• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTO GP 2013 - USA (2 SUR 18)
Paris, le 22 avril 2013

Déclarations et analyse du GP des Amériques

Déclarations et analyse du GP des Amériques

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations et les résultats des principaux protagonistes de la catégorie reine, ainsi que l'analyse de leurs réussites (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du GP des Amériques 2013.

Imprimer

MotoGP à Austin : des hauts et débats

Théâtre du deuxième rendez-vous de la saison MotoGP 2013, le nouveau circuit d'Austin (Texas) a séduit pratiquement tous les acteurs du Continental Circus, ne serait-ce que par la beauté et la technicité de son tracé : de l'avis général, ce sont 5,513 km de pur bonheur que propose le "COTA" (Circuit Of The Americas) !

De ses enfilades rapides à ses épingles serrées en passant par ses dénivelés vertigineux, le troisième circuit américain de la programmation MotoGP 2013 (avec Laguna Seca et Indianapolis) s'est révélé être un exaltant "parc d'attractions" pour les cracks de la vitesse moto (lire notre Présentation détaillée des 18 circuits du MotoGP 2013).

Pour ne rien gâcher, le spectacle fut au rendez-vous : Marc Marquez s'y est adjugé sa première victoire en MotoGP, Nico Terol est revenu sur le devant de la scène en Moto2 et Alex Rins a pour la première fois gravi pour la plus haute marche du podium après une lutte acharnée en Moto3 (lire nos résumés des courses Moto GP, Moto2 et Moto3).

Toutefois, aussi réussie fut-elle, la fiesta texane a connu son lots de ratés et certaines dents ont grincé en coulisses... En premier lieu, un mouvement de grogne a animé le paddock en raison des essais privés organisés à Austin auxquels seuls le HRC, Yamaha Factory, Honda-LCR et deux pilotes américains wild card ont pu participer (lire MNC du 15 mars 2013).

Les autres ont donc découvert le circuit pendant les séances d'essais libres, ce qui constitue un désavantage flagrant par rapport à Marquez, Pedrosa, Lorenzo, Rossi et Bradl. Pour beaucoup, ces essais organisés à l'initiative du HRC tiennent carrément du "passe-droit" accordé par Dorna (le promoteur du MotoGP) aux équipes les plus puissantes. Et aussi les plus riches : aller découvrir la piste d'Austin a coûté un billet d'une centaine de milliers d'euros à Honda et Yamaha !

Les audiences TV du GP du Qatar

Alors que les chaînes télévisées italiennes et espagnoles ont attiré plus de 4,5 millions de téléspectateurs chacune lors du premier Grand Prix au Qatar et que la BBC britannique revendique 1,6 million de spectateurs, Eurosport, unique diffuseur TV en France, avoue une audience de seulement 250 000 spectateurs. Cette différence s'explique en partie par la nature payante des retransmissions d'Eurosport, mais pas seulement : NT1 n'a jamais dépassé les 500 000 téléspectateurs pendant ses quatre saisons de diffusion gratuite des courses MotoGP (lire notamment MNC du 1er mars 2013). Les motards français se passionneraient-ils moins pour le sport moto que leurs homologues britanniques, espagnols et italiens ? Possible... mais la situation serait sans doute différente si Randy de Puniet ou un autre pilote tricolore donnait la réplique à Marquez, Pedrosa, Lorenzo, Rossi et Crutchlow !

Parmi les plus remontés par cet épisode, Cal Crutchlow n'a pas caché son mécontentement, surtout après qu'une proposition visant à accorder un peu plus de roulage aux pilotes n'ayant pas participé à ces tests très privés eut été refusée... Comble de malchance pour le n°35 : un incendie provoqué par la surchauffe de la batterie d'un démarreur a failli réduire en cendres les YZR-M1 Tech3, ainsi que celles du team d'usine Yamaha, la CRT d'Abraham et la Honda de Bradl (lire notre Compte rendu MNC des essais libres).

Enfin, une autre polémique a enflammé les esprits pendant ce week-end américain : celle née du contentieux opposant l'ancien pilote Kevin Schwantz aux propriétaires du COTA et Dorna. Pour résumer, l'ancien champion du monde 500cc veut traîner les gérants du circuit et le prometteur du MotoGP en justice suite à des désaccords sur son rôle dans la mise en place du Grand Prix des Amériques.

Bien qu'il n'ait pas financièrement participé à la construction du site, le célèbre pilote texan estime avoir apporté sa pierre à l'édifice, notamment en accordant son expertise et son soutien au projet. L'ancien pilote Suzuki s'estime aujourd'hui lésé, et sa colère ne fait que croître depuis qu'il s'est fait expulser comme un malpropre lors des essais privés organisés le mois dernier ! Ambiance...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !