• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 20 octobre 2009

Essai Triumph Tiger 1050 : le tigre à trois pattes !

Essai Triumph Tiger 1050 : le tigre à trois pattes !

Trail routier, gros supermotard, routière sportive ? La Triumph Tiger 1050 se fiche bien des étiquettes qu'on peut lui coller sur le dos. Elle, ce qu'elle aime, c'est rouler, un point c'est tout ! Nous l'avons donc essayée sur 2500 km : compte rendu.

Imprimer

100% route

Avec ses pneus fins et ses grandes jantes à rayons, la Triumph Tiger 955 revendiquait encore quelques aptitudes pour les balades hors bitume. Mais compte tenu de son poids important, le constructeur britannique a dû se rendre à l'évidence : bien peu de propriétaires de Tiger s'aventuraient sur la terre.

Essai Triumph Tiger : Le tigre à trois pattes !

Triumph en a pris acte en dévoilant la déclinaison de son fabuleux 3-cylindres de 1050 cc fin 2006. Avec son moteur de roadster, ses éléments de sportive et son look de routière, la nouvelle Tiger 1050 mêle savamment les genres pour mieux brouiller... les pistes, justement !

Adieu les tétines !

D'une certaine manière, la nouvelle Tiger est aux trails ce que les SUV sont aux 4x4 : elle en garde l'assise haute, la position naturelle et le gabarit valorisant, mais se voit dotée d'accessoires purement destinés à la route et même à l'arsouille.

Essai Triumph Tiger : Le tigre à trois pattes !

Jugez plutôt : étriers de frein avant radiaux, bras oscillant renforcé, fourche inversée entièrement réglable et surtout jantes de 17 pouces de dimensions standard pouvant accueillir les montes pneumatiques les plus sportives, etc. La nouvelle Tiger n'a - presque ! - rien à envier aux dernières hypersports.

Cette 1050 se veut donc joueuse mais pas autant qu'un supermotard en raison de son poids conséquent. Elle entend également ménager un bon confort et une protection honnête pour le pilote comme pour son passager.

Inclassable Tiger...

Tout cela se ressent dans ses lignes qui mêlent assez harmonieusement sportivité, classe et fonctionnalité. La tête de fourche avec ses doubles optiques acérées est plus agressive que par le passé. Cette Tiger 1050 évoque en fait plus un roadster sportif haut sur patte qu'un trail classique.

Essai Triumph Tiger : Le tigre à trois pattes !

La robe orange de notre moto d'essai lui sied particulièrement bien. Les autres coloris (blanc et noir reconduits en 2010, contrairement à l'orange malheureusement !) sont bien plus discrets mais subtilement rehaussés par la fourche anodisée or du plus bel effet. On regrette simplement de ne pas retrouver le splendide monobras pourtant présent sur la Speed Triple et la Sprint ST.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine avec pot Arrow
  • Pneus : Bridgestone BT-021
  • Parcours : 2500 km (1000 km autoroute, 1400 km campagne, 100 km ville)
  • Conso moy (autonomie) : 5,8 l/100 km (250 km)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS

 
  • 3-cylindres magique
  • Polyvalence d'utilisation
  • Design agréable
 
 
 

POINTS FAIBLES

 
  • Hauteur de selle (pilote et surtout passager)
  • ABS trop présent à l'arrière
  • Quelques lacunes d'équipement
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !