• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2009 - VALENCE
Paris, le 9 novembre 2009

Grand Prix de Valence : triplé espagnol pour la dernière course de la saison

Grand Prix de Valence : triplé espagnol pour la dernière course de la saison

Avec les victoires de Simon en 125, Barbera en 250 et Pedrosa en MotoGP, le GP de Valence confirme l'incroyable motivation dont font preuve les pilotes espagnols à domicile ! Comptes rendus et analyses du 17ème et dernier rendez-vous de la saison 2009...

Imprimer

MotoGP : Pedrosa double la mise à Valence !

Stupeur durant le tour de chauffe : le poleman Casey Stoner (lire notre compte rendu des qualifications du 7 novembre 2009) s'envole sur une piste froide et glissante ! Stupéfait, le jeune australien ne sera pas en mesure rejoindre son box pour prendre le départ de la dernière course de la saison avec son mulet et doit donc suivre la dernière course de la saison en spectateur...

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Départ : Débarrassé de son encombrant rival pour la 3ème place au classement général, Dani Pedrosa ne s'embarrasse pas de considérations métaphysiques et s'envole de sa seconde position sur la grille de départ devant Toni Elias et Valentino Rossi.

Immédiatement, Jorge Lorenzo porte une attaque réussie sur son coéquipier et tente d'augmenter la cadence pour ne pas laisser Pedrosa s'échapper à domicile ! Les deux Yamaha Boys précèdent Colin Edwards, Randy de Puniet, Nicky Hayden, Alex de Angelis, Marco Melandri et Ben Spies.

Unique vainqueur en catégories 125, 250 et MotoGP, le pilote HRC pointe déjà à 1,6 seconde de Toni Elias ! Sans guidon pour 2010, le n°24 bouchonne Lorenzo et Rossi pendant plusieurs virages. Agressif, Lorenzo réalise alors un intérieur à couper le souffle sur Elias, très vite imité par Valentino Rossi.

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Mais l'actuel dauphin du Docteur finit par en faire un peu trop et manque de se faire éjecter de sa M1 à la sortie d'un droit ! Opportuniste, son expérimenté coéquipier ne se pose pas de question et lui ravit la seconde place à 2,515 sec de Dani Pedrosa !

Soucieux de démontrer sa vélocité, l'ogre de Tavullia sonne la charge, réalise le meilleur tour en course et grignote quelques dixièmes sur Pedrosa. Cependant, l'officiel HRC est loin d'avoir dit son denier mot : alors qu'il semblait peu à l'aise sur le tracé ibérique depuis le début du week-end, le n°3 puise dans ses réserves pour contenir la remontée du champion du monde 2009 !

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Pendant qu'Edwards et Elias se battent comme des chiffonniers pour la quatrième place, Randy de Puniet se fait déborder par Nicky Hayden à l'issue d'une bataille acharnée entre les deux hommes ! Douzième devant James Toseland, Ben Spies a en point de mire le san marinais Alex de Angelis et continue de découvrir "en live" le rythme effréné de la catégorie reine...

Dans les mêmes chronos que Dani Pedrosa, Valentino Rossi ne paraît pas en mesure d'aller chercher les quelques dixièmes qui lui permettraient de revenir sur le pilote Honda-Repsol. Le protégé d'Alberto Puig affiche même une réelle volonté de sceller son 8ème succès en MotoGP en réalisant le meilleur tour en course ! Maigre consolation pour le n°46 : Lorenzo décroche progressivement et apparaît déjà à près de deux secondes de son "compagnon" d'écurie...

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Loin derrière les trois pilotes, Colin Edwards contient Nicky Hayden et Toni Elias, tandis que Randy de Puniet a toutes les peines du monde à retenir une meute composée d'Andrea Dovizioso, Mika Kallio, Alex de Angelis et Ben Spies. Visiblement peu à l'aise en sortie de courbe, Randy doit céder sa septième place à Dovizioso au cap de la mi-course.

Pour sa dernière apparition en GP, la Kawasaki-Hayate fait une brève incursion dans les graviers de Valence : dommage pour Marco Melandri qui terminera malgré tout la saison 2009 à une méritoire dixième place au classement général !

En tête de course, la messe semble dite pour le local de l'épreuve : à grands renforts de chronos canons, Dani Pedrosa se met progressivement à l'abri d'une éventuelle remontée de Valentino Rossi qui apparaît désormais à quatre secondes du natif de Sabadell, près de Barcelone.

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Si le scénario n'a rien de trépidant dans le Top 4, l'américain Ben Spies se retrousse les manches (les coudes !) et dépose tour à tour Mika Kallio, Alex de Angelis et Randy de Puniet ! Alors qu'il découvre la Yamaha M1, le yankee de 25 ans fait méchamment de l'ombre à des pilotes plus expérimentés en pointant à la 8ème place derrière la Honda officielle d'Andrea Dovizioso !

Et le phénomène du Superbike mondial ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : pour sa quatrième participation en MotoGP, Spies se permet de recoller et doubler (et de quelle manière !) le vainqueur du GP de Donington : voila maintenant l'américain septième à plusieurs encablures de Nicky Hayden...

Comme à la parade - ou comme en Formule 1 ! -, Dani Pedrosa continue d'assommer la concurrence à quatre tours du drapeau à damiers. Valentino Rossi a beau y mettre tout son panache : l'espagnol est comme intouchable à domicile !

Cependant, le n°46 ne peut se contenter d'assurer sa seconde place : en demi-teinte depuis le début de la course, Lorenzo refait une partie de son écart et contraint son coéquipier à continuer à se cracher dans les gants !

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Dernier tour : Régalant les 94 200 fans espagnols, Dani Pedrosa signe sa seconde victoire de la saison devant Valentino Rossi et Jorge Lorenzo ! Et le succès a d'autant plus de saveur pour l'Asimo du HRC qu'il lui permet de reprendre la troisième place au championnat au malheureux Casey Stoner !

Quatrième à tout de même 32 secondes de l'espagnol (soit un écart de plus d'une seconde au tour !), Colin Edwards précède le valeureux Nicky Hayden et s'offre la cinquième place au classement général. Les deux américains passent la ligne d'arrivée devant l'ex pilote MotoGP Toni Elias, le surprenant Ben Spies, le décevant Andrea Dovizioso et le finlandais Mika Kallio.

Onzième en course - comme au classement final - Randy de Puniet a souffert de soucis d'adhérence et s'avoue volontiers frustré …

Ils s'expliquent :

Dani Pedrosa (1er) : "Je suis très heureux de cette victoire parce que je la voulais vraiment. J’ai passé toute la semaine à penser à cette course. Nous avons eu beaucoup de mal durant les essais, mais l’équipe a fait un excellent travail et je tiens à les remercier. Merci aussi aux fans qui sont venus au circuit pour me soutenir, c’était incroyable. Je pense qu’ils ont apprécié la course. C’était plus facile en l’absence de Casey, mais au final nous avons fait une superbe course et encore merci à tout mon entourage. La saison a été dure. La troisième place est un bon résultat final, mais nous sommes loin des deux premiers - ou des trois premiers - et nous allons donc réfléchir à ça et travailler dur pour l’an prochain".

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Valentino Rossi (2ème) : "Ce résultat me convient parfaitement car c'est génial d'être capable de rouler vite à Valence et en plus c'est ma meilleure place ici depuis 2004 ! Bien sûr, j'aurais préféré gagner, mais j'ai perdu un perdu de temps au départ à batailler avec Elias et Lorenzo et sur ce circuit, il est presque impossible de refaire deux secondes de retard".

Jorge Lorenzo (3ème) : "J'étais bien au départ mais j'ai fait une erreur dans un virage lent et j'ai eu de la chance de ne pas tomber, mais Rossi m'a passé. Je me suis fait un peu mal et j'ai mis du temps à pouvoir me reconcentrer. Une fois la douleur passée, Rossi était déjà loin. Mais je suis extrêmement content de terminer à la place de vice champion du monde".

Randy de Puniet (11ème) : "J’aurais bien évidemment préféré finir la dernière course de la saison dans le Top 6 et c'est ce qui me déçoit bien entendu par rapport au résultat d'aujourd'hui. J'avais pourtant pris un bon départ depuis la troisième ligne puisque je conclus le premier passage à la 6ème place, mais après seulement 12 tours, mon pneu arrière s'est dégradé sur le flanc gauche avec pour conséquence une grosse perte d'adhérence. Ça devenait vraiment compliqué d'emmener correctement la machine dans les virages alors que ça glissait de partout. Tous les autres pilotes en ont alors profité pour me doubler ! Je tenais malgré tout à remercier sincèrement Lucio et l'ensemble de l'équipe pour tous les efforts qu'ils ont fournis cette année. La saison passée ensemble a été constructive et positive, même si je reste persuadé que, sans cette fracture à la cheville gauche survenue au cours de l'été, la fin de championnat aurait été tout autre pour nous. L'aventure avec le team LCR va se poursuivre l'an prochain et je ne peux que m'en réjouir grâce à notre potentiel qui devrait nous permettre de terminer première équipe Honda satellite”.

GP d'Espagne : Triplé espagnol à Valence !

Ben Spies (7ème) : "J'ai vu Dovizioso et j’ai pensé à lui, à Colin et à leur bataille et j’ai réussi à passer devant lui ! Je me suis ensuite mis la tête dans le guidon en essayant de rester aussi rapide et j’ai fait mon meilleur temps dans le dernier tour, c’était bien. Je n’ai pas fait d'erreur et je n’ai pas chuté, le week-end s’est bien passé et nous avons obtenu un top 10. Niveau satisfaction, ce résultat est équivalent à une victoire dans une course du World Superbike pour moi : ce sont les pilotes les plus rapides de la planète !"

Casey Stoner (chute durant le tour de chauffe) : "C’est évidemment une façon bien frustrante et décevante de terminer la saison... Il y a eu beaucoup de hauts et de bas au cours de l’année et nous finissons la saison comme ça, mais avec une nouvelle leçon à retenir pour la saison prochaine. Nous suivons la même stratégie depuis deux ans et on n’a pas eu de problème avant aujourd’hui, alors je suppose qu’il valait mieux que ça arrive ici plutôt que lors de la première course de la saison au Qatar ! L’important est qu’après deux victoires de suite en Australie et en Malaisie, nous avons montré que nous étions très rapides ici à Valence et nous savons que nous pourrons être compétitifs partout la saison prochaine si nous travaillons bien cet hiver".

Résultats et classement général

Classement du GP de Valence

Classement général MotoGP 2009

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Voilà la saison motoGP 2009 est terminée. Tout a été dit, redit, développé, contesté, débattu... Mais avant tout, merci Messieurs les pilotes de nous avoir fait vibré et donné du spectacle, merci Moto-net pour les synthèses du lundi et merci aux commentateurs qui ont apporté leurs analyses qui ont fait débat. L'intersaison va être longue pour nous simples fans alors bonnes vacances aux pilotes ! V
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je suis d'accord avec toi concernant la détection et l'accompagnement des talents largement plus développés et efficace en Espagne qu'en France. Néanmoins, nous avions trois français engagés en 250 cette saison (soit une des nations parmi les + représentées de la catégorie) et pas un ne figure dans le Top 5 final (8ème, 12ème et 21ème). La faute à qui ? A la méchante Dorna qui ne se bouge que pour les espagnols ? Di Meglio avait pourtant une Aprilia officielle cette saison(grâce à la Dorna d'ailleurs...)et malgré des coups d'éclats remarquables il ne termine que 8ème après une nouvelle chute à la dernière course. Difficile dans ces conditions d'imaginer les sponsors se bousculer pour lui offrir à nouveau un guidon officiel en 2010...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
A propos de la course, j'ai observé un détail sur la préparation du tour de chauffe qui à mal tourné pour stoner ,il c'est fait avoir inconstetablement comme un débutant ,mais j'ai vu aussi qu'il à quasi saboté sa course avec une d'attitude pas payante du tout. Au départ du tour de formation on pouvait voir stoner se ranger sur le coté pour se laissé dépassé par tous les autres,pour avoir la piste à lui seul et chauffer ces pneus intenssivement pour attaquer aussitôt l'extinction des feux ,mais aussi parce que quand tu arrives en derniers sur ta place , tu gardes la chaleur des pneus un peu plus longtemps que les autres qui sont déja arrêter ,même si il n'y que dix secondes d'écart c'est quand même sa de gagné. Conclusion Stoner voulait compenser avec la supériorité de pédrosa très doué pour les departs canons ,et il c'est fait avoir dans l'excès de vouloir bien faire

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !