• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#AMERICASGP 2019 - ROSSI S'EXPLIQUE
Paris, le 15 avril 2019

GP des Amériques - Rossi (2ème) : "Rins était plus fort, tout simplement"

GP des Amériques - Rossi (2ème) : Rins était plus fort, tout simplement

Quelle fin de course de la part de Valentino Rossi au Grand Prix des Amériques 2019 ! Le nonuple champion du monde est passé tout près de sa première victoire depuis juin 2017, mais un obstacle s'est dressé devant lui à quatre tours de l'arrivée : Alex Rins sur sa Suzuki !

Imprimer

Valentino Rossi, Yamaha-Monster (2ème en qualifs et 2ème en course) :  "Je suis vraiment désolé de rater cette victoire pour les fans, pour Yamaha et pour moi, car lorsque j'ai vu la chute de Marquez je me suis dit : "Peut-être que je peux le faire"... Mais Rins est arrivé et il était plus fort, tout simplement".

"Sincèrement j'ai attaqué au maximum en enchaînant les bons tours, mais à la fin Alex était meilleur que moi ! Je pilotais très bien mais je n'ai pas pu le doubler : j’ai tout essayé, j'étais à la limite, mais j’ai commis quelques erreurs. Si j'avais tout réalisé parfaitement dans le dernier tour, j'aurais pu essayer d'attaquer à nouveau".

"L'aspect positif, c'est que c'était une très bonne course. Je suis resté longtemps devant et nous sommes en bonne forme. En revanche, c'est dommage car je n'ai pas gagné depuis longtemps. Nous essaierons la prochaine fois. Sentiments mitigés, donc : d'un côté je suis déçu d'avoir raté la victoire, de l'autre c'est un très bon résultat après un bon week-end".

"J'était bon pendant toute la course et j'ai fait un très bon dernier tour, mais je ne voulais rien tenter d'insensé car ces 20 points sont très importants pour le championnat qui reste très ouvert. On dirait que nous sommes forts cette année et que la moto s’est améliorée : ce sont les choses les plus importantes car nous pourrons peut-être nous battre à l’avant plusieurs fois cette saison".

L'analyse Moto-Net.Com : "Mon problème aujourd'hui ? C'était Alex : il était plus rapide, malgré tous mes efforts", répond avec un grand sourire Valentino Rossi à la question de savoir ce qui lui a manqué pour remporter le Grand Prix des Amériques 2019.

Tout est dit, avec humilité et sportivité : le n°46 accorde tout le mérite de sa première victoire en MotoGP à Alex Rins, sans se chercher d'excuse. Aucun prétexte technique, pneumatique ou météorologique n'est avancé pour expliquer son incapacité à reprendre la Suzuki dans la dernier tour. 

"Alex est vraiment rapide, il pilote de manière douce et fluide et c'est très important pour bien gérer ses pneus", poursuit l'officiel Yamaha en faisant rosir de plaisir Alex Rins, de 17 ans son cadet (40 ans contre 23). "Regardez ça : je gagne devant mon idole d'enfance !", constate l'espagnol, très attentif aux propos du maestro.

"L'autre point en sa faveur tient à ses trajectoires bien tracées pour éviter les bosses", ajoute Rossi qui, comme beaucoup, regrette le caractère extrêmement bosselé du Circuit of The Americas (COTA). "C'est dommage, car c'est la piste la plus technique et excitante du championnat", assure-t-il alors que certains évoquent de véritables "dos d'ânes" indignes du MotoGP...

Début de saison prometteur pour le quarantenaire rugissant !

Bien que très déçu d'être passé à côté de sa première victoire depuis le GP des Pays-Bas 2017, Valentino Rossi se console en constatant les statistiques : il monte pour la deuxième fois consécutive sur la deuxième marche du podium après sa belle course en Argentine, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le début de saison 2017. L'italien ne s'en cache pas : la situation paraît plus favorable que l'an passé !

Ces deux podiums et sa 5ème place au Qatar lui valent d'occuper la deuxième place au provisoire à seulement 3 points de Dovizioso. Par ailleurs, il a effectivement réalisé un excellent début de course depuis sa deuxième place sur la grille, puis bouclé huit tours en tête suite à la chute de Marquez. Pas mal, pour un pilote de 40 ans !

"Mon objectif était d'essayer de rester avec Marquez et de saisir une éventuelle opportunité", raconte le Docteur. "Marc est finalement parti plus rapidement que je ne le pensais, mais j'étais là, pas si loin que ça, avant de constater sa chute. Là, je me suis dit "Et maintenant ?!"

Au moment de sa chute dans le virage 12, Marc Marquez s'était forgé une avance de plus de 3,5 secondes en neuf tours : autant dire qu'il se dirigeait vers un septième succès d'affilée au COTA, ce dont était bien conscient Rossi. "Marc entre plus rapidement, accélère plus fort : bref, il va plus vite", résume-t-il en rigolant.

Sauf que la faute de Marquez au freinage - il a freiné 3 mètres plus tard - a relancé toute la course, faisant naître des ambitions de succès à Valentino Rossi... ainsi qu'à Alex Rins, remonté comme une torpille depuis sa 7ème place sur la grille.

Attaqué à quatre tours de l'arrivée, l'italien a tout tenté pour répliquer à l'espagnol, quitte à élargir copieusement sa trajectoire à force de repousser les freinages. Mais Rins a tenu bon et n'a pas craqué face à la pression de son "idole d'enfance", ce qui n'a rien d'un mince exploit !

La prochaine course, le 5 mai à Jerez (Espagne), permettra à Valentino Rossi de retenter sa chance sur un circuit plus "conventionnel". Et vérifier ainsi sa capacité à réellement jouer la gagne, dans la mesure où sa tentative avortée au Texas peut en partie être mise sur le compte de facteurs positifs : chutes de Marquez et de Crutchlow - très menaçant sur le n°46 -, sanction de Viñales, Dovizioso étonnament en retrait et Lorenzo toujours aux fraises sur sa Honda...

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto 2021 (4/11) : Les meilleures ventes motos et scooters

Fournir le Top 300 des ventes de motos et scooters en France, c’est bien. Trier ces modèles et établir le Top 5 (voire bien plus) de seize catégories, c’est mieux. Or c’est ce que propose MNC à ses lecteurs Premium ! Découvrez les roadsters, trails, néo-rétros, customs, routières, sportives, 125, scooters et deux-roues électriques préférés des Français.
Décembre 2 commentaires
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...