• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LA TAILLE COMPTE AUSSI
Paris, le 15 décembre 2016

Plaques d'immatriculations moto : format 210x130 obligatoire au 1er juillet 2017

Plaques d'immatriculations moto : format 210x130 obligatoire au 1er juillet 2017

Se rappelant subitement de la mesure sur les dimensions des plaques moto (210x130 mm) recommandée par le Conseil national de sécurité routière (CNRS) en 2013 (!) et adoptée par le Comité interministériel de sécurité routière (CISR) en 2015 (!!), le gouvernement vient de publier aujourd'hui (!!!) l'arrêté du 9 décembre précisant ses modalités d'application...

Imprimer

C'était la mesure complémentaire B9 du CISR du 2 octobre 2015, elle-même issue des recommandations du CNSR du 21 juin 2013 : "généraliser, sans préjudice du droit de l'Union européenne, les prescriptions de l'arrêté relatif aux plaques d'immatriculation à l'ensemble du parc pour une mise en oeuvre au 1er janvier 2017", sachant que les plaques aux anciens formats devront être changées avant le 1er juillet 2017.

Les motards (et autres propriétaires de cyclos, tricycles et quads) roulant encore avec des plaques plus petites que le standard 210x130 mm (généralisé depuis des années et obligatoire depuis le 1er juillet 2015 pour les nouvelles immatriculations) ont donc un peu plus de six mois pour se mettre aux normes, sous peine d'une amende de 135 euros.

Egalité de traitement des usagers vis-à-vis des radars

Hormis le blabla officiel ci-dessous viant à "protéger les usagers les plus vulnérables", l'objectif parfaitement assumé par le gouvernement est naturellement de faciliter la lecture des plaques par les radars automatiques : "l'uniformisation des plaques d'immatriculation va simplifier le contrôle des forces de l'ordre et permettra l'égalité de traitement des usagers vis-à-vis des radars", se réjouit la Sécurité rentière routière.

JORF n°0291 du 15 décembre 2016

Arrêté du 6 décembre 2016 modifiant l'arrêté du 9 février 2009 fixant les caractéristiques et le mode de pose des plaques d'immatriculation des véhicules

Publics concernés : conducteurs d'un véhicule à moteur à deux ou trois roues ou d'un quadricycle à moteur, non carrossé, entreprises intervenant en matière de plaques d'immatriculation, forces de l'ordre.
Objet : le présent arrêté a pour objet d'uniformiser les dimensions des plaques d'immatriculation des véhicules à moteur à deux ou trois roues et quadricycles à moteur, non carrossés.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er janvier 2017, hormis les dispositions prévoyant le remplacement des plaques aux anciens formats par des plaques au format unique qui entrent en vigueur le lendemain de la publication du présent arrêté.
Notice : le présent arrêté vise à protéger les usagers les plus vulnérables en généralisant à l'ensemble du parc des véhicules à moteur à deux ou trois roues et quadricycles à moteur non carrossés le format unique de 210 millimètres par 130 millimètres des plaques d'immatriculation posées depuis le 1er juillet 2015. Les plaques d'immatriculation aux anciens formats devront être changées avant la date du 1er juillet 2017. 

Plaques d'immatriculations moto : format 210x130 obligatoire au 1er juillet 2017

Commentaires

Bestof: 
1
Vu qu'un contrôle de Police qui mènerait à un tel pv est moins probable que de se faire choper par un radar : ça doit être plus rentable de garder une plaque illisible, non ? La vache 135 euros. Faudrait aller faire un tour au 18 rue Chanoinesse (pour les parigos) et vérifier la conformité des motos stationnées; une tranche de rigolade garantie !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2017 : prix, fiches techniques et dates de disponibilité

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.