• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 31 octobre 2010

GP du Portugal : la revanche de Lorenzo à Estoril !

GP du Portugal : la revanche de Lorenzo à Estoril !

Dimanche - 15h15. Jorge Lorenzo a renoué avec la victoire sur son tracé fétiche d'Estoril. Au passage, l'espagnol en profite pour corriger Rossi qui pensait un moment remporter la course. Les deux pilotes Yamaha précèdent Dovizioso et Simoncelli.

Imprimer

Dimanche - 15h15. Jorge Lorenzo a renoué avec la victoire sur son tracé fétiche d'Estoril. Au passage, l'espagnol en profite pour corriger Rossi qui pensait un moment remporter la course. Les deux pilotes Yamaha précèdent Dovizioso et Simoncelli.

C'est une piste presque entièrement sèche et un franc soleil que les cracks de la catégorie reine prennent place sur la grille... avec un soupçon d'inquiétude, puisque personne n'a pu préparer sa machine pour le sec !

Doit-on y voir la raison de l'étonnante fébrilité de Ben Spies qui s'envole durant le tour de chauffe dans un virage encore humide ?Toujours est-il que le Texan se disloque la cheville gauche et doit quitter la piste sur une civière pendant que ses rivaux s'installent pour le départ...

A l'extinction des feux, Jorge Lorenzo vire en tête dans le premier droit, suivi par Dovizioso, Hayden, Rossi, de Puniet et Stoner. Tandis qu'Aleix Espargaro chute, Randy de Puniet élargit au freinage et Hayden prend la tête de la course à Lorenzo : sacré fin de premier tour ! Le champion du monde en titre reprend l'ascendant au freinage, très vite rejoint par Valentino Rossi !

Les deux pilotes Yamaha entament immédiatement l'attendu mano à mano : qui du nouveau champion du monde (invaincu à Estoril depuis 2008) ou du n°46 (auteur de cinq victoires au Portugal) devra s'incliner dans ce duel placé sous le signe de l'ego ?

Rossi tente en cas sa chance dans la lente épingle du tracé et passe devant son coéquipier !

Revenu au contact des Yamaha, Casey Stoner part une fois encore à la faute, perdant l'arrière à l'accélération devant son coéquipier Nicky Hayden.

Une très mauvaise opération dans sa quête pour la seconde place du championnat, une position actuellement occupée par Dani Pedrosa qui pointe au sixième rang devant Randy de Puniet. Un bel exploit, sachant que le petit espagnol pilote avec une fracture de la clavicule à peine ressoudée !

Décidé à tenter de punir Lorenzo, Rossi aligne les bons chronos et se forge une avance de plus d'une seconde et demie sur le nouveau champion du monde. Evidemment, ce dernier n'accepte pas ce genre de déculottée : le n°99 parvient progressivement à prendre la mesure de la piste - encore humide par endroits - et revient au contact du futur pilote Ducati à la mi-course !

Au bout de quelques tours d'observation, le majorquin recule son freinage au bout de la ligne droite et passe l'italien par l'intérieur : le n°46 ne peut répliquer, contraint même à légèrement écarter à l'entrée du gauche !

Jorge Lorenzo lui colle illico une demi-seconde, pendant que Simoncelli chipe la troisième place à Hayden qui doit aussi laisser passer Dovizioso et Pedrosa.

A quatre tours de l'arrivée, Jorge Lorenzo continue sa démonstration et porte son avance sur Valentino Rossi à plus de quatre secondes (!), tandis que Simoncelli et Dovizioso se battent pour la troisième place à 19 secondes des deux Yamaha sous les yeux de Nicky Hayden. Suivent Randy de Puniet et Colin Edwards qui ont pris le meilleur sur Dani Pedrosa.

Pendant que Lorenzo passe sous le drapeau à damiers en incontestable leader devant Rossi (un classement qui offre le titre constructeur à Yamaha), Simoncelli porte une ultime attaque sur Dovizioso. Mais ce dernier, mieux placé, profite de la puissance de sa Honda officielle pour signer son septième podium de la saison. Cependant, "Dovi" a eu chaud tant "Sic" se montre redoutable en cette fin de saison avec sa RCV semi-officielle !

Les deux italiens précèdent Nicky Hayden, Randy de Puniet, Colin Edwards, Dani Pedrosa, Marco Melandri et Hector Barbera. Au championnat du monde, Jorge Lorenzo conforte son avance (358 points) devant Dani Pedrosa (236 pts) et Valentino Rossi (217 pts), dernier pilote à pouvoir lui ravir la seconde place. Randy de Puniet pointe en neuvième place avec 110 points.

GP du Portugal : Dixième victoire pour Marquez

Dimanche - 16h30. Malgré une interruption de course à cause de la pluie, une chute et un second départ de la 17ème place (!), Marc Marquez remporte le GP du Portugal devant Nico Terol, son principal rival pour le titre mondial 125.

En raison de l'annulation de toutes les séances qualificatives samedi (lire ci-dessous), la grille de départ des huitièmes de litre a officiellement été définie par les chronos réalisés en essais libres.

Bradley Smith part ainsi de la pole position devant Danny Webb et le rookie Alberto Moncayo. Soit une première ligne presqu'entièrement britannique, à l'exception de Nico Terol, quatrième. L'espagnol profitera de cet avantage pour tenter de prendre du champ sur ses rivaux pour le titre mondial : Marc Marquez (11ème sur la grille et 1er au championnat) et Pol Espargaro (12ème et 3ème).

Départ : Nico Terol prend le meilleur envol devant Bradley Smith qui le dépasse quelques virages plus loin. Marc Marquez réalise un départ d'anthologie et pointe troisième à la fin du premier tour !

Les trois hommes creusent rapidement un écart conséquent sur Webb, alors que deux chutes collectives successives entraînent une dizaine de pilote au tapis, dont l'infortuné Louis Rossi... Dès le deuxième tour, Marquez dépasse Smith qui vient de céder la première place à Terol.

Fébrile, ce dernier tente de se forger une avance sur ses rivaux, mais il doit élargir par un échappatoire ce qui permet à Marquez de revenir dans son dosseret de selle au moment où quelques gouttes de pluie refont leur apparition. Prudemment, la Direction de course interrompt le Grand Prix, car avec cette averse, le vent s'est lui-aussi de nouveau invité sur le circuit…

Un second départ, pour neuf tours seulement est donné au détriment de Marc Marquez : l'homme fort du championnat chute en effet pendant le tour de chauffe et doit repasser par les stands pour réparer sa 125 ! La panique est totale dans son équipe qui tente de l'envoyer sur la grille sur sa Derbi… presque totalement dépourvue de carénage, faute de temps pour remplacer les pièces !

Hélas, le n°93 est condamné à prendre le départ depuis la dernière position, car il ne s'est pas présenté à temps sur la grille. Cette sanction laisse cependant un peu de temps à son team pour réparer sa machine !

Comme lors de la première course, Nico Terol et Bradley Smith s'échappent immédiatement à l'extinction des feux. Et comme lors du premier départ, Marquez réalise une performance hallucinante en passant de la 17ème à la troisième place à la fin du premier tour !

Pilote le plus rapide en course, Marquez dépasse Smith par l'intérieur et fond comme une torpille sur Terol qui devait se penser à l'abri d'une telle remontée de son rival pour le titre ! Heureusement pour lui, son coéquipier Bradley Smith décide à ce moment de sortir la grosse attaque et s'intercale entre les deux protagonistes à quatre tours de l'arrivée.

Dans l'avant dernier tour, le n°93 parvient finalement à se défaire du britannique et revient dans le sillage de Terol à qui il fait le freinage dans le premier droit du circuit. Nico Terol se bat et passe à plusieurs reprises le petit espagnol par l'intérieur, mais il n'est jamais en mesure de bien accélérer et doit se résoudre à voir Marquez passer sous le drapeau à damiers en vainqueur !

Avec cette dixième victoire, Marquez possède désormais 17 points d'avance sur son principal rival pour le titre Nico Terol, tandis qu'avec 36 points de retard sur le leader, Pol Espargaro ne peut plus prétendre à la couronne mondiale.

GP du Portugal : Bradl et Sofuoglu surprennent en Moto2 !

Dimanche - 13h45. Sur une piste d'Estoril piégeuse, l'allemand Stefan Bradl est parvenu à signer sa première victoire en Moto2 devant Baldolini et de Angelis. Mais la palme du mérite revient sans conteste à Kenan Sofuoglu, longtemps leader de sa première course en Moto2 !

A l'instar des catégories MotoGP et 125 cc, la séance de qualifications Moto2 du GP du Portugal a été annulée en raison des pluies diluviennes et des fortes rafales de vent qui perturbent la bonne marche de la dix-septième épreuve du calendrier à Estoril (lire ci-dessous).

Pilote le plus rapide en essais libres, le Hongrois Gabor Talmacsi part donc de la pole position pour la première fois en Moto2 devant Julian Simon, le champion du monde 2010 Toni Elias et Kenan Sofuoglu, champion du monde Supersport 2010 qui impressionne pour sa première wild card dans une catégorie qu'il rejoindra en 2011 !

A l'aise sur le mouillé, le français Valentin Debise profite de l'occasion pour s'exhiber à une encourageante quinzième place, tandis que Jules Cluzel ne partira d'une modeste 27ème position. Pire encore côté Français, le toulousain Mike di Meglio n'est même pas qualifié pour la course, ses chronos en essais libres étant au-dessus des limites imposées par la Direction de course…

Départ : Kenan Sofuoglu prend le meilleur envol, mais le double champion du monde Supersport doit rapidement céder le leadership de la course à Gabor Talmacsi.

Sur une piste séchante, les pilotes au gros cœur se mettent en évidence : Yonny Hernadez passe ainsi en première position devant Gabor Talmacsi, Kenan Sofuoglu et surtout Valentin Debise qui se met un temps en valeur à la quatrième place avant de progressivement rétrograder aux alentours de la 10ème position.

Gêné par un bracelet de guidon mal serré, Sofuoglu ramène pourtant sa Moto2 du team franco-suisse Technomag-CIP en tête de course et se forge un écart conséquent sur Hernandez, Talmacsi, Aegerter et Bradl en leur collant jusqu'à une seconde au tour !

Décidemment maudit en Moto2, le team varois Tech3 voit une nouvelle fois son pilote Yuki Takahashi s'envoler dans les graviers : le sympathique Hervé Poncharal doit véritablement se ruiner en carénages et en pièces détachées, tant de Rosa et Takahashi enchaînent les cabrioles depuis le début de la saison. Mike di Meglio, qui finalise son passage chez Tech 3, aura fort à faire en 2011 pour rendre le sourire à l'équipe de Bormes-les-Mimosas ! 

Intouchable, le n°54 tente d'humilier ses rivaux et colle plus de six secondes d'avance sur Bradl, Baldolini, Aegerter et Talmacsi. Moins en verve, le champion du monde en titre Toni Elias chute et doit abandonner, hélas imité par Valentin Debise qui ne transformera pas son superbe début de course…

A la mi-course, Kenan Sofuoglu baisse soudain de régime et voit revenir sur lui à moins d'une seconde Stefan Bradl et Alex Baldolini ! Les deux hommes possèdent deux secondes d'avance sur Dominique Aegerter, Raffael de Rosa et Gabor Talmacsi. Remonté des profondeurs du classement, Andrea Iannone parvient à dépasser Talmacsi et de Rosa… et chute en s'énervant derrière Aegerter !

Visiblement victime de son souci au guidon, Kenan Sofuoglu doit se résoudre à laisser passer Bradl et Baldolini et perd quatre autres places dans la foulée : rageant ! Le Turc ne lâche cependant pas l'affaire et parvient à revenir en troisième position devant Alex de Angelis et Raffaele de Rosa !

Stefan Bradl parvient à contenir les assauts d'Alex Baldolini et remporte sa première victoire en Moto2, sa troisième en championnat du monde de vitesse.

La seconde place du pilote du team Caretta Technology récompense tout le travail effectué par cette toute petite structure qui vient - ironiquement - de se voir refuser la participation au championnat 2011, faute de compétitivité !

Mal récompensé en revanche pour le spectacle qu'il a offert durant toute la course, Kenan Sofuoglu se fait dépasser dans le dernier bout de droit par Alex de Angelis et Scott Redding qui le relègue en cinquième position ! Jamais dans le rythme et en délicatesse avec son pneu arrière, Jules Cluzel termine à une indigne 17ème place, très remonté sur une course à laquelle il n'aurait "rien compris du premier au dernier tour".

Au championnat du monde, Toni Elias conserve naturellement le leadership avec 271 points devant Julian Simon (185 pts) et Andrea Iannone (179 pts).

GP du Portugal : qualifs annulées, Lorenzo en pole

Samedi - 16h40. Les conditions météorologiques apocalyptiques (pluies épaisses et fort vent) qui règnent actuellement au Portugal ont contraint les organisateurs à annuler les séances de qualifications MotoGP, Moto2 et 125 sur le circuit d'Estoril.

Gorgée d'eau, la piste Portugaise n'est effectivement pas en mesure de proposer le minimum de sécurité requis : déjà pas moins de 37 chutes (toutes catégories confondues) ont été recensées depuis le début des hostilités vendredi matin !

A moins de troquer leur M1 contre un scooter des mers de la marque aux diapasons, Rossi et Lorenzo devront donc attendre demain pour poursuivre" ze" duel de cette fin de saison, démarré avec le dépassement viril du n°46 sur le n°99 en Malaisie !

Cette situation problématique (et pour le moins frustrante) conforte les propos de nombreux pilotes - dont Stoner, Capirossi et Rossi - qui pensent que certains Grands-Prix sont disputés beaucoup trop tard dans la saison, au risque de justement trop s'exposer aux caprices de la météo...

Faute de séance de qualifications pour établir la grille de départ pour les courses de demain, les organisateurs ont choisi de retenir le meilleur chrono que chaque pilote a réalisé en essais libres pour déterminer sa position sur la grille.

En MotoGP, Jorge Lorenzo s'empare donc de la pole position grâce à son 1'48.522 réalisé hier après-midi sur piste séchante.

Le récent champion du monde MotoGP 2010 partira devant l'américain Nicky Hayden et l'italien Valentino Rossi. Stoner, Spies, Melandri, Dovizioso, de Puniet, Edwards et Simoncelli complètent le Top 10, tandis que Dani Pedrosa, diminué par sa blessure à l'épaule, partira en douzième position.

Grille de départ du GP du Portugal

1 - J.LORENZO
2 - N.HAYDEN
3 - V.ROSSI
4 - C.STONER
5 - B.SPIES
6 - M.MELANDRI
7 - A.DOVIZIOSO
8 - R.DE PUNIET
9 - C.EDWARDS
10 - M.SIMONCELLI
11 - A.ESPARGARO
12 - D.PEDROSA
13 - L.CAPIROSSI I
14 - A.BAUTISTA
15 - H.BARBERA
16 - H.AOYAMA
17 - C.CHECA

GP du Portugal : Lorenzo en tête des essais libres

Samedi - 12h15. Malgré une grosse pelle à la fin de la dernière séance d'essais libres, le champion du monde Jorge Lorenzo s'est montré le plus rapide sur un circuit d'Estoril détrempé par la pluie et balayé par de fortes rafales de vent.

Ces mauvaises conditions climatiques ont d'ailleurs dissuadé l'ensemble des pilotes (hormis Aoyama et Checa qui remplace Kallio) de prendre la piste vendredi matin. L'après midi, sur une piste séchante, Lorenzo a immédiatement confirmé ses prétentions : pilote le plus rapide devant Hayden et Rossi, le champion du monde se donne visiblement les moyens de signer sa troisième victoire portugaise en MotoGP.

Cet après-midi, pour la troisième séance d'essais libres, l'ibère a ressorti sa combinaison et son casque d'astronaute : des équipements qui n'empêcheront pas la gravité de se rappeler au bon souvenir du n°99 qui perd l'arrière dans un droit rapide à trois minutes de la fin de séance !

Expulsé violement au dessus de sa M1, Jorge Lorenzo se relève indemne et son incroyable chrono en 1'48.853 réalisé le tour précédent suffira à contenir son coéquipier Valentino Rossi 1'49.435), Andrea Dovizioso (1'50.007), Casey Stoner (1'50.081) et Colin Edwards (1'50.313).

De retour de blessures, Dani Pedrosa continue à serrer les dents et finit huitième. Randy de Puniet termine en quinzième position devant le revenant Carlos Checa (pilote Ducati en mondial Superbike, sollicité par Ducati Pramac pour remplacer Mika Kallio à Estoril et Valence) et Hector Barbera.

Classement de la troisième séance d'essais libres du GP du Portugal

1 99 Jorge LORENZO 1'48.853 
2 46 Valentino ROSSI ITA 1'49.435 0.582 / 0.582
3 4 Andrea DOVIZIOSO 1'50.007 1.154 / 0.572
4 27 Casey STONER 1'50.081 1.228 / 0.074
5 5 Colin EDWARDS 1'50.313 1.460 / 0.232
6 58 Marco SIMONCELLI 1'50.500 1.647 / 0.187
7 41 Aleix ESPARGARO 1'50.787 1.934 / 0.287
8 26 Dani PEDROSA 1'50.824 1.971 / 0.037
9 33 Marco MELANDRI  1'51.250 2.397 / 0.426
10 65 Loris CAPIROSSI 1'51.518 2.665 / 0.268
11 11 Ben SPIES 1'51.916 3.063 / 0.398
12 19 Alvaro BAUTISTA 1'52.734 3.881 / 0.818
13 69 Nicky HAYDEN 1'53.018 4.165 / 0.284
14 7 Hiroshi AOYAMA 1'53.317 4.464 / 0.299
15 14 Randy DE PUNIET 9 1'53.537 4.684 / 0.220
16 71 Carlos CHECA 1'53.933 5.080 / 0.396
17 40 Hector BARBERA 4 1'54.073 5.220 / 0.140

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Interview exclusive Ducati : MotoE en 2023, moto électrique en 2027-2028, etc.

Forza Ducati ! En 2022, la marque de Bologne a signé son premier doublé en MotoGP et World Superbike, et battu son record de ventes mondiales. Moto-Net.Com fait le point avec le n°2 de la firme : compétition et commerce, la France et Zarco, moto électrique et biocarburant, ancienne rumeur KTM et avenir Audi... Interview de Francesco Milicia.
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Marché moto 2022 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan très, très complet du marché français du motocycle en 2022 ! Voici le sommaire...
Aprilia Snowbike : la motoneige Tuono V4 1100 !

Quand l'un des plus sensationnels roadsters sportifs croise la piste d'un génial mécanicien canadien, le résultat ne laisse pas de glace : une Aprilia Tuono V4 Factory transformée en motoneige de 175 ch ! Présentation.
Dani Pedrosa au départ du GP d'Espagne avec KTM

Le pilote retraité Dani Pedrosa - essayeur KTM depuis 2019 - prend de nouveau le guidon de la RC16 en course lors du Grand Prix d'Espagne, prévu fin avril à Jerez. L'un des objectifs du catalan de 37 ans est de jauger les besoins liés aux nouvelles courses Sprint. Explications.
Ipone Continental Cup 2023 : gentlemen arsouilles en Royal Enfield

Une coupe réservée aux Royal Enfield Continental GT : l'initiative de l'importateur SIMA peut surprendre, mais suscite au contraire l'intérêt grâce à son joyeux esprit. Cinq dates et quatre circuits sont au programme de la deuxième saison de l'Ipone Continental Cup 2023. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...