• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - LE MANS
Paris, le 19 mai 2008

Le Grand Prix de France MotoGP tour par tour

Le Grand Prix de France MotoGP tour par tour

Qui de Pedrosa, Lorenzo ou Rossi repartira de la Sarthe en tête du général ? La cinquième manche de la saison devait se poser en arbitre pour les hommes forts du championnat : analyse complète des essais à la course avec le tour par tour de Moto-Net.Com.

Imprimer

Vendredi : deuxième séance d'essais libres
Sur une piste mi-figue mi-raisin et par une température de 15°C, Dani Pedrosa s'empare du meilleur temps de la séance. Le jeune prodige espagnol est suivi par Casey Stoner, Colin Edwards, Jorge Lorenzo, Chris Vermeulen, Valentino Rossi, Shinya Nakano, Randy de Puniet, John Hopkins, Alex de Angelis, Loris Capirossi, Nicky Hayden, Andrea Dovizioso, Marco Melandri et James Toseland. Sylvain Guintoli est 18ème.

Zoom sur...

Le n°50, justement : peu après sa séance d'essai, Sylvain Guintoli confie à Moto-Net.Com avoir été victime d'une chute "ridicule, avec deux degrés d'angle, qui m'a fait faire un 360°", dès son tour de chauffe ! Malheureusement, cette sortie inexpliquée affectera le pilote français qui nous avoue avoir perdu en capital confiance pour la suite...

Samedi : séance qualificative
Pulvérisant le précédent record détenu par Ewards de près d'une seconde (!), Dani Pedrosa affiche haut et fort ses prétentions pour la course ! Derrière lui, la Tornade texane suit à un centième, déçu d'avoir été gêné par un Melandri en perdition au style approximatif... Casey Stoner se hisse à la troisième place devant Rossi, Lorenzo, Hayden, Toseland, Vermeulen, Hopkins, Dovizioso, Capirossi, De Puniet, Nakano, Elias, De Angelis et Guintoli.

Zoom sur...

L'incroyable Jorge Lorenzo, victime d'une chute le vendredi puis le samedi, qui s'accapare la vedette de tous les médias : même TF1 a diffusé un sujet de plusieurs minutes lors du JT, présentant la Clinique mobile du Dr Costa et les miracles réalisés sur des pilotes comme notre Randy national, mais surtout sur l'espagnol dont la spectaculaire chute de Shanghai fit les honneurs du reportage !

Dimanche : la course !
Départ : Casey Stoner signe le hole shot devant Dani Pedrosa, Colin Edwards, Nicky Hayden, James Toseland, Valentino Rossi, Chris Vermeulen, Loris Capirossi et Randy de Puniet. Marco Melandri reste scotché sur place et semble en difficulté, tout comme Lorenzo 12ème.

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

2ème tour : Les quatre hommes de tête sont dans un mouchoir de poche et Pedrosa tente de faire l'intérieur sur Stoner à l'entrée de la Chicane Dunlop, mais l'australien résiste et conserve l'avantage. Guintoli est 16ème.

Valentino Rossi double le "Kentucky Kid" et part à la chasse sur son ex-coéquipier Colin Edwards.

3ème tour : Stoner mène toujours devant un Pedrosa survolté qui malmène sa RCV avec talent et énergie ! Colin Edwards est solide troisième devant Rossi, Hayden, Vermeulen, Capirossi, Hopkins, Toseland, Dovizioso, Lorenzo et Elias. Randy de Puniet est 14ème, suite à un tout droit lors du premier virage...

James Toseland part à la faute en s'accrochant avec Dovizioso, qui parvient à rester sur la piste : "ce n'est la faute de personne", expliquera l'anglais, déçu.

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

4ème tour : Pedrosa se fait très pressant sur le champion du monde en titre, alors que le n°46 est revenu dans l'échappement de la M1 d'Edwards : le phénomène aux sept titres mondiaux passera l'américain au freinage du Musée. Au même instant, le n°26 passe Stoner mais élargit considérablement : l'aussie reprend sa position, tandis que Dani Pedrosa parvient à virer devant son rival de chez Yamaha.

Le Doctor profite de l'erreur du pilote HRC pour le déposer au freinage du nouveau virage du Garage vert : les tribunes acclament la passe d'armes qui continue jusqu'au freinage du Chemin aux boeufs : l'espagnol prend l'avantage, mais Rossi réalise un magnifique freinage aux Esses bleus et sort deuxième de l'affrontement !

5ème tour : Casey Stoner entame le tour en tête suivi par un Rossi très incisif, Pedrosa, Edwards, Vermeulen, Hayden, Capirossi, Hopkins, Lorenzo, Elias, Nakano, De Puniet, Dovizioso et de Angelis.

6ème tour : l'actuel n°1 contient toujours le pilote Yamaha - Bridgestone, mais on sent que celui-ci est très à l'aise sur le Bugatti : l'explication promet d'être torride ! Dani Pedroda est légèrement décroché devant Edwards, Vermeulen et Hayden.

Sylvain Guintoli est 15ème et Randy de Puniet 13ème, tandis qu'Anthony West ferme la marche, décidément incapable de suivre le rythme... Comment expliquer ce début de saison catastrophique ? Pourquoi les Verts rencontrent-ils autant de difficultés ? Restez connectés !

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

7ème tour : retour en tête de la course avec Dani Pedrosa qui tente de se porter à la hauteur de la Yamaha de son rival italien au freinage de la Dunlop, mais Rossi résiste et conserve sa place !

Colin Edwards réalise le meilleur tour en course en 1'34.321 pendant que Rossi double Stoner à la Chapelle. Mais l'australien profite d'un léger écart de l'italien pour reprendre le leadership !

8ème tour : l'ordre de tête reste inchangé sur la ligne, alors que le pilote JIR, Andrea Dovizioso, passe Nakano et De Puniet dans la foulée ! Jorge Lorenzo navigue toujours aux alentours de la dixième place.

Valentino Rossi réalise un magnifique intérieur sur la Ducati de Casey Stoner au niveau du virage du Musée et aborde le Garage vert en tête. Edwards suit le groupe de tête avec une relative aisance.

9ème et 10ème tours : Vale mène toujours la course et possède désormais 0,825 seconde d'avance sur Casey Stoner ! Fidèle à ses habitudes enfin retrouvées, le Docteur semble vouloir prendre la poudre d'escampette...

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

11ème tour : Stoner baisse de rythme et bouchonne Dani Pedrosa et Colin Edwards. Randy de Puniet parvient à doubler Alex de Angelis, mais tourne toujours aux alentours de la quinzième place. Pedrosa s'empare de la deuxième position aux dépens de Casey Stoner : l'actuel leader du championnat se porte à l'extérieur de l'australien et lui fait l'intérieur aux abords du raccordement.

12ème tour : Valentino Rossi possède maintenant deux secondes d'avance sur Pedrosa. Suivent Stoner, Edwards, Vermeulen, Lorenzo (qui a gagné trois places), Hayden, Capirossi et Hopkins.

13ème tour : Rossi bétonne en tête avec 2,695 secondes d'avance, tandis que son "coéquipier" blessé a dépassé Hayden et revient sur Vermeulen à grands coups de dixièmes ! Colin Edwards réussit à prendre le meilleur sur Casey Stoner, mais le n°1 récupère sa position à l'enchaînement suivant.

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

14ème tour : Randy de Puniet est 13ème devant Toni Elias et Sylvain Guintoli. Rossi a maintenant plus de trois secondes d'avance ! Nicky Hayden se rate au raccordement, pendant que Lorenzo réalise un intérieur magnifique sur Chris Vermeulen !

15ème et 16ème tours : quelques gouttes de pluie font leur apparition, risquant de bouleverser la course... Le drapeau blanc est agité : les pilotes peuvent désormais changer de monture. Rossi, qui a flairé le danger, continue à accentuer son avance sur ses poursuivants : Pedrosa, Stoner et Edwards ne semblent pas en mesure de répliquer. Suivent Lorenzo et Vermeulen.

17ème tour : John Hopkins, victime d'une casse de chaîne dans le Chemin aux boeufs, doit abandonner. Lorenzo est revenu sur Edwards tandis que Vermeulen est largué.

18ème et 19ème tours : Randy est 11ème, avec en ligne de mire Nakano et Hayden. Dovizioso précède Capirossi, Hayden, Nakano, De Puniet, Elias, de Angelis et Sylvain Guintoli.

20ème tour : la pluie redouble d'intensité... Rossi pense-t-il s'arrêter pour changer de moto, profitant de ses 4,6 secondes d'avance ?

Jorge Lorenzo passe Colin Edwards au freinage du Chemin aux boeufs, alors que Marco Melandri s'arrête pour changer de moto : étant donné sa position, l'italien pense sans doute n'avoir rien à perdre et peut espérer jouer un bon coup...

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

21ème tour, coup de théâtre : Casey Stoner se fait doubler dans la ligne droite des stands par Jorge Lorenzo et Colin Edwards ! L'australien, visiblement victime de difficultés mécaniques, roule désormais au ralenti et va sans doute tenter de rallier son stand pour changer de monture...

Pendant ce temps, Jorge Lorenzo fait l'intérieur à Dani Pedrosa au virage du Musée : mais où l'espagnol va-t-il chercher toutes ses ressources ?!!

22ème tour : Rossi caracole en tête tandis qu'Edwards profite du manque de confiance du pilote HRC pour le passer d ans l'enchaînement de la Dunlop ! Suivent Vermeulen, Dovizioso, Capirossi, Hayden, De Puniet, Elias et De Angelis.

Stoner rentre au stand et repart avec sa deuxième machine montée en pneus pluie.

23ème et 24ème tours : Rossi mène devant deux autres Yamaha, mais avec plus de dix secondes d'avance sur ses coéquipiers ! Son team l'encourage à ne pas rentrer aux stands, car le temps s'est stabilisé.

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Randy de Puniet passe Nakano à l'enchaînement de la Dunlop et pointe neuvième au classement : un résultat mitigé pour le français qui souhaitait briller devant les siens...

25ème et 26ème tours : L'ordre de tête n'a pas changé et Vale commence à gérer sa – conséquente – avance ! Alex de Angelis est 12ème devant Sylvain Guintoli : "je suis très déçu, je n'avais pas de bonnes sensations avec l'avant, ni l'arrière de la machine, Je ne sais pas trop quoi dire. Je n'ai vraiment pas réussi à piloter comme je le voulais. J'espère que l'on trouvera des solutions pour la prochaine course …"soufflera "Syl", après une course en demie teinte.

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Quant à Rossi, il semble se hisser vers son 64ème succès et sa 90ème victoire en GP : il égalerait ainsi le record d'Angel Nieto !

27ème tour : Hayden et Capirossi se battent comme des chiffonniers, suivi par Randy revenu 9ème : "je me suis fait tasser dès le premier virage, mais j'ai réussi à bien remonter même si je ne termine que neuvième. Malgré tout, je suis dans le top 10 et ça me permet de sortir un peu la tête de l'eau, suite à un début de saison difficile. Je suis tout de même satisfait, car la course a tourné à la loterie en raison de l'état inégal de la piste", explique le français après la course.

Dernier tour : Valentino Rossi mène toujours et s'apprête à mettre un tour à Casey Stoner, 16ème... Randy revient mètre après mètre sur Hayden, mais ça risque d'être un peu juste...

Vale passe donc la ligne d'arrivée en grand vainqueur, suivi de Jorge Lorenzo et de Colin Edwards. Dani Pedrosa quatrième perd non seulement de gros points mais aussi la première place du classement au profit de son ennemi Rossi, et se retrouve à égalité avec Jorge Lorenzo : "je suis déçu car nous aurions pu monter sur le podium, mais je n'ai pas réussi à rouler aussi vite en course qu'en qualifications. Dès le début, j'ai eu des problèmes au niveau du pneu avant qui m'empêchaient de freiner comme je le voulais", explique Dani "Asimo" Pedrosa, dépité.

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pour fêter la victoire de Rossi, Angel Nieto himself réalise le tour d'honneur avec le Docteur assis derrière lui sur la M1 ! "C'était organisé depuis longtemps", reconnaît Rossi : "je me souviens qu'après mon 88ème succès, au Portugal l'an dernier, je suis allé voir Angel et je lui ai dit que j'étais prêt à l'égaler. Je lui ai dit "si j'y arrive, tu dois venir avec moi sur la moto !" Il a hésité, mais il a fini par dire "oui"... On a finalement dû attendre longtemps ! Après ma victoire en Chine, je lui ai dit "je suis prêt !" J'avais la pression, car je savais qu'Angel m'attendait sur la piste avec la combinaison en cuir... Quand j'ai gagné, je lui ai dit "c'est toi qui conduis !" Il m'a répondu "non, c'est toi", mais j'ai insisté et il s'en est très bien sorti !"

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Ils s'expliquent

Valentino Rossi (1er) : "je n'avais pas remporté deux victoires d'affilée depuis 2006 (Italie et Catalogne, NDLR). Cela prouve que nous sommes de nouveau compétitifs. La moto a très bien fonctionné et l'adhérence des pneus a été bonne. Quand il a commencé à pleuvoir, j'ai essayé de piloter de manière très souple dans les virages. Je ne voulais pas changer de moto et il me restait suffisamment d'adhérence au niveau des pneus pour continuer. Etre en tête du championnat, c'est un très bon résultat, mais le championnat est long et il y a de très bons pilotes, comme Jorge (Lorenzo) qui est blessé, mais qui termine 2ème".

Grand Prix de France 2008 125 cc : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Jorge Lorenzo (2ème) : "je suis très satisfait, car après avoir réussi le 11ème temps du warm up je me suis dit que la course allait être très dure et que je serais déjà heureux de finir 6ème ou 7ème...Terminer 2ème, c'est un rêve ! J'ai eu un peu moins mal qu'en Chine pendant la course, mais maintenant j'ai très mal car je n'ai pas subi d'infiltration et après ma chute samedi, j'avais peur pour ma cheville droite"...

Colin Edwards (3ème) : "je suis un peu frustré car j'ai roulé vite tout le week-end et je pensais que j'allais gagner cette course ! Je pense même être très bien parti, mais Pedrosa et Stoner ont été plus rapides. Je me suis battu pour rester dans leur sillage, mais je n'arrivais pas à rester assez près et ils ne m'ont jamais ouvert la porte. Ensuite Valentino est arrivé comme un cow-boy avec son flingue ! Après, j'ai essayé de passer les deux gars devant moi et finalement Casey a eu un problème. Ensuite, il a plu et j'ai pu passer Pedrosa, mais Jorge a fait une course fantastique !"

Classement MotoGP

1- V. ROSSI 6- A. DOVIZIOSO 11- T. ELIAS
2- J. LORENZO 7- L. CAPIROSSI 12- A. DE ANGELIS
3- C. EDWARDS 8- N. HAYDEN 13- S. GUINTOLI
4- D. PEDROSA 9- R. DE PUNIET 14- A. WEST
5- C. VERMEULEN 10- S. NAKANO 15- M. MELANDRI

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Rossi est vraiment très grand ! Il laisse derrière lui pas mal de ses poursuivants, et tous ceux qui ont douté de ses choix pneumatiques. on a le sentiment que, pour lui, tout se passe comme prévu depuis le début de la saison. il n'a cessé de montrer sa patience et de déclarer que tout irait mieux lorsqu'il aurait trouvé l'adéquation entre ses pneus et son matériel. c'est fait depuis la Chine et il a confirmé au Mans. Rien n'est encore gagné mais Rossi sera un vrai prétendant au titre cette année ! Pedrosa et Lorenzo dans un mouchoir, le reste de la saison promet d'être passionant. rossi tient en respect ses porsuivants, c'est vrai pour Pedrosa et Stoner sur les deux derniers grand prix, mais attention pour la suite ! Le championnat est long. reste le "cas"Lorenzo. Tenu en respect par le Docteur lui aussi mais écrasé par le talent de son coéquipier septuple champion ou pour cause de blessures ? Le suspense reste entier. lorenzo en forme aurait-il tenu tête à Rossi en France ? Personnellement je le pense, mais Rossi était tellement fort dimanche qu'il aurait pu gagner quand même. Enfin ce n'est qu'un avis. par contre vivement le prochain duel entre ces 4 là !
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Quelle baston dans les premiers tours !!! J'y étais et croyez-moi que ça envoi sec !!! Bravo à Rossi qui revient aux avants postes ! Quel domage pour Ducati avec le départ raté de Mélandri et la panne de Stoner qui perd bcp de points (la Desmo aurait-elle des failles de fiabilité ?). Chapeau à Pédrosa et Edwards qui ont fait le spectacle quasi jusqu'à la fin. Lorenzo 2nd, c'est un petit phénomène ce gaz là. Je suis curieux de voir s'il va se maintenir pour les prochains GP à venir... Pour les français : je m'attendais à voir Rdp dans les graviers mais je crois qu'il a fait son meilleur résultat de la saison. Et pour Guintoli, ce sera chaud pour dompter la Desmo en 2008 ! V à tous

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Le concept Storr 500 annonce l’arrivée d’un trail chez Brixton Motorcycles

Comment, Brixton lance un concept-store ? Ah non, pardon, la marque autrichienne spécialisée dans les motos néo-rétro a dévoilé à l’Eicma 2022 un concept de trail baptisé Storr, équipé du moteur de la Crossfire 500 et croqué par son studio de design dirigé par un ancien de... Kiska. "Ach", bien vu !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Coloris nature pour l’Himalayan en 2023, finition militaire pour la Classic Signals

Royal Enfield dévoile de nouvelles peintures sur son Himalayan 410 et sur sa Classic 350 : les indiens jouent les poètes avec trois livrées inspirées de la nature sur leur trail, les compatriotes avec deux coloris militaires sur leur roadster en version "Signals". Tout cela arrivera en France courant 2023 à des tarifs indéfinis.
Le monstre Ducati Diavel V4, élu plus belle moto du salon Eicma 2022

Sacré champion du monde 2022 en MotoGP et en World Superbike, Ducati est également sorti vainqueur du concours de la moto la plus belle du salon Eicma, grâce à son nouveau Diavel V4. La firme de Bologne totalise ainsi onze victoires sur ses terres, contre six pour MV Agusta... et toujours zéro pour le collectif Piaggio-Aprila-Guzzi-etc.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…
Marché moto en octobre 2022 : coups de pompe, de chaleur, de pot...

L’analyse mensuelle des ventes de motocycles en France a rarement été aussi laborieuse... En octobre 2022, les stations-services asséchées, la météo détraquée et les livraisons de machines saccadées étaient autant de bâtons jetés dans les jantes de MNC. Bilan, malgré tout.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...