside désormais à la destinée de Triumph et entend se replacer sur le segment du trail avec la Tiger 900 présentée au salon de Cologne (Allemagne) en 1993. Son principal atout réside dans son trois-cylindres en ligne de 885cc, architecture pertinemment remise au goût du jour pour consolider l'identité de la marque. 

Forte de 84 ch, la Tiger 900 revendique la plus forte puissance du segment et un confort digne d'une bonne moto routière. Haute et lourde (plus de 250 kg tous pleins faits !), elle demande en revanche une solide poigne en tout-terrain où sont appréciés son robuste sabot moteur et ses suspensions à fort débattement.

La Tiger reçoit le 3-pattes injecté de la Speed Triple T509 en 1999, puis lui pique son bloc de 955cc deux ans plus tard. Sa puissance atteint alors 105 ch et son poids... 255 kg ! Toujours aussi confortable, elle confirme son orientation routière avec sa selle réglable en hauteur, son tableau de bord riche en infos et son pare-brise plus enveloppant. 

Son double optique rond lui confère un regard globuleux, tandis que son gros réservoir de 24 litres est barré d'une triple griffe censée illustrer sa nature féline. Effet assuré avec son inoubliable coloris vert pomme acidulé ! 

Tiger 1050 (2006)

Au milieu des années 2000, Triumph fait une croix sur l'idée d'aller chatouiller les "Reines du désert" comme l'Africa Twin : sa Tiger 1050 est davantage un roadster haut sur pattes qu'un véritable trail. Ses roues à bâtons en 17 pouces, son mono-bras et sa fourche inversée confirment ce parti pris.

Plus légère et plus puissante - son trois-cylindres développe 125 ch -, la Tiger 1050 invite à une conduite sportive... sur route uniquement. Ses capacités sont limitées en off-road, ne serait-ce qu'en raison de ses pneus en 120 mm et 180 mm au profil routier ! 

Ce positionnement dynamique est renforcé en 2013 par la première Tiger "Sport", de nouveau améliorée en 2016. Un an plus tard, la Tiger Sport et son 3-cylindres chipé à la Speed Triple propose toujours ses excellents services contre un chèque de 14 000 €.

Tiger 800 (2011)

Aussi bonne soit-elle sur route, la Tiger Sport laisse un trou béant dans la gamme : aucune moto du constructeur anglais n'est plus capable de se frotter au tout-terrain, y compris sur des chemins roulants. Triumph y remédie en 2011 avec la Tiger 800, déclinée en deux familles (XC à rayons et XR à rayons).

Très bien équipée, robuste et équilibrée, cette moto se veut une alternative crédible aux BMW F800GS et autres Suzuki V-Strom 650. La recette plaît puisqu'il s'agit "d'une des motos Triumph les plus vendues de tous les temps", se réjouit la firme d'Hinckley !

Fortes de ce succès, les Tiger 800 ont connu leur première importante évolution en 2015 et font de nouveau peau neuve pour 2018

Tiger Explorer 1200 (2012)

Dévoilée dans la foulée des Tiger 800, l'imposante Tiger Explorer 1200 est lancée dans un but précis : déboulonner cette satanée R1200GS ! Tous les bons ingrédients sont réunis, à commencer par un 3-cylindres de 1215cc plein comme un oeuf, un châssis sûr et un agréable confort. 

Seul hic : un poids élevé et haut perché. Qu'à cela ne tienne : l'Explorer convainc aussi grâce à sa finition irréprochable, son cardan transparent et une impressionnante liste d'équipements de série. Et Triumph va encore plus loin en 2016 en ajoutant un pare-brise électrique et des suspensions semi-actives !

Tiger 1200 (2018)

La troisième évolution de la Tiger 1200 - qui abandonne le nom Explorer - vient tout juste d'être testée par MNC dans ses versions XCA (haut de gamme avec jantes à rayons) et XRT (haut de gamme avec bâtons). Pas évidente à appréhender, l'offre 2018 s'articule en tout autour de six Tiger 1200, plus ou moins équipés !

Allégé de 2 kg à 10 kg - selon les modèles - et bardé de nouvelles technologies (écran TFT, éclairage adaptatif, shifter double effet, etc.), le maxi-trail britannique entérine son statut de "routière sur échasses" cossue et confortable. Une bonne manière pour Triumph de compenser l'arrêt de sa Trophy 1200... et de poursuivre avec panache cette riche saga de Tiger !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Quadro Qooder 2018 : la 4ème dimension !

Le Quadro Qooder - anciennement Quadro4 - possède quatre-roues et un guidon, mais ce n'est pas un quad. Il s'incline en courbes et se conduit avec le permis B (voiture), mais ce n'est pas vraiment un scooter... Amélioré pour 2018, ce drôle d'engin mélange les genres au profit de sensations étonnantes ! Essai.
Scooter 3 commentaires
Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Près de 400 000 visiteurs au Mondial de la Moto de Paris 2018

Près de 400 000 visiteurs se sont rendus dans le Hall 3 réservé à la moto au Mondial de Paris 2018. Cette fréquentation record dépasse toutes les attentes des constructeurs participants, qui se réjouissent de ce succès lié au regroupement avec le Mondial de l'Auto. Explications.
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2018

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon MotoGP, 16ème manche du championnat du monde 2018 à suivre sur MNC et MNC Live. Sur les terres de son employeur, Marc Marquez peut mathématiquement remporter le titre de champion du monde MotoGP 2018 alors qu'il restera encore trois courses avant la fin de la saison... Présentation.
16/19 - GP du Japon 1 commentaire
François Tarrou succède à Alexandre Kowalski chez Yamaha

Après quelques années dans les barbecues puis les appareils photo, François Tarrou fait son retour dans le monde de la moto ! Et pas des moindres, puisque celui qui fut directeur marketing chez Harley-Davidson succède à Alexandre Kowalski au poste de directeur marketing, communication et compétition de Yamaha Motor France. Explications.
Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à El Villicum

La onzième épreuve du WorldSSP 2018 s'est disputée ce week-end à El Villicum, en Argentine(!). Afin de compléter notre compte rendu en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Supersport à l'issue de la course argentine. Do you speak french ?
Déclarations des pilotes WSBK 2018 à El Villicum : seconde course

La douzième épreuve du WorldSBK 2018 s'est disputée ce week-end à El Villicum (Argentine). Afin de compléter nos comptes rendus en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Superbike à l'issue des courses argentines. Voici celles de la seconde manche... Do you speak french ?
Nouveautés 2019 : Kawasaki (re)lance sa Ninja ZX-6R 636

Yamaha ne sera plus seul sur le segment des motos Supersport en 2019 : Kawasaki créé la surprise en relançant son emblématique ZX-6R 636 ! Très proche de l'ancien modèle, la Ninja hérite de quelques évolutions et d'aménagements mécaniques pour répondre à Euro4. Présentation, disponibilité et tarifs.
Salon de Paris 8 commentaires
La Ducati Multistrada 1260 Enduro 2019 passe au Testastretta DVT 1262

Ducati dévoile comme prévu sa nouvelle Multistrada 1260 Enduro qui reçoit le moteur bicylindre à distribution variable (DVT) de 1262 cc adopté l'année précédente par la Multistrada standard. La plus baroudeuse des Rouges de Bologne étrenne au passage une ergonomie améliorée et des équipements supplémentaires. Présentation.
Trail 9 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.

 

  • En savoir plus...