• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE CRASH DU 80
Paris, le 10 septembre 2019

Les 80 km/h fragilisés par l'augmentation de 17,9% de la mortalité routière en août 2019

Les 80 km/h fragilisés par l'augmentation de 17,9% de la mortalité routière en août 2019

Les éventuels effets positifs du 80 km/h sur la mortalité routière se font toujours attendre, alors que l'accidentologie et le nombre de morts sur les routes ne cessent d'augmenter depuis plus d'un an et particulièrement au mois d'août dernier (+ 17,9%). Bilan.

Imprimer

La triste augmentation de la mortalité routière frôle les +18% en août 2019, avec "44 tués" supplémentaires par rapport à août 2018, selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Tous les autres indicateurs sont en hausse : +3,8% du nombre d'accidents corporels et +4,5% du nombre de blessés.

Selon l'ONISR, cette hausse touche surtout "les automobilistes, les jeunes adultes et les motocyclistes". Si les conducteurs de motos et de scooters participent effectivement à cette hécatombe estivale avec "12 tués" supplémentaires, MNC relève toutefois que leur courbe reste stable sur les douze mois écoulés et qu'elle connaît même une spectaculaire baisse de "-13%" par rapport à 2010 , d'après les propres relevés de l'organisme gouvernemental.

Si l'on s'intéresse aux résultats toutes catégories d'usagers confondues, le bilan est moins favorable : "3283" personnes ont ainsi perdu la vie dans un accident de la route de septembre 2018 à septembre 2019 soit "5 tués en plus" que sur la même période l'année précédente ("+ 0,2%").

Le nombre d'accidents corporels et de blessés suivent cette tendance ("+0,9%") au cumul des douze mois écoulés, tandis que le nombre de victimes croît de "+0,8%". Les accidents continuent donc à augmenter sur les routes de France... pourtant passées à 80 km/h depuis le 1er juillet 2018 sur tout le réseau à double sens sans séparateur central !

Autrement dit : la baisse du nombre de morts sur les routes attribuée à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h reste toujours sujette à caution, malgré le recul que permet de prendre l'année écoulée depuis la mise en place de cette mesure très contestée.

"Les 80 km/h n'ont pas permis de sauver une seule vie"

"Contrairement à ce que tente de nous faire croire le gouvernement et ses pseudo-études d'évaluation de la mesure, les 80 km/h n'ont pas permis de sauver une seule vie ces derniers mois", déplore Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes.

Ce bilan défavorable a probablement participé au rétropédalage du gouvernement concernant le 80 km/h, puisque le Parlement souhaite laisser à l'appréciation des départements la possibilité de revenir à l'ancienne vitesse sur leurs axes. Une bonne attitude, dictée par une prise de conscience de son erreur ?

Pas vraiment... Car en réalité, réintroduire les 90 km/h vire au chemin de croix pour les autorités locales grâce aux "bons soins" du Comité national de la sécurité routière (CNSR), qui préconise une liste de procédures et d'exigences pratiquement impossibles à satisfaire...

Une bonne manière pour le gouvernement de ne pas perdre la face, notamment celle du premier ministre Edouard Philippe qui prônait et "assumait" depuis le début l'abaissement de la vitesse. Pour résumer : "nous avons eu tort mais nous n'aurez pas raison" ?!

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
2-3 remarques en réaction aux commentaires. Le mois d'août ressemble à n'importe quel mois d'août. Depuis des années, on a des statistiques mensuelles qui comparées mois par mois donnent quand même une indication. Comparer août 2019 à decembre 2018 n'a aucun sens. Comparer août 2019 à août 2018 en a. Par ailleurs, on dispose enfin d'une année pleine à 80 km/h. C'est assez pour constater que le résultat n'est pas brillant. On s'en doutait un peu vu le bilan de l'expérimentation 2015-2017 dans 4 départements, tellement peu reluisant que le gvt l'a caché sous le tapis ! Alors oui, bien sûr, les radars dégradés... Sauf que déjà avant les GJ, certains bilans mensuels de 2018 n'étaient pas fameux, que récemment le ministre lui-même a révélé que bon nombre de radars avaient été réparés, et que quand on roule, les panneaux sont eux toujours là et que personne ne sait ce qu'il va trouver ensuite (un radar, un radar cassé, un radar absent) donc il ralentit. Intuitivement, s'il est évident que rouler à 130 sur une départementale ou nationale au lieu de 90 est risqué (c'est d'ailleurs assez rare), on a du mal à comprendre ce qui peut changer entre 80 et 90 sur des routes construites depuis des années pour y rouler en toute sécurité à ces vitesses. Rappelons que la seule justification de la DSR est théorique et repose sur les élucubrations d'un seul "chercheur" à la fin des années 70 (Nilsson). Remarquons qu'en 40 ans de sécurité routière, la mortalité a été divisée par 5, avec la même vitesse de 90 (et 130). Et que le passage à 80 n'a pas changé grand chose. D'ailleurs de nombreux pays européens où on roule plus vite ont moins de morts. Si l'on observe une vraie démarche scientifique sur le sujet, ce qui n'est pas le cas de nos autorités, la conclusion s'impose : le modèle sur lequel repose la décision du gvt est erroné !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Quartararo dans le team officiel Yamaha avec Viñales en 2021 et 2022 !

Yamaha affole le marché des transferts MotoGP : l'équipe officielle annonce le recrutement du jeune prodige niçois Fabio Quartararo au lendemain de la prolongation de deux ans du contrat de Maverick Viñales ! Conséquence : Valentino Rossi devra soit se retirer fin 2020, soit rebondir sur la M1 satellite Petronas-SRT. Explications.
Vincent Philippe envisage de participer au rallye Dakar 2022

Récemment retiré de l'endurance après dix titres de champion du monde, Vincent Philippe envisage de participer au Dakar 2022 après avoir ouvert son magasin de moto à Besançon (25). Explications.
Anthony West accuse la FIM d'avoir favorisé Rossi et Marquez

Anthony West, suspendu pour dopage, reproche vivement à la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) de s'acharner sur son cas. Au bord du craquage, le pilote australien l'accuse aussi d'avoir manoeuvré en coulisses au profit de Valentino Rossi et Marc Marquez... Explications.
MotoGP 1 commentaire
Viñales reste chez Yamaha jusqu'en 2022

Sans réelle surprise, Maverick Viñales vient de prolonger son contrat de pilote officiel chez Yamaha en MotoGP pour les saisons 2021 et 2022.
Pilotes et équipes 5 commentaires
BMW F900XR et F900R : Smart-vidéo en direct de notre essai

En attendant notre essai complet des F 900 R et F 900 XR, voici le moteur et l'instrumentation que partagent ces nouveautés BMW 2020. Smart-vidéo en direct.
Roadster 1 commentaire
Piaggio (Aprilia, Moto Guzzi, Vespa) : Le salon de Paris ne rentre pas dans l'agenda du groupe

Aprilia, Moto Guzzi et Piaggio/Vespa ont immatriculé respectivement 1740, 1431 et 6382 motocycles en France en 2019 (+50%, +66% et +1%), ainsi que 8855 MP3 (+2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le groupe italien dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.
Comment KTM se prépare à la norme moto Euro 5

KTM nous révèle les effets de la nouvelle norme Euro 5 sur les motos autrichiennes. Explications et interview MNC.
Pratique 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...