• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 13 mai 2013

Essai Honda CB500X : l'évasion à prix d'ami

Essai Honda CB500X : l'évasion à prix d'ami

La Honda CB500X, dernière née de la série CB 500 relancée en 2013, se pose comme l'alternative trail-routière de la famille : plus polyvalente que les CB500F et CBR500R, son autonomie de 490 km et son prix en font une moto bien sous tous rapports. Essai.

Imprimer

Point technique Honda CB 500 X

Moteur : linéaire mais disponible

Le bicylindre de 471 cc est le nouveau moteur qui équipe la gamme des CB 500. Il développe la puissance de 35 kW soit l'équivalent de 47 ch. Et bien qu'il soit d'une faible cylindrée, Honda n'a pas négligé son aspect extérieur car franchement, il est sympa à regarder !

À l'intérieur, la motorisation nouvelle génération a été conçue pour être efficace et économique dans le but de préserver l'environnement. Ce twin est équipé d'un double arbre à cames en tête, de 4 soupapes par cylindre et le refroidissement est assuré par un système liquide dont la pompe à eau possède un encombrement minimal.

Contrairement aux apparences, son fonctionnement a été pensé pour rester discret tout en étant facile à exploiter. Ainsi, les manetons du vilebrequin calés à 180° et l'arbre d'équilibrage - qui permet de contrer les vibrations - ont été montés derrière les cylindres de manière être au plus près du centre de gravité.

Grâce à ce placement, l'inertie du bicylindre est faible et le couple de 47 Nm est favorisé à 7 000 tr/min. Quant à la puissance, elle atteint son seuil maximum peu de temps après : 47 ch à 8 500 tr/min. Des chiffres timides qui laissent tout de même une part belle à la consommation de carburant puisque que Honda annonce entre 3,2 et 3,7 l/100 km.

Des gènes de sportive, le moteur de la CB 500 n'en manque pas. Et pour cause, pas mal de pièces ont été pensés ou montés comme sur la CBR 600RR. Ainsi, l'utilisation de basculeurs à rouleaux et de pistons à jupes rainurées a permis de réduire les frictions.

Petite nouveauté, on trouve également dans la boîte à air un guide qui sépare les deux conduits d'admissions en air vers les cylindres. Ce guide permet une meilleure distribution de l'air, plus équilibrée, sans perte et donc plus efficace ! Dans le bas moteur, le système de « triangle » utilisé sur les CBR 600 RR là-aussi, détermine la position entre le vilebrequin, l'arbre primaire de boîte et le contre arbre d'équilibrage a permis de réduire l'encombrement et cette compacité offre des carters plus étroits.

Pour conclure sur ces pièces communes avec la CBR 600, la CB 500 reprend également la même mesure entre l'alésage et l'intervalle entre les cylindres, soit 7 mm. Les intervalles de révision sont espacés de 12 000 km.

Partie cycle : solide et pas chère

C'est grâce à son concept de plate-forme autour de trois motos que Honda réussi à réduire ses coûts de fabrication. Le principe et simple : comme la gamme des NC 700, les CB 500 sont fabriquées autour d'une base commune. On retrouve donc la même partie-cycle et le même moteur, mais une carrosserie et quelques détails différents.

Sur la CB 500 F, la CBR 500R et la CB 500X, le châssis est strictement identique. Il se compose d'un nouveau cadre en tubes d'acier de 35 mm qui permet un bon équilibre entre flexibilité et rigidité. Ce choix permet de concevoir des machines qui sont à la fois efficaces et faciles de prise en main.

Les mensurations de la CB500X diffèrent néanmoins de celles des CB500F et CB500R : son empattement est de 1 421 mm (contre 1410 mm), tandis que son angle de chasse et sa chasse sont plus ouverts (26,5° et 108 mm, contre 25,5° et 102 mm). Si la "X" partage la même fourche télescopique de 41 mm, son débattement passe à 140 mm au lieu de 120 mm sur la F et la R.

En revanche, même combat pour la suspension arrière à mono-amortisseur qui se voit dotée d'un réglage de pré-contrainte sur neuf positions. Pas des plus accessibles, ce réglage permettra à l'aide d'une clé spécifique de régler le débattement du ressort.

Sur la "X", il est conseillé d'augmenter le réglage standard pour trouver un meilleur compromis entre efficacité, confort et rigueur. Au final, la CB 500X est la plus lourde des trois, avec 195 kg sur la balance (192 kg pour la CB500F et 194 kg pour la CBR 500R X).

Quelques différences aux niveaux des commandes sont aussi à noter : la "F" est équipée d'un guidon large typé roadster, la "R" d'un guidon sport alors que la "X" reçoit un guidon droit et ouvert permettant de bien dominer la route.

Enfin, leur système de freinage est similaire sur les trois motos avec un disque de 320 mm à étrier double piston à l'avant et un disque de ø 240 mm à étrier simple piston à l'arrière. Elles sont équipées d'un ABS standard de série, mais sans système d'accouplage.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • Parcours : 120 km
  • Routes : routes sinueuses, lentes et rapides
  • Pneus : Pirelli Scorpion Trail
  • Conso moyenne : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS HONDA CB500X

  • Design réussi
  • Prix et autonomie
  • Partie cycle homogène

POINTS FAIBLES HONDA CB500X

  • Faible débattement amortisseur
  • Moteur linéaire
  • Fils et durites apparents derrière le tête de fourche
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !