• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2010
Paris, le 24 janvier 2011

François Etterlé : seules les ventes en demi-teinte de la Gladius nous contrarient

François Etterlé : seules les ventes en demi-teinte de la Gladius nous contrarient

Avec 18192 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -20,9% sur le marché français du motocycle. François Etterlé, directeur commercial Suzuki France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2010 de la marque japonaise et nous expose ses objectifs 2011.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2010 ?
François Etterlé, directeur commercial Suzuki France
: Le marché subit sa deuxième année consécutive de baisse. Cependant, le niveau d'immatriculations reste élevé, le 6ème historiquement en France. Les volumes sont une chose, la qualité du marché en est une autre. Il existe un vieillissement de la clientèle qui se tourne vers des modèles chers et un développement du "commuting" qui oriente les clients vers les entrées de gamme. Dans ce contexte, Suzuki souffre plus que d'autres car nous sommes le champion du rapport qualité/prix et nos clients sont plus touchés par la crise que les autres.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125 et en gros cubes ?
F. E. :
En 125 cc, nous dépendons désormais essentiellement du Burgman qui se maintient très bien malgré ses quatre ans d'âge, ce qui prouve qu'il était particulièrement bien dessiné. En MTT (en "+ de 125 cc", NDLR) les fameuses séries de Bandit 650 et 1250 ont perdu de leur prédominance au sein de notre gamme au profit des GSR et même des Gladius.

"Suzuki souffre plus que d'autres car nous sommes le champion du rapport qualité/prix et nos clients sont plus touchés par la crise que les autres"

MNC : Les immats ne sont pas tout... Comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
F. E. :
En effet, nous travaillons dans le but essentiel de respecter les budgets établis, de préserver notre réseau de distribution et de conserver notre image de marque, car nous sommes dans l'attente de jours meilleurs. Nous avons atteint ces trois objectifs, notamment en conservant nos 220 concessionnaires et en remportant le titre de champion du monde d'endurance, tout cela en respectant l'équilibre budgétaire.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : Burgman 125, Bandit 650, GSR600 et Gladius ?
F. E. :
Non, mais seules les ventes en demi-teinte de la Gladius nous contrarient car les autres ont fait leur temps. La SFV 650 (Gladius, NDLR) est une excellente moto que nous n'avons pas correctement positionnée à son lancement.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et quelle en était la cause ?
F. E. :
La Gladius pour les raisons mentionnées ci-dessus, les RM-Z 250 et 450 ainsi que la RM-X 450 parce que nous n'avons plus de réseau tout-terrain alors que nos motos sont parfois tout simplement les meilleures du monde. On peut d'ailleurs élargir cette remarque aux quads.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2010 (GSX 1250 FA, Bandit 1250) ont-elles réussi leur première année ?
F. E. :
Le succès de la GSX 1250FA a dépassé nos espérances. Pour ce type de machine, le challenge consiste à faire durer cette réussite au-delà de deux années. Pour la GSF 1250 Bandit, cette moto a tellement apporté à Suzuki par le passé qu'aujourd'hui tout ce qu'elle amène n'est qu'un plus.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2010 ?
F. E. :
La GSF 1250 qui a entamé sa seconde année et le maintien des ventes du Burgman 125 et même de sa version 650, sans changement technique.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
F. E. :
À l'image de la Gladius, l'AN 400 (ou Burgman 400, NDLR) aurait pu mieux faire. L'AN 400 souffre de la mauvaise réputation de la série antérieure alors que le modèle actuel est excellent techniquement.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2010 dans le monde du deux-roues ?
F. E. :
Rien qui n'émerge plus qu'autre chose, car nous pourrions mentionner plusieurs faits. Mais le fait que sur certains mois, dans la catégorie des grosses motos, Harley-Davidson précède le leader mondial interpelle... On note par ailleurs que pour la première fois, Valentino Rossi a été dominé par un coéquipier. C'est un tournant, même s'il lui reste de beaux jours devant lui suivant son état de santé et sa motivation.

"Il faut plier mais ne pas rompre, et marquer lorsque l'occasion se présente"

MNC : Comment vos nouveautés 2011 (GSR 750 et GSX-R 600/750) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
F. E. :
Il est trop tôt pour mentionner l'accueil "par l'ensemble des motards", même si la GSR 750 a été particulièrement bien accueillie au dernier Mondial de l'auto. En ce qui concerne le réseau, notre convention nationale aura lieu dans quelques jours et on y fera le point. Nous savons que des nouveaux modèles sont très attendus de leur part, surtout le roadster GSR 750.

MNC : En 2011, quels seront vos objectifs ?
F. E. :
Nos objectifs sont de vendre 20 000 motos et quads et de conserver 215 concessions. Même si nos budgets sont en restriction, nous n'abandonnons pas toute ambition et poursuivrons notre effort de communication par notre présence à des salons ou expositions, par un événement GSX-R et par notre engagement sportif. Nous nous investirons notamment dans le championnat de France SBK en 1000 et 600 cc, et bien entendu toujours dans l'endurance qui met si bien en avant les qualités de nos motos.

MNC : Quels seront vos grands rendez-vous cette année ?
F. E. :
Ils sont nombreux ! Le salon de Paris, le Touquet, le Bol d'Or, le MotoGP, l'Endurance, la vitesse en 600 et 1000 cc... Par l'intermédiaire de concessionnaires, nous serons aussi présents en MX et en quad.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2010 ?
F. E. :
Rester conscient pendant le passage difficile, pour mieux rebondir lorsque la conjoncture nous sera favorable. Vous savez, le sport nous apprend beaucoup : il faut plier mais ne pas rompre, et marquer lorsque l'occasion se présente.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...