09/13 Italie - Misano - Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Misano : seconde course
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#RIMINIWORLDSBK 2
Paris, le 9 juillet 2018

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Misano : seconde course

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Misano : seconde course

La neuvième épreuve du WorldSBK 2018 s'est disputée ce week-end à Misano (Italie). Afin de compléter nos comptes rendus en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Superbike à l'issue des courses italiennes. Voici celles de la seconde manche... Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit de Misano. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche durant la seconde manche Superbike. Honneur au (double) vainqueur !

Jonathan Rea (Kawasaki n°1), 1er :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"C'était une course super, super dure. Hier, j'ai contrôlé la course : j'avais pu prendre la tête, imprimer mon rythme et m'échapper. Aujourd'hui, je n'ai pas pu le faire et j'ai du dépenser tellement de pneus et d'énergie pour remonter le trafic. Les motos sont si bien nivelées maintenant qu'il est si difficile de lancer une attaque et la réussir. Revenir sur Mikey a été un sacré boulot et quand j'y suis arrivé, j'ai commencé à paniquer un peu avec les cinq tours à boucler. Je voulais déjà être en tête et prendre de l'avance. J'avais peur de passer à côté à cause d'une erreur. Mais il a tourné un peu large dans le dernier virage et j'ai pu le dépasser à l'accélération puis lui faire es freins dans le virage n°1. J'ai fait beaucoup de dépassements pendant cette course. Il y avait vraiment beaucoup de boulot".

Michael van der Mark (Yamaha n°60), 2ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"Je n'ai pas pris un super départ donc j'ai suivi Xavi Fores pendant quelques tours. Je pense qu'il a eu un problème et je l'ai doublé. Une fois devant, j'ai essayé de rouler à mon propre rythme. Je pensais pouvoir être un peu plus rapide, mais c'était difficile dans ces chaudes températures. J'ai vu que les trois coureurs derrière étaient impliqués dans une grosse bagarre, alors j'ai essayé de rester le plus constant possible. J'ai réussi à prendre un peu d'avance, mais Johnny Rea s'est rapproché. Il m'a finalement doublé quand j'ai commis une petite erreur. J'ai pu le suivre et rester près de lui sur les deux derniers tours, mais je n'avais pas assez de ressources pour le dépasser. Je suis un peu déçu de passer à côté de la victoire, mais la deuxième place est vraiment bonne pour le championnat. Et c'est une belle façon d'aborder les vacances d'été".

Marco Melandri (Ducati n°33), 3ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"C'était une course super amusante. Après un week-end jusqu'à présent difficile et malchanceux, nous avons finalement trouvé avec l'équipe une configuration idéale pour le nouveau pneu avant. Nous n'avons malheureusement pas pu rouler en FP3 et FP4 (pluie puis pépin technique, NDLR), ce qui nous a pénalisé en première manche. Mais aujourd'hui nous nous sommes rachetés. Je me sentais à l'aise sur la moto, je pouvais être agressif et j'ai livré une belle bataille avec Rea, même si cela nous a fait perdre un peu de terrain sur VDMark. Je voulais attaquer vers la fin, mais après quelques grosses chaleurs, je me suis rendu compte que nous étions trop près de la limite. Quoi qu'il en soit, c'est agréable de partir en vacances sur un podium et je suis certain que nous allons bientôt gagner à nouveau".

Chaz Davies (Ducati n°7), 4ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

" J'avais le sentiment de pouvoir jouer la gagne aujourd'hui. Nous nous sommes d'ailleurs bien battus au début, mais après cinq ou six tours, nous avons commencé à lutter de façon inattendue contre le grip arrière. Je suis un peu déçu car nous avons apporté quelques changements après la première manche, mais nous n'avons pas pris la bonne direction. Cela dit, dans l'ensemble, ce fut un très bon week-end, solide, bien meilleur que l'an dernier, donc je ne peux pas me plaindre. Au cours des deux dernières courses, nous avons été constants et nous avons découvert quelques détails importants. Entrer en pause estivale en loupant d'un rien le podium va nous donner un peu plus de tripes pour les quatre dernières épreuves".

Tom Sykes (Kawasaki n°66), 5ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"Nous avons accompli un gros progrès aujourd'hui en termes de performance, et nous avons eu un bien meilleur ressenti avec le châssis. C'est dommage que nous n'ayons pas utilisé cette fourche plus tôt dans le week-end. Je n'arrivais pas à régler la moto dans certains domaines et j'ai sacrifié un peu de performance. Dans beaucoup de portions, la moto fonctionnait très bien. Nous avons juste perdu le grip sur l'angle, ce qui est étrange parce que les temps au tour étaient vraiment constants tout au long de la course. J'ai perdu beaucoup de temps au début, j'ai essayé d'attaquer sur les pneus neufs mais je n'y arrivais pas. Les performances de la moto par rapport à hier étaient toutefois bien meilleures".

Alex Lowes (Yamaha n°22), 6ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"Le week-end avait très bien commencé vendredi mais j'ai eu une journée très difficile hier (samedi, en Superpole et première manche notamment, NDLR), donc partir de la 6ème place au lieu de la 12ème était une bonne chose. Je ne me sentais pas encore très à l'aise en course : j'ai pris un très bon départ et effectués quelques beaux premiers tours. Je m'attendais donc à me battre un peu plus haut, mais ce n'était pas mon jour. Je prends quand même les points et je vais tacher de retenir les leçons du week-end, même celles d'hier car il y a aussi à apprendre. C'était agréable de voir Michael gravir un autre podium sur une piste différente avec la Yamaha. Nous sommes présents tous les week-ends maintenant. Nous n'avons pas tout à fait tiré le meilleur de Misano, mais je suis heureux de marquer des points aujourd'hui".

Lorenzo Savadori (Aprilia n°32), 7ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"La première partie de la seconde manche a été difficile, et c'est toujours un domaine dans lequel j'ai des problèmes. Le pneu avant et le plein de carburant ont rendu la moto difficile à piloter et je n'ai pas pu attaquer. J'ai perdu trop de temps sur les gars en tête, mon rythme à mi-course n'était pas si mauvais et je me suis rapproché de Lowes vers la fin, mais j'étais trop loin pour rattraper mon retard. Il est certain qu'améliorer ce point, m'aidera beaucoup à me battre. Le test de Portimao sera très utile, et j'espère résoudre mes problèmes de départ de course. L'été est long, mais je sais que l'équipe travaillera très dur pour nous rendre rapides. Je tiens à les remercier pour tout leur travail acharné"

Loris Baz (BMW n°76), 9ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"Nous étions loin sur la grille et j'ai préféré ne pas prendre trop de risques sur les premiers virages. J'ai réussi à doubler Leon Camier et je suis rapidement revenu sur Eugene Laverty. Malheureusement, je n'avais pas le même feeling que depuis le début du week-end. Je pensais que cela venait du plein de carburant, mais mes sensations n'ont pas évolué durant la course. C'est la première fois de l'année que je roule en ayant le leader en ligne de mire, c'est plutôt une bonne chose. J'ai perdu le contact avec Laverty, mais j'ai tout de même réussi à contenir Camier, malgré quelques dépassements. Nous terminons à 13 secondes, c'est l'écart le plus faible depuis le début de l'année. Nous avons peut-être trop rêvé d'un podium... Sur un tour, nous étions rapides, mais nous n'avions pas le rythme pour finir parmi les trois premiers. Je pense toutefois qu'un Top 5 était à notre portée. J'ai fait du mieux que je pouvais, mais ça reste malgré tout notre meilleure course. Ce début de saison a jusqu'ici été très frustrant et compliqué. Nous espérions que notre package nous permette de figurer dans le Top 5, mais tout le monde a beaucoup progressé. Nous avons obtenu quelques améliorations, mais ce n'est pas suffisant par rapport aux autres. C'est frustrant, car je sais que je suis capable de gagner, j'en suis convaincu. Cela fait également partie d'une carrière de pilote de faire au mieux lorsque tout n'est pas réuni afin de rebondir !"

Leon Camier (Honda n°2), 10ème :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"La course d'aujourd'hui était pratiquement la même qu'hier : la deuxième moitié a été bonne, mais j'ai perdu trop de temps dans les premiers tours avec les pneus neufs. Au fur et à mesure que la course avançait, j'ai pu lentement rattraper Baz devant moi, mais dans l'ensemble, ce week-end, notre moto n'était pas aussi compétitive que nous l'espérions. Nous avons une bonne idée des améliorations à apporter à la fireblade, donc les tests du mois prochain seront très importants pour nous".

Xavi Forés (Ducati n°12), abandon :

#RIMINIWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Misano

"Je suis vraiment déçu parce que le départ a été génial et que j'étais extrêmement confiant. En conservant notre rythme du Warm-up, nous pouvions certainement nous battre pour le podium. Malheureusement pour nous, la course s'est terminée trop tôt (pépin technique sur sa Panigale Rrrrr, NDLR). Marquer un "zéro" n'est pas une bonne manière de partir en vacances, mais de l'autre côté, je peux dire que nous sommes de nouveau aussi compétitifs qu'en début de saison".

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Sécurité routière en France : mauvaises routes, bonne conduite ?

Le bilan de la sécurité routière en juillet 2018 fait état d'une baisse des victimes de -5% (Vs juillet 2017). Prudent - toujours ! -, le délégué interministériel se garde d'établir un rapport avec l'instauration des 80 km/h sur les routes... Le mauvais état de ces dernières en revanche, pourrait sauver des vies ?
Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 14 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 95 commentaires
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Interview Loris Baz : "le WorldSBK devrait employer la méthode MotoGP"

Moto-Net.Com profite de la - très - longue pause estivale du World Superbike pour s'entretenir avec Loris Baz. Unique pilote français et BMW, il galère sur sa S1000RR, pendant que ses concurrents progressent. Comment améliorer la situation et niveler le championnat ? Voici ses réponses.
WSBK 2018 2 commentaires
Moto Animals : de grosses bêtes qui roulent des mécaniques...

Depuis deux ans, Mayobanex Torres Diaz et ses amis imaginent et dessinent des créatures, moitié moto moitié animales. En commercialisant ces "Moto Animals", le jeune designer américain compte développer sa communauté de motard(e)s à travers le monde. Interview.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.