• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK ALLEMAGNE (10 SUR 14)
Paris, le 2 septembre 2013

Déclarations et analyse du Superbike au Nürburgring

Déclarations et analyse du Superbike au Nürburgring

La dixième épreuve du World SBK 2013 s'est disputée hier au Nürburgring, en Allemagne. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses allemandes.

Imprimer

Déclarations des pilotes SBK en Allemagne

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit du Nürburgring (pour les retardataires, lire MNC du 31 août 2013 : Superpole de Badovini sous la flotte puis MNC du 1er septembre 2013 : Sykes repasse devant Guintoli !).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs aux deux vainqueurs !

Tom Sykes 1er - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Tom Sykes, 1er puis 4ème :
"Il est très difficile de dire si j'aurais pu revenir sur Marco dans les deux derniers tours de course, mais au moment où il m'a doublé, je m'apprêtais à hausser légèrement le rythme. Je suis sûr que les trois ou quatre d'entre nous dans le groupe de tête pouvions améliorer nos chronos en toute fin, mais la décision d'arrêter la course a joué en notre faveur cette fois. Je l'accepte volontiers et je suis très heureux pour les 25 points. Pour la première fois, nous avons traîné un petit problème de réglage de la moto tout le week-end. Je suis allé me coucher hier soir en pensant marquer un peu plus de points en deuxième manche, mais c'est la course et ce genre de choses arrivent. Il semble que nous avons été quelque peu bridés dans cette course, ce qui est dommage car sur la distance j'étais persuadé que la Ninja ZX-10R et moi pourrions tourner en 1'54, même à la fin. Nous l'avions prouvé durant les essais ce week-end".

Sykes,

"Je pense que nous savons où nous pouvons nous améliorer et je suis très heureux d'être entouré par une telle équipe. Il était important de garder Sylvain Guintoli derrière moi pendant cette deuxième course, car nous avons vu l'an dernier que chaque point compte. Il s'ajoute au total de la saison et nous en profitons pour reprendre la tête du championnat".

Laverty

Chaz Davies, 3ème puis 1er :
"La victoire en deuxième manche me rend évidemment super heureux ! J'étais déjà content de mon podium de la première course, mais je savais que nous pouvions faire mieux et nous l'avons donc fait. Dans la première course, j'ai pris le départ que j'espérais depuis ma deuxième ligne de la grille et je me suis retrouvé en compagnie du groupe de tête avec Marco et Tom. Au début, Tom a imprimé un très bon rythme à l'avant. Au global, la moto marchait vraiment bien, comme elle l'a fait tout ce week-end. Nous étions juste un peu en difficulté dans une ou deux sections, ce qui m'a coûté un peu à l'accélération, mais nous avons bossé ça pour la deuxième course".

Davies, Melandri, Laverty, Sykes et Guintoli - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

"Nous avons certainement franchi un pas dans la bonne direction. Je sentais que ma RR était un peu mieux dans certaines portions du circuit. C'était encore difficile de freiner mais j'ai tout essayé pour creuser un petit écart. La bataille a été sympa avec Eugene et Marco. Dans les deux derniers tours, j'ai juste plongé ma tête derrière la bulle pour voir si je pouvais m'isoler des gars qui se bagarraient derrière moi. Je me disais qu'il ne pourrait pas y avoir un autre drapeau rouge, mais juste au cas où, j'ai essayé de rester en tête. Au final, le drapeau rouge est sorti et j'étais au bon endroit au bon moment ! Un grand merci à mon équipe, ils ont fait un excellent travail ce week-end et nous avons obtenu un nouveau double podium. Je souhaite tout le meilleur et un prompt rétablissement aux gars qui ont été blessés aujourd'hui".

Marco Melandri 2ème - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Marco Melandri, 2ème puis 3ème :
"De toute ma vie, je n'avais jamais vu de drapeau rouge à la fin de chaque course ! C'est dommage, car je menais la première course et j'étais troisième en deuxième manche, mais le dernier tour aurait pu être superbe parce que nous étions trois à vouloir gagner et que tout le monde poussait fort. Le drapeau rouge n'était pas de mon côté aujourd'hui, par conséquent je n'ai pas eu l'occasion de profiter de certaines opportunités et c'est frustrant, mais ce sont les règles. Je suis tellement désolé pour les gars qui sont tombé et se sont blessés. Ils ont été bien plus malchanceux que moi. Tout le meilleur et un prompt rétablissement à tous les deux !"

Sykes,

"Évidemment, je peux être heureux parce que nous avons montré que nous sommes forts, mais en même temps je suis déçu parce que je n'ai pas remporté autant de points que je pouvais. Le championnat est encore très ouvert et j'ai réduit l'écart sur les leaders. C'était donc un bon week-end pour nous dans l'ensemble et nous attendons les prochaines épreuves avec impatience. Nous nous dirigeons maintenant vers des pistes que j'aime vraiment bien et je suis sûr que la déception d'aujourd'hui ne pourra que me motiver davantage".

Eugene Laverty - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Eugene Laverty, 4ème puis 2ème :
"L'arrivée du drapeau rouge pendant la deuxième course était vraiment dommage car j'étais sur le point d'attaquer Chaz Davies, alors premier. Je ne dis pas que j'aurais gagné, mais j'aurais au moins pu essayer. La chute en première manche a semé un peu le trouble. Je veux me battre pour le championnat et les erreurs comme celle-là peuvent être coûteuses. Lorsque vous démarrez si loin sur la grille (Eugene partait de la 12ème place, NDLR), il y a beaucoup plus de pression et ça entraîne de plus gros risques de faire des erreurs. Nous n'allons certainement pas pouvoir gérer d'autres dérapages pour le reste de la saison. Tout compte fait, nous n'avons pas perdu trop de terrain par rapport aux leaders du championnat, mais une dure bataille se profile devant nous".

Guintoli, Giugliano, Camier et Haslam - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Sylvain Guintoli, 4ème puis 5ème :
"Ce week-end sur une piste très physique a été difficile. En première manche, je n'ai pas réussi à trouver mon rythme dans les premiers tours. J'ai lâché les leaders, j'ai dû rouler seul et repousser des attaques. Les modifications apportées à ma RSV4 pour la deuxième course ont vraiment bien fonctionné. J'ai attaqué fort pour rattraper Sykes et planifié de l'attaquer dans le dernier tour. Malheureusement, le drapeau rouge a stoppé la course. Ma seule consolation, c'est que mon épaule a bien réagi. J'ai pu attaquer fort jusqu'à la fin des deux courses sans trop de problèmes. Elle me fait mal maintenant, mais tant que je suis sur la moto, tout va bien. Nous partons maintenant en Turquie en tant que challenger, mais c'est une piste que j'aime et sur laquelle je pense pouvoir tirer mon épingle du jeu, aussi bien que les quatre ou cinq autres pilotes qui sont toujours rapides".

Davide Giugliano - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Davide Giugliano, 5ème puis 6ème :
"La première course s'est assez bien passée. Démarrer de la cinquième ligne et finir cinquième ou sixième n'est pas chose aisée dans un championnat aussi concurrentiel que le World Superbike. Vers la fin de la première course, j'ai été ralenti par quelques petits problèmes et j'ai donc préféré ne pas attaquer et risquer une chute. Dans la deuxième course, j'ai pris un bon départ et j'ai fait tout mon possible pour rester avec les leaders. Je suis satisfait de ma performance aujourd'hui et elle augmente mon moral pour les prochaines courses. Après les résultats de Silverstone (abandon et 15ème, NDLR), j'avais besoin de retrouver confiance en mes capacités. Je remercie mon équipe qui a travaillé si dur et m'a fourni une moto particulièrement performante".

Cluzel et Checa - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Jules Cluzel, 8ème puis 14ème :
"Le week-end a été difficile pour nous, mais nous avons beaucoup appris durant la première course et j'ai cherché à nous améliorer encore pendant la seconde. Je me suis senti assez bien pendant les quatre ou cinq premiers tours de la première manche, mais mon pneu s'est usé et a rendu la moto instable et difficile à piloter. J'étais donc très heureux de terminer huitième. La deuxième course était semblable à la première, mais je suis parti dans un énorme high side et je me suis presque bourré dès le premier tour ! J'ai réalisé que le grip était moins bon qu'en première manche et j'ai essayé de faire de mon mieux... mais c'était vraiment dur"...

Cluzel

"Nous avons un peu amélioré la stabilité en sortie de virage, ce qui est un bon point et pour ça, nous ne devons pas oublier ce week-end et capitaliser dessus. J'étais déçu à la fin de la course, car je pensais terminer huitième ou neuvième, mais la moto s'est arrêtée à cause d'un problème électronique. Je me suis rabattu sur le bord de piste et j'ai réussi à redémarrer, terminant bien plus bas qu'espéré. Ce week-end a été un peu mauvais, mais Leon a eu moins de chance encore. J'espère qu'il va bien et qu'il pourra revenir bientôt, que nous pourrons nous battre ensemble à un bon rythme la prochaine fois".

Ayrton Badovini - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Ayrton Badovini, 9ème puis 7ème :
"J'ai malheureusement perdu trop de terrain dans les premiers tours en première manche et beaucoup de gars sont passés devant moi. J'avais du mal et j'ai fait quelques erreurs aussi. Pour la deuxième manche, nous avons fait un petit changement sur la moto et j'ai décidé d'aborder la course avec une mentalité différente et de prendre les choses plus calmement. Cela a fonctionné car j'étais capable d'être plus précis, plus constant tour après tour. Je suis heureux car, outre le résultat (septième), j'ai été capable de réduire l'écart entre les leaders et moi. Dans l'ensemble, le week-end a été positif : l'un des meilleurs que nous ayons eus jusqu'à présent".

Loris Baz - WSBK Allemagne (10 sur 14) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK au Nürburgring

Loris Baz, chute au warm-up :
(sur sa page Facebook personnelle) "Bonne nouvelle de la matinée : je sors de l'hôpital aujourd'hui ! Je ne sais encore pas si je vais chez moi ou à Barcelone voir un spécialiste. Je ne connais toujours pas le temps de rééducation, entre 4 et 6 semaines sûrement. Voilà, je vous tiens au courant ! Juste pour expliquer ma chute : je suis tombé sur un faux point mort en rentrant dans la dernière chicane et la deuxième est rentrée toute seule, ce qui à bloqué la roue arrière... ca arrive ! Merci à tous pour vos messages qui sont très importants et appréciés dans ces moments là..."

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike au Nürburgring !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !