• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CATALANGP ANALYSE
Paris, le 17 juin 2019

Petrucci favorise son maintien chez Ducati avec son podium en Catalogne

Petrucci favorise son maintien chez Ducati avec son podium en Catalogne

Au terme d'un Grand Prix de Catalogne âprement disputé contre Rins et Quartararo, Petrucci termine pour la troisième fois consécutive sur le podium MotoGP, du jamais vu depuis ses débuts en 2012. De quoi lui permettre de conserver son guidon officiel chez Ducati ?

Imprimer

Danilo Petrucci, Ducati Mission Winnow (7ème en qualifs et 3ème en course) : "Je suis très heureux de ce podium, même si sans l'incident du deuxième tour il aurait été plus difficile à obtenir. Je suis vraiment désolé pour Andrea car il a perdu une grande chance de briller".

 "J'ai essayé de rester avec Marquez en début de course, mais ce n’était pas possible. Rins et Quartararo ont également été très rapides. Avec Alex, nous nous sommes croisés plusieurs fois et il m’a même touché du côté droit ! Puis Fabio m'a doublé et j'ai juste essayé de rester avec lui pour m'éloigner du peloton".

"Nous avons obtenu le meilleur résultat possible aujourd'hui. Après trois podiums consécutifs, nous sommes presque troisièmes au championnat : il faut qu'on conserve cette dynamique à Assen (pour le GP des Pays-Bas le 30 juin, NDLR)".

L'analyse Moto-Net.Com : Danilo Petrucci termine ce week-end catalan avec un troisième podium d'affilée, après sa troisième place en France et sa victoire en Italie. Jamais encore le n°9 n'avait traversé une période aussi faste, lui qui avait signé six podiums en tout et pour tout avant d'intégrer le team officiel Ducati !

Ses performances l'encouragent à briguer la troisième place du championnat actuellement détenue par Rins, puisque seulement trois points le séparent du pilote Suzuki (98 contre 101). Voire la deuxième place de son coéquipier Dovizioso, qui n'est plus qu'à cinq longueurs (103 points) suite à sa chute provoquée par Lorenzo ?!

Avouons que pas grand-monde n'aurait parié sur la capacité de Petrucci à soutenir la comparaison avec le vice-champion du monde, par ailleurs l'adversaire le plus consistant de Marc Marquez depuis 2017. De quoi faire taire les critiques qui estiment son guidon d'usine obtenu par "copinage" avec ses compatriotes...

L'objectif est de continuer sur cette voie afin d'obtenir une prolongation de son contrat d'un an dans l'équipe officielle, place ouvertement convoitée par Jack Miller. Mais à cause de son irrégularité - trois résultats blancs en sept courses - et de son caractère impulsif, le pilote Ducati Pramac n'a pas autant la cote que "Petrux" chez Ducati.

"Donner le meilleur" pour rester à l'usine

Danilo Petrucci écarte d'un revers ces considérations, malgré les rumeurs annonçant l'imminence de son renouvellement sur la moto d'usine du blason de Bologne. "Je n'y pense pas", assure-t-il, tout en admettant assez logiquement "donner le meilleur pour essayer de les convaincre".

Lucide, le natif de Terni est également conscient d'avoir bénéficié d'un coup de pouce grâce au "strike" de Lorenzo : Viñales, Rossi et l'officiel Honda évoluaient à un autre rythme que Petrucci, moyennement à l'aise sur le circuit de Montmelo où il s'est qualifié 7ème après avoir chuté.

Ce manque de vélocité se révèle notamment par son sixième meilleur chrono en course - derrière Marquez, Quartararo, Crutchlow, Rins et Miller - et son absence de résistance quand le jeune prodige français l'a dépassé. Ducati lui doit cependant d'apparaître dans le quatuor des constructeurs vedettes en Catalogne : Honda avec Marquez, Yamaha avec Quartararo et Rins avec Suzuki. Un autre bon point pour "Petrux" !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Le concept Storr 500 annonce l’arrivée d’un trail chez Brixton Motorcycles

Comment, Brixton lance un concept-store ? Ah non, pardon, la marque autrichienne spécialisée dans les motos néo-rétro a dévoilé à l’Eicma 2022 un concept de trail baptisé Storr, équipé du moteur de la Crossfire 500 et croqué par son studio de design dirigé par un ancien de... Kiska. "Ach", bien vu !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Coloris nature pour l’Himalayan en 2023, finition militaire pour la Classic Signals

Royal Enfield dévoile de nouvelles peintures sur son Himalayan 410 et sur sa Classic 350 : les indiens jouent les poètes avec trois livrées inspirées de la nature sur leur trail, les compatriotes avec deux coloris militaires sur leur roadster en version "Signals". Tout cela arrivera en France courant 2023 à des tarifs indéfinis.
Le monstre Ducati Diavel V4, élu plus belle moto du salon Eicma 2022

Sacré champion du monde 2022 en MotoGP et en World Superbike, Ducati est également sorti vainqueur du concours de la moto la plus belle du salon Eicma, grâce à son nouveau Diavel V4. La firme de Bologne totalise ainsi onze victoires sur ses terres, contre six pour MV Agusta... et toujours zéro pour le collectif Piaggio-Aprila-Guzzi-etc.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…
Marché moto en octobre 2022 : coups de pompe, de chaleur, de pot...

L’analyse mensuelle des ventes de motocycles en France a rarement été aussi laborieuse... En octobre 2022, les stations-services asséchées, la météo détraquée et les livraisons de machines saccadées étaient autant de bâtons jetés dans les jantes de MNC. Bilan, malgré tout.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...