• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 7 septembre 2012

Essai Kawasaki Ninja 300 : le bon calibre ?

Essai Kawasaki Ninja 300 : le bon calibre ?

En faisant évoluer sa petite Ninja de 250 à 300 cc, Kawasaki en profite pour la modifier en profondeur, tant esthétiquement que techniquement. Essai de la première nouveauté Kawasaki 2013 sous le soleil... allemand !

Imprimer

Dans l'air du temps

Entre le prix de l’essence qui flambe et les radars de plus en plus omniprésents, cette nouvelle Ninja 300 constitue sur le papier une offre plus que cohérente (lire MNC du 4 septembre 2012)... Oui, mais voilà, nous sommes en France !

Un pays où la législation n’incite pas à s'intéresser à ce type de cylindrée et où l'ego du motard ne vibre qu'à partir de 600, 750 cc - voire désormais 800 cc. En même temps, faut le comprendre le motard français : outre l'aspect performances, le faible écart de prix entre une moto de 250 cc et une moyenne cylindrée ne plaide pas vraiment en faveur du "petit cube".

Dans les concessions Kawasaki, par exemple, la Ninja 250R s'affiche à 4999 € alors que la plébiscitée ER-6n ne demande "que" 1500 € de plus pour rejoindre son garage ! Dans ces conditions, rien d'étonnant que la filiale française n'ait écoulé que 627 unités de sa deux et demie depuis sa sortie en 2008 (lire notamment notre Duel Ninja 250R Vs WR250X)...

Le top pour se faire la main

Et pourtant, ces motos de petite cylindrée ont beaucoup à offrir. De par leur légèreté et leur hauteur de selle raisonnable, elles proposent une facilité de conduite très rassurante pour les moins expérimentés ou les petits gabarits. Ce n'est pas pour rien que 22% des acquéreurs de Ninja 250 R sont des... acquéreuses ! Les motards aguerris y trouvent aussi leur compte car les 250 sont des motos agiles et économique à l'usage, tout en restant très joueuse !

Encore plus que la Ninja 250R (voir photo ci-contre), la nouvelle Ninja 300 en impose et cultive sa ressemblance avec ses grandes sœurs ZX-6 et ZX-10R... C’est à s’y méprendre et il y a fort à parier que beaucoup se feront berner ! La petite Verte entretient d’ailleurs sciemment l’illusion en n’arborant nulle mention de sa cylindrée sur son carénage : rusée, la Ninjette !

Sa ligne est racée et agressive. Les clignotants avant sont désormais intégrés et les phares à double optique sont autrement plus menaçants que les feux d’ER-6 précédents.

Avec cette nouvelle Ninja 300, fini les quelques aspects "low cost" de sa devancière ! La nouveauté est produite en Thaïlande, certes, mais dans la même usine que les ER-6n et f, la Versys 650 et la future Z 800 : voila un gage de sérieux ! Ainsi, ma présentation est flatteuse et soignée, hormis quelques détails de finition comme les platines repose-pieds pilote sensibles aux rayures.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine avec 796 km au compteur
  • Parcours : 230 km
  • Routes : 130 km sur petites routes, 70 km sur autoroute et 30 km en ville
  • Pneus : IRC Road Winner RX-01
  • Conso : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS KAWASAKI NINJA 300

  • Mieux que la 250... pour le même prix !
  • Moteur et transmission en nets progrès
  • Ligne sportive valorisante

POINTS FAIBLES KAWASAKI NINJA 300

  • Quelques petits détails de finition
  • Léger manque de mordant du frein
  • Selle plus haute que la 250
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !