• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - SACHSENRING
Paris, le 14 juillet 2008

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Après deux victoires d'affilée, Stoner tourne de nouveau à 100% : dominateur aux essais, l'aussie le plus rapide du monde affiche une symbiose retrouvée avec sa moto et ses pneus. Rossi, Pedrosa et consorts pourront-ils suivre son rythme ? Tour par tour !

Imprimer

Dès leur arrivée sur le "tourniquet" du Sachsenring, les stars du Continental Circus ont dû se résoudre à subir la loi d'un seul homme : Casey Stoner !

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Renouant avec cette extraordinaire confiance au guidon qui l'a propulsé champion du monde l'an dernier, la "perle" de chez Ducati a donné le tempo dès les premiers essais : malgré une chute vendredi après-midi, le n°1 établit le nouveau record de la piste en 1'21.582, soit trois dixièmes plus vite que la pole de Dani Pedrosa en 2006 !

Derrière l'australien, le surprenant Alex de Angelis continue d'impressionner en réalisant le deuxième meilleur chrono lors des deux séances du vendredi ! Colin Edwards confirme sa bonne forme actuelle en se hissant sur le podium de cette première journée, tandis que Randy témoigne de sa confiance retrouvée avec sa RCV212 en pointant dans le top 10.

Lors de l'unique séance qualificative du samedi, le champion du monde en titre en rajoute une couche en se plaçant hors de portée de ses rivaux : grâce à un impressionnant 1'21.067, Stoner relègue la pole record 2006 de Pedrosa à plus de huit dixièmes (!), rendant vaines toutes les tentatives de l'espagnol lors de la valse des pneus qualifs !

Zoom sur...

Ducati et Stoner : si l'australien champion du monde est revenu au sommet, les autres pilotes Ducati flirtent toujours avec les profondeurs du classement... Lassée par ces contres performances, la maison de Bologne vient de mettre un terme au contrat qui la liait pendant deux ans à Marco Melandri, qui démarche déjà Kawasaki et son ex-équipe pour 2009 ! De son côté, Elias est sommé d'y mettre un peu du sien : Sete Gibernau ayant tourné à moins de quatre dixièmes des temps de Stoner au Mugello lors d'une récente simulation de course, les Rouges ne veulent plus entendre dire que la GP8 est inconduisible...

Echouant à la seconde place, l'officiel HRC précède Edwards, Dovizioso, Lorenzo, De Puniet, Rossi et Hayden, tandis que Sylvain Guintoli partira de la 15ème position sur la grille.

La course !

Départ : Après sa démonstration de force pendant les essais, Casey Stoner a légèrement perdu le sourire au moment de prendre sa place sur la ligne de départ : les aléas de la météo allemande rebattent totalement les cartes et la course MotoGP se déroulera sous une pluie battante ! Dans ces conditions, la hiérarchie pourrait bien être bousculée et la correction que prévoyait de mettre Stoner à ses adversaires compromise...

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Faisant fi de toutes ces considérations, Pedrosa réussit le meilleur départ devant Dovizioso, Edwards, Stoner, Toseland, Rossi, De Puniet et Guintoli ! Le n°1 passe Colin Edwards qui a élargi, pendant que Rossi et De Puniet se battent pour la cinquième place !

2ème et 3ème tours : Dani Pedrosa a déjà deux secondes d'avance sur Dovizioso, qui se fait illico dépasser par un Stoner qui a flairé la menace. Rossi passe dans la foulée Toseland et Lorenzo, puis part à l'attaque de son ex-coéquipier Edwards. Juste derrière, Randy de Puniet et Alex de Angelis passent James Toseland.

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Pedrosa mène devant Casey Stoner en signant le meilleur tour en course, alors que son compatriote Jorge Lorenzo chute violemment à la remise des gaz. Stoner, Dovizioso, Edwards et Rossi suivent le petit Asimo espagnol avec déjà cinq secondes de retard sur la Honda officielle...

4ème, 5ème et 6ème tours : Anthony West passe Randy de Puniet tandis que les pilotes des constructeurs vedettes de la catégorie soufflent le chaud et le froid : Pedrosa est premier avec près de six secondes, son coéquipier est étonnement dernier, Stoner assure sa deuxième place et Melandri est avant-dernier ! Quant au Docteur, il revient progressivement sur la Yamaha Tech 3 d'Edwards.

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Coup de théâtre : Alors qu'il possédait une avance considérable, Pedrosa perd l'avant dans un droit en descente et doit abandonner ! Stoner reprend les rênes de l'épreuve devant Dovizioso, Edwards, Rossi, Vermeulen, de Angelis, West et Randy de Puniet.

7ème, 8ème et 9ème tours : Le docteur tente de soigner son ex-coéquipier au premier virage, mais le n°46 rend prudemment la main... jusqu'au tour suivant où il s'impose de belle façon ! Nicky Hayden s'est arrêté dans son box : il y a le feu au HRC ! Sylvain se bat avec la manière dans le milieu du peloton.

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Dès le tour suivant, le n°46 refait la même attaque sur Dovizioso et passe deuxième ! Edwards imite son copain et passe à son tour l'italien du team JIR. Aussi incroyable que ça puisse paraître, c'est Marco Melandri qui réalise le meilleur tour en course avec un impressionnant 1'35.5 !

10ème et 11ème tours : Chris Vermeulen revient et passe à son tour Dovizioso qui a perdu trois places en deux tours : le "magicien du mouillé" semble très à l'aise avec sa Suzuki GSV-R ! Devant, Casey Stoner a désormais près de trois secondes d'avance, mais la Yamaha de son rival grignote petit à petit son retard grâce à une série de chronos très rapides !

Marco Melandri part à la faute, tandis que Vermeulen passe la Yamaha d'Edwards ! Le champion du monde en titre réagit en voyant la remontée de son rival et lui reprend quelques dixièmes. Sylvain Guintoli réalise sa meilleure course de la saison et pointe à la septième place !

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

12ème et 13ème tours : Casey Stoner tourne comme un métronome devant Valentino Rossi, Chris Vermeulen - qui tourne plus vite que le n°46 - , Alex de Angelis, Colin Edwards, Andrea Dovizioso, Sylvain Guintoli, Loris Capirossi et Randy de Puniet.

Nicky Hayden est reparti de son box en 14ème place : frustrant après des essais et un warm up prometteurs !

14ème, 15ème, 16ème et 17ème tours : La Ducati de Stoner continue de survoler les débats grâce à une série de chronos extrêmement rapides : il possède maintenant 4,2 secondes d'avance sur Valentino Rossi... lui-même menacé par Chris Vermeulen !

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

18ème et 19ème tours : Rossi et Stoner s'échangent les records du tour : à chaque tentative de l'italien pour revenir, l'australien réplique illico en signant un chrono inférieur !

Les deux hommes précèdent toujours Chris Vermeulen, légèrement décroché devant de Angelis et Colin Edwards... qui part à la faute dans le très rapide gauche en descente : fort heureusement, le pilote se relève indemne après sa grosse glissade.

20ème et 21ème tours : La chute du Texan profite à Sylvain Guintoli qui pointe désormais à la sixième position derrière Andrea Dovizioso ! Chris Vermeulen et Alex de Angelis continuent leurs passes d'armes pour la troisième place, alors que tout comme en essais, James Toseland pointe à la dernière place : triste week-end pour l'équipe Tech 3...

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

22ème, 23ème et 24ème tours : Casey Stoner a maintenant plus de cinq secondes d'avance sur Rossi et huit secondes sur Vermeulen et De Angelis, en lice pour le podium ! Le Docteur tourne dans les mêmes chronos que l'homme de tête, mais son départ depuis la troisième ligne et les nombreux dépassements effectués pour remonter ont suffi à Stoner pour se forger un écart a priori impossible à combler.

Stoner et Rossi arrivent derrière Toni Elias et James Toseland à qui ils vont mettrent un tour : étonnement, le pilote d'Antin refuse de se ranger malgré les drapeaux bleus le prévenant de l'arrivée du pilote Yamaha : Rossi est contraint de prendre des risques pour dépasser Elias qui freine milieu de piste et perd beaucoup de temps dans la manoeuvre ! L'italien exprime son mécontentement avec un signe du bras éloquent...

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

25ème, 26ème et 27ème et 28ème tours : Casey Stoner profite de son avance pour filer vers sa troisième victoire d'affilée et la première pour Ducati - et Bridgestone - en terres allemandes ! Chris Vermeulen et Alex de Angelis se battent toujours pour leur premier podium de la saison : les deux jeunes pilotes font une véritable démonstration de leurs talents d'équilibristes dans ces conditions précaires !

Dernier tour : Stoner boucle le dernier tour en tête devant Valentino Rossi, Chris Vermeulen et Alex de Angelis : c'est une véritable déculottée pour Michelin qui n'apparaît qu'en cinquième place ! Sylvain Guintoli termine en magnifique sixième, tandis que Loris Capirossi - fin renard ! - est revenu dans les échappements de la RCV de Randy de Puniet : il passe le n°14 sur la ligne d'arrivée ! Pendant que les leaders se congratulent, Randy serre la main du vétéran italien qui a de nouveau prouvé ses talents de finisseur !

Le Grand Prix d'Allemagne MotoGP tour par tour

Au championnat, Valentino Rossi récupère la tête du classement grâce à sa deuxième position et la chute de Dani Pedrosa, qui possède maintenant 16 points de retard sur la star italienne. Mais c'est surtout Casey Stoner qui réalise une bonne opération en revenant à quatre points de Pedrosa grâce à cette quatrième victoire !

Jorge Lorenzo est relégué à 78 points du leader avec sa nouvelle chute : "heureusement" pour l'espagnol, Colin Edwards, qui le talonnait, est lui aussi parti à la faute. Prochain rendez-vous la semaine prochaine à Laguna Seca, où seuls les cadors de la MotoGP iront se défier sur le tracé de l'oncle Sam !

Ils s'expliquent :

Casey Stoner (1er) : "J'ai vu Dani s'éloigner et je me suis dit "tans pis", je n'aurais sûrement pas été capable d'aller aussi vite à ce moment. Nous avons utilisé des gommes dures qui ont mis du temps à chauffer. Puis j'ai vu Dani partir et rouler dans les graviers... Etant donné son palmarès sur piste mouillée, il se débrouillait vraiment bien jusqu'à cet instant ! Ensuite, il ne s'agissait plus que de consolider tour après tour ma petite avance. Nous avions une gomme plus dure sur le flanc gauche et je me suis fait quelques petites frayeurs durant la course. Merci pour tout à mon team, c'est vraiment bien de revenir un peu plus dans le championnat"...

Valentino Rossi (2ème) : "C'est un résultat positif pour moi, parce que je suis de nouveau au sommet du classement. La seconde place n'est pas un mauvais résultat si l'on considère l'état de la piste aujourd'hui. C'était amusant de piloter dans de mauvaises conditions, mais nous avons perdu beaucoup de temps au début en partant de la troisième ligne. J'ai vu Dani dans les graviers, puis j'ai essayé de revenir sur Casey, mais ce n'était pas possible. Je suis content parce que j'ai été rapide jusqu'à la fin !"

Chris Vermeulen (3ème) : "Nous avons effectué une mauvaise séance de qualifications hier. Partir de la cinquième ligne nous a compliqué les choses, il y avait beaucoup de projections d'eau. Comme Casey, nous utilisions une gomme plus dure et difficile à chauffer. Je n'aurais pas pu rattraper ces deux là, ils étaient trop rapides pour moi aujourd'hui ! Je suis très heureux d'être de nouveau sur le podium !"

Classement course MotoGP - Sachsenring

1- C. STONER 6- S. GUINTOLI 11- J. TOSELAND
2- V. ROSSI 7- L. CAPIROSSI 12- T. ELIAS
3- C. VERMEULEN 8- R. DE PUNIET 13- N. HAYDEN
4- A. DE ANGELIS 9- S. NAKANO
5- A. DOVIZIOSO 10- A. WEST

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Les 2 faits les plus marquants en moto-GP au Sachsenring : 1/ l'avance de Pedrosa, qui mettait environ 1/3 de seconde au tour à Stoner, jusqu'à sa chute, trés impressionnant ce M. Pedrosa sur la flotte ! 2/ la régularité remarquable de Stoner et Rossi, comme 2 horloges suisses, en fait ! Sinon vu le temps de chien durant l'épreuve de moto-GP, ben c'est vraiment tous des grands malades :-)

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 4 commentaires
GP des Pays-Bas : Bagnaia s’impose devant Bezzecchi et Vinales, Quartararo implose

Bagnaia n’avait plus rien à perdre au championnat ? Il remporte à Assen une flamboyante victoire. Quartararo défendait parfaitement son titre ? Il trébuche deux fois, entraînant dans sa première chute le malchanceux Aleix Espargaro ! Celui-ci termine tout de même au pied du podium gravi par le rookie Bezzecchi et le revenant Vinales. Compte-rendu.
Pays-Bas 6 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...