• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AMERICASGP 2019 - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 15 avril 2019

GP des Amériques - Rossi (2ème) : "Rins était plus fort, tout simplement"

GP des Amériques - Rossi (2ème) : Rins était plus fort, tout simplement

Quelle fin de course de la part de Valentino Rossi au Grand Prix des Amériques 2019 ! Le nonuple champion du monde est passé tout près de sa première victoire depuis juin 2017, mais un obstacle s'est dressé devant lui à quatre tours de l'arrivée : Alex Rins sur sa Suzuki !

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Monster (2ème en qualifs et 2ème en course) :  "Je suis vraiment désolé de rater cette victoire pour les fans, pour Yamaha et pour moi, car lorsque j'ai vu la chute de Marquez je me suis dit : "Peut-être que je peux le faire"... Mais Rins est arrivé et il était plus fort, tout simplement".

"Sincèrement j'ai attaqué au maximum en enchaînant les bons tours, mais à la fin Alex était meilleur que moi ! Je pilotais très bien mais je n'ai pas pu le doubler : j’ai tout essayé, j'étais à la limite, mais j’ai commis quelques erreurs. Si j'avais tout réalisé parfaitement dans le dernier tour, j'aurais pu essayer d'attaquer à nouveau".

"L'aspect positif, c'est que c'était une très bonne course. Je suis resté longtemps devant et nous sommes en bonne forme. En revanche, c'est dommage car je n'ai pas gagné depuis longtemps. Nous essaierons la prochaine fois. Sentiments mitigés, donc : d'un côté je suis déçu d'avoir raté la victoire, de l'autre c'est un très bon résultat après un bon week-end".

"J'était bon pendant toute la course et j'ai fait un très bon dernier tour, mais je ne voulais rien tenter d'insensé car ces 20 points sont très importants pour le championnat qui reste très ouvert. On dirait que nous sommes forts cette année et que la moto s’est améliorée : ce sont les choses les plus importantes car nous pourrons peut-être nous battre à l’avant plusieurs fois cette saison".

L'analyse Moto-Net.Com : "Mon problème aujourd'hui ? C'était Alex : il était plus rapide, malgré tous mes efforts", répond avec un grand sourire Valentino Rossi à la question de savoir ce qui lui a manqué pour remporter le Grand Prix des Amériques 2019.

Tout est dit, avec humilité et sportivité : le n°46 accorde tout le mérite de sa première victoire en MotoGP à Alex Rins, sans se chercher d'excuse. Aucun prétexte technique, pneumatique ou météorologique n'est avancé pour expliquer son incapacité à reprendre la Suzuki dans la dernier tour. 

"Alex est vraiment rapide, il pilote de manière douce et fluide et c'est très important pour bien gérer ses pneus", poursuit l'officiel Yamaha en faisant rosir de plaisir Alex Rins, de 17 ans son cadet (40 ans contre 23). "Regardez ça : je gagne devant mon idole d'enfance !", constate l'espagnol, très attentif aux propos du maestro.

"L'autre point en sa faveur tient à ses trajectoires bien tracées pour éviter les bosses", ajoute Rossi qui, comme beaucoup, regrette le caractère extrêmement bosselé du Circuit of The Americas (COTA). "C'est dommage, car c'est la piste la plus technique et excitante du championnat", assure-t-il alors que certains évoquent de véritables "dos d'ânes" indignes du MotoGP...

Début de saison prometteur pour le quarantenaire rugissant !

Bien que très déçu d'être passé à côté de sa première victoire depuis le GP des Pays-Bas 2017, Valentino Rossi se console en constatant les statistiques : il monte pour la deuxième fois consécutive sur la deuxième marche du podium après sa belle course en Argentine, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le début de saison 2017. L'italien ne s'en cache pas : la situation paraît plus favorable que l'an passé !

Ces deux podiums et sa 5ème place au Qatar lui valent d'occuper la deuxième place au provisoire à seulement 3 points de Dovizioso. Par ailleurs, il a effectivement réalisé un excellent début de course depuis sa deuxième place sur la grille, puis bouclé huit tours en tête suite à la chute de Marquez. Pas mal, pour un pilote de 40 ans !

"Mon objectif était d'essayer de rester avec Marquez et de saisir une éventuelle opportunité", raconte le Docteur. "Marc est finalement parti plus rapidement que je ne le pensais, mais j'étais là, pas si loin que ça, avant de constater sa chute. Là, je me suis dit "Et maintenant ?!"

Au moment de sa chute dans le virage 12, Marc Marquez s'était forgé une avance de plus de 3,5 secondes en neuf tours : autant dire qu'il se dirigeait vers un septième succès d'affilée au COTA, ce dont était bien conscient Rossi. "Marc entre plus rapidement, accélère plus fort : bref, il va plus vite", résume-t-il en rigolant.

Sauf que la faute de Marquez au freinage - il a freiné 3 mètres plus tard - a relancé toute la course, faisant naître des ambitions de succès à Valentino Rossi... ainsi qu'à Alex Rins, remonté comme une torpille depuis sa 7ème place sur la grille.

Attaqué à quatre tours de l'arrivée, l'italien a tout tenté pour répliquer à l'espagnol, quitte à élargir copieusement sa trajectoire à force de repousser les freinages. Mais Rins a tenu bon et n'a pas craqué face à la pression de son "idole d'enfance", ce qui n'a rien d'un mince exploit !

La prochaine course, le 5 mai à Jerez (Espagne), permettra à Valentino Rossi de retenter sa chance sur un circuit plus "conventionnel". Et vérifier ainsi sa capacité à réellement jouer la gagne, dans la mesure où sa tentative avortée au Texas peut en partie être mise sur le compte de facteurs positifs : chutes de Marquez et de Crutchlow - très menaçant sur le n°46 -, sanction de Viñales, Dovizioso étonnament en retrait et Lorenzo toujours aux fraises sur sa Honda...

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 4 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...