• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2010 - MISANO
Paris, le 7 septembre 2010

Grand Prix de San Marin : déclarations, classements et analyses

Grand Prix de San Marin : déclarations, classements et analyses

Malgré sa domination sur Lorenzo et Rossi, Pedrosa n'a pas pu célébrer sa victoire comme il se doit lors du Grand Prix de San Marin, à jamais endeuillé par le décès en course du pilote Moto2 Shoya Tomizawa. Retour sur la situation au championnat du monde.

Imprimer

Deuxième rendez-vous italien de la saison 2010, le très attendu Grand Prix de San Marin a tragiquement viré au drame dimanche après-midi suite à la chute mortelle du jeune et doué Shoya Tomizawa en Moto2 (lire MNC du 6 septembre 2010 : hommages à Shoya Tomizawa, mort à l'âge de 19 ans).

Annoncé pendant la course MotoGP, le décès du japonais de 19 ans engagé au sein du team franco-suisse Technomag-CIP a bien entendu bouleversé le paddock et beaucoup de pilotes se sont montrés incapables de revenir sur leurs performances du week-end, trop abasourdis et choqués par la mort de l'un des leurs (lire nos comptes rendus des courses MotoGP, Moto2 et 125 du GP de San Marin).

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (1er) : "Concernant la course, je veux remercier une nouvelle fois mon team qui a fait un excellent travail. Ce week-end a été parfait sur le plan des performances : de très bons essais, un rythme très élevé durant la course et la seconde victoire d'affilée, la quatrième de la saison. Le feeling avec la moto est très bon désormais et mon objectif est de continuer sur cette voie".

L'analyse Moto-Net.Com : Très affecté par le décès de Shoya Tomizawa, Dani Pedrosa s'est longuement exprimé sur la tristesse qu'il ressentait face à cette terrible tragédie (lire MNC du 6 septembre 2010 : hommages à Shoya Tomizawa, mort à l'âge de 19 ans) et a quasiment laissé de côté la nouvelle déculottée qu'il a infligée à ses rivaux à Misano.

Bien qu'il soit sans doute trop tard pour qu'il puisse réellement inquiéter Jorge Lorenzo et ses 63 points d'avance au championnat, Pedrosa avec sa belle pugnacité est l'excellente surprise de cette fin de saison, que beaucoup imaginaient pliée bien avant l'heure par le conquistador majorquin.

A l'aise sur sa véloce Honda RCV212, Pedro compte désormais briller à chaque Grand Prix pour tenter de pousser Lorenzo à la faute : n'abandonnant jamais rien, le petit protégé d'Alberto Puig réalise une superbe deuxième partie de saison. Qui sait si sa compétitivité retrouvée ne pourrait pas faire germer le doute dans l'esprit de son rival ?

Jorge Lorenzo, Fiat-Yamaha (2ème) : "Je n'ai pas beaucoup de mots pour décrire la course car c'est une journée très triste aujourd'hui. J'ai pris un bon départ mais je n'ai pas réussi à garder le contact avec Pedrosa. Second est un bon résultat, même si nous n'avons pas été assez rapides. Mais pour le championnat, c'est un nouveau pas en avant et c'est notre objectif premier. Le podium est notre objectif à chaque course, même si nous espérons que nous pourrons encore améliorer notre M1 un peu plus".

L'analyse Moto-Net.Com : Deuxième à 1,9 seconde de Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo ne termine pas ce rendez-vous italien comme il l'espérait. Après sa troisième place à Indianapolis, le leader du championnat caressait en effet l'espoir de reprendre sa belle série de victoires (sept en neuf courses !) dans le jardin de son "coéquipier" Valentino Rossi.

Pour autant, avec ses 271 points au provisoire contre 208 pour son dauphin Dani Pedrosa à six courses de la fin de la saison et une troisième place comme plus mauvais résultat, Lorenzo est en position de force. Il peut désormais se permettre d'assurer sa position de leader plutôt que de risquer de perdre de gros points par excès de fierté.

Valentino Rossi, Fiat-Yamaha (3ème) : "Ce fut un excellent résultat pour nous, pas seulement le podium mais surtout la manière dont nous l'avons obtenu. J'ai été très rapide en fin de course et ça montre combien nous nous améliorons car j'étais en mesure de pousser très fort jusqu'à la fin de la course. Je pense que nous avons fait du bon travail ce week-end".

L'analyse Moto-Net.Com : Coiffant à domicile un nouveau casque avec une horloge dessinée sur sa partie supérieure, Valentino Rossi n'a pourtant pas tout à fait remis les pendules à l'heure à Misano... Certes, le Docteur décroche son premier podium depuis son courageux retour en Allemagne, mais malgré son apparente satisfaction, il doit l'avoir plutôt mauvaise de terminer à plus de trois secondes du vainqueur alors que son public attendait la victoire du génie des Alpages...

A la peine pour suivre le rythme de début de course, Rossi a cependant effectué une superbe remontée en signant des chronos flatteurs, mais il échoue une fois de plus derrière son plus que probable successeur sur le trône MotoGP. Visiblement en difficulté pour régler rapidement sa M1, le n°46 n'a toutefois pas dit son dernier mot et sa constante progression laisse augurer d'une fin de saison animée !

Andrea Dovizioso, Honda-HRC (4ème) : "A propos de la course, nous avons fait le maximum. Je ne suis pas satisfait de ma quatrième position parce que notre objectif était le podium. Ce week-end a été très compliqué, mais nous avons réussi à contourner les mauvais résultats des qualifications (8ème, NDLR) pour signer une bonne course".

L'analyse Moto-Net.Com : Quatrième à plus de six secondes de son coéquipier, Andrea Dovizioso a légitiment de quoi être déçu à domicile : malgré tous ses efforts pour contenir puis revenir sur Rossi, ce dernier l'a privé d'un podium qui lui tendait les bras. Une situation d'autant plus préoccupante que "Vale" vient de passer Casey Stoner au classement et qu'il convoite ouvertement la troisième position actuellement occupée par "Dovi"... Or l'avenir de ce dernier au HRC est étroitement lié à sa position finale... Ambiance !

Cal Crutchlow chez Tech3 en 2011

L'équipe de Bormes-les-Mimosas (83) n'aura pas mis longtemps à trouver un remplaçant à Ben Spies, qui part rejoindre le team officiel Yamaha la saison prochaine (lire MNC du 27 août 2010) : Cal Crutchlow, champion du monde Supersport 2009 avec cinq victoires et dix pole positions, vient d'être officialisé chez Tech3 pour 2011. Actuellement en Mondial Superbike aux commandes de la Yamaha YZF-R1 avec laquelle il est déjà parvenu à signer cinq poles et un doublé à Silverstone, Crutchlow a pour lui un mental d'acier et une vélocité impressionnante.

"Je ne me fais pas d’illusion quant à la difficulté de ce nouveau challenge, mais j’ai toujours adoré les défis et je suis impatient de relever celui-ci ! Penser que je vais courir contre des pilotes comme Valentino Rossi, dont je suis un grand fan depuis longtemps, est vraiment excitant et j’attends donc 2011 avec impatience", se réjouit le pilote de Coventry (Grande-Bretagne). Du haut de ses 24 ans, Crutchlow fera très probablement équipe avec le vétéran Colin Edwards (36 ans), pour qui Yamaha USA fait actuellement le forcing afin qu'il dispute une dernière saison chez Tech3 avant de devenir ambassadeur de la marque.

Marco Melandri, Honda Gresini (10ème) : "Il n'y a rien à dire à propos de la course d'aujourd'hui. C'est une journée tragique"...

L'analyse Moto-Net.Com : Transparent depuis le début de la saison, Marco Melandri peine à retrouver le lustre de ses saisons 2005, 2006 et 2007 où sa rapidité en faisait un candidat crédible pour la couronne mondiale. Pilote anxieux et exigeant, le vice champion du monde 2005 a vécu une année de purgatoire chez Ducati en 2008 avant de surprendre par sa ténacité la saison suivante au guidon d'une Kawasaki-Hayate privée (de tout !).

Hélas, ce sursaut d'orgueil ne se concrétise pas cette saison au sein du team Honda Gresini avec qui Melandri a pourtant signé ses plus belles performances. Le team va donc remercier l'italien dès la fin de la saison : malgré tout son talent, "Super Marco" se retrouve donc éjecté de la catégorie reine et vient de signer un contrat avec le team Yamaha-Sterilgarda en Mondial Superbike, après avoir été un temps pressenti chez BMW.

"Je suis très heureux de ce nouveau challenge, c'est un grand changement et je veux me battre pour la victoire en Superbike", déclare le Hérisson de Ravenne qui vient de souffler ses 28 bougies. "C'est fantastique de rejoindre Yamaha, j'étais très jeune lorsque j'ai roulé pour eux mais maintenant je suis plus mûr", ajoute l'auteur de cinq victoires et de 20 podiums en MotoGP. Il est vrai que son passage chez Tech3 n'a pas laissé que des souvenirs impérissables à la marque aux diapasons...

Randy de Puniet, Honda-LCR (13ème) : "Je n'ai nullement envie de parler de moi ou de la course. Ce week-end se conclut par un drame et mes pensées vont tout droit vers Shoya et ses proches"...

L'analyse Moto-Net.Com : Lui aussi très ému par la disparition brutale de Tomizawa, Randy n'était évidemment guère satisfait de sa treizième et avant-dernière place à l'arrivée de la course, même s'il conserve la 8ème position du classement général provisoire avec 81 points. Encore affaibli par sa chute et en manque de sensations sur sa Honda, le pilote français a en outre été pénalisé par un dépassement viril de Barbera qui l'a contraint à un bref passage dans un échappatoire, alors qu'il se battait pour la neuvième place.

Résultats du Grand Prix de San Marin MotoGP 2010

  • 1-26-Dani PEDROSA
  • 2-99-Jorge LORENZO
  • 3-46-Valentino ROSSI
  • 4-4-Andrea DOVIZIOSO
  • 5-27-Casey STONER
  • 6-11-Ben SPIES
  • 7-5-Colin EDWARDS
  • 8-19-Alvaro BAUTISTA
  • 9-40-Hector BARBERA
  • 10-33-Marco MELANDRI
  • 11-41-Aleix ESPARGARO
  • 12-7-Hiroshi AOYAMA
  • 13-14-Randy DE PUNIET
  • 14-58-Marco SIMONCELLI
  • Non classés
  • -36-Mika KALLIO
  • -69-Nicky HAYDEN
  • -Loris CAPIROSSI-ITA-Rizla Suzuki MotoGP-Suzuki-0 Tour

Classement général provisoire après le GP de San Marin

  • 1-Jorge LORENZO-Yamaha-SPA-271
  • 2-Dani PEDROSA-Honda-SPA-208
  • 3-Andrea DOVIZIOSO-Honda-ITA-139
  • 4-Valentino ROSSI-Yamaha-ITA-130
  • 5-Casey STONER-Ducati-AUS-130
  • 6-Ben SPIES-Yamaha-USA-120
  • 7-Nicky HAYDEN-Ducati-USA-109
  • 8-Randy DE PUNIET-Honda-FRA-81
  • 9-Marco MELANDRI-Honda-ITA-67
  • 10-Colin EDWARDS-Yamaha-USA-66
  • 11-Marco SIMONCELLI-Honda-ITA-65
  • 12-Hector BARBERA-Ducati-SPA-61
  • 13-Aleix ESPARGARO-Ducati-SPA-44
  • 14-Alvaro BAUTISTA-Suzuki-SPA-41
  • 15-Loris CAPIROSSI-Suzuki-ITA-41
  • 16-Mika KALLIO-Ducati-FIN-31
  • 17-Hiroshi AOYAMA-Honda-JPN-26
  • 18-Alex DE ANGELIS-Honda-RSM-11
  • 19-Roger Lee HAYDEN-Honda-USA-5
  • 20-Kousuke AKIYOSHI-Honda-JPN-4
  • 21-Wataru YOSHIKAWA-Yamaha-JPN-1

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

150 ch et 225 kg pour la Ducati électrique de course MotoE

Ducati dévoile les caractéristiques de sa première moto électrique, le prototype "V21L" conçu pour la coupe du monde MotoE qui se dispute en marge des Grands Prix moto. Cette moto de course "à piles" revendique 150 ch et 140 Nm de couple et une vitesse de pointe de 275 km/h. 
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...