• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
FAKE NEWS
Paris, le 21 juin 2019

Pour Johann Zarco, les rumeurs de son passage en WorldSBK chez Honda sont "des conneries"

Pour Johann Zarco, les rumeurs de son passage en WorldSBK chez Honda sont des conneries

Face à ses difficultés d'adaptation à la MotoGP KTM, Johann Zarco pourrait-il rebondir en championnat du monde Superbike dans le team officiel Honda ? Le pilote français dément fermement cette incroyable et improbable rumeur, lancée puis très vite retirée du compte Twitter officiel du WSBK... Mise au point.

Imprimer

Johann Zarco s'est exprimé avec humeur sur la rumeur de son passage chez Honda en World Superbike, née d'un tweet lancé sur le compte Twitter officiel du WSBK puis rapidement retiré. D'après ce post, le pilote KTM envisagerait un "changement choc vers le WSBK" et serait en "lien avec Honda pour 2020"... 

"C'est une grosse erreur, plusieurs personnes m'ont appelé à cause de ça mais je n'ai jamais parlé avec Honda", a réagi Zarco à la fois perplexe et en colère, en marge du Grand Prix de Catalogne où pas moins de onze chutes ont favorisé l'accès à son premier Top 10 sur la RC16

"La personne qui a donné cette information, je ne sais toujours pas qui c'est, mais elle devrait perdre son travail très rapidement car c'est vraiment des conneries", s'est emporté le n°5 qui a aussitôt exprimé son mécontentement auprès de Dorna Sports, le promoteur des championnats du monde MotoGP et Superbike.

"Je ne sais pas d'où ça vient exactement, a priori du site du Superbike ou du compte Twitter officiel du Superbike. Ils l'ont retiré, donc c'est étrange. Je l'ai dit à Carmelo Ezpeleta (le boss de Dorna, NDLR) car ce n'est pas correct et ça aurait pu me mettre en difficulté avec KTM"...

Zarco en WBSK en 2020 ? Peu probable

Or l'ancien pilote Yamaha - toujours en délicatesse avec la KTM et qui pointe actuellement à une lointaine 16ème place au provisoire - n'a clairement pas besoin de difficultés supplémentaires avec son employeur, d'où son légitime agacement face à ces bruits de couloirs a priori infondés.

Des pics de tension se sont par ailleurs manifestés, notamment pendant le GP d'Espagne où Johann avait laissé exploser sa colère pendant les essais : le n°5 avait tenu des propos très durs envers son équipe et le cadre tubulaire cher à la marque Orange, critiques qui avaient fortement déplus au big boss de KTM, Stefan Pierer...

Le dirigeant autrichien, qui ne manque ni de réactivité ni de caractère, avait immédiatement recadré son pilote en qualifiant ses performances "d'inacceptables" et en assurant que ses problèmes d'acclimatation avec la RC16 seraient essentiellement "du ressort psychologique"... Ambiance !

Depuis, les relations se sont apaisées - du moins en apparence -, même si le box du pilote français ne respire pas spécialement la sérénité et la joie de vivre pendant les courses... Cette rumeur sur son intérêt pour Honda en WSBK a donc forcément trouvé de quoi se répandre, bien qu'elle semble en réalité très peu crédible.

Que le cannois de 28 ans examine des options au cas où son mariage avec KTM sombrerait avant l'échéance de son contrat fin 2020, pourquoi pas. Mais qu'il envisage de quitter le MotoGP paraît hautement improbable : on parle d'un pilote qui a signé trois podiums et deux pole positions l'année dernière chez Yamaha Tech3, et autant la saison précédente !

Le pilote français , nommé "débutant de l'année" en 2017, a souvent été considéré comme un prétendant pour la gagne. Un tel palmarès et autant de talent manqueraient douloureusement à la catégorie reine du sport moto, n'en déplaise aux communicants des réseaux sociaux du WSBK.

Des nouvelles pièces prometteuses 

D'autant que l'horizon tend doucement à s'éclaircir pour Johann, qui s'est adjoint les conseils de l'ancien pilote Jean-Michel Bayle pour prendre du recul. Le n°5, moins tendu, envisage même d'essayer de s'inspirer de son coéquipier Pol Espargaro qui parvient mieux à dompter la RC16.

"J’essaie de changer mon pilotage pour trouver la confiance que Pol a sur cette moto, mais ça m’oblige à faire des choses que je n’ai jamais faites depuis dix ans", explique-t-il. "C’est comme si on me demandait de courir un marathon en marche arrière, avec l’obligation de faire le même temps que dans le sens normal".

Le français a par ailleurs enregistré une progression durant les essais officiels dans la foulée du GP de Catalogne, durant lesquels un nouveau châssis et une selle redessinée ont été introduits. Toute l'équipe a pu travailler longuement sur ces pièces car KTM est resté deux journées supplémentaires à Montmelo dans le cadre d'essais privés. 

Johann apprécie notamment le meilleur confort de cette nouvelle selle, qui le projetterait moins vers l'avant : "on force moins au niveau des bras", se réjouit-il tandis que le nouveau châssis tubulaire - validé par Dani Pedrosa - apporterait davantage de facilité en entrée de courbes.

"Quand on passait de l'ancienne moto à la nouvelle, j'étais vraiment beaucoup plus libéré sur la nouvelle", affirme le double champion du monde Moto2 qui répète qu'il n'est pas dans sa nature de lâcher prise : "je n'abandonnerai pas, ce n'est pas une solution et ce n'est pas mon genre !" A bon entendeur...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...