• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2007 - ISTANBUL
Paris, le 23 avril 2007

Le Grand Prix de Turquie tour par tour

Le Grand Prix de Turquie tour par tour

Istanbul, Turquie, troisième manche du MotoGP 2007 : 40 052 spectateurs attendent de voir si Melandri va gagner pour la troisième fois en trois ans sur le superbe tracé turc... Mais d'autres ont faim, très faim : tour par tour en exclusivité mondiale !

Imprimer

Istanbul : première inconnue de la saison en MotoGP, puisque aucun essai n'a été fait en Turquie (lire Moto-Net du 19 avril 2007), contrairement à Jerez et Losail (lire notre Dossier spécial MotoGP 2007).

Sur le tracé d'Istanbul, exigeant pour les machines et les pneus, le règlement qui limite le nombre de gommes peut avoir une grande influence. Ainsi, Rossi estime que "Ce n'est que maintenant que le championnat démarre pour de bon, car les courses vont s'enchaîner" après une pause de presque quatre semaines depuis le GP de Jerez.

Le Dottore estime aussi qu'"on ne peut pas encore distinguer de hiérarchie après seulement deux courses", même s'il admet que Stoner "pilote encore mieux ici qu'au Qatar"... Intox à destination de Pedrosa par la bande ?

Quoi qu'il en soit, c'est Marco Melandri qui, seul, occupe pour l'instant le haut de la feuille d'Istanbul Park en ayant gagné les deux premières éditions. Mais comme pour Capirossi et Hayden, le début de saison n'est pas facile pour Super Marco...

Les 5 340 m du circuit turc, avec ses huit virages à gauche, ses six à droite et sa ligne droite de 720 m, est très complet et devrait nous en apprendre un peu plus sur l'influence du nouveau règlement pneus. Les six dernières courses MotoGP ont connu six vainqueurs différents, preuve que la catégorie reste très disputée : Rossi va-t-il interrompre cette série ?

125

Vendredi matin, c'est Bradley Smith qui ouvre les hostilités en dominant la première séance libre devant Talmacsi, Corsi, Zanetti, De Rosa, Faubel, Pasini, Ranseder, Gadea et Rabat.

Alexis Masbou est 18ème temps et Mike Di Meglio, en convalescence, est encore absent.

L'après-midi, la première séance qualificative est emportée par Mattia Pasini avec 0.2 s d'avance sur Talmacsi, 0.6 s sur Koyama et 0.7 s sur Corsi. Suivent Pesek, Gadea, Cortese, Iannone, Faubel, Smith, Olive, Terol, Bianco et Masbou.

Samedi matin, Pasini domine de nouveau et devance Faubel, Corsi, Gadea, Olive, Koyama, Smith, Ranseder, Pesek, De Rosa, Iannone, Cortese, Zanetti, Talmacsi et Masbou de nouveau 15ème.

L'après-midi définit la grille de départ : Pasini s'empare de la pole 0.2 s devant Faubel, 0.5 s devant Corsi et 0.6 s devant Talmacsi. Au 2ème rang, Pesek est à 0.6 s, Koyama à 0.7 s, Olive à 1 s et Ranseder à 1.3 s. La 3ème ligne est formée de Terol, Cortese, De Rosa et Nieto, entre 1.4 s et 1.6 s de la pole. Smith, Zanetti, Krummenacher et Iannone sont au 4ème rang, entre 1.6 s et 2.1 s de Pasini. Masbou se qualifie 18ème à 2.5 s.

Au warm up, Faubel se montre le plus rapide : 0.25 s devant Koyama et Talmacsi, 0.7 s devant Smith, 0.8 s devant Corsi et Nieto, 0.9 s devant Olive et 1.1 s devant Pasini, le poleman ! Suivent De Rosa, Ranseder, Krummenacher, Pesek, Cortese, Terol et Masbou de nouveau 15ème.

Départ. Juste avant le départ, Pasini cale : il doit redémarrer sa machine mais parvient à ne pas rater le feu vert. Corsi prend le meilleur départ devant Faubel et Pasini. Les trois hommes plongent ensemble dans le premier droit et prennent déjà une bonne longueur d'avance sur Talmacsi, Pesek, Terol, De Rosa, Koyama et Nieto. Pasini passe 21ème dès l'entrée du 2ème virage, puis pend la tête à l'entrée du 3ème.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au freinage du droit en descente, Faubel se porte à la hauteur de Corsi, Talmacsi vient à l'intérieur de son coéquipier et c'est Talmacsi qui ressort 2ème devant Faubel et Corsi ! Masbou est 18ème. Pasini a profité de la bagarre derrière lui pour prendre une petite avance. Olive passe 9ème devant Nieto. Faubel repasse 2ème devant Talmacsi au freinage de la chicane.

Au premier tour, Pasini mène devant Faubel, Talmacsi, Corsi, Pesek, De Rosa, Koyama et Terol qui a passé Olive. Masbou est 15ème. Faubel revenu sur Pasini le passe pour la tête de course. Faubel, Pasini et Talmacsi ont quelques longueurs d'avance sur Corsi, Pesek et De Rosa, puis Koyama esseulé a distancé Olive repassé devant Terol. A l'entrée de la chicane, Corsi surprend Talmacsi et repasse 3ème.

Au 2ème passage, Faubel mène devant Pasini, Corsi, Talmacsi, De Rosa auteur du meilleur tour qui a doublé Pesek, puis plus loin Olive qui mène le second groupe. Steve Bonsey, l'américain, chute avec sa KTM. Pasini repasse en tête au freinage en bout de ligne droite. Talmacsi repasse 3ème devant Corsi au freinage du droit du fond. Pasini fait le forcing pour s'échapper et prend quelques longueurs sur Faubel. Au freinage de la chicane, Corsi repasse 3ème devant Talmacsi.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Pasini mène 0.4 s devant Faubel, Corsi, Talmacsi, De Rosa, Pesek et Koyama qui sont roue dans roue. Olive a distancé le groupe de poursuivants et fait l'effort pour tenter de revenir à 1.3 s derrière Koyama. Suit un trio formé de Terol, Nieto et Smith. Masbou est toujours 15ème. Talmacsi repasse en force devant Corsi à l'entrée du triple gauche. A la sortie du droit le plus rapide, Pasini s'arrête sur le bord de piste, descend de sa machine, semble bricoler son sélecteur et repart en fond de paquet ! A l'entrée de la triple chicane, De Rosa passe Corsi qui résiste et revient à la hauteur de De Rosa : contact entre les deux motos, puis Corsi ressort 3ème ! Chaud !

Au 4ème passage, Faubel mène devant Talmacsi, Corsi, De Rosa, Koyama et Pesek , puis Olive qui revient en profitant de la mésaventure de Pasini qui a perturbé le groupe de tête. Derrière lui, Terol et Smith distancent Nieto. Masbou est 14ème. A l'entrée du gauche en descente, Koyama passe 5ème devant De Rosa. Smith passe 8ème devant Terol.

Au 5ème tour, Faubel mène devant Talmacsi, Koyama, Corsi, Pesek et De Rosa. Olive est presque revenu avec le groupe de leaders devant Smith puis Iannone qui a doublé Terol. Masbou est 14ème et Pasini, reparti en course, 29ème ! Gadea, coéquipier de Faubel et Talmacsi, est 20ème, visiblement en proie à des ennuis. Corsi repasse 3ème devant Koyama au freinage de la chicane. Masbou est passé 13ème devant Rabat. Au freinage d'entrée de la triple chicane d'arrivée, Corsi passe 2ème devant Talmacsi.

Au 6ème passage, Faubel mène devant Corsi, Talmacsi, Koyama, De Rosa, Pesek et Olive. 5.9 s derrière le leader, Smith emmène Terol et Iannone. Masbou est 13ème. Corsi passe en tête devant Faubel au freinage du gauche en descente. Talmacsi profite de sa surprise pour passer 2ème devant Faubel dans le droit qui suit, mais Faubel repasse 2ème dans le virage suivant.

Au 7ème tour, Corsi mène avec quelques longueurs devant Faubel, Talmacsi, Koyama, De Rosa, Olive et Pesek. Terol est repassé 8ème devant Smith et revient sur le groupe de tête. Pasini revient 25ème. Cortese chute et abandonne. De Rosa attaque et passe en force devant Koyama dans le droit le plus rapide. Dans la descente, De Rosa vient à la hauteur de Faubel et Talmacsi, Koyama se porte à leur intérieur et Olive, à l'intérieur de tous, passe d'un coup de la 6ème à la 2ème position ! Koyama passe 3ème mais Talmacsi réagit dans la bascule à gauche du triple d'arrivée : carénage contre carénage avec Koyama qui résiste, il plonge 3ème dans la ligne d'arrivée !

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 8ème passage, Corsi mène devant Olive, Koyama, Talmacsi, Faubel, De Rosa et Pesek. Derrière eux, c'est de nouveau Smith qui mène la chasse devant Iannone et Zanetti. Faubel repasse 4ème devant Talmacsi au freinage du gauche. De Rosa en profite pour passer lui aussi le hongrois dans l'enchaînement qui suit. Corsi profite pleinement de la bagarre derrière lui avec plus d'une seconde d'avance sur Olive qui a pris quelques longueurs sur Koyama. Olive fait l'effort pour revenir et ramène derrière lui Koyama et le groupe de tête.

Au 9ème tour, Corsi mène devant Olive presque revenu dans sa roue, puis Koyama, Faubel, De Rosa, Talmacsi, Pesek. Smith, Iannone et Zanetti grignotent toujours petit à petit leur retard. Masbou est 15ème, Pasini 21ème. Talmacsi repasse 5ème devant De Rosa à l'entrée du droit du fond : le groupe de leaders est à présent reformé. De Rosa repasse 5ème devant Talmacsi à la faveur d'une meilleure sortie du droit le plus rapide. Olive passe en tête au freinage de la triple chicane, mais Corsi malin plonge à son intérieur dans la dernière partie à gauche et reprend le commandement.

Au 10ème passage, Corsi mène devant Olive, Koyama, Faubel, De Rosa, Talmacsi et Pesek. Smith, Zanetti et Iannone sont à 4 s derrière le tchèque. En bout de ligne droite, Faubel d'un superbe freinage reprend la 3ème position à Koyama. Olive passe en tête au freinage du droit qui précède la descente. Corsi lui aussi double dans ce virage et prend la 4ème place à Koyama. Au freinage en bas de la descente suivante, Olive passe en tête devant Corsi, puis Faubel passe Koyama et Corsi pour revenir 3ème. Talmacsi passe 5ème devant Koyama à l'entrée de la chicane. Dans le droit très rapide, Corsi fait l'intérieur à Faubel et repasse 3ème. Dans la dernière partie du triple d'arrivée, Corsi repasse comme il l'avait fait au tour précédent. De Rosa, mieux sorti, fait l'aspiration à Olive et le passe.

Au 11ème tour, Corsi mène devant de Rosa, Olive, Faubel en pleine aspiration qui se porte à sa hauteur, puis Talmacsi, Koyama et Pesek. Smith, Zanetti et Iannone ne sont plus qu'à 3.7 s derrière Pesek ! Faubel profite de l'aspiration et passe 2ème. Olive retarde son freinage et le suit en 3ème position et Koyama passe en force à l'intérieur de De Rosa. Espargaro et Krummenacher ont passé Masbou qui n'est plus que 17ème. Pasini est 19ème. De Rosa attaque et passe 3ème devant Koyama qui venait d'attaquer et passer Olive.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au bas de la descente, Faubel attaque et passe De Rosa au freinage. De Rosa tente l'extérieur sur Faubel dans le droit le plus rapide, sort sur le vibreur et passe de justesse 2ème ! Faubel de l'extérieur retarde son freinage, prend l'avantage sur De Rosa, mais Koyama et Olive sont venus à leur intérieur et passent tous deux De Rosa... qui repasse à l'intérieur en basculant dans le droit du triple... mais Olive repasse de nouveau à l'intérieur dans la dernière partie à droite qui commande la ligne droite d'arrivée !

Au 12ème passage, Corsi mène devant Faubel, Koyama, Olive, De Rosa, Talmacsi et Pesek. Smith et Zanetti, qui ont légèrement distancé Iannone, profitent de la bagarre devant eux et ne sont plus qu'à 2.5 s du groupe de tête ! Olive passe 3ème devant Koyama puis, dans la foulée, 2ème devant Faubel. Olive et Faubel passent alors devant Corsi, puis Koyama passe De Rosa qui replonge devant lui dans la triple chicane finale.

Au 13ème tour, Olive mène devant Faubel, Corsi, De Rosa, Koyama, Talmacsi et Pesek. Smith et Zanetti sont à 1.8 s du tchèque ! Masbou chute et abandonne... Olive fait l'effort et tente de distancer Faubel à qui il a pris quelques longueurs. De Rosa plonge à l'intérieur de Faubel et le passe dans le droit le plus rapide. Corsi tente de passer en force au freinage du triple d'arrivée, mais De Rosa résiste carénage contre carénage. Corsi plonge à l'intérieur de De Rosa dans le dernier gauche du triple et entame la ligne droite en 3ème position.

Au 14ème passage, Olive mène devant Faubel, Corsi, De Rosa, Koyama, Talmacsi et Pesek. Smith et Zanetti cravachent toujours pour revenir et sont 1.6 s derrière Pesek. Olive, en tête, a 0.5 s d'avance sur Faubel. Dans le droit rapide, Corsi décidément très à l'aise dans cette partie repasse 2ème devant Faubel. Mais l'espagnol repasse au freinage du triple, s'écarte et Corsi repasse en plongeant dans le droit de cette triple chicane ! Dans la dernière partie, Pesek - qui avait déjà passé Talmacsi - plonge sous la roue de Koyama et passe 5ème.

Au 15ème tour, Olive mène devant Corsi, Faubel, De Rosa, Pesek, Koyama et Talmacsi. Smith et Zanetti sont à 1.3 s du hongrois. Koyama repasse Pesek au freinage du gauche en bout de ligne droite. A la sortie du gauche de la chicane, De Rosa bascule sous les roues de Faubel qui résiste, reste à l'extérieur, touche le carénage de De Rosa et se fait éjecter au-delà du vibreur ! Faubel revient en piste, mais bon dernier du groupe de tête... Pendant ce temps, Corsi fait l'effort, distance le groupe et revient sur Olive.

A l'entrée du triple, Koyama fait les freins à De Rosa et repasse 3ème. Talmacsi fait de même sur Pesek derrière eux. Faubel a refait la jonction. Smith et Zanetti sont presque revenus dans la roue de l'espagnol.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 16ème passage, Olive et Corsi revenu dans sa roue ont 1.4 s d'avance sur Koyama, De Rosa, Talmacsi, Pesek et Faubel qui n'a que 0.6 s d'avance sur Smith et Zanetti. Pasini est revenu 17ème et Gadea est contraint à l'abandon. Talmacsi passe 4ème devant De Rosa. Pesek passe lui aussi De Rosa de superbe façon à l'intérieur dans le triple gauche.

Au bas de la descente qui commande le triple, De Rosa passe 4ème devant Talmacsi au freinage, se rate à l'entrée et doit laisser repasser le hongrois. Smith est revenu dans la roue de Faubel, qui passe en force à l'intérieur de Pesek dans la dernière partie du triple.

Au 17ème tour, Olive et Corsi ont 1.5 s d'avance sur Koyama, Talmacsi, De Rosa, Faubel, Pesek, Smith et Zanetti. Smith passe 7ème devant Pesek au freinage en bout de ligne droite. Derrière Olive et Corsi, Koyama, Talmacsi et De Rosa ont pris quelques longueurs d'avance sur Faubel, Smith, Pesek et Zanetti. Smith passe Faubel dans le droit qui précède le triple gauche. De Rosa passe devant Talmacsi au freinage du triple mais s'écarte et doit laisser repasser le hongrois. Smith profite de la bagarre pour refaire la jonction en ramenant Faubel, Pesek et Zanetti.

A l'entame du dernier tour, Olive et Corsi ont 1.7 s d'avance sur Koyama, Talmacsi, De Rosa, Smith, Faubel et Zanetti qui a passé Pesek. Pasini qui revenait comme une balle vers le point de la 15ème place est contraint à l'abandon : la guigne continue pour l'italien...

Dans la descente qui commande le droit serré, Talmacsi, De Rosa et Koyama se présentent de front ! Talmacsi sort vainqueur devant De Rosa... et Smith se jette dans un trou de souris pour passer Koyama ! De Rosa repasse aussitôt Talmacsi qui s'est retourné à la sortie du virage. Corsi passe en tête à l'extérieur du droit qui précède le droit le plus rapide ! Olive reprend l'avantage dans la descente, entre en tête dans le triple, mais Corsi se place dans la partie à droite et bascule à l'intérieur devant Olive pour entamer la ligne droite !

Derrière eux, la bagarre s'est conclue également dans le triple droit, avec Koyama qui a repassé De Rosa et Talmacsi, puis Pesek et Zanetti qui repassent Smith privé des bienfaits de sa superbe remontée... Iannone revenu dans le final a même chipé à Faubel la 9ème place dans ce dernier triple !

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Corsi emporte donc sa première victoire pour son 64ème Grand Prix devant Olive 2ème et Koyama 3ème qui complète ce podium de furieux ! De Rosa termine 4ème, Talmacsi 5ème, Pesek 6ème, Zanetti 7ème, Smith 8ème, Iannone 9ème, Faubel 10ème, Espargaro 11ème, Ranseder 12ème, Nieto 13ème, Rabat 14ème et Krummenacher prend le point de la 15ème place.

Au championnat, Talmacsi fait la bonne affaire et mène avec 56 points devant Faubel 47, Pesek 46, Corsi 36, Olive 33, Espargaro 27, Koyama et De Rosa 26, Nieto 20, Zanetti 15 et Ranseder 14. Masbou et Di Meglio restent avec leurs points obtenus au Qatar, respectivement 6 et 2...

Côté marques, Aprilia mène avec 75 points devant Derbi 46, KTM 29 et Honda 16.

250

Dès le vendredi matin, Lorenzo emporte le meilleur chrono devant Dovizioso, Bautista, De Angelis, Luthi, Simon, S. Aoyama, Simoncelli, Takahashi et Kallio. Jules Cluzel est 22ème.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

L'après-midi, alors que Lorenzo dominait, Dovizioso puis Bautista, à coups de centièmes, prennent la pole provisoire dans leur dernier tour. De Angelis 4ème à 0.2 s, puis Simon, Kallio et Barbera à 0.5 s et H. Aoyama à 0.7 s. Takahashi est à 1 s, puis viennent S. Aoyama, Simoncelli et Luthi. Cluzel est de nouveau 22ème.

Samedi matin, Lorenzo reprend les commandes devant Bautista, Dovizioso, Simon, Luthi, Barbera, H. Aoyama, Takahashi, Kallio, De Angelis, S. Aoyama et Simoncelli. Cluzel est 23ème.

L'après-midi, Dovizioso s'empare de la pole, moins d'un dixième devant Lorenzo mais 0.9 s devant Bautista et 1 s devant De Angelis ! Au 2ème rang, Simoncelli, Luthi, Kallio et Simon sont groupés entre 1 s et 1.1 s de l'italien. A la 3ème ligne, H. Aoyama, Barbera, Takahashi et S. Aoyama sont entre 1.2 s et 1.6 s de la pole. Au 4ème rang, West, Lai, Espargaro et Cluzel sont entre 2 et 3 s de Dovizioso. Belle qualification de Cluzel, 16ème après des essais très délicats...

Au warm up, Dovizioso domine devant De Angelis, Lorenzo, Barbera, Bautista, Simon, Kallio, West, Luthi, Takahashi, Espargaro, H. Aoyama, Simoncelli, S. Aoyama, Lai et Cluzel 16ème.

Départ. Dovizioso prend le meilleur départ et s'éloigne rapidement de quelques longueurs sur Simoncelli, Bautista, Luthi, De Angelis et Lorenzo. Bautista et Luthi passent Simoncelli à l'entrée de la chicane et Lorenzo passe De Angelis qui reste à son extérieur et finit par plonger devant dans le gauche qui commande la descente. Cluzel, qui a pris un départ exceptionnel, est 9ème mais fait une erreur en tentant d'attaquer Takahashi au freinage : en le percutant, il perd 20 secondes...

En bas, Luthi passe 2ème devant Bautista tandis que Lorenzo et De Angelis passent Simoncelli. Hiroshi Aoyama chute de l'avant dans le droit et repart en course bon dernier. A la sortie du gauche, Luthi sort au-delà du vibreur, garde l'accélération mais perd sa vitesse et doit laisser passer Bautista et Lorenzo. Simoncelli part lui aussi derrière le vibreur dans le droit rapide.

Au 1er tour, Dovizioso a 1.6 s d'avance sur Bautista, Lorenzo, Luthi et De Angelis, puis à 0.6 s de plus Kallio a lui-même 0.9 s sur Simoncelli qui rétrograde énormément après son très bon départ. Suivent Espargaro, West, Simon, S. Aoyama, Lai, Wilairot le thaïlandais, Abraham et Baldolini. Cluzel est 22ème. Takahashi entre aux stands. En tête, Bautista fait l'effort et distance légèrement Lorenzo, Luthi et De Angelis en tentant de revenir sur Dovizioso.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 2ème passage, Dovizioso a 0.9 s d'avance sur Bautista auteur du meilleur tour, puis Lorenzo, Luthi et De Angelis, Kallio puis Simoncelli. West chute après s'être fait doubler par Barbera.

Au 3ème tour, Dovizioso mène devant Bautista qui a presque fait la jonction, puis Lorenzo, Luthi et De Angelis, puis Kallio 2.1 s derrière ce groupe et 1.1 s devant Simoncelli et Simon, qui devancent S. Aoyama de 1.9 s. S. Aoyama et Espargaro écopent d'un "ride through" pour départ volé. A la sortie du droit rapide, Bautista collé à la roue de Dovizioso le déborde dans le bout droit qui précède le freinage du triple d'arrivée.

Au 4ème passage, Bautista et Dovizioso ont 0.6 s d'avance sur Lorenzo, Luthi et De Angelis. Suivent Kallio, puis Simoncelli et Simon. A l'entrée de la chicane, De Angelis attaque et passe Luthi. C'est au tour de Sekiguchi de chuter.

Au 5ème tour, Bautista auteur du meilleur tour a pris quelques longueurs d'avance sur Dovizioso. Lorenzo est à 0.9 s du leader avec De Angelis et Luthi dans sa roue. Kallio est à 6 s, Simoncelli et Simon à 7 s. De Angelis passe 3ème devant Lorenzo au freinage du bas de la descente, mais Lorenzo repasse dans le droit rapide, puis De Angelis qui ne s'en laisse pas compter repasse au freinage d'entrée de la triple chicane.

Au 6ème passage, Bautista a 0.4 s d'avance sur Dovizioso, 1.7 s sur De Angelis, Lorenzo et Luthi, 7.5 s sur Kallio et 8.7 s sur Simon qui a doublé Simoncelli. H. Aoyama reparti en course est avant-dernier à 42 s et Cluzel dernier à 1'11... Dovizioso fait l'effort et revient petit à petit sur Bautista. A l'entrée du triple d'arrivée, Dovizioso est dans la roue de Bautista. Derrière eux, Lorenzo récupère la 3ème place au freinage devant De Angelis. Cluzel rentre aux stands, victime d'un problème de freins suite à son contact avec Takahashi.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Bautista et Dovizioso ont 1.7 s d'avance sur Lorenzo, De Angelis et Luthi. Kallio, à 8.5 s, perd du terrain sur Simon qui revient à moins d'une seconde du finlandais, lâchant Simoncelli. Luthi peine à suivre le rythme imposé par Lorenzo (auteur du meilleur tour) et De Angelis pour tenter de revenir sur les deux leaders. Simoncelli chute de l'avant au freinage du triple final, et repart en 14ème position.

Au 8ème passage, Bautista et Dovizioso ont 1.6 s d'avance sur Lorenzo, 1.9 s sur De Angelis qui s'accroche, 2.7 s sur Luthi qui décroche, 9.7 s sur Kallio, 10.3 s sur Simon et 8 s devant Barbera. Lorenzo continue son effort et grignote petit à petit son retard.

Au 9ème tour, Bautista et Dovizioso collé à sa roue n'ont plus que 1.3 s d'avance sur Lorenzo auteur d'un nouveau meilleur tour, mais toujours 1.9 s sur De Angelis et 3 s pleines sur Luthi. Toth le hongrois chute à son tour. De Angelis fait l'effort et revient sur Lorenzo. Simon est revenu dans la roue de Kallio. A l'entrée du triple, Dovizioso reprend le commandement devant Bautista.

Au 10ème passage, Dovizioso mène devant Bautista, 1.1 s devant Lorenzo, 1.7 s devant De Angelis et 3.5 s devant Luthi. Dovizioso, Bautista dans sa roue, tente de distancer de nouveau Lorenzo.

Au 11ème tour, Dovizioso e t Bautista ont stabilisé leur avance sur Lorenzo. De Angelis est à présent à 2.1 s du leader. Luthi est à 4.5 s, puis à plus de 12 s, Kallio tient toujours tête à Simon collé à sa roue. Dans la descente qui précède la chicane, Bautista se porte à la hauteur de Dovizioso, le déborde, mais l'italien retarde son freinage et conserve l'avantage ! A la sortie du droit rapide, Bautista sort mieux que Dovizioso, le déborde et entre en tête dans le triple final tandis que Lorenzo a profité de la bagarre des deux hommes pour revenir pratiquement dans leurs roues.

Au 12ème passage, Bautista mène devant Dovizioso et Lorenzo auteur d'un nouveau meilleur tour, puis De Angelis est toujours à 1.7 s du leader et Luthi est désormais à 5.1 s. Kallio et Simon suivent toujours dans cet ordre. Au bas de la descente qui commande la triple chicane, Lorenzo déclenche un formidable freinage et passe d'un coup Dovizioso et Bautista pour se porter en tête ! Dovizioso en profite pour s'infiltrer dans un trou de souris devant Bautista et percute Lorenzo qui venait chercher sa trajectoire !

13ème tour, les trois pilotes restés sur leurs roues sont collés l'un à l'autre. Dans la ligne droite, Bautista profite d'une meilleure sortie pour passer Dovizioso mais l'italien retarde son freinage en bout de ligne droite et repasse 2ème ! De Angelis a profité de la bagarre pour revenir à 1.3 s du leader. Luthi conforte sa 4ème place et Kallio résiste toujours à Simon.

Au 14ème passage, Lorenzo, Dovizioso (auteur du meilleur tour) et Bautista n'ont plus que 1.4 s d'avance sur De Angelis qui ne lâche pas... Derrière Luthi 4ème, Simon a enfin réussi à prendre la 6ème place à Kallio. A l'entrée du triple, Bautista qui arrivait très fort sur Dovizioso est obligé de s'écarter pour ne pas le percuter et perd le contact.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 15ème tour, Lorenzo et Dovizioso ont du coup pris 0.8 s d'avance sur Bautista qui n'a plus que 0.6 s de marge sur De Angelis. Luthi est 4ème, puis Simon voit Kallio s'accrocher à sa roue. De Angelis revient dans la roue de Bautista à mi circuit. Dans le droit rapide, Lorenzo fait une toute petite erreur de trajectoire et perd un peu de vitesse : Dovizioso en profite aussitôt pour se porter à sa hauteur, retarder son freinage et entrer en tête dans la triple chicane !

Au 16ème passage, Dovizioso et Lorenzo ont 1.1 s d'avance sur Bautista et De Angelis. Dovizioso fait le forcing pour tenter de lâcher Lorenzo. Dans le triple gauche, Lorenzo s'écarte légèrement de la trajectoire et perd quelques longueurs sur Dovizioso. Au freinage du triple, Lorenzo est pratiquement revenu dans la roue de Dovizioso. Derrière eux, Bautista lâche de nouveau De Angelis en tentant de revenir sur les deux leaders.

Au 17ème tour, Dovizioso et Lorenzo ont 0.9 s d'avance sur Bautista et 1.3 s sur De Angelis. Luthi est à 13.8 s, Simon et Kallio à 19.5 s, Barbera à 38.4 s et Lai à 51.5 s. Après sa chute, Simoncelli est revenu 10ème à 52.4 s ! Au freinage de la chicane, Lorenzo passe en tête devant Dovizioso mais l'italien, mieux placé, sort plus vite et repasse devant Lorenzo, non sans que les deux carénages ne se frottent au passage ! Dans la descente qui précède le triple, Lorenzo repasse en profitant de l'aspiration et Bautista, revenu du diable vauvert, plante un freinage d'anthologie qui le propulse en 2ème position devant Dovizioso !

Au 18ème passage, Lorenzo mène devant Bautista et Dovizioso. De Angelis n'est qu'à 1.1 s du leader et 0.6 s derrière la Honda n°34 ! En fin de tour, Dans la dernière bascule pour entrer dans la ligne droite, Dovizioso d'un maître coup d'accélérateur vient à l'intérieur de Bautista et repasse 2ème !

A l'entame du dernier tour, Lorenzo a un quart de seconde d'avance sur Dovizioso et Bautista et 2.7 s sur De Angelis qui a complètement lâché prise, probablement trahi par ses pneus. Dovizioso fait l'effort pour rejoindre Lorenzo, distance légèrement Bautista et revient dans la roue de Lorenzo à mi circuit. A l'entrée du droit du fond, Dovizioso perd l'adhérence à l'accélération, manque de décrocher, élargit pour se récupérer et perd de nouveau quelques longueurs sur Lorenzo.

Mais l'italien réalise un triple gauche de légende : arrivé à fond à la sortie du droit rapide dans l'aspiration de l'espagnol, il retarde son freinage, déborde Lorenzo en glisse et entre en tête dans le triple final ! Lorenzo tente de repasser par l'extérieur pour profiter de l'écart de Dovizioso après son fort freinage, mais l'italien revient sur sa trajectoire, ferme la porte à l'espagnol, bascule en tête dans le droit, glisse de l'arrière mais parvient de nouveau à fermer la porte en plongeant dans le dernier gauche ! Bautista passe à l'intérieur devant Lorenzo, sort trop large et Lorenzo repasse 2ème en entrée de ligne droite...

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Mais Dovizioso conserve l'avantage et l'emporte de fort belle manière devant Lorenzo et Bautista qui complète un podium bien mérité !

De Angelis termine 4ème, Luthi 5ème, Kallio 6ème, Simon 7ème, Barbera 8ème, Simoncelli 9ème, Lai 10ème, Espargaro 11ème, Abraham 12ème, Heidolf 13ème, Ballerini 14ème et le thaïlandais Wilairot emporte le point de la 15ème place.

Au championnat, Lorenzo mène avec 70 points devant Dovizioso 52, De Angelis 46, Bautista 36, Barbera et Luthi 24, Simon et Takahashi 17, S. Aoyama et Lai 15 et Simoncelli 14.

Côté marques, Aprilia mène avec 70 points devant Honda 52, KTM 20 et Gilera 17.

MotoGP

Vendredi matin, au cours de la première séance libre, c'est Colin Edwards qui se montre le plus rapide devant Vermeulen, Hopkins, Pedrosa, Hofmann, Melandri, Jacque, Capirossi, Nakano, Guintoli, Hayden, Barros, Stoner, Checa, Elias et Tamada. Rossi, seulement 17ème, ne devance que De Puniet et Roberts !

L'après-midi, Stoner emporte le meilleur temps de la deuxième séance libre devant Capirossi, Hopkins, Rossi, Elias, Jacque, Vermeulen, Hofmann, Pedrosa, Melandri, Roberts, De Puniet, Barros, Hayden, Edwards, Checa, Tamada, Nakano et Guintoli.

Samedi matin, la troisième séance libre est emportée par Stoner devant Rossi, Elias, Pedrosa, Edwards, Vermeulen, Hopkins, Capirossi, Jacque, De Puniet, Barros, Tamada, Hofmann, Melandri, Guintoli, Checa, Hayden, Nakano et Roberts.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

La séance qualificative de l'après-midi voit Rossi emporter la pole 0.15 s devant son coéquipier Edwards et 0.17 s devant Pedrosa. En 2ème ligne, Stoner est à 0.5 s, Capirossi à 0.7 s et Hayden à 0.8 s. Hopkins à 0.8 s, De Puniet et Vermeulen à 0.9 s forment le 3ème rang tandis que Elias, Jacque et Nakano forment la 4ème ligne entre 1 et 1.1 s de la pole. Au 5ème rang, Barros, Melandri et Tamada sont entre 1.2 s et 1.4 s de Rossi tandis qu'au 6ème, Checa, Hofmann et Roberts ont entre 1.4 s et 1.7 s de déficit. Enfin Guintoli, 17ème à 2 s, clôt la 3ème grille la plus serrée de l'histoire du MotoGP...

Au warm up, Stoner se montre le plus rapide devant Elias, Capirossi, Vermeulen, Hopkins, Pedrosa, De Puniet, Edwards, Rossi, Barros, Hayden, Tamada, Melandri, Jacque, Checa, Hofmann, Roberts, Guintoli et Nakano.

Départ. Rossi et Edwards prennent l'avantage devant Stoner, Capirossi, Elias, Hayden, Hopkins, Pedrosa, Barros, Vermeulen, Jacque, De Puniet, Nakano et Guintoli. Hayden et Hopkins passent Elias. Stoner passe Edwards dans le droit du bas : il oblige le texan à s'écarter et Capirossi en profite lui aussi pour passer la Yamaha n°5. Hopkins passe 5ème devant Hayden.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

A la sortie du droite rapide, Rossi sort au-delà du vibreur et doit laisser passer Stoner et Capirossi, puis Hopkins et Elias, Hayden venant même le chatouiller à l'entrée du gauche de la chicane...

Derrière eux, Jacque un peu optimiste au freinage se rate, accroche la roue avant de Pedrosa, ce qui le projette sur Edwards qui chute, puis la Kawa en perdition fauche Vermeulen ! Guintoli parvient à éviter le pire en faisant le grand tour à l'intérieur des graviers avant de revenir en course. Vermeulen parvient à repartir en course, sa moto moins abîmée que celle des autres...

Edwards boîte, Pedrosa se relève mais doit se rasseoir pour attendre les secours et Jacque semble plus sévèrement touché. Il est conscient, mais il a heurté durement le bitume du dos et de l'arrière de la tête...

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au premier tour, Stoner s'envole, suivi à quelques longueurs de Capirossi puis Hopkins, Elias, Rossi, Hayden, Melandri, Barros, De Puniet, Hofmann, Checa et Tamada. Derrière Stoner, Capirossi, Hopkins et Elias refont la jonction mais Rossi semble avoir plus de difficultés à revenir.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 2ème passage, Stoner mène devant Capirossi, Hopkins, Elias, Rossi, Hayden, Melandri, Barros et De Puniet. Rossi produit son effort et tente de revenir sur Elias auteur du meilleur tour.

Au 3ème tour, Stoner prend de plus en plus d'avance sur Capirossi, Hopkins et Elias. Rossi reste à distance, puis Hayden voit revenir Melandri sur ses talons. Guintoli passe 14ème devant Roberts.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 4ème passage, Stoner mène devant Capirossi, Hopkins, Elias collé à sa roue et Rossi 5ème qui réalise le meilleur tour. Melandri est passé 6ème devant Hayden. Au freinage du triple, Rossi tente d'attaquer Elias qui résiste et oblige l'italien a s'écarter et à reperdre un peu de terrain. Mais à la sortie du triple, Elias qui venait de passer Hopkins dans la partie droite se rate, perd de la vitesse dans le gauche de sortie et doit laisser repasser Hopkins, Rossi en profitant pour passer 4ème !

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 5ème tour, Stoner a 1 s d'avance sur Capirossi et 1.7 s sur Hopkins, Rossi et Elias. Melandri est à 3.6 s, Hayden à 4.1 s et Barros et De Puniet à 5.5 s. Guintoli est toujours 14ème. Au freinage du triple, Rossi attaque et passe Hopkins mais s'écarte et doit laisser repasser l'américain, entraînant Elias vers l'extérieur. Rossi revient, prend l'intérieur du dernier gauche, se porte à l'intérieur d'Hopkins qui tente de résister mais sort sur le vibreur et doit finir par s'incliner devant le patron, perdant même l'accélération en permettant à Elias de passer 4ème !

Au 6ème passage, Stoner a porté son avance à 1.2 s sur Capirossi, puis 2 s sur Rossi, Elias et Hopkins. Melandri est toujours à 3.6 s du leader tandis que Hayden perd un peu de terrain et voit revenir Barros, alors le plus rapide en piste !

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Stoner porte son avance à 1.4 s sur Rossi mais ne gagne rien sur Rossi qui revient sur la Ducati n°65, Elias collé à sa roue... Hopkins semble peiner à suivre le rythme et Melandri n'est plus qu'à 0.7 s de la Suzuki. Derrière, Hayden voit Barros se rapprocher de plus en plus et Randy De Puniet 9ème tente d'en profiter pour revenir lui aussi. Vermeulen 16ème revient comme une balle sur Roberts en tournant dans le rythme des premiers.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 8ème passage, Stoner a 1.6 s d'avance sur Capirossi, Rossi et Elias revenus dans la roue de la 2ème Ducati. Hopkins est 1.2 s derrière Elias et Melandri grignote son retard dixième par dixième. Hayden, qui a remis du charbon, tient Barros à distance. De Puniet 9ème perd encore un peu de terrain. Rossi passe 2ème à l'accélération du droit qui précède le triple gauche. Elias, lui, passe 3ème devant Capirossi au freinage du triple.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

p>Au 9ème tour, Stoner a 1.9 s d'avance sur Rossi et Elias, 2.6 s sur Capirossi, puis Hopkins a de nouveau accéléré et distancé Melandri en se rapprochant de Capirossi à son tour. Au freinage du triple, Elias attaque et passe Rossi qui tente de résister mais doit céder et s'écarte même de la trajectoire, vidant le repose-pied gauche dans cette manoeuvre un peu limite ! Rossi parvient à se récupérer mais il a perdu le contact avec Elias et voit même Capirossi revenir dans sa roue !

Au 10ème passage, Stoner a 2 s d'avance sur Elias, 3 s sur Rossi, Capirossi et Hopkins qui est revenu, 4.7 s sur Melandri et Hayden lui aussi revenu au contact de l'italien, 6.6 s sur Barros et 7 s sur De Puniet. Vermeulen passe 15ème devant Roberts. Rossi reprend un peu d'avance sur Capirossi en tentant de revenir de nouveau sur Elias.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 11ème tour, Stoner a encore augmenté son avance : 2.3 s sur Elias, 3.5 s sur Rossi qui perd du terrain, 4.1 s sur Capirossi et Hopkins, 4.9 s sur Melandri, 5.6 s sur Hayden, 6.1 s sur Barros, 7.3 s sur De Puniet, 10.2 s sur Hofmann, 16.7 s sur Checa, 20.3 s sur Tamada, 22.5 s sur Nakano, 23.6 s sur Guintoli qui revient sur le japonais, 28.7 s sur Vermeulen qui tourne plus vite que les cinq pilotes qui le précèdent et 35.9 s sur Roberts en perdition à la 16ème place. Barros est revenu dans la roue d'Hayden à mi circuit. A l'entrée de la chicane, c'est Melandri qui est revenu dans la roue de Hopkins et Capirossi.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 12ème passage, Stoner augmente encore son avance. Elias conforte sa 2ème place et Rossi perd du terrain sur les deux leaders, mais parvient à maintenir Capirossi à distance, suivi comme son ombre par Hopkins et Melandri. Derrière eux, Hayden est menacé par Barros, qui devance De Puniet de 1.6 s. Au freinage du triple, Hopkins attaque et passe Capirossi ! Il oblige l'italien à s'écarter et à offrir sur un plateau l'ouverture dans laquelle s'engouffre en force Melandri, en obligeant Capirossi à se relever ! Derrière eux, Barros passe Hayden au même endroit !

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème tour, Stoner caracole en tête tandis que Elias tient presque la cadence. Rossi perd 0.5 s par tour sur l'australien, puis Hopkins et Melandri ont pris quelques longueurs sur Capirossi tandis que Barros voit Hayden s'accrocher à sa roue. A l'entrée du triple, Hopkins et Melandri sont bouchonnés par un Rossi visiblement en difficultés : Capirossi en profite pour revenir dans la roue de son compatriote.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 14ème passage, derrière Stoner et Elias solidement accrochés à leurs places, Rossi est directement sous la menace d'Hopkins et Melandri, puis de Capirossi qui n'est plus très loin, et enfin de Barros et Hayden qui ne sont qu'à quelques longueurs...

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Hayden profite de la bagarre et du regroupement derrière Rossi pour repasser Barros, mais le brésilien repasse en force avant le droit rapide. Au freinage du triple, Hopkins puis Melandri passent Rossi qui doit s'écarter de la trajectoire : Capirossi en profite en basculant devant le n°46 dans le dernier gauche. Rossi est visiblement en proie à un souci de pneu arrière, très endommagé du côté droit...

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 15ème tour, Stoner et Elias confortent leurs positions puis c'est Hopkins qui est 3ème devant Melandri, quelques longueurs devant Capirossi. Derrière eux, Barros passe Rossi à l'accélération dans la ligne droite !

En quatre virages, Rossi est passé de la 3ème à la 7ème place et se voit menacé par Hayden... Capirossi et Barros font la jonction avec Hopkins et Melandri. A la sortie du droit rapide, Capirossi règle leur compte à Hopkins et Melandri d'une accélération de maître et plonge en 3ème position dans le triple de fin de circuit. Nakano et Vermeulen ont doublé Tamada. Hayden bascule devant Rossi dans le triple.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 16ème passage, Stoner a 5 s d'avance sur Elias, 9 s sur Capirossi, 9.2 s sur Hopkins, Melandri et Barros, 10.1 s sur Hayden et Rossi et 11 s sur De Puniet qui revient fort sur les deux pilotes. Barros attaque et passe 5ème devant Melandri à l'entrée de la chicane. A l'entrée de la chicane, Barros attaque en force Hopkins qui résiste carénage contre carénage et parvient à rester devant le brésilien ! Barros perd la trajectoire et Melandri en profite aussitôt pour lui reprendre la 5ème place en basculant dans le droit du triple !

Au 17ème tour, Stoner et Elias mènent confortablement devant Capirossi qui a pris un peu d'avance sur Hopkins, Melandri, Barros et Hayden. Rossi parvient à reprendre un peu d'air sur De Puniet. Melandri passe Hopkins en force à l'entrée du triple et Barros profite de l'écart d'Hopkins pour passer lui aussi. Hayden achève Hopper en ayant une meilleure entrée dans le dernier gauche pour passer aussi devant la Suzuki n°21.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 18ème passage, Stoner et Elias sont toujours bien installés. Capirossi a pris 1 s d'avance sur Melandri, Barros, Hayden et Hopkins, Rossi a perdu presque 1 s sur De Puniet qui revient à 0.5 s du n°46 et tente une première attaque infructueuse à l'entrée du droit rapide...

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 19ème tour, Stoner, Elias, Capirossi sont quasiment assurés du podium, suivis par Melandri, Barros, Hayden et Hopkins qui se battent pour les accessits. Rossi est de plus en plus menacé par De Puniet. Barros passe 4ème devant Melandri et De Puniet parvient à doubler Rossi. Hofmann est à moins d'1 s derrière un Docteur décidément en petite forme !

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 20ème passage, Stoner a 7.1 s d'avance sur Elias, 10 s sur Capirossi, Barros et Melandri revenus sur l'italien, 11.1 s sur Hayden, 11.8 s sur Hopkins, 14.9 s sur De Puniet, 16.1 s sur Rossi et 16.6 s sur Hofmann qui n'est plus qu'à 0.5 s de l'italien ! Melandri passe 4ème devant Barros dans le gauche qui commande la descente. Hofmann passe Rossi à l'entrée du triple gauche. Barros repasse 4ème devant Melandri à l'entrée du triple final.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

A l'entame du dernier tour, derrière Stoner et Elias, Capirossi tient bon devant Barros, Melandri, Hayden et Hopkins. A la sortie du droit rapide, la Ducati de Capirossi bouge énormément à la limite du guidonnage : Barros en profite pour passer 3ème ! Mais Capirossi ne s'en laisse pas compter et repasse d'un magnifique freinage en glisse à l'entrée de la triple chicane ! Hopkins passe Hayden sur la ligne.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

C'est donc Stoner qui interrompt la série de six vainqueurs différents avec cette superbe victoire devant Elias, puis Capirossi qui complète le podium de haute lutte. Barros termine 4ème, Melandri 5ème, Hopkins 6ème, Hayden 7ème, De Puniet 8ème, Hofmann 9ème, Rossi 10ème, Vermeulen 11ème, Checa 12ème, Nakano 13ème, Tamada 14ème et Sylvain Guintoli qui prend le point de la 15ème place.

Au championnat, Stoner fait la grosse affaire du jour en devenant leader provisoire avec 61 points devant Rossi 51, Pedrosa 36, Elias 35, Melandri 30, Edwards et Hayden 26, Barros 25, Hopkins 23, Vermeulen 21, Capirossi 20, Nakano 15 et Checa 14.

Côté marques, Ducati mène avec 61 points devant Honda 56, Yamaha 51, Suzuki 30, Kawasaki 15 et KR211V 3.

Grand Prix Moto de Turquie 2007 : le tour par tour sur Moto-Net

Le team Ducati officiel mène également le classement par équipes avec 81 points devant Fiat Yamaha 77, Honda Gresini 65, Repsol Honda 62, Rizla Suzuki 44, Pramac D'Antin 37, Kawasaki et Konica Minolta Honda 15, Honda LCR 14, Dunlop Yamaha Tech 3 7 et Roberts 3.

Istanbul aura donc été un véritable camouflet pour Michelin : le premier pilote chaussé par la marque de Clermont-Ferrand, Hayden, est 7ème ! Et que dire de la contre-performance de Rossi, très en verve en début de course et trahi par ses pneus ? C'est donc bien la première épreuve qui voit un coup de théâtre provoqué par le nouveau règlement limitant le nombre de pneumatiques, cette fois en faveur de Bridgestone. Qu'en sera-t-il en Chine ? Rendez-vous le 6 mai à Shanghai !

Ils s'expliquent...

Casey Stoner (1er)
"Nous avons fait une super course, mais malheureusement d'autres pilotes n'ont pas eu cette chance... Mais franchement, vu comment fonctionnaient la Ducati et les Bridgestone aujourd'hui, on ne pouvait que bien faire ! J'ai passé Colin dès le premier tour, car je ne voulais pas me faire enfermer derrière comme à Jerez. Puis Valentino, en sortant trop large, m'a plus ou moins offert la première place. A partir de ce là j'ai pu faire de bons tours et creuser l'écart car derrière, les autres pilotes étaient en bagarre. Je ne voudrais pas paraître trop sûr de moi, mais au début je donnais tout ce que j'avais pour créer le trou, et quand l'écart est arrivé à 2.53 secondes j'ai essayé de ralentir le rythme pour ne pas risquer de compromettre quoi que ce soit"

Toni Elias (2ème)
C'était comme une course de 125 avec des dépassements incroyables ! Je me suis appliqué à prendre un départ parfait et j'ai doublé autant de pilotes que je pouvais pendant les premiers tours mais je suis resté bloqué derrière Hopkins trop longtemps. Quand j'ai enfin réussi à le doubler, j'avais un bon rythme et j'étais en mesure de passer Rossi. Je n'ai pas pu me battre pour la victoire car Casey était trop rapide donc j'ai décidé de maintenir ma position”.

Loris Capirossi (3ème)
"Ce fut un week-end fantastique pour moi, je suis de retour ! 20 jours plus tôt, j'ai vécu le plus beau moment de ma vie avec la naissance de mon fils, donc maintenant je reprends plaisir à rouler et j'espère que mon championnat commence aujourd'hui car il reste 15 courses à courir. Tout s'est bien passé, j'ai pris un bon départ et j'ai essayé de suivre Casey mais il était si rapide que j'ai préféré ralentir un peu. Je me suis beaucoup battu, surtout avec Alex dans le dernier tour. J'ai perdu l'avant dans le droite rapide, ma moto a commencé à bouger beaucoup et Alex l'a repassé donc je me suis dit OK, ma seule chance de monter sur le podium est de lui faire le freinage dans la chicane !"

Alex Barros (4ème)
Aujourd'hui j'ai fait mieux qu'hier, mais pas encore assez pour avoir de bons chronos. Malheureusement je ne suis pas très bien physiquement. Je sors d'un gros rhume et aujourd'hui j'ai dû me faire violence pour piloter ma moto car je suis fatigué en permanence. Malgré tout je peux être satisfait du travail de mon équipe et cette fois je suis le seul responsable de mon résultat, car plusieurs fois j'ai commis des erreurs et j'ai perdu de précieux dixièmes”.

Randy de Puniet (8ème)
"J'ai pris un mauvais départ... Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais la moto n'a pas tout de suite répondu quand j'ai relâché l'embrayage. Ensuite j'étais en train de remonter quand j'ai fait une erreur dans la ligne droite. J'étais neuvième à la fin du premier tour et pas très loin du groupe de tête. Je me suis bien battu avec Barros et Hayden, mais en l'espace de deux tours j'ai perdu trois secondes en essayant de passer Rossi. J'y suis finalement arrivé à quatre tours de l'arrivée, mais à ce moment l'écart avec les leaders était trop important et je n'avais pas d'autre choix que de continuer à mon rythme et finir huitième. Je suis content car j'étais à l'aise et j'ai signé le meilleur résultat du team cette saison, mais je suis sûr que si je n'avais pas fait un aussi mauvais départ, j'aurais pu obtenir un meilleur résultat. Je tenterai à nouveau ma chance en Chine".

Valentino Rossi (10ème)
"Nous sommes très déçus aujourd'hui car nous avions de gros espoirs pour cette course. Au lieu de quoi, nous avons eu des problèmes inattendus avec les pneus et ce fut un désastre. Pendant les essais et le warm up, les mêmes pneus fonctionnaient bien, mais malheureusement il leur est arrivé quelque chose après les premiers tours de course et je n'ai pas pu concrétiser l'avantage que nous avions ici. Nous ne savons encore rien de ce qui s'est passé sur les pneus et Michelin est en train d'essayer de comprendre ce qui s'est passé. J'ai pris un bon départ, puis j'ai commis une erreur au onzième virage et je suis retombé à la cinquième place. Néanmoins, à ce stade ma moto marchait encore très bien et j'étais encore capable de me battre pour la deuxième place : j'étais sûr de mener une belle bagarre contre Stoner ! Malheureusement, après 10 ou 11 tours, les pneus ont commencé à perdre leur adhérence et j'ai dû ralentir car j'étais plutôt inquiet ! J'avais l'impression qu'il y avait un gros problème sur les pneus et j'ai dû rouler très prudemment pour terminer la course. Je suis aussi énervé contre Elias aujourd'hui car je pense qu'il s'est comporté plutôt dangereusement... Nous sommes tous tristes, mais il reste encore plein de courses donc nous attendons maintenant la Chine".

Sylvain Guintoli (15ème)
"Globalement ce fut un un bon week-end. Après le Qatar et Jerez où nous avions fait des essais, cette piste était complètement nouvelle pour moi. Dans le premier tour de la course, j'ai dû faire un peu de "jardinage" pour éviter l'accident devant moi et je pense que j'ai perdu environ 10 secondes : c'était donc une course contre la montre pour revenir sur le paquet. Dans le dernier tour j'ai doublé Makoto mais, malheureusement, en freinant à la fin de la ligne droite j'ai roulé sur un morceau de repose-pied resté sur la piste après l'accident, j'ai perdu l'avant et je suis presque tombé. Obtenir un nouveau point est satisfaisant, spécialement ici où je pensais que ce serait plus difficile, mais je pense qu'à l'arrivée j'aurais pu être plus près de la tête que mes 30 secondes sans le crash et le petit incident sur le dernier tour. Nous avons toujours su que nous avions un bon pneu avant et maintenant nous avons collecté de nouvelles informations pour améliorer l'avant mais le plus important était le pneu arrière. Dunlop a apporté de grandes améliorations sur le pneu arrière car il était très constant sur l'ensemble de la course et nous a permis d'aller beaucoup plus vite que l'année dernière puisque j'ai fait des temps plus rapides que Carlos Checa l'an dernier sur le sec. Ce week-end m'a donné beaucoup de confiance car je sens que ces pneus sont bien mieux que ce qu'un bon nombre de gens pensent et j'espère qu'une course prochainement nous permettra de consolider tout cela".

Olivier Jacque (abandon)
"Je suis désolé pour ce qu'il s'est passé et je n'ai aucune excuse : j'ai fait une erreur. J'avais pris un bon départ et je me sentais à l'aise. J'étais dans un gros groupe et il y avait une occasion de gagner quelques places après le virage rapide qui mène à la chicane. J'étais au milieu du peloton et j'ai manqué mon repère de freinage : quand j'ai freiné il était trop tard, il n'y avait pas d'espace. Je n'ai pas pu éviter d'accrocher la roue arrière d'Edwards. Je suis parti en l'air et je suis retombé sur le coccyx. Je pensais qu’il était cassé car c'était très douloureux, mais heureusement il n'y a pas de fracture. Je suis encore sous le choc mais surtout je suis très déçu pour le team, car nous avons travaillé dur tout au long du week-end et la moto fonctionnait bien... J'attends avec impatience la Chine pour avoir une occasion de travailler encore plus dur et de ramener un bon résultat au team".

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Au delà de tous les faits de course et des résultats de chacun, ce qui m'a le plus scotché sur ce gp de Turquie, ce sont les prises de vues, notamment pendant les essais . Lorsque la caméra accrochait Elias et Hopkins pendant leurs tours chronos, j'étais complètement abasourdi par leurs déhanchés, qui s'ajoutaient à un angle déjà monstrueux. Cette année, en style de pilotage, ces deux pilotes mériteraient une prime spéciale, pour leur capacité à rendre les courses encore plus spectaculaires. Et que dire des pneus ? C'est hallucinant de voir ce que les manufacturiers ont réuussi à faire en matière de développement. Je crois que j'aurais adoré voir courir Saarinen, Roberts senior, Rougerie ou Ruggia aujourd'hui.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
OJ a joué au bowling turc, il a avoué avoir commis une grossière erreur et s'en est excusé... esprit sportif. Perso ça m'a pas fait rire de le voir tomber sur le dos ! Bravo à Vermeulen, qui méritait sa place sur le Podium. De Puniet dans le TOP10 : c cool, mais sans le crash et le problème de Rossi il faisait 12! il faut avouer qu'il essaye de jouer la régularité sans tomber : il a bien raison car sinon l'an prochain il perd sa place. Il a mis un peu de temps à doubler Rossi, mais faut voir combien de temps Rossi a retardé tout le peloton quelques tours avant : personne n'osait le doubler! Quant à Elias un vrai Joe Barr!

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel Honda X-Adv Vs Yamaha Tmax : moto, scooter ou les deux ?

Un esprit scooter dans un corps de moto. Ou inversement ? Avec d'un côté le Honda X-Adv 750 et de l'autre le Yamaha Tmax 530, les motards à la recherche d'un deux-roues pratique et au look sportif ont le choix. Moto-Net.Com les oppose rien que pour vous dans un essai comparatif : duel !
Tous les Duels 20 commentaires
Essai Quadro Qooder 2018 : la 4ème dimension !

Le Quadro Qooder - anciennement Quadro4 - possède quatre-roues et un guidon, mais ce n'est pas un quad. Il s'incline en courbes et se conduit avec le permis B (voiture), mais ce n'est pas vraiment un scooter... Amélioré pour 2018, ce drôle d'engin mélange les genres au profit de sensations étonnantes ! Essai.
Scooter 4 commentaires
Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les actions locales de la FFMC le 17 novembre avec les Gilets jaunes

Alors que la Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appelle pas officiellement à se joindre aux actions des Gilets jaunes le 17 novembre, plusieurs antennes locales organisent ou participent aux blocages contre l'augmentation des carburants. Explications.
Lobbying 6 commentaires
Tous les pilotes de la Coupe du monde de motos électriques MotoE 2019

Le championnat du monde MotoGP accueillera l'an prochain la nouvelle coupe du monde de motos électriques MotoE. 18 pilotes - dont trois français, une femme et plusieurs revenants - s'affronteront pendant dix tours sur des Energica Ego Corsa... Présentation.
La FFMC ne participera pas officiellement aux blocages du 17 novembre avec les Gilets jaunes

La Fédération française des motards en colère (FFMC) n'appellera pas officiellement à se joindre aux actions de blocages initiées par le mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre contre la hausse du prix de l'essence. Explications.
Lobbying 33 commentaires
Stoner et Ducati, cette fois c'est vraiment fini !

Le feu couvait depuis cet été mais c'est désormais officiel : Casey Stoner ne sera plus pilote essayeur chez Ducati l'année prochaine. Explications.
MotoGP 2019 2 commentaires
Horaires et enjeux du Grand Prix de Valence MotoGP 2018

Le championnat du monde MotoGP 2018 se termine à Valence ce week-end ! Certes, les noms du champion du monde et de son "vice-champion" MotoGP 2018 sont déjà connus, mais cette quatrième course de l'année en Espagne ne manquera pas d'intérêt avec ses nombreux adieux... Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives du GP de Valence.
19/19 - GP de Valence 11 commentaires
Livre Moto Le temps de la liberté : de la contre-culture à la custom culture

Ce livre sur la moto de Jean-Marc Thévenet, ex-directeur du festival de BD d'Angoulême, passe en revue "tous les codes et l'imaginaire du motard", indique son éditeur, Tana (Edi8). Illustré de très nombreuses photos, il évoque les films, bouquins, musiques et festivals de la contre-culture qui ont marqué "plusieurs générations de motards avides de liberté"... Présentation.
BMW, Ducati, Honda ou Yamaha... Qui battra Rea et Kawasaki ?

Depuis quatre ans, Kawasaki et Jonathan Rea règnent sans partage sur le World Superbike. En 2019, leurs concurrents s'organisent - ou se réorganisent ! - pour tenter de renverser la firme d'Akashi et son impitoyable "JR". MNC fait le point sur les teams BMW, Ducati, Honda et Yamaha...
WSBK 2019 3 commentaires

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.

  • En savoir plus...