• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 24 décembre 2009

Pas raisonnable... mais drôlement bon !

Pas raisonnable...  mais drôlement bon !

200 ch pour 472 kg : ils sont fous ces Québécois ! Daniel Campagna et son équipe ont réussi à homologuer dans notre pays, ô combien tatillon, un véritable ORNI (Objet Roulant Non Identifié) : le T-Rex. Essai spécial Noël, entre deux chutes de neige !

Imprimer

Drôle de temps pour une balade

Pour être franc, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même ! C’est moi qui ai suggéré à notre rédac’ chef adoré un essai un peu décalé et rigolo pour Noël... C’est malin : voilà comment je me retrouve, par ce matin où il fait plusieurs degrés en dessous de 0°C, au volant d’une véritable bombe !

Essai Campagna T-Rex : Pas raisonnable...  mais drôlement bon !

Un volant, sur Moto-Net ?! Sacrilège, hérésie, me direz-vous ? Non, rassurez-vous : avec ce Campagna T-Rex, le motard est loin d’être en terre inconnue. L’engin est largement aussi exigeant qu’une moto sportive et l’on est à peu près aussi bien -mal - protégé...

Essai Campagna T-Rex : Pas raisonnable...  mais drôlement bon !

De plus, si la proue du T-Rex évoque plus celle d’une monoplace, sa poupe est issue directement de la moto. En effet, on trouve une seule roue - carrée soit -, supportée par un bras oscillant et entraînée par une chaîne et surtout... le moteur et les deux sorties d’échappement de la Kawasaki ZZR 1400 !

1/3 voiture, 1/3 moto, 1/3 karting

Cet ORNI au rapport poids/puissance inouï (472 kg à sec pour 200 ch) est homologué sur route ouverte ! Il est conduisible avec le permis auto et ne nécessite pas le port du casque. Néanmoins, en l’absence de pare-brise, le casque est vivement recommandé... surtout par -3° !

Essai Campagna T-Rex : Pas raisonnable...  mais drôlement bon !

Mais si l’usage sur la voie publique est complètement légal, on fera difficilement du T-Rex un engin pour le quotidien... Ni très discret - surtout dans ce coloris Moto-Net.Com ! -, ni très pratique, les plus obtus l’accableront même des défauts de l’automobile et de la moto, sans jouir de leurs avantages.

En effet, on subit les intempéries comme à moto et l’on est scotché dans les embouteillages comme une voiture... Mais qu’importe, c’est comme reprocher à une Formule 1 de ne pas avoir d’autoradio !

La genèse du monstre

L’idée de créer ce T-Rex ne date pas d’hier. Daniel Campagna, son génial créateur, planche sur ce projet depuis plus de vingt ans. Ancien pilote et mécano en compétition auto, il voulait créer un engin capable de reproduire les sensations et les performances d’une monoplace sur la route.

Essai Campagna T-Rex : Pas raisonnable...  mais drôlement bon !

Fan du mythique Colin Chapman, concepteur de la Lotus Super Seven, le québécois avait bien compris que la chasse au poids est le critère le plus important ! D’où l’idée de concevoir un trois-roues ultraléger reprenant une mécanique de moto.

Le premier T-Rex "fièrement conçu au Québec" fut donc commercialisé en 1995 avec un moteur de Suzuki GSX-R 1100. C’est depuis 1999 que Daniel Campagna est fidèle aux mécaniques Kawasaki. Il a d’abord utilisé le bloc de la ZZR 1100, puis celui de la 1200 et enfin, depuis 2007, le 4-cylindres de la ZZR 1400 et ses quelques 200 ch en dynamique (grâce à l’admission d’air forcé Ram Air).

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !