• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CATALUNYAGP ANALYSE
Paris, le 7 juin 2021

Doublement pénalisé, Fabio Quatararo a ses rivaux en ligne de "Mir"

Doublement pénalisé, Fabio Quatararo a ses rivaux en ligne de "Mir"

Fabio Quartararo, victime d'un étonnant souci avec sa combinaison, passe de la troisième à la sixième place du GP de Catalogne 2021 après deux pénalités successives. Le français, qui conserve la tête du championnat MotoGP, "remercie" ses adversaires d'avoir réclamé une sanction après la course. Explications.

Imprimer

L'image restera dans les anales : Fabio Quartararo, en lutte avec le leader Miguel Oliveira à cinq tours de l'arrivée du GP de Catalogne, voit soudain sa combinaison s'ouvrir jusqu'à la taille sans raison apparente ! Cet incident inédit est d'autant plus étrange qu'il remontera sans encombre le zip central de son équipement Alpinestars après la course...

Sur sa moto en revanche, impossible d'y parvenir. Et pour cause : essayez donc de manipuler le curseur d'une fermeture éclair coude au sol dans les courbes ou à plus de 340 km/h (sa Yamaha a atteint 341,7 km/h en course !). Tandis que les 30 000 spectateurs retenaient leur souffle, le n°20 est juste parvenu à se débarrasser de sa protection pectorale qui le gênait faute d'être maintenue par sa combinaison.

Le pilote officiel Yamaha, torse apparent jusqu'à l'arrivée, est resté concentré malgré cette incroyable péripétie pour placer sa M1 sur le podium derrière Oliveira et Zarco. Mais une première pénalité de trois secondes lui fait céder sa place à Miller : Fabio est sanctionné pour être revenu en piste trop rapidement après avoir court-circuité la chicane du premier virage lors de sa bagarre avec Johann Zarco dans le 22ème tour...

La règle est la règle, et même s'il n'a rien gagné dans l'opération, Fabio le comprend et l'accepte : "Je me suis dit : "ce n'est pas le résultat espéré mais on reste calme. Au final, je suis content de la façon dont j'ai géré mes émotions, sans m'énerver"

Deuxième pénalité... cinq heures après l'arrivée !

Cinq heures plus tard, à 19h00, coup de théâtre : la direction de course décide de lui attribuer une deuxième pénalité pour avoir terminé la course combinaison ouverte et sans sa protection pectorale, ce qui va à l'encontre de l'article 2.5.5.2 du règlement concernant le port des équipements en piste.

Fabio écope de nouveau trois secondes de pénalité, qui le font cette fois plonger à la sixième place... derrière deux pilotes espagnols, soit dit en passant : le champion en titre Joan Mir et son coéquipier Maverick Viñales. Le n°20 conserve néanmoins la première place au classement provisoire, mais son avantage sur le second - Johann Zarco - redescend à 14 points (115 pts contre 101).

La sanction, en soi, n'est pas une surprise : la direction de course et le panel de commissaires sont garants de la sécurité des pilotes, la leur comme celle des autres. Le fait de continuer à courir le torse exposé était effectivement risqué de la part de Fabio, qui a également commis une imprudence en lançant derrière lui sa protection pectorale. 

Son équipement en plastique semi-rigide - certes léger - aurait pu percuter un rival ou sa moto, et provoquer sa chute sous l'effet de surprise. On se souvient par exemple qu'Alex Rins avait été sommer de rentrer aux stands au GP de France l'an dernier, car une sangle d'un commissaire de piste était restée coincée sur l'arrière de sa Suzuki après sa chute dans la Dunlop.

"La situation aurait pu devenir super dangeureuse"

Mais ce sont les condition de l'attribution de cette sanction qui laissent perplexe : pourquoi la direction de course a-t-elle attendu cinq longues heures avant de le punir ? Tout simplement car des équipes adverses sont allées se plaindre auprès des officiels, qui s'étaient montrés cléments pendant l'épreuve alors que beaucoup craignaient une mise hors course du pilote Yamaha sur drapeau noir.

Et parmi les mécontents figurent notamment Joan Mir, qui gagne une place sur tapis vert : "si sa combinaison s'ouvre, on ne peut pas finir course", statut le champion en titre, par ailleurs très remonté contre le fait que Fabio se soit débarrassé de son plastron en pleine course.

"Il a retiré sa main de la poignée pour jeter sa protection alors que d'autres pilotes arrivaient derrière", souligne l'officiel Suzuki en faisant remarquer que la situation aurait pu devenir "super dangereuse dans le virage 3". 

Joan Mir semble par ailleurs penser que son rival français n'a pas fait tout son possible pour remonter le zip de sa combinaison : "c'était vraiment dangereux pour lui, à sa place j'aurais au moins essayé de remettre mon cuir", assure-t-il. 

D'autant que Fabio Quartararo compte parmi les rares pilotes qui enfilent leur combinaison à même la peau, sans porter de sous-combinaison en matériaux techniques répandues en compétition. Or cette habitude d'apparaître torse nu - Randy de Puniet faisait pareil - lui vaut parfois des commentaires peu amènes, entre moquerie et jalousie : un "dress code" sera-t-imposé en MotoGP suite à cette épisode ?!

"C'est bien de voir le véritable visage de certains"

Toujours est-il que la réaction de l'intéressé ne s'est pas faite attendre : "Félicitations à toutes les personnes qui sont allées se plaindre pour une autre pénalité", réagit avec ironie Fabio Quartararo sur Instagram. Le français évite toutefois les polémiques inutiles en se gardant d'identifier les responsables, mais leur donne d'ores et déjà rendez-vous sur la piste !

"Je n’ai mis personne en danger, comme l'a fait remarquer un autre pilote, et c’était déjà assez difficile pour moi de rouler comme ça", rappelle-t-il. "Mais c’est bien de voir le véritable visage de certaines personnes : je veux juste remercier tous ceux qui me soutiennent et m’aident dans les moments difficiles. On se voit à la prochaine".

Fabio Quartararo retrouvera ses "grands" adversaires sur le circuit Sachsenring du 18 au 20 juin pour le GP d'Allemagne. MNC s'attend à une réaction cinglante de la part du leader du championnat, qui nous impressionne par sa gestion maîtrisée de toute cette situation : le n°20 a gagné en maturité, comme il le démontre depuis le début de la saison. 

Résultats du Grand Prix de Catalogne 2021 (MAJ)

 Trois autres secondes de pénalité pour Quartararo, 6ème du GP de Catalogne

Classement général MotoGP après le GP de Catalogne 2021 (MAJ)

  1. Fabio QUARTARARO - Yamaha - FRA : 115
  2. Johann ZARCO - Ducati - FRA : 101
  3. Jack MILLER - Ducati - AUS : 90
  4. Francesco BAGNAIA - Ducati - ITA : 88
  5. Joan MIR - Suzuki - SPA : 78
  6. Maverick VIÑALES - Yamaha - SPA : 75
  7. Miguel OLIVEIRA - KTM - POR : 54
  8. Aleix ESPARGARO - Aprilia - SPA : 44
  9. Brad BINDER - KTM - RSA : 43
  10. Franco MORBIDELLI - Yamaha - ITA - :40
  11. Takaaki NAKAGAMI - Honda - JPN : 31
  12. Pol ESPARGARO - Honda - SPA : 29
  13. Enea BASTIANINI - Ducati - ITA : 26
  14. Alex MARQUEZ - Honda - SPA : 25
  15. Alex RINS - Suzuki - SPA : 23
  16. Danilo PETRUCCI - KTM - ITA : 23
  17. Jorge MARTIN - Ducati - SPA : 19
  18. Marc MARQUEZ - Honda - SPA : 16
  19. Valentino ROSSI - Yamaha - ITA : 15
  20. Iker LECUONA - KTM - SPA : 13
  21. Luca MARINI - Ducati - ITA : 13
  22. Stefan BRADL - Honda - GER : 11
  23. Lorenzo SAVADORI - Aprilia - ITA : 4
  24. Michele PIRRO - Ducati - ITA : 3
  25. Tito RABAT - Ducati - SPA : 1

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...